Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

  • 19/01/22 | Olympiades des Métiers : pluie de médailles pour les jeunes néo-aquitains

    Lire

    La finale nationale de la 46ème édition des Olympiades des métiers s'est tenue à Lyon du 13 au 15 janvier. La Nouvelle-Aquitaine revient avec une belle moisson de récompenses. Sur les 47 participants néo-aquitains, ils sont 31 jeunes en formation à en revenir avec médaillés dont 12 Girondins, 5 Landais, 4 Corréziens, 3 Haut-Viennois, 2 Charentais, 2 Basques, 2 Viennois et 1 Lot-et-Garonnais ! Au total : 7 médailles en or, 6 en argent, 13 en bronze sans oublier l'attribution de 5 médailles d’excellence.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Mérignac : le site en déprise a laissé place à 5 projets agricoles périurbains

19/03/2020 | Un terrain de 86 ha situé à Mérignac accueille cinq agriculteurs installés par la SAFER dans le cadre du projet Sabatey, initié en 2013.

1

Le chemin de Sabatey à Mérignac, était un espace en déprise qui reprend vie petit à petit depuis 2013 grâce à l’action conjointe de la SAFER et de la mairie de Mérignac. A cette époque, la SAFER montre un intérêt pour l’acquisition d’un ensemble de prés et de bois d’un total de 86 ha devant devenir « le Projet Sabatey ». 7 ans plus tard, cinq agriculteurs se sont installés sur cette surface et une partie a été vendue à Dassault pour sa compensation écologique suite à une extension de ses locaux à Mérignac. Des projets qui rentrent parfaitement dans les missions et valeurs de la SAFER qui privilégie l’agriculture et les projets environnementaux, tout en valorisant l’économie locale.

« Je me suis lancé dans ce projet de maraîchage parce que j’avais besoin de donner du sens à mon travail » explique François Driot, maraicher de 32 ans à la ferme du Mas foret. D’abord formé au droit, François se décide en janvier 2018 à racheter une partie du terrain mis en vente par la SAFER à Mérignac pour monter un projet de maraîchage biologique. Un changement radical de mode vie, motivé par des valeurs et un attachement au territoire sur lequel il a grandi. « J’ai été très bien accompagné par la SAFER qui a organisé un appel à Manifestation d’intérêt (AMI) auquel j’ai répondu et que j’ai remporté » raconte François. Une réussite qui n’était pourtant pas gagné d’avance puisque la SAFER lui avait signalé après la venue d’un expert de la chambre d’agriculture de la Gironde qu’une grande partie de la parcelle sur laquelle il comptait installer son activité est hydromorphe et donc incompatible avec le maraîchage.

Un projet agricole qui respecte l’environnement tout en valorisant l’économie locale

Pourtant, loin de se décourager, François décide de tenter sa chance, « j’ai créé plusieurs buttes et des bassins d’irrigation, j’ai creusé des fossés et j’ai surtout appris à comprendre mon terrain qui était très plat et avec une mauvaise évacuation des eaux. J’ai cherché à comprendre ce que je pouvais faire pour l’améliorer » précise François. De son coté la SAFER a fait confiance à ce projet qui aujourd’hui montre des résultats impressionnants, « cette année j’ai fait 5 tonnes de légumes, je passe ensuite par des magasins bio qui sont à moins de cinq minutes de mon exploitation, pour vendre ma production » se félicite François. Un projet d'installation agricole qui respecte l’environnement tout en valorisant l’économie locale c’est l’accord parfait de toutes les ambitions de la SAFER lorsqu’elle étudie les dossiers d’installation.

Pourtant, il n’y a pas que des projets agricoles qui ont pu voir le jour sur ce grand terrain Sabatey. Dassault, dans le cadre de sa compensation écologique après l’agrandissement de ses locaux à Mérignac devait revaloriser un espace naturel s'engageant à protéger et réaménager un habitat pour les espèces vivant dans la zone. C’est dans ce cadre-là que les négociations avec la SAFER ont amené à l’achat d’un terrain de 17 ha dans lequel des transformations visant à recréer un lieu propice à une biodiversité locale ont été mises en oeuvre. Dassault s’est ainsi engagé à protéger la zone pour une durée minimum de 30 années.

Un terrain aux nombreux enjeux

Pour les autres dossiers sur ce foncier de 86 ha, les candidats sont aussi venus avec des projets forts et viables sur le long terme comme c’est le cas pour Vincent Dubourg, 30 ans, éleveur de porc noir de Bordeaux depuis 2018. Le terrain qu’il a acquis jouxtait celui de son père et il souhaitait pouvoir se servir de cette nouvelle parcelle pour créer un grand élevage de porcs noirs de Bordeaux. Sur son terrain, les porcs vivent entre les champs et un bois de chêne le tout sur une grande surface ou ils peuvent courir sans se sentir à l’étroit, « ce sont des porcs qui courent tout le temps, ici ils atteignent 100 kilos au bout de 1 an contre 6 mois dans d’autres exploitations où ils courent moins », confie Vincent.
Avec ce projet, la SAFER mise sur une valeur sûre puisque Vincent est fils d’agriculteur et connaît bien le terrain mis en vente, son projet est viable et il impacte positivement l’économie locale, autant de raison de lui laisser la possibilité de s’installer. Sur cette zone périurbaine, la localisation est un atout pour Vincent qui se réjouit de sa situation géographique, « c’est une force que j’ai d’être proche d’une grande métropole ». Pour ce producteur qui vend uniquement ses produits en vente directe, la métropole bordelaise constitue un vivier important de clients potentiels. C’est d’ailleurs la situation idéale de cette parcelle qui fait qu’elle génère de nombreux enjeux pour les futurs exploitants.

 

Projet Sabatey de la SAFER Nouvelle-Aquitaine

Ces enjeux, Benjamin Gapenne propriétaire du Haras de l’Artolie, les a bien compris et il a conscience du privilège d'avoir pu s’installer dans cette zone, « les gens qui veulent faire de l’équitation, ils ne veulent pas aller à plus de 20 minutes de chez eux, alors cette situation à la porte de la métropole c’était idéal » se félicite Benjamin. Le haras de l’Artolie compte aujourd’hui 50 chevaux et pratique plusieurs activités allant de l’élevage à la pension en passant par l’apprentissage de l’équitation. En plus de bénéficier à son propriétaire, l’ancrage du haras dans ce territoire amène à la création d’un premier emploi et surtout à la création d’un réel dynamisme dans cette zone de 86 ha, « j’ai des mamans qui pendant que leurs enfants prennent un cours d’équitation vont voir François pour lui acheter ses légumes, c’est un gain de temps pour elles ». Une zone attractive qui acceuille aussi un héliciculteur et bientot un élevage de poules.

Pour Alain Anziani, maire de Mérignac, c’était un réel enjeu que de « valoriser les ceintures vertes pour assurer une production alimentaire locale et bio ». Aujourd’hui, la mairie se dit satisfaite d’avoir pu installer cinq agriculteurs dont deux déjà en fermage sur place, mais surtout d’avoir pu apprendre à travailler avec la SAFER pour redynamiser un coin oublié de la commune tout en installant des agriculteurs. Objectif réussi donc pour la SAFER de Nouvelle-Aquitaine qui a cocréé un territoire à Mérignac où le dynamisme et l’entraide font bon ménage, avec l’aide de la mairie et surtout grâce à la volonté des acteurs de terrain qui aujourd’hui encore, et malgré les difficultés, cherchent à s’installer et à bâtir des projets d’agriculture durables.

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
23219
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr