Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

14/11/18 : Table ronde sur l'inclusion des personnes handicapées le 22 nov de 9 h à 11 h 30 au Pullman Bordeaux Lac. Cet événement fera notamment le point sur la situation professionnelle des personnes handicapées en NA.

14/11/18 : Par arrêté du 13 novembre, Patrick Amoussou-Abdélé est nommé secrétaire général pour les affaires régionales de la région Nouvelle-Aquitaine auprès du préfet de région Didier Lallement. Il remplace Michel Stoumboff, nommé DRAAF de la région Bretagne.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

  • 15/11/18 | Lancement d'un projet d'habitat participatif à Pessac

    Lire

    Le jeudi 15 novembre à 18 h 30, un projet d'habitat participatif sera officiellement lancé à Pessac ; résultat de la mobilisation de Bordeaux Métropole, de la Ville de Pessac, de La Fab dans le cadre du programme 50 000 logements. Grâce à cette démarche novatrice une douzaine de foyers va, ainsi, devenir propriétaire d'une autre manière.

  • 15/11/18 | Un nouveau nom pour le réseau régional des transports

    Lire

    Préfigurateur de la future Loi d’Orientation des Mobilités, les délégués des 22 collectivités membres du Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine ont voté en Comité syndical une nouvelle identité à la structure : Nouvelle-Aquitaine Mobilités. Un nouveau nom pour traduire une nouvelle échelle régionale qui regroupe 5 bassins définis ainsi : Sèvres-Atlantique, Vienne et Charente, Limousin et Périgord, Gironde et Garonne, Landes et Pyrénées. Chacun sera chapeauté par un vice-président.

  • 14/11/18 | Poitiers: Le Quartier du Palais veut votre avis

    Lire

    Une démarche de rencontre auprès des publics est lancé par la Ville de Poitiers afin de leur présenter le Projet du Quartier du Palais et de recueillir leur avis. A cet effet, une exposition itinérante circule sur le territoire de Poitiers et de Grand Poitiers avec à chaque étape un moment d’échange autour du projet. L’exposition sera présente du 19 au 23 novembre au Carré Bleu (Quartier des Couronneries). Pus d'informations

  • 14/11/18 | Hopital de La Rochelle Ré : le conseil de surveillance défie l'ARS

    Lire

    Quelques jours avant la prise de fonction officielle du nouveau directeur de l'hopital de La Rochelle-Ré, le conseil de surveillance a adopté à l'unanimité une motion en réaction à un courrier de l'ARS qui estimait les "efforts réalisés [en matière de gestion budgétaire] comme non satisfaisants" et exigeant "des mesures encore plus fortes" pour contrer le déficit de 0,3% de baisse d'activité. Une semonce "perçue comme un manque de considération et de confiance vis-à-vis du personnel", dit la motion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Le CIVB fait son Climax

04/09/2018 | En plus d'afficher fièrement les tentacules de la biodiversité depuis ce week-end, le CIVB a organisé une table ronde autour de ce thème dans la viticulture.

biodiversité débat CIVB

Dès ce jeudi 6 octobre débute la nouvelle édition de Climax, festival bordelais partagé entre la musique et les débats écologiques engagés, dont la préservation de la biodiversité sera bien entendu l'un des sujets centraux. En plus d'une installation artistique visible depuis quelques jours au sommet d'un immeuble bordelais, le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux organisait ce mardi, comme un écho à Climax, sa propre table ronde sur le thème de la biodiversité dans la viticulture. On s'est invités dans le public pour vous rapporter ce qu'on y a entendu : une première partie timide, une deuxième un brin plus... animée.

Tentacules et profession de foi

Vous l'avez peut-être aperçue depuis ce week-end aux fenêtres de l'immeuble Gobineau, en plein centre-ville de Bordeaux. La nouvelle oeuvre d'art qui a fait beaucoup parler les réseaux sociaux, ce sont ces tentacules vertes qui sortent des fenêtres du bâtiment abritant le Conseil Interprofessionnel du vin de Bordeaux. Elles ont été réalisées et imaginées par deux artistes britanniques (Filthy Lucky et Pedro Estrella) et sont censées "sensibiliser le grand public à l'importance de la biodiversité et à l'urgence de la préserver". Bon, en fait, c'est surtout une efficace campagne de communication réalisée par le CIVB en partenariat avec Darwin dans le cadre de la nouvelle édition du festival Climax qui démarre ce jeudi 6 septembre et convie de nombreux invités à débattre autour de conférences thématiques dont la biodiversité.

C'est à cette occasion que le CIVB a organisé, comme une préfiguration des débats à venir, une table ronde ce mardi avec pour thème la viticulture et la biodiversité. Dans un contexte toujours assez sulfureux au moment d'évoquer la question des pesticides dans la vigne, nous y avons jeté une oreille. Qu'y a-t-on appris ? Pas grand-chose en fait, si ce n'est la tendance confirmée ces derniers mois par les propos du président du CIVB, Allan Sichel, de vouloir un peu rassurer en lissant les bords. Il faut dire que parmi les intervenants de cette table ronde se trouvaient un vigneron et un négociant, tous deux co-présidents de la commission technique du CIVB, Philippe Bardet et Benoît Calvet. Pour le premier, "les petites actions mutualisées sont plus efficaces pour améliorer l'écosystème. Aujourd'hui, on sait gérer tous les insectes nuisibles sauf la cicadelle. C'est le seul cas ou nous utilisons un insecticide mais nous avons mis en place des solutions collectives, notamment une association. Depuis dix ans nous n'avons pas éradiqué la maladie mais elle est partiellement sous contrôle avec 70 à 80% d'économie sur l'insecticide en question. Les solutions sont en train de s'organiser, de se développer".

Si les thèmes abordés ont été assez largement survolés, on peut tout de même noter la corrélation plus qu'évidente entre l'avis de Benoît Calvet sur le bio et celui du dircteur du CIVB. "On a eu une forte demande sur le bio dans les années 2000 mais on s'est retrouvé confronté à la résistance des acheteurs internationaux. Le vin a une image positive, et vanter les vins bios comme plus naturels revenait à jeter un doute sur les autres. Depuis quelques années, on constate un retour du vin bio avec de belles performances, parce que le consommateur est allé réclamer ces vins aux acheteurs. Le bio a permis à l'ensemble de la filière de réagir, de travailler. Il y a beaucoup de façons de réduire les intrants, le bio est une des solutions", a ainsi souligné le responsable.

Une salle, deux ambiances

Mais la question la plus sensible, celle sur les pesticides, a très vite été abordée par un habitant de Quinsac, qui s'est dit "inquiet des effets des épandages à l'heure du déjeuner. Nous avons fait des réunions avec les viticulteurs et les élus, fait des pétitions. Ce que nous demandions, c'était d'être prévenus avant un traitement pour pouvoir prendre des mesures. L'ARS avait préconisé des mesures de protection qui n'ont apparemment pas été respectées, nous avons vécu cela comme un manque de respect. On nous répond que les viticulteurs étaient là avant nous. Et alors ?", a témoigné le riverain. "Lors du partage d'un territoire, nous sommes soumis à la diversité humaine, c'est de l'éthique de bon voisinage", a répondu Philippe Bardet, également viticulteur à Saint-Emilion. "Il y a des abrutis dans la vigne, comme il y en a sur les routes. On ne peut pas tout changer de la seule initiative du CIVB ou des associations de vignerons. C'est un travail de territoires. De notre côté, nous avons fait plusieurs tentatives pour développer des initatives de comportement plus respectueux sur les épandages dans les AOC. A chaque fois, on s'est fait retoquer. Là où ça marche le mieux, c'est là où il y a le plus de dialogue". D'où les réflexions, apparemment en cours au sein du comité technique, pour "reconnaître le voisin comme acteur du territoire", en imaginant de futures cartographies des vins de Bordeaux tenant compte de la problématique du voisinage et, dans un futur plus lointain de l'aveu même de Benoît Calvet, une "sorte de co-gérance de territoires" entre les riverains et les viticulteurs eux-mêmes. L'idée est pour l'instant très utopique, mais un récent exemple en Bourgogne semble aller dans ce sens.

Enfin, les débats et les questions les plus animées sont sorties de la bouche d'une invitée surprise qui a fait des pesticides dans la vigne un combat médiatisé, la fondatrice de l'association Alerte aux toxiques (ayant, le 27 juin dernier, décerné un surprenant palmarès CMR à plusieurs vins du Médoc), Valérie Murat. Cette dernière n'étant pas connue pour mâcher ses mots, elle en a encore fait la démonstration. "C'est un sujet qui concerne tout le monde : les associations, les scientifiques, les riverains mais aussi les parents d'élèves inscrits dans les 130 écoles de Gironde proches des zones d'épandage. Les viticulteurs ayant subi la grèle et le gel vont certainement apprécier le coût de cette oeuvre (les tentacules), qui n'est pas faite pour rendre acceptable ce qui ne l'est pas. C'est le comble du green washing".

Avec Marylise Bibeyrand, une autre figure médiatisée de la lutte contre les pesticides, Valérie Murat a été reçue pour la première fois le 9 mars dernier par le CIVB pour une réunion aux côtés des associations anti-pesticides. Bien qu'ayant souligné autant d'accords que de divergences, cette réunion devait donner lieu à un "comité de suivi de sortie des pesticides". Lors ce cette table ronde, le directeur de la communication du CIVB Christophe Château a annoncé qu'un groupe de travail avait été constitué et que la date d'une première réunion serait communiquée à l'automne. Voilà une table ronde annoncée qui risque d'être bien plus animée. Car si les tentacules ont plutôt fière allure, la tête de la pieuvre, elle, est encore bien timide.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
14379
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
850 retraités agricoles périgourdins ont dénoncé le manque de considération du gouvernement à leur encontre Agriculture | 14/11/2018

La colère des retraités agricoles périgourdins contre le gouvernement

Des réfugiés dans les rangs des saisonniers pour les vendanges 2018 en appellation Jurançon Agriculture | 13/11/2018

Les réfugiés au secours de l'emploi saisonnier agricole dans les Pyrénées-Atlantiques

Portes ouvertes sur l'installation à Coublucq (64), Maxime Gouze présente son exploitation au porteur de projet présents sur son exploitation ce 7 novembre. A ses côtés sa soeur Lucille, en cours d'installation. Agriculture | 07/11/2018

A Coublucq (64), portes grandes ouvertes sur l'installation agricole

Jean-Louis Zwick, son Directeur productions animales, Nutrition et accouvage Maïsadour Agriculture | 06/11/2018

Influenza aviaire: "Nous sommes maintenant plus robustes", JL Zwick, Directeur Production Animale Maïsadour

Foie gras de canard entier en conserve Agriculture | 31/10/2018

La filière Foie gras est de retour

Assises de la forêt et du bois en Pyrénées-Atlantiques Agriculture | 29/10/2018

Forêt bois : les professionnels en action pour redynamiser la filière dans les Pyrénées-Atlantiques

L’exploitation Altair avec une production de plantes médicinales et aromatiques, à découvrir le 6 novembre de 14 h à 16 h 30, à Liorac sur Louyre (24) Agriculture | 25/10/2018

Le Mois de la bio revient en Nouvelle-Aquitaine

Catherine Benneteau-Pelissero Agriculture | 23/10/2018

Université de Bordeaux/Sciences Agro : vers des compléments alimentaires de qualité

Agrinovembre le 6 novembre à Nérac Agriculture | 17/10/2018

L’Intelligence paysanne au cœur du 4ème Agrinovembre

Sébastien Angers Agriculture | 14/10/2018

Les Agron'Hommes: Sébastien Angers au Québec: il fait la guerre du vide en inondant ses parcelles de diversité végétale

GPI Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 11/10/2018

Agriculture : la Nouvelle-Aquitaine au rythme du Grand Plan d'Investissement

Eric Bantegnies surveille une benne pleine de  cabernets sauvignon Agriculture | 07/10/2018

Vendanges au Château Bertinerie: de la vigne au chai la promesse et la naissance d'un millésime magnifique

Prox'silo, le prototype de silo mobile présenté par la coopérative Maïsadour le 4 octobre 2018 Agriculture | 05/10/2018

Collecte des céréales : Maïsadour parie sur le silo mobile

Hélène Joye a pu s'installer à Bernos-Beaulac (33) grâce à l'intervention de la Safer par le biais de la préemption Agriculture | 04/10/2018

Installation agricole : quand la préemption Safer a du bon

Opaline Lysiak Agriculture | 03/10/2018

Opaline Lysiak raconte son tour du monde de l'Agroécologie