aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

25/08/16 : Guillaume Duval rédacteur en chef d'"Alternatives économiques" traitera du TAFTA lors des Escapades républicaines organisées par "les Ateliers de Marianne" le 3 septembre à partir de 9h à Saint-Symphorien lors du compte rendu de mandat de G. Savary

25/08/16 : Le préfet de la Gironde préfet de la Nouvelle Aquitaine a placé jusqu'à dimanche 28 août le département en "alerte canicule orange". Sont également concernés les Landes, la Charente, la Creuse, la Haute-Vienne.

09/08/16 : Parure estivale pour Saint-Émilion. Jusqu'au 28 août, la Maison du vin organise des initiations à la dégustation (en français et en anglais), et vous en apprendrons un peu plus sur les spécificités du microclimat local. Inscriptions au 05 57 55 50 55

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Tribune libre: La transmission du foncier, un défi pour l'agriculture et ses territoires!

19/11/2012 | Pierre Pouget Directeur de la Safer Aquitaine-Atlantique revient sur les leçons qu'il convient de tirer et les réponses à apporter après le recensement général de l'agriculture

Vendange en Aquitaine

Le dernier recensement général agricole, dont les résultats ont été publiés au cours de ces derniers mois, met en exergue deux enseignements majeurs : celui de la nécessaire protection des terres agricoles et celui de la transmission des entreprises agricoles. Chacun de ces enjeux a déjà été l’occasion de nombreux débats. Mais aujourd’hui, c’est plus particulièrement sur celui de la transmission que je souhaiterai à la fois faire partager l’analyse, mais également évoquer les initiatives que la SAFER Aquitaine Atlantique, en lien avec d’autres, souhaite poursuivre sur son territoire.

Le constat est implacable : ce sont au total 9000 agriculteurs de plus de 50 ans et qui exploitent près de 380.000ha en Aquitaine et qui ont déclaré, au moment du recensement, ne pas connaitre de succession…soit près du quart de la surface agricole utile concernée par cette question de la transmission. Que faut-il craindre de cette situation ?

Valeur refugeSans doute pas une inexploitation du foncier agricole ! Tout d’abord, le foncier, plus que jamais dans un contexte économique incertain, garde sa fonction de valeur refuge, plus sécurisante encore que la pierre. Mais aussi, les turbulences existant sur les cours des matières premières agricoles, avec pour l’instant des valeurs de marché soutenues pour bien des productions végétales cultivées dans notre région, conduisent de nombreux exploitants, arrivant aux portes de la retraite, à poursuivre l’exploitation de leur foncier. Cette poursuite se fait au prix d’une simplification des modes culturaux se traduisant par un arrêt des ateliers d’élevage et la mise en place d’une production végétale, tellement moins exigeante en main d’œuvre notamment ! Cette exploitation du foncier se réalise ainsi dans le cadre d’une structure sociétaire, associant les membres proches de la famille (conjoint, enfants…).

Profession, collectivités concernéesChacun peut mesurer les conséquences que ce type de situation peut avoir tant pour des filières agricoles, notamment dans le secteur de l’élevage, mais aussi pour les territoires. Les outils collectifs patiemment construits au fil du temps sont ainsi fragilisés et le moindre renouvellement des générations que l’on peut ainsi constater n’est pas alors sans conséquences pour la vitalité tant du monde agricole, mais aussi pour chacun des territoires concernés. La question est donc renvoyée tout autant à la profession agricole et aux collectivités, chacun portant à l’aune de sa responsabilité, un devoir de prise d’initiatives.

C’est dans ce contexte que la Safer Aquitaine Atlantique, dont la gouvernance associe représentants de la profession agricole et des collectivités, a pris au cours de ces derniers mois plusieurs initiatives pour tenter d’apporter quelques réponses opérationnelles à l’enjeu de la transmission du foncier agricole, tel que défini précédemment.

Un travail de fourmiLa première consiste en un contact individuel auprès des chefs d’exploitation de plus de 55 ans, censés ne pas avoir de succession assurée, en priorisant les territoires ou filières à enjeu fort. Ce travail « de fourmi » s’appuie sur un partenariat avec les Chambres d’agriculture et est assez souvent accompagné par des moyens publics (Etat, Collectivités…).

La seconde initiative relève d’un travail de communication auprès de ce public cible d’agriculteurs s’approchant de l’âge de la retraite. Pour cela, la Safer a notamment créé un périodique qui leur est destiné, intitulé « Paroles de foncier, le périodique de la transmission réussie ! »

Troisième axe de la stratégie, c’est la mobilisation d’une « boite à outils » qui vise à mettre à disposition des situations très concrètes rencontrées sur le terrain des dispositifs facilitant tant la transmission du foncier que l’installation de jeunes agriculteurs, notamment des hors cadre familiaux : gestion temporaire, évaluation du foncier à transmettre, portage foncier, dispositif de location vente… Bien de ces outils ne sont mis en œuvre que grâce aux interventions publiques, notamment des collectivités.

Chacune de ces initiatives mériterait une plus large présentation. Nous aurons très certainement l’occasion d’y revenir à l’occasion des prochaines conférences départementales du foncier rural (CDFR), en mars 2013.

Mais, quoiqu’il en soit, les enseignements du dernier recensement agricole nous situent parfaitement l’ampleur de l’enjeu qui est devant nous. Il est véritablement un défi, et pas le moindre, tant pour le monde agricole que pour les territoires d’Aquitaine !

Pierre POUGET - Directeur de la Safer Aquitaine Atlantique
Par Pierre POUGET - Directeur de la Safer Aquitaine Atlantique

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
246
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr