Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/04/21 | Elections départementales et régionales : les maires ont dit non au report

    Lire

    Si la consultation auprès des maires organisée ce week-end en urgence par le Gouvernement sur le maintien des élections régionales et départementales en juin prochain avait soulevé quelques réactions épidermiques de nombreux élus _ « consultations rocambolesque » pointait l'association des Maires de France _ les retours de cette consultations pèsent pour le maintien des élections : sur les 24 000 maires qui ont répondu, 56% se sont positionnés en ce sens. La balle est désormais dans le camp des parlementaires.

  • 13/04/21 | Un concours photo « En Contraste »

    Lire

    Depuis le 17 mars, Talence Evènements a lancé un concours photo amateur ouvert à tous les habitants de la métropole. La photo « En Contraste » devra être prise à Talence ou faire un clin d’oeil à la Ville. Les 22 photos sélectionnés par le public du 1er au 30 juin seront exposées durant l’été sur les grilles du parc Peixotto et les 3 gagnants se verront remettre un prix en juillet. Les participants ont jusqu’au 9 mai pour déposer leur photo. Plus d’infos sur le site de Talence Evènements".

  • 13/04/21 | Les huiles se développe au GAEC ferme Dana

    Lire

    Dans la Vienne, le GAEC ferme DANA produit des oléagineux transformés en huiles pour l’alimentation. Depuis 2012, cette activité est passée de 800 litres par an à plus de 7000, commercialisées grâce à un réseau de boutiques de proximité. Pour continuer, le GAEC va adapter ces installations en automatisant certaines tâches en aménagement un hangar notamment. Pour ce projet, il a bénéficié d’une aide de l’Union Européenne de 24 961 €.

  • 13/04/21 | Périgueux valorise son patrimoine antique

    Lire

    Depuis quelques années, Périgueux a engagé un programme de valorisation de son patrimoine gallo-romain au travers notamment d’une déambulation douce dans les vestiges. Le Musée Vésunna de Jean Nouvel va être rattaché à ce parcours pour permettre à l’ensemble de ce parcours piéton de mettre en perspective et en interprétation le patrimoine du quartier de la Cité.

  • 12/04/21 | A Sare, le boucher ouvre... des gîtes !

    Lire

    Les propriétaires d'une boucherie charcuterie traiteur dans le centre bourg de Sare (64) ont acquis en 2020 une maison située à proximité directe de leur magasin. Leur objectif : rénover la maison pour créer 3 types d'activités différentes! Au rez-de-chaussée un point de vente complémentaire, au 1er étage, un gîte d'étape de grande capacité et au 2ème étage, 2 logements pour saisonniers. Outre l'audace et l'originalité du projet porté par la SARL Larrun Lodge, il répondra au besoin d'accueil des saisonniers, nombreux sur le territoire du fait de la proximité de la côte et de l'attractivité touristique du village.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Le chanvre, un pari sur l'avenir dans le Sud Ouest

14/06/2015 | Une conjonction d'éléments favorables apparait aujourd'hui dans le Sud Ouest pour dynamiser le développement de la culture du chanvre, avec des débouchés.

Récolte de chanvre en Dordogne

Depuis trois ans, la chambre d'agriculture de la Dordogne expérimente la culture du chanvre. Ces expérimentations ont permis de recueillir des références techniques et économiques, si bien qu'aujourd'hui, le chanvre connaît un regain d'intérêt. Cette culture intéresse plusieurs marchés : celui de la construction, l'alimentation et la cosmétique pour la graine et l'industrie textile. Le 5 juin, différents acteurs (agriculteurs, industriels textiles, professionnels du bâtiment) se sont retrouvés à Périgueux pour favoriser l'émergence d'une filière haut de gamme à l'échelle régionale.

