aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

03/05/16 : Depuis ce mardi soir, avec Tardets 80eme commune favorable à l'intercommunalité unique du Pays basque (sur 158) et plus de la moitié de la population (56,7%)favorable à cet EPCI, on peut considérer cette proposition du préfet Durand comme entérinée.

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 04/05/16 | La Fondation de la Cité du Vin vandalisée

    Lire

    A moins d'un mois de l'ouvertue de la Cité du Vin, on a appris que les bureaux de sa Fondation pour la culture et les civilisations du vin, installés provisoirement au 94 quai de Bacalan, avaient été cambriolés le week-end dernier. Un vidéoprojecteur, une enceinte, un ordinateur, quelques bouteilles de vin et des vêtements ont été dérobés en pleine nuit. La police a été informée et a ouvert une enquête pour tenter de découvrir l'identité des cambrioleurs.

  • 03/05/16 | A la découverte des artisans d'art en Bergeracois

    Lire

    Organisé par le Pays du Grand Bergeracois, la 8e édition du Salon Métiers & Arts a lieu du 5 au 8 mai au château de Monbazillac, à 7 kilomètres de Bergerac. Ce salon permet au public de rencontrer 50 artistes et artisans d’art du Pays de Bergerac, de découvrir leurs créations et d’assister à des démonstrations de leur savoir-faire. Des ateliers découverte gratuits sont prévus pour les enfants. Entrée gratuite, restauration sur place. Toutes les infos sur www.artisandart-perigord.com

  • 03/05/16 | Alerte au moustique tigre en Dordogne

    Lire

    La Dordogne fait partie des départements placés sous surveillance pour cause de risque de prolifération du moustique tigre. Elle a été inscrite sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Le département est de ce fait classé au niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Dans cette situation, le plan national prévoit de mettre en place une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée.

  • 03/05/16 | Semaine nationale de l’apprentissage du 9 au 13 mai

    Lire

    A l'occasion de la semaine nationale de l'apprentissage, des jeunes sélectionnés par la Mission locale de l'Agenais sont attendus à la CCI47 le mardi 10 mai de 15h à 17h pour en savoir plus sur le contrat d’apprentissage, le statut des jeunes dans l’entreprise, les métiers, la recherche d’entreprise, participer à une rencontre « Job Dating Alternance/Apprentissage » avec des chefs d’entreprise lot-et-garonnais et rencontrer des conseillers CCI.

  • 29/04/16 | Rousset et Fnsea : convergence de vues

    Lire

    Le Bureau de la FNSEA ALPC a rencontré ce 29 avril Alain Rousset pour lui faire part de l’inquiétude des agriculteurs qui " attendent un engagement fort de la Région, désormais autorité de gestion du FEADER. Le Conseil Régional devra veiller, dans les politiques agricoles qu’il met en œuvre, aux conditions de pérennité de notre agriculture productive, innovante, performante et créatrice de valeur ajoutée et d’emploi." La profession agricole a "salué l’accompagnement de la Région dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE)"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Le soutien à l'installation de demain... vu par les Chambres d'Agriculture d'Aquitaine

12/06/2013 | En amont des Assises régionales de l’installation, la Chambre régionale de l’Agriculture d’Aquitaine a présenté le positionnement des Chambres d’Agriculture départementales

Rencontre-débat autour des préconisations des Chambres d'agriculture d'Aquitaine en vue des Assises régionales de l'installation

En agriculture, comme ailleurs, le renouvellement des générations est nécessaire pour maintenir une agriculture durable et performante. Pourtant, l’accompagnement à l’installation et à la transmission est désormais souvent critiqué, jugé obsolète ou inapproprié au regard des besoins et projets des nouveaux candidats à l’installation agricole. Une politique de soutien qui montre donc ses limites mais que la tenue d’Assises nationales, décidées par le Ministre Stéphane le Foll en septembre 2012, a justement vocation à rénover en s’appuyant sur les contributions de tous les acteurs du monde agricole dans les Régions.

Selon Dominique Graciet, Président de la Chambre Régionale d’Agriculture d’Aquitaine, la contribution des Chambres à ces Assises de l’installation est doublement justifiée; il s’agit de « servir les jeunes qui veulent rentrer mais au-delà, servir l’économie régionale», considérant que si l’Aquitaine se laisse aller aux grandes exploitations céréalières, pauvres en main d’œuvre, elle s’appauvrira économiquement et socialement. «Les jeunes agriculteurs sont un minerai pour créer de la valeur ajoutée à notre agriculture et à notre économie », insiste-t-il.
Un minerai qui explique l’implication forte des chambres d’agriculture sur cette question de l’installation. Car au delà des outils et dispositifs qui existent déjà au niveau national, et qui mériteraient bel et bien quelques évolutions du point de vue de la profession présente ce mardi, les Chambres ont participé à la création de nouveaux outils pour combler les manques et faciliter les installations et l’accompagnement des porteurs de projets.

Un prêt d'honneur à 0% pour les "sans DJA"Là où la Dotation Jeunes Agriculteurs (dispositif d’aide national) exclut de son champ les porteurs de projets de plus de 40 ans et les «mal diplômés» au regard de ses prescriptions, la Chambre d’agriculture de Dordogne a créé avec de nombreux partenaires, le Fonds Agricole Périgord Initiative. Celui-ci accompagne les «sans DJA», grâce à l’attribution d’un prêt d’honneur à 0%. Un dispositif que les Chambres d’agriculture préconisent d’ailleurs comme devant être étendu à l’ensemble du territoire national.
Dans les Landes, la Chambre d’Agriculture s’est lancée il y a 6 mois dans un travail auprès des acteurs économiques,  et plus particulièrement, de la filière palmipèdes gras. Objectif : faciliter l’installation et la transmission des exploitations grâce à une meilleure communication entre acteurs agricoles et économiques d’une même filière. Il s’agit par exemple de faire prendre conscience aux acteurs économiques que les contraintes de dates ou de délais commerciaux ne collent pas avec les contraintes administratives d’un porteur de projet souhaitant bénéficier de la DJA, d’où la nécessité de mieux les anticiper.
Prenant cet exemple, ou celui de la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques qui développe un fort partenariat avec la SAFER 64 autour du foncier comme enjeu de la transmission, la mise en place de relations plus fortes avec les acteurs économiques ou du territoire est fortement préconisé par les professionnels.

Un guichet unique d'informationSuivant les propositions nombreuses des chambres d’agriculture, la politique d’installation de demain devrait davantage faciliter l’installation progressive, détacher le statut d’agriculteur à la surface de foncier qu’il possède, renforcer le montant de la DJA en fonction de certain critère, créer un guichet unique d’information, renforcer l’accompagnement après l’installation pour tous les porteurs de projets (y compris sans DJA) ou encore développer des formes de portage du foncier et les élargir aux installations relevant du cadre familial, qui pour l’instant en sont exclues. Autant d’idée, qui seront débattues lors des Assises régionales, coordonnées par l’Etat et le Conseil régional, ce 14 juin prochain.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
117
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires