Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/18 : La Rochelle : le dessinateur de presse Plantu sera présent ce lundi dans le cadre de l’exposition itinérante Tous migrants de Cartooning For Peace, dessins pour la paix, installée à la Médiathèque Michel-Crépeau du 19 au 28 février.+ d'info

18/02/18 : La Rochelle : ce 19 fevrier à midi, le public est convié au lancement du voyage de L'Hermione 2018, sur le thème Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée, quai Senac de Meilhan. Le globe de la Francophonie, tout juste restauré, sera dévoilé.

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyen de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | « Quand on veut on peut » en devise de l'assemblée générale de la Chambre d'agriculture de Gironde

28/11/2015 | C'est dans le décor des vignes urbaines du Château Luchey Halde à Mérignac que s'est réunie l'assemblée générale de la Chambre d'agriculture de Gironde

Hervé Servat et Hervé Brunelot (DDTM), Bernard Artigue et Pierre Got (Président et DG Chambre de l'agriculture de Gironde) et Bernard Castagnet (Vice président du Conseil départemental)

En ce 27 novembre, jour d'hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre, c'est par une évidente minute de silence qu'a débuté la session de la Chambre d'agriculture de Gironde. Une assemblée générale à l'ordre du jour chargé entre vote du budget, bilan de campagne 2015, ou encore temps de réflexion et d'échange autour du sujet de l'agriculture et du réchauffement climatique. L'occasion également saisie par Bernard Artigue, président de la Chambre d'agriculture d'évoquer et d'interroger Bernard Castagnet, vice-président du Département, sur les conséquences de la loi NOTRe sur les compétences nouvelles du Conseil départemental au regard de l'agriculture girondine.

Si dans son discours, le président de la Chambre d'agriculture n'a pas manqué de souligner, « l'excellente nouvelle » de « la suspension définitive de la baisse de la ressource fiscale des Chambres », initialement prévue dans la loi de finances triennales, ce n'est pas sans inquiétude, qu'il est revenu sur les conséquences de la loi NOTRe. Redéfinissant les compétences des collectivités territoriales, elle pourrait être lourde de conséquences sur les subsides de la Chambres.

Incertitute sur les subventions des Conseils départementauxEn effet, jouant jusque-là de la clause de compétence générale, le Département de Gironde menait une action dynamique en faveur de l'agriculture départementale, par le biais notamment de subventions individuelles et collectives, ainsi que par l'attribution de subventions à la Chambre départementale elle-même. Mais, supprimant cette clause de compétence générale et donnant à la seule région la compétence du développement économique, au département, les solidarités sociales et territoriales, « la réforme créée une forte incertitude sur les conditions de financement de l'agriculture et des Chambres d'agriculture par les Conseils départementaux », estime Bernard Artigue.
Une inquiétude en partie calmée par Bernard Castagnet, Vice-président du Conseil départemental en charge de l'attractivité territoriale, du développement économique et du tourisme, qui a fait part de sa « détermination à ce que l'action du département au bénéfice des agriculteurs et des chambres d'agriculture se poursuive », soulignant qu'en matière agricole, « la loi NOTRe permet d'obtenir une délégation de compétence de la part de la Région ». Des négociations entre Département et Région qui auront lieu dès 2016, annonce le vice président du Conseil départemental... Mais il prévient déjà qu' « au 1 janvier 2017, la collectivité départementale subira une baisse de 80 M€ de ses ressources issues de la CVAO. » En d'autres termes synthétise t-il, « il existe des marges de manœuvres pour pouvoir pérenniser notre collaboration... à condition d'avoir les moyens financiers de les assurer ». De quoi rassurer les élus de la Chambre, au moins sur la volonté politique du Département... Et permettre à Bernard Artigue de conclure le sujet par un « quand on veut, on peut »...

"Anticiper les futurs possibles"L'affirmation d'une volonté d'agir, c'est aussi ce qu'ont démontré les intervenants de l'après-midi sur le thème de l'adaptation de l'agriculture au réchauffement climatique, en cette période de Cop21. Après l'intervention de Frédérique Levrault démontrant et analysant de 1001 manières le réchauffement planétaire en cours, et auquel notre département est particulièrement exposé, il a listé deux types de mesures à prendre pour que la viticulture girondine s'adapte au mieux à ces réchauffements. Une adaptation qui sous-tend deux préalables nécessaires selon lui : d'abord « prendre la mesure de ce qui s'est déjà passé », et « anticiper les futurs possibles » pour que les mesures d'adaptation soient les plus efficaces possibles.
Des mesures qui selon lui correspondent à deux grandes catégories d'actions, les adaptations à court terme, telles que, pour l'exemple de la viticulture, la maîtrise du volume de feuillage, les vendanges nocturnes, la désalcoolisation ou encore l'ombrage artificiel, et, les adaptions à moyens termes telles que la modification de l'orientation des rangs, la densité de peuplement, la modification des dates de plantation ou encore les clones variétaux et les porte-greffes. Enfin, en fonction de la réussite ou non de stabiliser le niveau de réchauffement climatique, aux alentours de 2030 à 2050 peuvent également être travaillés, d'autres axes de recherche sur de nouveaux cépages ou encore l'irrigation, malgré la sensibilité du sujet au regard d'une tension destinée à être de plus en plus forte sur cette ressource.

Vers "un système de production adaptatif"?Autant de pistes d'actions de court, moyen et long termes, d'ores et déjà travaillées par les services de la Chambre et le Vinopole, comme en ont témoigné les nombreux axes d recherches, expérimentations et initiatives décrits par Marie-Catherine Dufour, Directrice régionale de l'Institut Français de la Vigne et du Vin et Laurent Bernos, Directeur du Service Vigne et Vin de la Chambre d'agriculture. Que ce soit sur le matériel végétal, sur les itinéraires techniques, le contrôle des maladies et des ravageurs actuels et émergents, ou encore sur l'adaptation des pratiques oenologiques, la palette des actions envisagées est large. De quoi bel et bien démontrer une volonté forte, non seulement de recherche, mais aussi « de transfert de connaissances aux techniciens et aux viticulteurs », souligne Magalie Vérité vice présidente de la chambre consulaire, imaginant déjà des outils d'aide à la décision à développer. En point de mire : « un système de production adaptatif à notre milieu, pour continuer de produire un vin au rendement correct et toujours de qualité ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7307
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
filière laitière département 2018 Agriculture | 15/02/2018

La filière laitière fait le point en Gironde

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 14/02/2018

Prix de l'agriculture durable: les candidatures sont ouvertes !

Alain Rousset, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en visite au Salon régional de l'agriculture 2016 Agriculture | 12/02/2018

Zones défavorisées et réforme de l'apprentissage, la Région s'inquiète pour ses agriculteurs

Assemblée générale Euralis du 9 février 2017, table ronde sur le thème de la révolution numérique Agriculture | 09/02/2018

L'agriculture face à la grande inconnue de l'ère numérique

Les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques, devant la Chambre d'agricutlure de Pau, mobilisés contre la réforme des zones défavorisées Agriculture | 08/02/2018

Zones défavorisées: les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques montent au créneau

Sarah Sous et Emilie Moureu, deux jeunes agricultrices récemment installées dans les Landes sur la commune de Saint-Yaguen Agriculture | 08/02/2018

Quand la partition de propriété multiplie les opportunités agricoles et forestières

Rencontres Viticoles d'Aquitaine 2018 Agriculture | 01/02/2018

Rencontres Viticoles d'Aquitaine: la chasse aux intrants est ouverte, de la vigne à la vinification

Les représentants de la filière volaille au côté de Frédéric Piron de la DDSCP Agriculture | 26/01/2018

Un plan pour mieux anticiper l'influenza aviaire

14ème Comité de pilotage ''regroupement petite propriété'' le 23 janvier 2018 au Domaine d'Ognoas à Arthez-d'Armagnac Agriculture | 24/01/2018

Forêt landaise : Le regroupement des petites propriétés post Klaus, une dynamique à entretenir

Vache Prim'holstein SAA 2015 Agriculture | 17/01/2018

Compétitivité des coopératives agroalimentaires: l'Europe s'en mêle

Vignes dans le bordelais Agriculture | 15/01/2018

La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

Paysans Remarquables couv Agriculture | 14/01/2018

« Paysans remarquables », une plongée dans l’agriculture bio

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane, le 10 janvier 2018 : ''il faut que l'agriculture se transforme!'' Agriculture | 11/01/2018

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane: "il faut que l'agriculture se transforme!"

Christian Pèes Président du groupe coopératif Euralis et son directeur général Pierre Couderc Agriculture | 10/01/2018

Face aux difficultés économiques, le groupe Euralis supprime 110 postes nets

La délégation d'éleveurs chiliens a visite le centre d'insémination de Verneuil sur Vienne Agriculture | 13/12/2017

L'élevage ovin haut de gamme du Limousin intéresse le Chili