Le temps est loin de la marine à voile où le chanvre était roi. Depuis quelques années, la culture du chanvre semble connaître un regain d'intérêt : des expérimentations sont menées en Dordogne depuis trois ans, le cluster Demain accompagne un  projet de redéploiement de la filière chanvre en Aquitaine avec le soutien du département du Lot-et-Garonne, des entreprises textiles sont à la recherche d'une matière première de grande qualité. Cette conjonction d'éléments favorables devrait développer cette culture, qui est en phase avec l'attente de la société. La culture de chanvre ne nécessite pas de traitements phytosanitaires et consomme peu d'eau. Différents acteurs économiques, exploitants agricoles, entreprises textiles, élus, professionnels du bâtiment se sont réunis le 5 juin au pôle interconsulaire de la Dordogne, pour faire émerger une filière chanvre haut de gamme à l'échelle du grand Sud Ouest

De nombreuses possibilités d'applications Après avoir décliné au fil des décennies, la culture du chanvre est à nouveau en progression, malgré une superficie encore limitée. Cette culture représente 10 500 hectares aujourd'hui en France, soit 75% de la production européenne. Par comparaison, le lin représente 52 000 hectares.

Dans le chanvre, tout est bon  Cette plante offre de nombreuses possiblités d'application : textile, construction, plasturgie, cosmétique. La fibre, entre autres usages, est particulièrement prisée sur le marché de l'isolation, où elle s'inscrit en concurrent de la laine de verre. Le bois de chanvre (la chènevotte), mélangé à de la chaux, peut être utilisé comme enduit dans les rénovations de façade. Mais la véritable révolution dans le bâtiment arrive avec le parpaing de chanvre, qui est utilisé dans la construction de murs porteurs. La graine est tout aussi porteuse : Elle intéresse trois marchés : l'oisellerie, les cosmétiques et l'alimentation.  Dès 2006, le groupe Euralis et sa filiale toulousaine, Coopéval, avait investi, à Cazères (31), 7,5 millions d'euros dans la création d'une usine de défibrage du chanvre, nommée Agrofibre, qui a fermé l'an passé. Certains professionnels, comme Thierry Bonhomme, de Couleur chanvre, entreprise située à Saint Jean de Luz (64), qui réalise  et commercialise du linge de maison en chanvre est à la recherche d'une matière première qualitative.

"Nous avons un positionnement haut de gamme. Nous travaillons beaucoup avec l'international. Nos clients apprécient nos produits. La demande est là, mais pour nous, cette matière première est chère. Nous avons besoin d'un chanvre de grande qualité et de nouvelles unités de défribrage de proximité pour faire diminuer les coûts de production."

Optimiser la transformation du chanvreAu cours de la réunion du 5 juin, Olivier Quenard, de l'ICam à Toulouse, a fait le bilan du programme Fibnatex 2. Soutenu par des financements européens, ce programme a réuni 5 partenaires implantés au Portugal, en Espagne et en France (ICAM à Toulouse). Le travail de recherche a porté sur l’optimisation de la transformation pour réaliser un produit technique, à base de fibres longues de chanvre (dissociées sans les traumatiser).  En filature, a été obtenu un fil le plus fin possible et de très bonne résistance mécanique. Une performance qui a permis de développer plusieurs produits d’équipement de protection individuelle et d’aménagement d’habitacle pour les transports (tableaux de bord pour l’automobile…).  Si les débouchés sont bien là, il faut organiser le sourcing car la filière nécessite des fibres de très bonne qualité en culture et au niveau de la transformation. La longueur des fibres et leur résistance sont déterminantes pour la fabrication de matériaux, du textile peigné. Actuellement, un nouveau programme appelé Fibnatex 3 est en phase de lancement.  Quelle plus-value pour l'agriculteur ?Les expérimentations menées en Dordogne jusqu'en 2014, ont permis de recueillir des références techniques et économiques. " Les premières données recueillies démontrent que cette production offre plusieurs intérêts pour l'agriculteur. "La plante est un cycle court de cinq mois, et présente l'intérêt agronomique d'être un désherbant naturel et d'être peu gourmande en eau. En termes de résultats économiques, c'est une culture intéressante : elle bénéficie toujours d'une aide Pac couplée à l'hectare pour un montant de 130 euros. Les rendements moyens se situent entre 6 et 8 tonnes  de paille par hectare, et 6 à 800 kilos de graines. La graine est commercialisée entre 0,60 euro et un euro le kilo. La marge brute par hectare est estimée à 480 euros, indique François Hirissou, de la Chambre d'agriculture de la Dordogne. Il n'y a pas eu de plantations cette année, en raison de l'arrêt d'activité d'Agrofibre mais le dossier reste plus que jamais d'actualité. Car les demandes sur les différents marchés existent.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : chambre d'agriculture de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
11926
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr