Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/09/19 : Bordeaux - James Gray, le réalisateur New yorkais de Little Odessa, La nuit nous appartient, Two Lovers ou du récent Ad Astra sera l'invité d'honneur du 8èmé Festival International du Film Indépendant de Bordeaux qui se tient du 15 au 21 octobre 2019

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/09/19 | Municipales à Bergerac : LREM soutient le candidat socialiste

    Lire

    Il n’y aura pas de candidat de la République en marche pour les municipales de Bergerac de mars. Le bureau exécutif du parti a choisi de soutenir Fabien Ruet, candidat investi du PS. Le LREM explique dans un communiqué que "le choix du rassemblement autour de ce candidat est pour notre mouvement une évidence. La vision que Fabien Ruet porte de Bergerac, ses qualités de chef d’équipe, la valeur du travail de diagnostic et de construction du projet qu’il a mené pour la commune, ont su nous convaincre de la qualité de sa candidature."

  • 19/09/19 | Pau: "La Miséricorde" vendue au Ministère de la Justice

    Lire

    Mercredi 18 septembre, Jean-Louis Peres, 1er adjoint au Maire de Pau, a signé l'acte de cession de l'immeuble de la Miséricorde au Ministère de la Justice. Le bâtiment historique, délaissé depuis de nombreuses années, va être reconverti en une cité judiciaire au centre-ville de Pau permettant de regrouper les pôles civil, commercial et prudhommal jusqu'alors éclatés. Cette future cité judiciaire accueillera une centaine de personnes, 3 grandes salles d'audience publique et 4 salles d'audience de cabinet. Au sous-sol: archives et locaux techniques.

  • 19/09/19 | Le Grand Pavois s'exporte en Chine

    Lire

    L'organisation du Grand Pavois et le Département de Charente-Maritime sont allés décrocher un partenariat avec la ville côtière de Qinhuangdao (province du Hebei). Le deal? Les Français accompagnent le développement du port de plaisance de la cité chinoise, notamment à travers des formations de moniteurs de voile et à la gestion d'un port dédié au nautisme. Qinhuangdao devrait accueillir également une version locale du Grand Pavois en 2020.

  • 19/09/19 | La Rochelle : 40 sites ouverts pour les journées du patrimoine

    Lire

    A La Rochelle, près de 40 sites seront ouverts au public ce week-end, avec plus de 50 RDV, comme l'exposition hommage à Georges Simenon, les 30 ans du Relais nature La Moulinette, la 1re ouverture de l’ancien hôpital Aufrédi, de la Banque de France, du Parc et du Château de La Faucherie et des Hôtels Poupet, Leclerc et Weiss. Le chantier l’Hôtel de Ville sera exceptionnellement ouvert à la visite, gratuite mais sur inscriptions sur le site de la ville, en attendant sa réouverture le 6 décembre.

  • 19/09/19 | Conférences sur l’art à Brive

    Lire

    Du 16 octobre au 18 mars de 18h30 à 19h45 sur le Campus Universitaire de Brive, le musée Labenche organise 6 séances de conférences d’histoire de l’art. Ouverte à tous, cette initiation donnera les principales clés de compréhension pour décoder l’oeuvre qui sera abordée lors de la séance. Ce cycle 2019/2020 aura pour thématique le bestiaire. Les inscriptions sont possibles dès le 20 septembre à l’accueil du Musée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Le monde agricole périgourdin aux urnes

07/01/2019 | Du lundi 7 au jeudi 31 janvier, ont lieu les élections à la Chambre d'agriculture de la Dordogne. Pour le collège exploitants, trois listes s'affronteront.

La liste des candidats FDSEA- JA à la chambre d'agriculture

La campagne électorale pour les élections à la chambre d'agriculture de la Dordogne débute ce lundi et se poursuivra jusqu'au 31 janvier. Pour le collège des chefs d'exploitations, trois listes sont en présence : celle de la FDSEA associée aux Jeunes Agriculteurs, qui détient la chambre depuis de nombreuses années, celle de la Coordination rurale conduite par Eric Chassagne et celle de la Confédération paysanne avec à sa tête Jules Charmoy. Cinq listes sont aussi offertes aux salariés agricoles (CFDT, CFE-CGC,CGT, FO et CFTC-Agri), trois aux suffrages des groupements professionnels agricoles.

33 336 inscrits dont 6020 chefs d'exploitants  sont appelés à voter le 16 janvier prochain pour désigner qui, de la FDSEA associée aux Jeunes Agriculteurs, de la Coordination Rurale ou de la Confédération Paysanne prendra la tête de la Chambre d'agriculture de la Dordogne. Les électeurs peuvent voter par correspondance ou par internet entre le 16 et le 31 janvier. Ils recevront le matériel de vote le 14 janvier. La Chambre d'agriculture est composée de 44 membres répartis en plusieurs collèges : chefs d'exploitation, propriétaires, salariés, anciens exploitants et  groupements professionnels.  
Lors du dernier scrutin en 2013, le taux de participation était d'un peu moins de 51 % dans le collège des chefs d'exploitation agricole. La liste de la fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles associée à celle des Jeunes agriculteurs  était arrivée en tête avec un peu plus de 42 % des suffrages, devant la coordination rurale , un peu moins de 35 % et la confédération paysanne un peu moins de 23 %. Depuis de nombreuses années, la FDSEA dirige la chambre consulaire.  Le président sortant Jean Philippe Granger, élu pour la première fois en 2013, est candidat à sa propre succession.
Pour la Confédération paysanne, c'est Jules Charmoy qui est tête de liste, et pour la Coordination rurale Eric Chassagne. Compte tenu du contexte national et de la situation de nombreux agriculteurs qui s'est complexifiée, le scrutin devrait être plus serré cette fois.
Le projet que porte la FDSEA, associée aux Jeunes agriculteurs, met en avant une " agriculture de production qui soit compétitive, durable et résiliente et qui contribue à structurer les territoires. Notre projet vise aussi à préparer demain, à dire aux jeunes que notre métier a de l’avenir. Notre combat passe enfin par la communication en mettant en avant et l’agriculture périgourdine et ses savoir-faire." Un revenu décent  pour les agriculteurs, le renouvellement des générations en accompagnant au mieux les cédants et les jeunes qui souhaitent s'installer sont également deux thèmes de campagnes centraux pour la liste actuellement majoritaire. Enfin, la liste FDSEA-JA indique vouloir préserver la diversité des modèles de l'agriculture en Dordogne. Ce mardi 8 janvier, la liste FDSEA-JA recevra deux soutiens de poids, à l'occasion d'un meeting syndical organisé dans le cadre de ces élections, en la personne de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et de Jérôme Decercle, président national de JA, au pôle interconsulaire de Coulounieix-Chamiers. 

 Pour la Confédération paysanne, une agriculture qui nourrisse les paysans

Jules Charmoy, tête de liste de la Confédération paysanneJules Charmoy, éleveur à Saint Aqullin est tête de la iiste de la Confédération paysanne pour la première fois. "Notre syndicat défend une agriculture à taille humaine, qui contribue à la fois aux enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. Une des priorités de la chambre d'agriculture devrait être de favoriser la diversité des modèles en agriculture avec une priorité au secteur élevage. La moitié des éleveurs ont plus de 50 ans, et il faudra bien renouveler les générations. Depuis des années, les moyens mis en oeuvre sont insuffisants. Jules Charmoy tacle au passage le syndicat majoritaire accusé de vouloir réduire de façon drastique le nombre des exploitations en France. "La confédération paysanne est aussi favorable à un système de régulation de la production qui protège à la fois le paysan et le consommateur, mais ce système doit être adapté en fonction de la taille des exploitations. "Nous ne sommes pas contre les grosses exploitations dans la mesure où elles sont pourvoyeuses d'emplois et elles s'inscrivent dans une dynamique de territoires," tient à préciser le porte parole de la Confédération paysanne. 

La Coordination rurale croit en ses chances

Eric Chassagne croit en ses chances cette fois de l'emporter : "On est passé à une poignée de voix en 2013." . Le leader de la Coordination rurale en Dordogne dénonce dans le fonctionnement actuel, " la confusion des genres entre syndicats et chambre consulaire et le pillage du service élevage." Le syndicat plaide pour une agriculture familiale contre celle menée par la FNSEA qui veut capter des marchés mondiaux . Il revendique un protectionnisme communautaire assumé et veut réactiver la préférence communautaire européenne. La Coordination rurale  est favorable à un retour à une politique de prix au niveau européen. Elle souhaite l'abandon de nombreuses normes qui sont actuellement souvent suivies de sanction et revendique une entière autonomie de décision. La Coordination rurale  de la Dordogne a participé à un certain nombre d'actions avec les Gilets Jaunes, sur  les ronds points du Bergeracois, au début du mouvement. Comment sera interprétée cette participation à ce type d'actions en termes de vote, notamment au Sud du département où la Coordination rurale est bien implantée ? Autre sujet majeur, l'installation, la coordination rurale plaide une DJA (Dotation jeune agriculteur) unique et l'abandon de systèmes contraignants. 

Pour ces élections à la chambre d'agriculture de la Dordogne, cinq listes sont proposées au suffrage des salariés agricoles Cinq listes sont aussi offertes aux salariés agricoles (CFDT, CFE-CGC,CGT, FO et CFTC-Agri), trois aux suffrages des groupements professionnels agricoles (v CFDT, CFE-CGC, FO) Une seule liste concerne les propriétaires et usufruitiers, ainsi que les anciens exploitants. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : FDSEA 24 et archives Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7831
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr