aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Lancement officiel de la charte "Bio Vin Solidaire" en Aquitaine

12/12/2013 | Ce mercredi 11 décembre, la signature "Bio Vin Solidaire" a été officiellement lancée depuis l'écosystème Darwin à Bordeaux

Laetitia Bertani, Gilles Bergon, Jean-François Mandon et patrice Bodin trinquent à la charte "Bio Vin Solidaire" signée officiellement le 11 décembre 2013

"Une charte unique pour le vin en France", c'est par ces mots qu'Anne-Lise Goujon, vigneronne bio et présidente de la commission vitivinicole de l'association interprofessionnelle ARBIO Aquitaine, a présenté le lancement officiel de la signature "Bio Vin Solidaire" ce mercredi 11 décembre. Mise en place depuis 2012 par le Syndicat des Vignerons Bio d'Aquitaine (SVBA) et par Arbio Aquitaine, cette charte a été officiellement présentée et signée, rassemblant alors des professionnels du vin et différents acteurs engagés dans la filière bio en Aquitaine, troisième région de France qui compte le plus de surfaces bio.

Garantie produit, garantie sociale et garantie environnementale, voici donc les trois points sur lesquels cette charte "Bio Vin Solidaire" ne transigera pas. En effet, le goût, le respect du travail du vigneron et la promotion de l'agriculture biologique sont autant de missions menées par cette étiquette lancée officiellement ce mercredi 11 décembre depuis les locaux bordelais de l'écosystème Darwin. Apposée sur près de 1000 hectolitres de vin dans les appellations Côtes de Bourg, Saint-Emilion, Bordeaux et Côtes de Duras, cette signature associe tous les opérateurs de la filière, du producteur au distributeur et s'inscrit de fait dans une pratique et une consommation équitables. Pour reprendre les mots de Laetitia Bertani, chargée marketing et communication pour "Terre de Vignerons", " cette charte est essentielle et constitue désormais un argument de vente qui va faire la différence pour le consommateur lorsqu'il achètera du vin bio, un vin qui a souvent été décrié".

Le vin bio, un domaine où le consommateur doit être guidé et rassuré En effet, le filière bio dans le domaine du vin n'a pas toujours été encensée par les consommateurs et les professionnels du secteur, certains craignant des répercussions sur ses qualités gustatives. "Ce n'est pas parce-que c'est bio que c'est bon, c'est sûr, mais avec cette charte "Bio Vin Solidaire", le goût est primordial, les vins sont dégustés à l'aveugle et notés lors de comités de suivis", a alors précisé Gilles Bergon, vigneron bio (Château les Aubrets, Côtes de Bourg). Même son de cloche pour Jean-François Mandon, metteur en marché pour la sélection Louis Mandon (Dordogne) pour qui le côté gustatif est indispensable, accordant alors à ces dégustations à l'aveugle une attention toute particulière: "Le vin bio a eu des débuts assez chaotiques, aujourd'hui on ne peut plus se permettre d'avoir de déception. Il doit impérativement présenter deux paramètres indissociables, la technique et le goût, c'est comme ça qu'on fidélisera les marchés et bien-sûr, les consommateurs qui ont besoin d'être guidés et rassurés dans ce domaine". Cônes, collerettes, stickers sur lesquels figurent le logo "Bio Vin Solidaire" sont désormais des marques officielles et reconnues de cette charte, les professionnels engagés dans cette démarche attendant alors aujourd'hui bien-sûr un "effet charte".

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1157
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr