Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Tribune libre: La transmission du foncier, un défi pour l'agriculture et ses territoires!

19/11/2012 | Pierre Pouget Directeur de la Safer Aquitaine-Atlantique revient sur les leçons qu'il convient de tirer et les réponses à apporter après le recensement général de l'agriculture

Vendange en Aquitaine

Le dernier recensement général agricole, dont les résultats ont été publiés au cours de ces derniers mois, met en exergue deux enseignements majeurs : celui de la nécessaire protection des terres agricoles et celui de la transmission des entreprises agricoles. Chacun de ces enjeux a déjà été l’occasion de nombreux débats. Mais aujourd’hui, c’est plus particulièrement sur celui de la transmission que je souhaiterai à la fois faire partager l’analyse, mais également évoquer les initiatives que la SAFER Aquitaine Atlantique, en lien avec d’autres, souhaite poursuivre sur son territoire.

Le constat est implacable : ce sont au total 9000 agriculteurs de plus de 50 ans et qui exploitent près de 380.000ha en Aquitaine et qui ont déclaré, au moment du recensement, ne pas connaitre de succession…soit près du quart de la surface agricole utile concernée par cette question de la transmission. Que faut-il craindre de cette situation ?

Valeur refugeSans doute pas une inexploitation du foncier agricole ! Tout d’abord, le foncier, plus que jamais dans un contexte économique incertain, garde sa fonction de valeur refuge, plus sécurisante encore que la pierre. Mais aussi, les turbulences existant sur les cours des matières premières agricoles, avec pour l’instant des valeurs de marché soutenues pour bien des productions végétales cultivées dans notre région, conduisent de nombreux exploitants, arrivant aux portes de la retraite, à poursuivre l’exploitation de leur foncier. Cette poursuite se fait au prix d’une simplification des modes culturaux se traduisant par un arrêt des ateliers d’élevage et la mise en place d’une production végétale, tellement moins exigeante en main d’œuvre notamment ! Cette exploitation du foncier se réalise ainsi dans le cadre d’une structure sociétaire, associant les membres proches de la famille (conjoint, enfants…).

Profession, collectivités concernéesChacun peut mesurer les conséquences que ce type de situation peut avoir tant pour des filières agricoles, notamment dans le secteur de l’élevage, mais aussi pour les territoires. Les outils collectifs patiemment construits au fil du temps sont ainsi fragilisés et le moindre renouvellement des générations que l’on peut ainsi constater n’est pas alors sans conséquences pour la vitalité tant du monde agricole, mais aussi pour chacun des territoires concernés. La question est donc renvoyée tout autant à la profession agricole et aux collectivités, chacun portant à l’aune de sa responsabilité, un devoir de prise d’initiatives.

C’est dans ce contexte que la Safer Aquitaine Atlantique, dont la gouvernance associe représentants de la profession agricole et des collectivités, a pris au cours de ces derniers mois plusieurs initiatives pour tenter d’apporter quelques réponses opérationnelles à l’enjeu de la transmission du foncier agricole, tel que défini précédemment.

Un travail de fourmiLa première consiste en un contact individuel auprès des chefs d’exploitation de plus de 55 ans, censés ne pas avoir de succession assurée, en priorisant les territoires ou filières à enjeu fort. Ce travail « de fourmi » s’appuie sur un partenariat avec les Chambres d’agriculture et est assez souvent accompagné par des moyens publics (Etat, Collectivités…).

La seconde initiative relève d’un travail de communication auprès de ce public cible d’agriculteurs s’approchant de l’âge de la retraite. Pour cela, la Safer a notamment créé un périodique qui leur est destiné, intitulé « Paroles de foncier, le périodique de la transmission réussie ! »

Troisième axe de la stratégie, c’est la mobilisation d’une « boite à outils » qui vise à mettre à disposition des situations très concrètes rencontrées sur le terrain des dispositifs facilitant tant la transmission du foncier que l’installation de jeunes agriculteurs, notamment des hors cadre familiaux : gestion temporaire, évaluation du foncier à transmettre, portage foncier, dispositif de location vente… Bien de ces outils ne sont mis en œuvre que grâce aux interventions publiques, notamment des collectivités.

Chacune de ces initiatives mériterait une plus large présentation. Nous aurons très certainement l’occasion d’y revenir à l’occasion des prochaines conférences départementales du foncier rural (CDFR), en mars 2013.

Mais, quoiqu’il en soit, les enseignements du dernier recensement agricole nous situent parfaitement l’ampleur de l’enjeu qui est devant nous. Il est véritablement un défi, et pas le moindre, tant pour le monde agricole que pour les territoires d’Aquitaine !

Pierre POUGET - Directeur de la Safer Aquitaine Atlantique
Par Pierre POUGET - Directeur de la Safer Aquitaine Atlantique

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
722
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr