Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Landes: Le Concours départemental de l'élevage fête ses 50 ans !

11/09/2019 | Entre Concours cinquantenaire, présentation d'animaux et marché fermier, la Journée "Elevages et Terroirs landais" promet de faire forte impression dans le centre-ville montois!

Hervé Lard, Président de la fédération départementale des comices des Landes

Ce samedi 14 septembre, Mont-de-Marsan et, plus particulièrement, sa place des Arènes va résolument prendre un air de ferme XXL, entre meuglements, bêlements et autres hennissements. Et pour cause, après 20 ans de bourlingage d'un coin à l'autre du département, le concours départemental d'élevage revient s'installer dans la capitale landaise, avec dans ses bagages 300 animaux et 60 éleveurs! Une occasion à ne pas manquer d'autant que cette édition célébrera les 50 ans du concours landais de l'élevage. Programme du jour et souvenirs du passé avec le Président de la fédération départementale des comices, Hervé Lard. Une manifestation plus largement baptisée Elevages et Terroirs landais.

Dax, Saint-Sever, Pouillon, Saint-Vincent de Tyrosse, Hagetmau, Samadet, Grenade, Aire-sur-l'Adour, Amou, ou encore Peyrehorade l'an dernier, le Concours landais d'élevage a fait le choix chaque année de changer de lieu d'organisation, avec ces dernières années, une organisation tournante entre 5 ou 6 villes et villages principaux. Mais pour ce demi siècle, retour à la capitale ! Une manière de marquzer le coup des 50 bougies, tout en remettant sans doute un peu de lien entre les éleveurs et les montois, sans doute moins citadins que des bordelais ou des palois mais où, pour autant, les troupeaux bovins ou ovins n'y sont pas monnaie courante....

Un élevage "petit par son nombre mais grand par sa qualité"
Il faut dire aussi qu'en termes de nombre de têtes : « l’élevage landais est petit par son nombre mais grand par sa qualité », reconnaît Hervé Lard citant son prédécesseur André Graciet. « Aujourd’hui, je dirai que c’est toujours vrai et encore plus vrai ! La preuve, il y a chaque année, des animaux landais qui sont sélectionnés pour le Salon de l’agriculture de Paris et plusieurs sont récompensés. » Qui en effet ne se souvient pas de la belle Cerise, égérie du Salon International de l'Agriculture 2016, certes Bazadaise par sa race mais landaise de par son éleveur... D'ailleurs, l'organisation l'assure, « certains animaux primés au Salon de l'agriculture de Paris et de Bordeaux seront présents à Mont-de-Marsan ».

Ce 14 septembre, ce sont un peu plus de 200 bovins qui participeront au concours, avec toujours dans les Landes « une prédominance des races Blonde d'Aquitaine (90 animaux) et Limousine (40 animaux) ». Mais il faudra aussi compter sur un beau troupeau de 50 Prim Holstein et 25 Bazadaises. Au fur et à mesure des défilés des animaux, chaque race se verra attribuer plusieurs prix par catégorie d'âges. Mais, outre le prix qui récompense un animal donné dans sa catégorie, 2 autres prix sont particulièrement appréciés des éleveurs.
D'abord le prix de famille, qui « représente le prix de la génétique. Il récompense un lot d’animaux avec une tête de famille et sa descendance (minimum 3 animaux) », ensuite, le prix d’élevage « qui est le trophée le plus prestigieux ». Récompensant un lot de quatre animaux adultes nés et élevés dans un même élevage, il se situe ainsi à la croisée de la génétique et de la conduite de l’élevage. En d'autre termes, « c’est la récompense de plusieurs années de travail de l’éleveur. »

"On attend cette journée avec impatience"

Si depuis 50 ans, ils viennent et reviennent ces éleveurs landais, c'est bien pour les concours. « On vient comparer nos animaux ; les éleveurs landais sont concouristes»,admet volontiers le président de la fédération, qui n'oublie pas non plus de préciser que tout cela se passe dans la bonne humeur. « Ici, dans les Landes, c’est un groupe d’éleveurs toutes races d’animaux confondues qui aiment se retrouver une fois par an pour fêter l’élevage landais, malgré les crises et les problèmes du quotidien. On attend cette journée avec impatience. Pour ma part, ça fait 28 ans que ce jour-là, je pars de mon exploitation à 5 heures du matin (comme mes collègues d’ailleurs) avec ma salopette et mon costume. Je suis éleveur jusqu’à 11 heures du matin en participant aux concours et après je mets la chemise blanche pour recevoir les élus pour la visite officielle du site du concours ! »

Une manifestation qui en un demi-siècle, et 3 présidents de fédération départementale des comices plus tard, n'a pas beaucoup changé, sans perdre en fréquentation. Signe que c'est une valeur sûre. « En 1970, les 210 bovins participant aux épreuves étaient sélectionnés dans les élevages par les syndicats de race. Aujourd’hui pour la race Blonde, les animaux sont sélectionnés à partir des résultats des comices cantonaux et pour les autres races, c’est fonction de la volonté des éleveurs qui concourent. On retrouve une dizaine de familles d’éleveurs qui participent encore aujourd’hui au concours 50 ans après la première édition. » Seule évolution côté organisation, depuis (déjà...) 1980 : « l'instauration d'un repas du midi en commun pour tous les éleveurs et ouvert au public ». Repas désormais préparé par des producteurs fermiers du réseau Bienvenue à la Ferme. A Mont-de-Marsan, ce samedi, c'est à partir de 12h30 sur le boulodrome à proximité qu'il sera servi avec dans l'assiette : charcuterie, magret de canard, frites, fromages et tourtière (18e sans réservation).

45 chevaux lourds, 5 ânes des Pyrénées, 20 poneys landais et 30 moutons

Affiche Elevages et Terroirs landais 2019

Sur le reste des animations, si les bovins restent les stars de l'évènement, le public pourra aussi admirer 45 chevaux lourds, 5 ânes des Pyrénées, 20 poneys landais et 30 moutons avec la présentation, sans concours, des races Berrichon de l’Indre, Tarasconaise, Suffolk, Landaise, Solognotte, Cameroun, Charolais...
Des moutons qui d'ailleurs sont à l'honneur sur l'affiche de cette Journée Elevages et Terroirs landais, au côté d'une jeune éleveuse, que les lecteurs d'Aqui reconnaîtront. Il s'agit de Sarah Sous installée à Saint-Yaguen et aujourd'hui à la tête d’un troupeau de 350 brebis de races Berrichon de l’Indre et Romane. Elle sera présente sur l'évènement. Une volonté de la fédération départementale que de mettre à l'honneur les nouvelles générations d'éleveurs landais, qui par leur installation assure la pérennité de l'agriculture et de l'élevage dans le département.

Quant à l'avenir du Concours, Hervé Lard n'a qu'un souhait: "J’espère un avenir le plus long possible pour ce concours départemental car il faut montrer que l’élevage landais existe et résiste !"

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Chambre d'agriculture 40

Partager sur Facebook
Vu par vous
7466
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine a asisté à la pose de la prmière pierre de la légumerie de l'Escat Agriculture | 01/03/2021

Légumerie de l'Escat : un projet local économique et agricole

Romain Nougué (à gauche), maraîcher est installé à Meillon depuis le mois d'octobre dans le cadre de la ceinture verte de l'agglomération de Pau. A ses côtés Victor, en contrat de parrainage auprès de Romain Agriculture | 17/02/2021

Installation agricole et circuits courts : la Ceinture verte de Pau se concrétise

Les représentants des Jeunes Agriculteurs NA et de la FNSEA NA devant le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux Agriculture | 16/02/2021

Loi EGAlim : En Nouvelle-Aquitaine, Jeunes Agriculteurs et FNSEA avertissent la grande distribution

Christophe Congues, Président du groupe coopératif Euralis Agriculture | 12/02/2021

Du mouvement à la tête des Groupes coopératifs Maïsadour et Euralis

Marc Cazaux HélicA Agriculture | 12/02/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Marc Cazaux lauréat 2017 (épisode 3/4)

Sylvain Bordenave, président JA 64 et Iban Pebet, président du Comité d'Orientation Transmission Installation de la chambre d'agriculture 64 Agriculture | 11/02/2021

Installation agricole : "une bonne année" dans les Pyrénées-Atlantiques

Les Rencontres de l'alimentation se sont lancées le 3 février dernier avec le débat sur la Souveraineté alimentaire : utopie ou réalité ? Agriculture | 09/02/2021

Souveraineté alimentaire : de l'individu au monde

L'activité céréales est en repli de 40 à 50% sur l'année 2020 Agriculture | 02/02/2021

Les coopératives agricoles : un impact socio-économique majeur en Nouvelle-Aquitaine

Le salon régional de l'agriculture Aquitaine - image d'archive Agriculture | 29/01/2021

Un Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2021 plus proche du public ?

Dispositif de désinfection de l'entreprise Sanodev Agriculture | 28/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Laure Sandoval lauréate 2018 (épisode 2/4)

Elevage de canards prêts-à-gaver dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 27/01/2021

Crise aviaire: Les Pyrénées-Atlantiques se soucient des éleveurs et du Kriaxera

Bertrand Venteau, le président de la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne Agriculture | 27/01/2021

Haute-Vienne : La Chambre d’Agriculture en recherche de financements pour les agriculteurs

Jean-Louis Dubourg, Président de la Chambre d'Agriculture de la Gironde Agriculture | 26/01/2021

« Peu de perspectives pour les mois à venir », J-L Dubourg, Président de la Chambre d'agriculture de Gironde

Yann Viaud est un des premiers agriculteurs à s'être lancé dans le projet avec la CARA Agriculture | 25/01/2021

Pays Royannais : un atelier de transformation pour les agriculteurs

Cedric Tranquard (ici avec Luc Servant) a été élu à 18 voix sur 25, face à un candidat de la Coordination rurale Agriculture | 25/01/2021

Cédric Tranquard élu à la tête de la Chambre d’agriculture 17