Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/08/20 | L’appel à organisation des Voisinades niortaises est lancé !

    Lire

    La Ville de Niort organise la 5e édition des Voisinades niortaises le 18 septembre prochain. Les habitants qui souhaitent organiser ce temps fort convivial entre voisins dans leur quartier doivent s’inscrire jusqu’au 4 septembre auprès du service Proximité et Relations aux citoyens. Les particuliers, organisateurs, bénéficieront d’un accompagnement personnalisé. La Ville offrira aussi un kit apéro constitué de produits locaux.

  • 05/08/20 | Un mois de juillet positif pour la Cité du Vin

    Lire

    La Cité du Vin de Bordeaux dresse un premier bilan de l’activité du mois de juin plutôt positif. Si les chiffres de fréquentation des visiteurs étrangers enregistrent une forte baisse à cause du Covid-19, la fréquentation des visiteurs locaux, elle, bondit. 61% de visiteurs bordelais supplémentaires par rapport à 2019 sont venus admirer et visiter l’emblématique musée bordelais.

  • 05/08/20 | L'appelation Sainte-Foy Côtes de Bordeaux ouvre ses Châteaux

    Lire

    Dimanche 9 août, les vignerons de Sainte-Foy Côtes de Bordeaux organisent leurs premières portes ouvertes. Objectif : "dynamiser notre territoire et notre appellation ; offrir des activités aux visiteurs, touristes et locaux" explique Christiane Deffarge, présidente de l’appellation. Les huit propriétés participantes proposeront des animations diverses et variées : visite, initiation à la dégustation, accords mets et vins, atelier pédagogique pour les enfants, balade à la découverte des cépages… Et une tombola ouverte à ceux qui auront visité au moins 3 propriétés dans la journée.

  • 04/08/20 | Agglomération du Niortais : le délai du fonds de soutien de proximité est prolongé

    Lire

    Les entreprises et associations du territoire, dont l’activité économique a été impactée par la crise du Covid-19, ont un mois supplémentaire pour demander à bénéficier du fonds de soutien de proximité mis en place par Niort Agglo. Le délai est prolongé jusqu’au 31 août 2020.Cette aide a pour objectif de répondre aux besoins de trésorerie des Petites et Moyennes Entreprises et des associations du territoire de la Communauté d’agglomération du Niortais.

  • 04/08/20 | Un marché nocturne à Guéret (23)

    Lire

    Actions Quartiers, en partenariat avec la Ville de Guéret, organise le vendredi 21 août un marché nocturne de producteurs et artisans. De 18h à 22h, des animations musicales et des stands de producteurs locaux attendent les visiteurs qui pourront aussi se restaurer sur place. Les producteurs souhaitant y participer ont jusqu’au 14 août pour s’inscrire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Landes: Le Concours départemental de l'élevage fête ses 50 ans !

11/09/2019 | Entre Concours cinquantenaire, présentation d'animaux et marché fermier, la Journée "Elevages et Terroirs landais" promet de faire forte impression dans le centre-ville montois!

Hervé Lard, Président de la fédération départementale des comices des Landes

Ce samedi 14 septembre, Mont-de-Marsan et, plus particulièrement, sa place des Arènes va résolument prendre un air de ferme XXL, entre meuglements, bêlements et autres hennissements. Et pour cause, après 20 ans de bourlingage d'un coin à l'autre du département, le concours départemental d'élevage revient s'installer dans la capitale landaise, avec dans ses bagages 300 animaux et 60 éleveurs! Une occasion à ne pas manquer d'autant que cette édition célébrera les 50 ans du concours landais de l'élevage. Programme du jour et souvenirs du passé avec le Président de la fédération départementale des comices, Hervé Lard. Une manifestation plus largement baptisée Elevages et Terroirs landais.

Dax, Saint-Sever, Pouillon, Saint-Vincent de Tyrosse, Hagetmau, Samadet, Grenade, Aire-sur-l'Adour, Amou, ou encore Peyrehorade l'an dernier, le Concours landais d'élevage a fait le choix chaque année de changer de lieu d'organisation, avec ces dernières années, une organisation tournante entre 5 ou 6 villes et villages principaux. Mais pour ce demi siècle, retour à la capitale ! Une manière de marquzer le coup des 50 bougies, tout en remettant sans doute un peu de lien entre les éleveurs et les montois, sans doute moins citadins que des bordelais ou des palois mais où, pour autant, les troupeaux bovins ou ovins n'y sont pas monnaie courante....

Un élevage "petit par son nombre mais grand par sa qualité"
Il faut dire aussi qu'en termes de nombre de têtes : « l’élevage landais est petit par son nombre mais grand par sa qualité », reconnaît Hervé Lard citant son prédécesseur André Graciet. « Aujourd’hui, je dirai que c’est toujours vrai et encore plus vrai ! La preuve, il y a chaque année, des animaux landais qui sont sélectionnés pour le Salon de l’agriculture de Paris et plusieurs sont récompensés. » Qui en effet ne se souvient pas de la belle Cerise, égérie du Salon International de l'Agriculture 2016, certes Bazadaise par sa race mais landaise de par son éleveur... D'ailleurs, l'organisation l'assure, « certains animaux primés au Salon de l'agriculture de Paris et de Bordeaux seront présents à Mont-de-Marsan ».

