Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/10/20 | Bayonne : Un plan de formation pour les salariés de Staero

    Lire

    L’entreprise de mécanique de précision spécialisée dans l’usinage de pièces mécaniques et le montage de petits sous-ensembles, Staero, va mettre en œuvre des formation à la fois technique pour les opérateurs, mais dans le domaine de l’organisation industrielle et du management dans le cadre du plan de compétences 2020-2021. Ces formations vont avoir lieu avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine qui vient de leur attribuer une aide de 15 602,24 euros.

  • 26/10/20 | Benoît Biteau insatisfait par la nouvelle politique agricole commune

    Lire

    Pour l'Eurodéputé Benoît Biteau, "cette nouvelle PAC est une erreur historique". Votée en fin de semaine dernière, cette "PAC n'intègre même pas les objectifs du Green Deal", s'insurge Benoit Biteau, qui parle de greenwashing. "La Pac n'est pas contraignante pour atteindre nos objectifs climatiques et de biodiversité". Pour les Verts/ALE, "le combat continue, notamment pour la définition des stratégies "Biodiversité" et "de la ferme à la fourchette" ".

  • 26/10/20 | Talence : 4 entreprises associées autour de l'industrie du futur

    Lire

    Le projet Sabor 2 est une initiative du Cluster Digital Aquitaine pour fédérer les entreprises de la simulation numérique (ou Smart4D). Le projet implique la mise en place d'une plateforme de production collaborative orientée sur l'industrie du futur. Ainsi, Vitirover, ESI Group, LGM et Amvalor se sont associés dans Sabor 2, dont la vocation est de révolutionner l'industrie avec des solutions innovantes comme par exemple la maintenance par l'intelligence artificielle. Ce projet collaboratif est soutenu par la Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 370 500 euros.

  • 26/10/20 | Covid-19 : Les CCI néo-aquitaines lauréates d'un prix européen

    Lire

    Les CCI de Nouvelle-Aquitaine et la Chambre d’économie Croate viennent d’obtenir le prix européen « Résilience » pour leur soutien pendant la crise sanitaire. Pour faire face au besoin du CHU de Poitiers en matière de sacs hydrosolubles permettant la manipulation du linge contaminée, le réseau Entreprise Europe via la CCI Limoges Haute-Vienne s’est mobilisée et a pu rapidement identifier grâce à la Chambre d'Economie Croate un fournisseur, Vuplast d.o.o., fabricant croate de produits plastiques qui a développé un sac innovant en plastique hydrosoluble.

  • 26/10/20 | De nouvelles mesures anti-covid en Charente-Maritime

    Lire

    Après avoir pris des arrêtés pour imposer le port du masque obligatoire dans 55 communes de Chatrente-Maritime, puis l'interdiction des buvettes et points de restauration temporaire (consommation debout incluse) dans les établissements sportifs, le préfet Nicolas Basselier a pris un arrêté vendredi pour imposer un cahier de rappel dans les restaurants de la Charente-Maritime à partir du samedi 24 octobre 2020. Ces cahiers sont détruits sous 15 jours si aucun cas de Covid n'est signalé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Le monde agricole périgourdin aux urnes

07/01/2019 | Du lundi 7 au jeudi 31 janvier, ont lieu les élections à la Chambre d'agriculture de la Dordogne. Pour le collège exploitants, trois listes s'affronteront.

La liste des candidats FDSEA- JA à la chambre d'agriculture

La campagne électorale pour les élections à la chambre d'agriculture de la Dordogne débute ce lundi et se poursuivra jusqu'au 31 janvier. Pour le collège des chefs d'exploitations, trois listes sont en présence : celle de la FDSEA associée aux Jeunes Agriculteurs, qui détient la chambre depuis de nombreuses années, celle de la Coordination rurale conduite par Eric Chassagne et celle de la Confédération paysanne avec à sa tête Jules Charmoy. Cinq listes sont aussi offertes aux salariés agricoles (CFDT, CFE-CGC,CGT, FO et CFTC-Agri), trois aux suffrages des groupements professionnels agricoles.

33 336 inscrits dont 6020 chefs d'exploitants  sont appelés à voter le 16 janvier prochain pour désigner qui, de la FDSEA associée aux Jeunes Agriculteurs, de la Coordination Rurale ou de la Confédération Paysanne prendra la tête de la Chambre d'agriculture de la Dordogne. Les électeurs peuvent voter par correspondance ou par internet entre le 16 et le 31 janvier. Ils recevront le matériel de vote le 14 janvier. La Chambre d'agriculture est composée de 44 membres répartis en plusieurs collèges : chefs d'exploitation, propriétaires, salariés, anciens exploitants et  groupements professionnels.  
Lors du dernier scrutin en 2013, le taux de participation était d'un peu moins de 51 % dans le collège des chefs d'exploitation agricole. La liste de la fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles associée à celle des Jeunes agriculteurs  était arrivée en tête avec un peu plus de 42 % des suffrages, devant la coordination rurale , un peu moins de 35 % et la confédération paysanne un peu moins de 23 %. Depuis de nombreuses années, la FDSEA dirige la chambre consulaire.  Le président sortant Jean Philippe Granger, élu pour la première fois en 2013, est candidat à sa propre succession.
Pour la Confédération paysanne, c'est Jules Charmoy qui est tête de liste, et pour la Coordination rurale Eric Chassagne. Compte tenu du contexte national et de la situation de nombreux agriculteurs qui s'est complexifiée, le scrutin devrait être plus serré cette fois.
Le projet que porte la FDSEA, associée aux Jeunes agriculteurs, met en avant une " agriculture de production qui soit compétitive, durable et résiliente et qui contribue à structurer les territoires. Notre projet vise aussi à préparer demain, à dire aux jeunes que notre métier a de l’avenir. Notre combat passe enfin par la communication en mettant en avant et l’agriculture périgourdine et ses savoir-faire." Un revenu décent  pour les agriculteurs, le renouvellement des générations en accompagnant au mieux les cédants et les jeunes qui souhaitent s'installer sont également deux thèmes de campagnes centraux pour la liste actuellement majoritaire. Enfin, la liste FDSEA-JA indique vouloir préserver la diversité des modèles de l'agriculture en Dordogne. Ce mardi 8 janvier, la liste FDSEA-JA recevra deux soutiens de poids, à l'occasion d'un meeting syndical organisé dans le cadre de ces élections, en la personne de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et de Jérôme Decercle, président national de JA, au pôle interconsulaire de Coulounieix-Chamiers. 

 Pour la Confédération paysanne, une agriculture qui nourrisse les paysans

Jules Charmoy, tête de liste de la Confédération paysanneJules Charmoy, éleveur à Saint Aqullin est tête de la iiste de la Confédération paysanne pour la première fois. "Notre syndicat défend une agriculture à taille humaine, qui contribue à la fois aux enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. Une des priorités de la chambre d'agriculture devrait être de favoriser la diversité des modèles en agriculture avec une priorité au secteur élevage. La moitié des éleveurs ont plus de 50 ans, et il faudra bien renouveler les générations. Depuis des années, les moyens mis en oeuvre sont insuffisants. Jules Charmoy tacle au passage le syndicat majoritaire accusé de vouloir réduire de façon drastique le nombre des exploitations en France. "La confédération paysanne est aussi favorable à un système de régulation de la production qui protège à la fois le paysan et le consommateur, mais ce système doit être adapté en fonction de la taille des exploitations. "Nous ne sommes pas contre les grosses exploitations dans la mesure où elles sont pourvoyeuses d'emplois et elles s'inscrivent dans une dynamique de territoires," tient à préciser le porte parole de la Confédération paysanne. 

La Coordination rurale croit en ses chances

Eric Chassagne croit en ses chances cette fois de l'emporter : "On est passé à une poignée de voix en 2013." . Le leader de la Coordination rurale en Dordogne dénonce dans le fonctionnement actuel, " la confusion des genres entre syndicats et chambre consulaire et le pillage du service élevage." Le syndicat plaide pour une agriculture familiale contre celle menée par la FNSEA qui veut capter des marchés mondiaux . Il revendique un protectionnisme communautaire assumé et veut réactiver la préférence communautaire européenne. La Coordination rurale  est favorable à un retour à une politique de prix au niveau européen. Elle souhaite l'abandon de nombreuses normes qui sont actuellement souvent suivies de sanction et revendique une entière autonomie de décision. La Coordination rurale  de la Dordogne a participé à un certain nombre d'actions avec les Gilets Jaunes, sur  les ronds points du Bergeracois, au début du mouvement. Comment sera interprétée cette participation à ce type d'actions en termes de vote, notamment au Sud du département où la Coordination rurale est bien implantée ? Autre sujet majeur, l'installation, la coordination rurale plaide une DJA (Dotation jeune agriculteur) unique et l'abandon de systèmes contraignants. 

Pour ces élections à la chambre d'agriculture de la Dordogne, cinq listes sont proposées au suffrage des salariés agricoles Cinq listes sont aussi offertes aux salariés agricoles (CFDT, CFE-CGC,CGT, FO et CFTC-Agri), trois aux suffrages des groupements professionnels agricoles (v CFDT, CFE-CGC, FO) Une seule liste concerne les propriétaires et usufruitiers, ainsi que les anciens exploitants. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : FDSEA 24 et archives Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
10740
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Le Palso est une association représentant les acteurs de la filère palmipède du grand Sud-Ouest Agriculture | 30/09/2020

Un vingtième anniversaire particulier pour l’IGP Foie Gras du Sud-Ouest

Pierre Courdurié en train de travailler le raisin en fermentation Agriculture | 25/09/2020

Vendanges : rencontre avec Pierre Courdurié, vigneron à Saint-Christophe-des-Bardes

Le périgourdin Didier Gouraud à la tête d'Interbev Nouvelle Aquitaine Agriculture | 20/09/2020

Le périgourdin, Didier Gouraud, à la tête de la filière viande en Nouvelle-Aquitaine

Safer Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 17/09/2020

La Safer tire son bilan régional

Anthony Brun dans sonexploitation de Saint-Bonnet sur Gironde Agriculture | 17/09/2020

Vendanges : le terroir de cognac sauve les meubles

Anne Fichet au milieu de ses fleurs Agriculture | 11/09/2020

De la plante à l'hydrolat, l'agriculture dans le respect du vivant chez Anne Fichet à Saint-Savinien (17)

Quelques unes des génisses que Joël Sillac présentera lors du Concours national Bazadais 2020 à Vieux Boucau Agriculture | 08/09/2020

Retour en terres landaises pour le concours national Bazadais !

La maison de retraite pour poules pondeuses de Coussac-Bonneval va s’agrandir en 2021. Agriculture | 07/09/2020

La Safer a accompagné l’installation d’une maison de retraite pour poules en Haute-Vienne!