15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

  • 11/10/17 | Bassin de Lacq: "Une occasion manquée" pour EELV

    Lire

    En 2040, la France devrait cesser l'extraction d'hydrocarbure, sauf sur le Bassin de Lacq. Une décision, généralement saluée ici mais que "déplorent" Françoise Coutant, V-P de la Région chargée du climat et de la transition énergétique (EELV) et J-François Blanco, élu régional écologiste qui accusent "le lobbying des députés béarnais" de "condamner le site à moyen terme, les industriels [n'ayant] plus d'intérêt à anticiper les conséquences du dérèglement climatique. Populations et environnement en pâtiront (et) les travailleurs des sites concernés risquent selon eux d’y perdre leur activité lorsque les gisements seront taris"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Le ministre de l'Agriculture au chevet de la viticulture

04/08/2017 | Stéphane Travert était en Gironde ce vendredi. Après avoir rencontré les acteurs de la filière viticole, il s'est rendu dans une exploitation touchée par le gel.

Le ministre de l'Agriculture au coté de Stéphane Gabard, viticulteur à Galgon, dont les vignes ont été sérieusement touchées par le gel

Stéphane Travert, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, avait fait la promesse d'aller à la rencontre des acteurs de la filière agricole et viticole. Il a tenu sa promesse en se rendant à Bordeaux, puis sur une exploitation viticole du Libournais gravement touchée par le gel du printemps. Il est venu constater les conséquences des dégâts du gel dans les vignes, évoquer les mesures qui sont proposées pour aider les viticulteurs. Si la viticulture était au coeur des discussions, ce ne fut pas le seul sujet abordé.

Stéphane et Paola Gabard, viticulteurs à Galgon, se souviendront longtemps du gel du printemps 2017, en particulier du 27 avril où le thermomètre est descendu à -7 °c. Cet épisode climatique a occasionné de gros dégats sur les 45 ha de vignes. "Notre vignoble a été impacté par le gel à hauteur de 90 %. Le traumatisme sur les pieds de vignes est très important et va se ressentir sur plusieurs récoltes. Actuellement, on a une à deux grappes de raisins tous les deux ou trois pieds de vignes, on devrait en avoir une dizaine par pied, explique Stéphane Gabard à Stéphane Travert, ministre de l'agriculture en visite ce vendredi sur son exploitation, venu constaster les dégâts du gel dans les vignes du Bordelais.
Le secteur de Galgon est un des plus touchés par l'épisode de gel du printemps dernier, du jamais vu depuis une trentaine d' années. Le couple de viticulteurs Bordelais, table sur une prochaine récolte à hauteur de 400 hectolitres, contre 2700 hectolitres en 2016, soit une perte de 2300 hectolitres. "Actuellement, nous commercialisons les millésimes 2013, 2014, 2015. Les particulliers repésentent 60 % des ventes, le négoce 40 %. Depuis quelques années, nous développons l'export avec des pays comme les Etats-Unis, la Belgique, le Canada, le Japon. Il représente 10 % de notre chiffre d'affaires. Nous limitons les coûts au maximum, surtout que nous venons de réaliser de lourds investissements avec le nouveau chai. L'année 2018 s'annonce compliquée, nous ne pourrons pas honorer certains marchés. Nous allons être contraints de sacrifier le marché des négociants avec le risque de perdre  à terme ces marchés, indique Paola Gabard, qui s'occupe de la commercialisation.

400 000 euros de pertes estimées

Le couple estime ses pertes sur la récolte 2017 à hauteur de 400 000 euros sur un chiffre d'affaires de 600 000 euros. L'évaluation des pertes ne sera effective qu'à l'issue des prochaines vendanges. La visite de cette exploitation grâvement touchée par le gel était au coeur du programme du ministre de l'Agriculture, en déplacement ce vendredi en Gironde. Il a confirmé que les dispositifs fiscaux et sociaux sont dès à présent mobilisables. "Une fois que nous aurons l'évaluation réelle des pertes, nous pourrons engager des dispositifs de dégrèvement fiscal ou des échéanciers pour les cotisations sociales, a indiqué Stéphane Travert. Le matin, il a visité l'exposition consacrée à la Georgie berceau de la viticulture à la cité du Vin et rencontré les acteurs de la filière viticole.

Stéphane Travert à débuté sa visite à Bordeaux par la Cité du vin

"Cette visite n'avait d'autre but que de venir soutenir la filière qui connaît de grosses difficultés liées au gel, à la sécheresse aussi. Nous voulons trouver ensemble des moyens d'agir", a déclaré le ministre . Selon le Conseil interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB), les dégâts causés par le gel dans tout le vignoble bordelais vont se traduire par une baisse de la prochaine récolte de raisin de l'ordre de 40%; la question des assurances récoltes fut largement abordée. Moins d'un quart des exploitations ont souscrit une assurance. "Il faut instaurer une culture du risque, chez les agriculteurs. Il y a certains points à améliorer pour l'assurance récolte ( moyenne olympique, seuil de déclenchement), a précisé le ministre. Quant à Stéphane Gabard, il a confirmé son intention de s'assurer, malgré un coût jugé élevé , de l'ordre de 70 à 80 euros par hectare, aides déduites. "Nous ne pouvons pas nous permettre d'être victimes d'un nouvel épisode de gel de cet ampleur, l'entreprise n'y survivrait pas." D'autres sujets ont été abordés au cours de cette visite, notamment le port des équipements de protection individuels, lors des traitements phytosanitaires. 

Droit à l'erreur

A l'issue de sa visite des vignes à Galgon, Bernard Farges, ex-président du CIVB qui dirige aujourd'hui la Confédération réunissant les 17 régions AOC, a symboliquement remis à M. Travert un "équipement de protection individuelle" (EPI), une combinaison destinée à protéger des pesticides et que les pouvoirs publics envisagent de rendre obligatoire. Mais de nombreux viticulteurs s'y opposent, jugeant cette tenue incompatible avec les contraintes physiques de leur travail. "Il faut préserver la santé des gens mais adapter l'EPI au travail qui est fait sur la vigne. J'ai fait la même chose sur la pêche, j'ai bien entendu le message" des viticulteurs, a tenu à rassurer le ministre. Le ministre s'est également dit favorable à l'expérimentation du "droit à l'erreur" dans les demandes d'aide, estimant que les agriculteurs ne devaient pas systématiquement être pénalisés s'ils ne remplissaient pas correctement leurs formulaires administratifs. Une demande forte de la profession. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
10530
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Jean-Paul Musset et son fils Julien, qui vient d'acquérir l'exploitation laitière Agriculture | 16/10/2017

Foncier : la restructuration réussie d'une exploitation laitière à Coutras

Vendange en Aquitaine Agriculture | 16/10/2017

CIVB: La petite récolte 2017 obligera à puiser dans les stocks

Le taureau Fanfaron (à droite), un des bovins de la Race Parthenaise présentée au Salon de l'Agriculture 2016 Agriculture | 16/10/2017

Aqui! TV7 : La Parthenaise, nouvel atout charme de l'élevage bovin régional

Le Maraîchage bio est en plein essor en particulier en ceinture bordelaise Agriculture | 12/10/2017

Opération séduction pour la filière bio en novembre

Bertrand Harispuru, éleveur ovin et bovin au pays basque à la retraite Agriculture | 10/10/2017

L'évaluation foncière : l'autre porte d'entrée vers une vente Safer

La chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques donne rendez-vous aux éleveurs ovins le 13 octobre pour ses 13èmes Assises Ovines. Au programme la question de la main d'oeuvre Agriculture | 10/10/2017

Assises Ovines - 3 questions à Patrick Etchegaray, responsable de la commission ovine à la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

ManifCastelnau Agriculture | 07/10/2017

Filière avicole dans le rouge : les Landais unis pour faire payer l'Etat

Marie-Hélène Cazaubon, éleveuse gaveuse à Monsoué, présidente de la Commission Agricultrices - FDSEA 40 Agriculture | 05/10/2017

Crise aviaire et canards gras, reportage à Montsoué

Serge Bousquet Cassagne président de la Chambre d'agriculture47 (à droite) Agriculture | 04/10/2017

« Si quelqu’un a besoin de terres pour s’installer... » Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne

Euralis : du maïs semences pour toute l'Europe Agriculture | 03/10/2017

Euralis : des semences de maïs pour toute l’Europe

Visuel du projet du bâtiment Agrocampus Agriculture | 26/09/2017

Technopôle Agrolandes: du numérique à la biosécurité avicole

Maël Gallard et Laura Baillard avec Eirelles, jeune jument de 3 ans Agriculture | 25/09/2017

Pour Laura Baillard et Maël Gallard, leur projet agricole est en bonne voie

Pin Agriculture | 22/09/2017

100e AG des Sylviculteurs du Sud-Ouest : les parasites, « danger numéro un » de la forêt

Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 20/09/2017

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine : "L'Etat ne tient pas ses engagements"

Bruno Lafon, président du syndicat des sylviculteurs du Sud ouest, Christian Pinaudeau, son secrétaire général et Eric Dumontet, le secrétaire de la Caisse Phyto Forêt Agriculture | 08/09/2017

Risque phytosanitaire en forêt: des parasites sur la ligne entre les sylviculteurs et l'Etat