Ce 14 septembre, ce sont un peu plus de 200 bovins qui participeront au concours, avec toujours dans les Landes « une prédominance des races Blonde d'Aquitaine (90 animaux) et Limousine (40 animaux) ». Mais il faudra aussi compter sur un beau troupeau de 50 Prim Holstein et 25 Bazadaises. Au fur et à mesure des défilés des animaux, chaque race se verra attribuer plusieurs prix par catégorie d'âges. Mais, outre le prix qui récompense un animal donné dans sa catégorie, 2 autres prix sont particulièrement appréciés des éleveurs.
D'abord le prix de famille, qui « représente le prix de la génétique. Il récompense un lot d’animaux avec une tête de famille et sa descendance (minimum 3 animaux) », ensuite, le prix d’élevage « qui est le trophée le plus prestigieux ». Récompensant un lot de quatre animaux adultes nés et élevés dans un même élevage, il se situe ainsi à la croisée de la génétique et de la conduite de l’élevage. En d'autre termes, « c’est la récompense de plusieurs années de travail de l’éleveur. »

"On attend cette journée avec impatience"

Si depuis 50 ans, ils viennent et reviennent ces éleveurs landais, c'est bien pour les concours. « On vient comparer nos animaux ; les éleveurs landais sont concouristes»,admet volontiers le président de la fédération, qui n'oublie pas non plus de préciser que tout cela se passe dans la bonne humeur. « Ici, dans les Landes, c’est un groupe d’éleveurs toutes races d’animaux confondues qui aiment se retrouver une fois par an pour fêter l’élevage landais, malgré les crises et les problèmes du quotidien. On attend cette journée avec impatience. Pour ma part, ça fait 28 ans que ce jour-là, je pars de mon exploitation à 5 heures du matin (comme mes collègues d’ailleurs) avec ma salopette et mon costume. Je suis éleveur jusqu’à 11 heures du matin en participant aux concours et après je mets la chemise blanche pour recevoir les élus pour la visite officielle du site du concours ! »

Une manifestation qui en un demi-siècle, et 3 présidents de fédération départementale des comices plus tard, n'a pas beaucoup changé, sans perdre en fréquentation. Signe que c'est une valeur sûre. « En 1970, les 210 bovins participant aux épreuves étaient sélectionnés dans les élevages par les syndicats de race. Aujourd’hui pour la race Blonde, les animaux sont sélectionnés à partir des résultats des comices cantonaux et pour les autres races, c’est fonction de la volonté des éleveurs qui concourent. On retrouve une dizaine de familles d’éleveurs qui participent encore aujourd’hui au concours 50 ans après la première édition. » Seule évolution côté organisation, depuis (déjà...) 1980 : « l'instauration d'un repas du midi en commun pour tous les éleveurs et ouvert au public ». Repas désormais préparé par des producteurs fermiers du réseau Bienvenue à la Ferme. A Mont-de-Marsan, ce samedi, c'est à partir de 12h30 sur le boulodrome à proximité qu'il sera servi avec dans l'assiette : charcuterie, magret de canard, frites, fromages et tourtière (18e sans réservation).

45 chevaux lourds, 5 ânes des Pyrénées, 20 poneys landais et 30 moutons

Affiche Elevages et Terroirs landais 2019

Sur le reste des animations, si les bovins restent les stars de l'évènement, le public pourra aussi admirer 45 chevaux lourds, 5 ânes des Pyrénées, 20 poneys landais et 30 moutons avec la présentation, sans concours, des races Berrichon de l’Indre, Tarasconaise, Suffolk, Landaise, Solognotte, Cameroun, Charolais...
Des moutons qui d'ailleurs sont à l'honneur sur l'affiche de cette Journée Elevages et Terroirs landais, au côté d'une jeune éleveuse, que les lecteurs d'Aqui reconnaîtront. Il s'agit de Sarah Sous installée à Saint-Yaguen et aujourd'hui à la tête d’un troupeau de 350 brebis de races Berrichon de l’Indre et Romane. Elle sera présente sur l'évènement. Une volonté de la fédération départementale que de mettre à l'honneur les nouvelles générations d'éleveurs landais, qui par leur installation assure la pérennité de l'agriculture et de l'élevage dans le département.

Quant à l'avenir du Concours, Hervé Lard n'a qu'un souhait: "J’espère un avenir le plus long possible pour ce concours départemental car il faut montrer que l’élevage landais existe et résiste !"

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Chambre d'agriculture 40

Partager sur Facebook
Vu par vous
6440
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr