aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

25/11/16 : La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie sera en visite en Charente-Maritime lundi 28 novembre. Pascale Boistard visitera en particulier les thermes de Saujon, spécialisés notamment dans l'accompagnement du vieillissement

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

  • 03/12/16 | Appel à projet « Prototypage numérique » : 19 entreprises retenues sur le territoire de l'ex-Aquitaine !

    Lire

    Afin d'accompagner le développement de l'économie numérique, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a lancé cet été un appel à projet « Prototypage numérique » à destination de jeunes entreprises du numérique porteuses de projets. Sur les 153 dossiers de candidatures, un projet lot-et-garonnais a été retenu baptisé Horai qui est une messagerie instantanée et sécurisée dédiée aux professionnels de santé et à leurs patients.

  • 30/11/16 | Tout Agen court de nuit le 3 décembre !

    Lire

    Venez visiter, baskets aux pieds, Agen by night ! Le parcours vous conduira, bonnet du père Noël sur la tête et baskets aux pieds, au cœur de la ville. Épreuves ouvertes à tous, à partir de la catégorie Minime pour le 5km et à partir de la catégorie Cadet pour le 10 km. Nouveauté pour cette édition 2016 : des courses enfants seront organisées : 1500m pour les enfants nés en 2006 et 2007 et 800m pour les enfants nés en 2008 et après.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Le "drive fermier" ou le circuit court 2.0 expérimenté en Gironde

10/10/2012 | Semi virtuel, semi réel et petit frère des réseaux Bienvenue à la Ferme et Marchés de Producteurs de Pays, le premier «Drive fermier» ouvre en Gironde

Bernard Lafon et Bernard Artigue entourés des quelques uns des premiers producteurs du drive fermier

Que ce soit sur ses matériels de production, sur ses itinéraires techniques, ou encore sur ses modes de commercialisation, on ne cessera de le dire et de le répéter, l’agriculture innove ! Et le lancement en Gironde, du tout premier «drive fermier» au niveau national en est une preuve supplémentaire. Désormais, à compter du mardi 16 octobre les consommateurs de la CUB, pourront utiliser le principe du «drive» de leur grande surface préférée, pour leurs achats de fruits et légumes ou tout autre production issue de l’agriculture girondine : des viandes à la confiture en passant par le vin, le fromage ou les conserves.

Porté par la Chambre d’Agriculture de Gironde, avec le soutien du réseau national des Chambres d’agriculture, le projet de drive fermier, s’affiche comme l’expérimentation d’un nouveau mode de commercialisation en circuit court pour les producteurs. «On s’appuie sur la puissance d’internet pour renforcer les liens de proximité avec les consommateurs» analyse Bernard Artigue, Président de la Chambre d’agriculture de Gironde. Pour autant, il insiste, « le drive fermier ne suit pas une mode; on est dans la continuité de ce qui est porté depuis 20 ans par les réseaux Bienvenue à la ferme, mais avec l’utilisation de nouveaux outils virtuels». Un nouveau mode de commercialisation qui s’inscrit dans le projet global du Réseau des chambres d’agriculture de développer l’outil numérique pour faciliter la commercialisation des produits agricoles. La mise en place de ce drive fermier, est donc la première émanation d’un mouvement qui veut inscrire l’agriculture dans une nouvelle dimension, celle de l’e-commerce individuel et collectif sur le net.

Manger bon, sain et surtout local
En attendant de tels développements, c’est Bernard Lafon, Président du Relai Agriculture et tourisme Gironde qui explique en 3 temps, le mode d’emploi du Drive fermier qui permettra aux consommateurs de manger bon, sain et surtout local, car seulement approvisionné par des producteurs girondins.­ ­­D’abord, le consommateur s’inscrit sur le site internet www.drive-fermier.fr/33 où il trouvera, à compter du mardi midi, l’offre complète des produits disponibles. Ensuite, il commande et paie sur le site avant le mercredi minuit afin, qu’enfin, la livraison des produits soit assurée le vendredi après-midi dans le lieu de retrait de son choix.
Si à l’heure des premières livraisons (à partir du 19 octobre) le site de la SICA Maraîchère à Eysines sera le seul lieu de retrait, il devrait rapidement être rejoint par d’autres. A commencer dès novembre, par un deuxième lieu de retrait au Château des Iris à Lormont. Au total, 8 ou 9  lieux de retrait, tous situés à proximité immédiate de la rocade bordelaise, devraient être créés. Et à terme, c’est bien la généralisation à l’ensemble du département qui est visé.  A son ouverture le drive fermier proposera entre 150 et 200 catégories de produits fournis par 20 producteurs. Bientôt rejoints par une vingtaine d’autres producteurs, la structure devrait pouvoir proposer environ 300 produits à ses clients dès la période de Noël.

Des frais de gestion limités à 12%
Enfin côté prix, Bernard Lafon a assuré qu’ils sont fixés par les producteurs eux-mêmes, précisant que les frais de gestion retenu par le Relai Agriculture et tourisme à hauteur de 12% permet un système gagnant-gagnant, pour les consommateurs et les producteurs. En effet par comparaison, les frais de gestion d’une boutique collective s’élèvent selon lui à de 30 à 40% du produit, et de 20 à 25% dans le cadre de commercialisation sur une foire ou un Salon. Mais bien sûr, pour vous faire votre avis, le mieux est encore de visiter le site internet, et pourquoi pas adhérer aux différentes communautés créées sur les réseaux sociaux autour de cette initiative. L'agriculture 2.0 est en marche, on vous avait prévenus!

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
953
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr