aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Landes : l’Armagnac, une production en voie de disparition ?

03/01/2013 | Entre recul des vignes à Armagnac, et une pyramide des âges alarmante, les perspectives sont inquiétantes pour la production d’Armagnac dans les Landes.

Vignes d'Armagnac

Selon le dernier Recensement Général Agricole, la viticulture landaise poursuit sa restructuration entamée il y a plus de 20 ans. Selon le même rythme qu’entre 1988 et 2000, le nombre d’exploitations est divisé par 3 et le vignoble perd 650 ha en 10 ans. Le vignoble des productions de double fin, eaux de vie Armagnac ou Floc, est quasiment divisé par 3, là où celui destiné à la consommation directe de vin ne marque qu’un léger repli. Les producteurs landais, tout comme leurs voisins de Lot-et-Garonne et du Gers délaissent de plus en plus l’armagnac: au total sur les 6000ha qui lui étaient consacrés sur cette zone en 2000, on n’en compte plus que 2 200. A ce rythme, quid en 2020?

Les chiffres du RGA analysés par les services statistiques de la Draaf, sont donc sans appel : la vigne à Armagnac recule dans les Landes. Et, avec elle, les cépages qui lui sont associés. En 2010, Baco et Ugni Blanc, cépages privilégiés pour la production d’eau de vie se replient de près de 600 ha, dont 80% bénéficiant de primes à l’abandon définitif. Aujourd’hui, ces cépages rassemblent le tiers du vignoble landais contre près de la moitié en 2000.
Côté producteurs, ils sont 93 viticulteurs landais à avoir déclaré lors du recensement 2010, détenir au total 477 hectares de vignes destinées à la production d’eaux de vie. Parmi eux, une trentaine se consacrent uniquement sur la production d’eaux de vie, et détiennent pour cette seule destination 176 ha de vignes. Mais ils sont également une soixantaine de producteurs non spécialisés à posséder 301 hectares de vignes destinées à la production d’eaux de vie, tout en disposent en parallèle de 465 hectares de vignes majoritairement à indication géographique protégée.

La pyramide des âges va en se dégradantQu’elles soient spécialisées ou non, les exploitations individuelles dominent la production de l’Armagnac en effectif, comme en surface.  Pourtant, regardant l’avenir, ce sont les producteurs mixtes établis sous formes sociétaires qui sont les plus jeunes avec une moyenne d’âge de 44 ans.
Mais, la pyramide des âges va en se dégradant quand on considère les exploitations individuelles. Dans le cadre des productions mixtes, un chef sur deux à plus de 50 ans, là où du côté des producteurs exclusifs, la moyenne d’âge atteint les 59 ans. Sur ces exploitations individuelles, la question de la reprise de l'exploitation, à l’instar d’autres secteurs agricoles, est  loin d’être anodine… Elle l'est d'autant moins quand on considère que sur les 600 hectares en attente de repreneurs, les deux tiers sont en aire de production d’eau de vie...
La question d’une disparition possible de l’Armagnac dans la décennie à venir mérite donc bel et bien d’être posée.

A lire: Revue Agreste Aquitaine n°59: http://agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/D4012A02.pdf

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Bureau national interprofessionnel de l'Armagnac (BNIA)

Partager sur Facebook
Vu par vous
481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr