Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/21 | Une plateforme pour découvrir le Cognac

    Lire

    Les 1 000 membres de la communauté du Cognac viennent de mettre en ligne un nouveau site internet. Fruit de 2 ans de travail, il permet d'aller à la rencontre de la culture du Cognac, du savoir-faire en passant par les modes de consommation. La communauté souhaite d'ici mars 2022 déposer un dossier pour inscrire le Cognac au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Pour découvrir le site internet

  • 21/10/21 | Anguilles, lamproies : des migrations facilitées dans le Ciron

    Lire

    Le Ciron, long de 97km, est une véritable zone d'attrait pour les poissons et particulièrement les migrateurs comme les anguilles ou les lamproies. Fin 2020, la Région a lancé un appel à projets « Continuités écologiques aquatiques en Nouvelle-Aquitaine » et a retenu la SCI de Graveyron. Le projet consiste notamment en l'aménagement de 2 rampes à rugosité de fond afin d'assurer un franchissement pour l'ensemble des espèces quelque soit le cycle de marée.

  • 21/10/21 | Guéret : l'IRFJS rénové en vue des JO 2024

    Lire

    La Ville de Guéret a été retenue comme un des centres de préparation pour le VTT et le cyclisme sur route en vu des Jeux Olympiques de 2024. Pour répondre au cahiers des charges, la Ville doit rénover l'Institut Régional de Formation Jeunesse et Sports (IRFJS). Outre les divers aspects fonctionnels, d'équipements nouveaux et d'embellissement, la réhabilitation va impliquer une mise en sécurité et accessibilité du bâtiment. Les travaux vont aussi permettre de prendre en compte les préconisations environnementales sur les énergies et de l'eau.

  • 21/10/21 | Ouvre Boîte accompagne les entrepreneurs des quartiers

    Lire

    La 3ème édition d'Ouvre Boîte, le concours de France Active Nouvelle-Aquitaine pour ceux et celles qui veulent créer leur entreprise est lancé à Pau et plus particulièrement dans les quartiers prioritaires. Les lauréats de ce concours se verront attribuer une bourse de 1000€ pour les aider à lancer leur entreprise. Pour participer, il suffit de déposer son projet auprès de l'équipe d'Ouvre Boîte avant le 5 novembre.

  • 20/10/21 | 2022 : 129ème édition du Concours Général Agricole

    Lire

    Après avoir été annulé en 2021, le Concours Général Agricole fait son retour ! Sa finale se tiendra du 26 février au 6 mars 2022 dans le cadre du Salon de l'Agriculture de Paris. Le Concours des Produits est ouvert pour distinguer le meilleur de la production française : eaux de vie, huîtres, produits laitiers, charcuteries, confitures, jus de fruits, bières… A partir du 2 novembre, les inscriptions seront aussi ouvertes pour le Concours Vins et se clôtureront le 13 décembre. Des phases amont du CGA organisée en région par les Chambres d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Le passage de la fourche au robot

05/06/2019 | Au Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, la 5e édition des états généraux de l'innovation avait pour thème les robots dans les exploitations agricoles.

1

L'innovation est un levier pour anticiper les défis de l'agriculture, assurer la transmission des exploitations et répondre à la problématique de main d'oeuvre. La robotique était le sujet d'actualité des 4e états généraux de l'innovation. De nombreux robots arrivent sur le marché sur différentes filières, qu'il s'agisse de l'élevage, des fruits et légumes ou encore le secteur viti-vinicole. Le recours à ces agroéquipements, pour assurer des tâches pénibles, se substituer à l'usage de pesticides, ou pour remplacer de la main d'oeuvre interpelle. Cinq témoins ont apporté leur regard.

Les premiers robots en agriculture sont apparus à la fin des années 1970 : ils étaient destinés principalement à réduire la pénibilité de certains travaux, notamment dans le secteur de l'élevage, gros pourvoyeur en main d'oeuvre. Depuis une petite dizaine d'années, on assiste à l'émergence de nouveaux robots, véritables bijoux technologiques, sur le marché. De nombreuses entreprises, des plus importantes représentant les marques connues du machinisme agricole, aux starts-up investissent, lancent de nouveaux produits. Toutes les filières, élevage, fruits et légumes, viticulture, sont désormais concernées.
Selon Gilbert Grenier, enseignant chercheur à Bordeaux-Sciences agro, spécialisé dans la robotique appliquée à l'agriculture, "le concept de la robotique est ancien, et aujourd'hui on assiste à  un retour qui s'accélère. Et la robotique va se développer en agriculture. Les besoins des utilisateurs poussent en ce sens. En matière de recherche et développement, on assiste à une vraie dynamique. Les coûts ont également beaucoup baissé avec un niveau de performances accrues." Les robots concernent désormais une grande diversité de travaux : désherbage, récolte non mécanisée, travail du sol, semis, traitements phytosanitaires, apports d'engrais et ce malgré des contraintes identifiées comme la remise en cause des pratiques à un niveau plus global, des verrous technologiques. L'émergence de ces nouveaux outils interpelle sur l'organisation du travail, les relations avec l'animal, le rôle d'observation de l'agriculteur, la place de la main d'oeuvre salariée dans les fermes. Laurence Depuille, jeune ingénieure agronome de l'Institut de l'élevage, a abordé la réduction du travail d'astreinte ou physique avec la robotique en élevage de ruminants.

Le recours aux robots ne dégrade pas la relation homme / animal

Elle considère que " les robots doivent faire davantage que réaliser une action automatisée, ils peuvent aussi s'intégrer dans un dispositif complet d'élevage de précision. Ils ne dégradent pas forcément la relation entre l'homme et l'animal. On observe que le temps ainsi dégagé par l'agriculteur sert souvent à l'observation des animaux ; cela les aide à mieux connaître leur cheptel. Principal bémol du recours aux robots : le retour sur investissement qui est délicat et surtout difficile à évaluer." L'utilisation de ces agroéquipements  dans le secteur viticole a été abordée par Christophe Gaviglio, de l'Institut français de la vigne et du vin. Aujourd'hui, face aux attentes sociétales de réduction des pesticides, l'entretien du sol apparait le sujet n° 1  de la robotique en vigne pour des travaux de tonte ou de désherbage mécanique.  Différentes expérimentations sont en cours, notamment pour la performance avec différents outils et dans différentes situations. Premier enseignement : Plus on augmente les surfaces, plus on oeut réduire les coûts fixes, mais la règlementation doit s'adapter. Christophe Gaviglio mène de nombreux projets sur les alternatives à l'utilisation des herbicides. C'est par le biais de cette thématique que son activité s'est orientée vers l'étude et l'accompagnement de la robotique au vignoble. 

Le projet BIPBIP

Enseignant chercheur à Bordeaux sciences agro, Jean-Pierre Da Costa, anime le projet BIPBIP ( bloc outil et imagerie de précision pour le binage intra rang précoce). Ce projet dans le cadre du challenge Rose financé par l'Agence nationale de la recherche, réunit différents acteurs : le laboratoire de recherche en informatique, le CTIFL (Centre technique interprofessionnel des fruits et des légumes), les fermes Larere, et une PME de machinisme agricole Elatec. Le but de ce projet vise à développer un module, assisté par vision, permettant de gérer de façon totalement mécanique le désherbage dans le rang de culture. Sa particularité est de gérer le cas de plants à la fois très précoces ( 2 à 3 semaines) et potentiellement très rapprochés (quelques centimètres).
On l'a vu au cours de ce rendez vous désormais attendu par les professionnels, les champs d'application de la robotique dans les exploitations agricoles sont multiples : autre témoignage de cette matinée a concerné dans la filière fruits et légumes avec l'illustration des expériences menées au sein du site du CTIFL de Lanxade près de Bergerac. Prochainement, un pôle d'innovation pour les agroéquipements devrait être créé au sein de la structure. Les travaux doivent débuter cette année.
En conclusion  de la cinquième édition des ces états généraux, Alain Rousset, le président du Conseil régional est venu rappeler l'importance de l'innovation dans tous les secteurs économiques et en agriculture en précisant que la Région investissait dans la recherche à hauteur de près de 10 % de son budget. "Financer la recherche et l'innovation est synonyme de créations d'emploi". Il a exprimé le souhait que "toutes les fermes des lycées agricoles de Nouvelle-Aquitaine deviennent des lieux d'expérimentation pour assurer l'agriculture  de demain"

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4781
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr