Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

  • 18/06/21 | Gan a sa voie verte

    Lire

    La commune de Gan dans les Pyrénées-Atlantiques souhaite achever la réalisation de la voie verte de la vallée d’Ossau traversant son bourg. Les aménagements concernent les revêtements en dur, la sécurisation, la plantations et la signalisation. La continuité de cette voie verte sera assurée par le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques qui procède actuellement aux études de tracés en site propre pour rejoindre Buzy.

  • 18/06/21 | Deux-Sèvres: La Fromagerie des Gors s’agrandit

    Lire

    A Melle, dans les Deux-Sèvres, la Fromagerie des Gors produit le Chabichou du Poitou et le Mothais sur Feuille. Suite à la reprise de l’entreprise en janvier 2020, son objectif est aujourd’hui d’augmenter sa surface de production afin de répondre à la demande du client. Pour cela, elle va construire une extension de 140 m² à son bâtiment et acquérir des équipements de salage et de lavage.

  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La viticulture française se réunit et s'exprime à Bordeaux

05/07/2017 | A l'issue d'une série d'élections nationales et en présence du commissaire européen à l'agriculture, les acteurs du vignoble exprimeront leur position commune du 5 au 7 juillet à Bordeaux.

Boris Calmette, Président CCVF et Stéphane Héraud, FCVA

Cette année, le Congrès de la Fédération des Coopératives Vinicoles de Nouvelle-Aquitaine, présidée par Stéphane Héraud (Vignerons de Tutiac) s'adosse au Congrès national annuel de la Confédération des Coopératives Vinicoles de France (CCVF). L'occasion d'une grande réunion de la famille coopérative viticole, à laquelle se joindront, le 6 et 7 juillet, les autres organisations de la filière : le CNAOC (Confédération Nationale des producteurs de vins eaux-de-vie de vin à Appellations d'Origine Contrôlées), les Vignerons indépendants et VinIGP (Vignerons d'Indication géographique protégée. Au total un premier Congrès de la Viticulture Française, pour évoquer des questions de politiques européennes, auprès du Commissaire européen en charge de l'Agriculture Phil Hogan. Un goût d'amertume quand même dans la bouche de Stéphane Héraud et Boris Calmette, le Président de la CCVF: l'absence du nouveau ministre de l'agriculture, Stéphane Travers. « Un rendez-vous manqué avec la filière », regrettent les deux viticulteurs.

Pour les trois jours à venir le programme des congressistes est chargé et se partage en trois temps forts décrit Stéphane Héraud. Les 150 participants au Congrès des coopératives viticoles sont en effet, déjà au travail sur en mode ateliers depuis ce mercredi matin. Au programme, une commission se dédie à des thématiques juridiques, une deuxième sur la question relativement nouvelle de l'oenotourisme par les coopératives, quant à la troisième et dernière, elle se consacre aux sujets européens de la viticulture dans un contexte de réforme de la PAC, ou encore du Brexit et ses éventuels conséquences budgétaires.
Le deuxième temps forts des ces 3 jours de rencontres offrira un regard bien plus prospectif sur la coopération viticole, l'ensemble des participants étant amenés à s'interroger sur les axes stratégiques à l'horizon 2030. « C'est un travail mené depuis un peu plus d'un an et demi par une commission ad hoc, pilotée par FranceAgrimer, et composée de Présidents et directeurs de caves, de chercheurs, de représentants du négoce. Un travail nourri de nombreuses consultations auprès d'acteurs et de parties prenantes de la coopération, et l'utilisation d'outils modernes de projection dans l'avenir », explique le Président de la CCVF. « Lors de la matinée du 6 juillet différents scénarii issus de ces travaux de prospective vont être présentés aux participants qui pourront donner leur avis via leur téléphone portable, et ainsi parvenir à dégager des axes stratégiques d'avenir pour la coopération viticoles ».

Un invité de marque et une absence remarquéeDans l'après-midi, après un déménagement de la symbolique Cité du Vin vers la Cité mondiale à la capacité d'accueil plus importante, place au Premier Congrès de la Viticulture Française auquel, rejoints par les autres familles viniviticoles, plus de 500 personnes ont prévu d'assister. Parmi elles, un invité de marque Phil Hogan, Commissaire Européen à l'agriculture, et une absence remarquée, et vivement regrettée, celle de Stéphane Travers, nouveau Ministre de l'Agriculture.
« En France, nous avons un nouveau Président de la République, un (deuxième) nouveau Ministre de l'Agriculture, une nouvelle assemblée nationale, et même l'annonce d'Etats Généraux de l'alimentation par le Président de la République... En Europe, l'heure est bientôt à la renégociation de la PAC, à la récente adoption par la Commission européenne de la proposition du règlement Omnibus (règlement de nature financière qui propose des mises à jour de la législation européenne dans plusieurs domaines, dont la politique agricole commune (PAC), ndlr),ou encore le contexte de Brexit, qui ne sera pas sans conséquence sur le budget de l'Europe... On s'est dit que dans un tel contexte, source d'évolutions, c'était le moment de lancer un message unitaire aux responsables politiques nationaux et européens », synthétise Stéphane Héraud.

PAC, fiscalité, cépages résistants...Parmi les interpellations que les responsables professionnels comptent adresser au Commissaire européen, beaucoup sont liées à la gestion des risques, et notamment au regard de la récente vague de gel qui a frappé le vignoble français. « Nous attendons un coup de boost de l'Europe en la matière, et notamment pour rendre l'assurance climat plus attractive pour les viticulteurs ». Une demande qui pourrait bien être exaucée puisque le règlement « Omnibus », qui doit encore passé le stade des débats parlementaires, propose de passer la mise en œuvre de l'assurance dès 20% de récoltes touchées, et non plus 30%. « Sur la gestion des risques, au-delà du contrat d'assurance, on peut sans doute envisager avec l'Europe et le fonds de mutualisation, une assurance sur le risque économique. D'autres filières, notamment la filière céréale y pensent également... », pointe Boris Calmette, qui souligne aussi qu'une carte est également à jouer du côté fiscal, donc avec le Gouvernement français cette fois, et notamment du côté de l'assouplissement de la Dotation Pour Aléa.
Autre point d'attention pour les deux hommes, la question des cépages résistants, « c'est une question sociétale très importante, et on commence à bien les connaître pour les intégrer au mieux dans nos vins et vignobles, mais là aussi nous demandons un coup de booster à l'Europe ».
Enfin bien sûr, la PAC ne sera pas oubliée. « Nous souhaitons conserver notre spécificité autour des aides structurantes à l'investissement, et ne pas tomber dans l'horizontalité des aides que connaissent les autres secteurs agricoles, le tout avec un budget qui puisse continuer à suivre, et ce malgré les impacts que pourrait avoir le Brexit sur le budget européen et donc aussi sur le budget de la Politique agricole commune ». Pour mémoire, le budget européen destiné à la viticulture française est de 250 M€ par an. La viticulture a l'échelle européenne est au total dotée de 1, 2 Mds €, sur un budget PAC de 362 Mds d'euros sur la période 2014-2020, soit environ 50Mds d'euros par an.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
63638
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Benoit Biteau dans son bureau à Le Gua Agriculture | 28/05/2021

Pourquoi le projet de nouvelle PAC ne convient pas aux écologistes

Une unité de méthanisation à Somain, dans le nord de la France Agriculture | 21/05/2021

La méthanisation, des atouts pour le monde agricole

L'élevage laitier souvent montré du doigt a fait beaucoup d'effort pour réduire l'impact carbone Agriculture | 20/05/2021

Un marché du carbone pour les agriculteurs est en train de naître

Capture d'écran du débat sur le bien-être animal du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 19/05/2021

Bien-être animal : quels exemples en Nouvelle-Aquitaine ?

Débat dans le cadre de la Journée Installaiton - Transmission: Agriculteur, ça s'apprend ? Agriculture | 19/05/2021

Formation et professionnalisation : "donner les clefs pour la meilleure installation possible"

Louis et Alexis avec leurs porcs Agriculture | 17/05/2021

Louis Boutteaud et Alexis Bonnet développent leur ferme rêvée : "un nouveau modèle est possible"

La 4e édition de la Journée Installation Transmission se tiendra le 18 mai à partir de 10h sur agriweb.tv Agriculture | 14/05/2021

Journée Installation Transmission : " Agriculteur, ça s'apprend ? "

Amandine et Emmanuel Cantet se sont reconvertis ensemble à l'élevage caprin et ovin. Une nouvelle aventure professionnelle et familiale Agriculture | 14/05/2021

Amandine et Emmanuel Cantet : La reconversion agricole en couple, "être conscient de ce que l'on fait, y croire et foncer !"

Florian Derboule s’est formé dans eux lycées agricoles, il voulait »aller voir ailleurs » Agriculture | 13/05/2021

Florian Derboule : le bonheur de vivre et travailler sur la terre de son enfance

Maxime Kovalski est éleveur bovin allaitant à Marcillac-la-Croisille en Corrèze, suite à une reconversion Agriculture | 12/05/2021

Maxime Kovalski : Des TP à l’élevage bovin, un rêve de gosse devenu réalité

Rémy Ferret, installé en cultures végétales à Condezaygues en Lot-et-Garonne - La Ferme de Lamothe Agriculture | 11/05/2021

Rémy Ferret : le fils d'éleveur devenu maraîcher

Adeline Métayer 24 ans, viticultrice à Birac en AOC Cognac, cur petite champagne Agriculture | 07/05/2021

Adeline Métayer, viticultrice en AOC Cognac: "Fière d'être jeune, d'être une fille et de faire ce métier !"

L'équipe organisatrice du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Au centre le président Dominique Graciet Agriculture | 07/05/2021

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine: maintenir le dialogue entre le monde agricole et le grand public

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été Agriculture | 06/05/2021

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été

La récolte de Golden du Limousin de Loïc Kammerer sauvée du gel grâce à l'aspersion Agriculture | 28/04/2021

La glace face au gel pour protéger les pommiers