Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

27/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

  • 30/05/20 | Plus de 48 000 salariés périgourdins en activité partielle

    Lire

    En Dordogne, 7390 entreprises ont établi une demande de chômage partielle, ce qui concerne 48 572 salariés actuellement. 1045 entreprises ont demandé des reports de charges fiscales, cela correspond à un montant de 9,4 millions d'euros. 14 487 entreprises ont sollicité le fonds de solidarité, cela représente une somme globale de 24,2 millions d'euros. Sur ces demandeurs, 64 % sont des entreprises individuelles et 24 % sont des SARL.

  • 30/05/20 | Bordeaux Métropole : des mesures pour le tourisme

    Lire

    Bordeaux Métropole vient d'adopter 11 mesures (550 000€) pour soutenir la filière tourisme, parmi lesquelles le financement (à 50%) du déficit d'exploitation "à venir" de l'Office de Tourisme et d'une campagne de promotion de la "destination Bordeaux", une réduction du prix du stationnement dans certains parkings souterrains pour les clients des hôtels, un délai de reversement de la taxe de séjour (dont la redevance passe de 2,5 à 5%) pour les hébergeurs ou l'exonération de "tout ou partie" des redevances d'occupation des pontons pour le tourisme fluvial.

  • 30/05/20 | Fonds d'urgence : 2154 dossiers pour Bordeaux métropole

    Lire

    Ce vendredi, dans un point consacré à l'économie, Bordeaux Métropole a précisé que 2154 dossiers avaient été traités dans le cadre de son fonds d'urgence (15,2 millions d'euros) aux entreprises de 1 à 5 salariés, pour un montant total distribué de 4,313 millions d'euros. Ils l'ont été principalement à des entreprises de services (39%), des cafés/hôtels et restaurants (30%) et des commerces (20%). L'essentiel de ces dossiers (1107) a été déposé par des entreprises bordelaises. Les entreprises peuvent encore déposer une demande d'aide jusqu'au 30 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Le Stop it, pour une protection optimale des abeilles

09/04/2020 | Frédérique Ripet a créé en 2017 Le Stop it une sorte de sas qui permet aux abeilles de se protéger de leurs prédateurs…

Frédérique Ripet apicultrice

Passionnée d’apiculture, Frédérique Ripet a travaillé pendant trois ans à trouver une solution pour protéger ses abeilles de leurs prédateurs. En 2017, elle crée le Stop it, une sorte de véranda avec des trous qui permet aux abeilles de rentrer en toute sécurité dans leur ruche et incite leurs prédateurs comme les frelons asiatiques à faire demi-tour. Son invention brevetée cette même année, la "Géo Trouvetou" a monté sa boîte Api & Bee. La petite entreprise se porte bien aujourd’hui avec un chiffre d’affaires de 150 000€. Hébergée depuis le mois de décembre au sein de la technopole Agrinove à Nérac, Frédérique Ripet dispose de tous les outils pour faire prospérer son innovation…

@qui ! : Vous avez conçu une sorte de véranda pour les abeilles à l’entrée de leur ruche, afin que leurs prédateurs n’y entrent pas. Comment vous est venue cette idée ?
Frédérique Ripet : En 2014, j’étais responsable d’achat chez Pollenergie. Mon directeur était apiculteur et passionné par la discipline. A force d’en entendre parler, j’ai commencé à m’y intéresser. Je me suis alors formée pendant un an pour m’apprivoiser à ce milieu qui m’était alors inconnu. En sortant de cet apprentissage, l’acquisition de ruches était une évidence.
J’ai alors acheté trois ruches pour débuter. Nous étions en 2014. Là, j’ai commencé à observer mes abeilles. Je me suis alors rendu compte que les frelons asiatiques prenaient un malin plaisir à entrer dans leur habitat pour les disséminer. Cela m’était insupportable. Pour contrer l’invasion de ces insectes, je me suis alors lancée dans un grand nombre de tests.

@ ! : De quel genre ?
F. R. :
Dans le commerce, je trouvais toutes sortes de pièges. L’objectif était de piéger les frelons et moi je voulais protéger mes abeilles. Alors je me suis mise à les observer pendant des heures durant. A acheter un tas de feuilles de plastique chez Casto pour penser, créer, concevoir des protections. Mes frais R&D n’ont dû coûter en tout et pour tout que 50 € (rire). Et puis j’ai fini par trouver un produit en 2017… Le produit qui me convenait vraiment.

@ ! : Parlez-nous de votre invention. Quelle est-elle ?
F. R. :
Mon objet baptisé et breveté le Stop It est comme une véranda posée à l’entrée de la ruche. C’est un sas avec des trous. Ainsi, les abeilles peuvent sortir librement de la ruche et s'échapper par les différents trous. Elles ont un accès libre à la ruche. Et les prédateurs sont tenus à distance, incapables de voler à travers les ouvertures ovales qui sont plus étroites que leur envergure. Facile à installer, il permet de réduire le stress des abeilles lorsqu’elles subissent les attaques de leurs différents prédateurs.

Le Stop It


La bienveillance
@ ! : Pourquoi vous êtes-vous installée en décembre dernier dans la technopole Agrinove à Nérac ?
F. R. :
Pour mener à bien ma petite entreprise, j’avais des bureaux à Laugnac. Mais, habitant à Estillac, la situation géographique ne me convenait pas vraiment. Et puis je me sentais vraiment seule. Je n’avais pas de collègues, pas d’autres entreprises autour de moi. Bref, l’emplacement de ces bureaux ne répondait pas à mes exigences. Et puis, j’ai entendu parler de la technopole Agrinove. J’ai alors téléphoné à Hubert Cazalis, le directeur, avec qui le contact est tout de suite passé. Il faut dire aussi que je cherchais un bureau en ZRR, en Zone de Revitalisation Rurale, qui permet d’obtenir des avantages fiscaux.

@ ! : Comment vivez-vous cette expérience de pépinière ?
F. R. :
Très très bien. Je me sens épanouie. Alors, certes, aucune autre entreprise hébergée par Agrinove ne correspond à mon secteur d’activités. Mais peu importe, nous rencontrons les mêmes problématiques étant toutes de jeunes pousses. Nous pouvons échangeons, s’entraider sur les questions administratives par exemple. Et puis, j’ai la chance d’être entourée de personnes très humaines. Elles sont ouvertes, sympathiques, bienveillantes à mon égard. C’est un véritable bol d’oxygène que d’avoir intégré cette pépinière. J’ai vraiment de la chance.

@ ! : Quels sont vos projets ?
F. R. :
Cette année, mon chiffre d’affaires a atteint 150 000 € pour plus de 10 000 unités vendues. Tous mes produits sont fabriqués en France près de Nantes en Loire-Atlantique et sont vendus dans des magasins spécialisés. A l’heure actuelle, je n’ai pas vraiment de projet. Il est vrai que je souhaite que ma petite entreprise grossisse mais j’attends de voir …

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Frédérique Ripet

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
22242
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Huîtres Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 28/05/2020

Nouvelle-Aquitaine : l'ostréiculture attend un second souffle

Roland Cayrol, à g., aux côtés de Joël Aubert en avril 2019. Agriculture | 28/05/2020

"Nos agriculteurs, on les aime encore plus après la crise!", Roland Cayrol, politologue

Hervé Gillé Agriculture | 27/05/2020

Distillation de crise : trois questions à Hervé Gillé, sénateur girondin

Les débats de la Semaine de l'agriculture se sont déroulés depuis le pavillon des Arts à Pau Agriculture | 26/05/2020

Retour sur le succès de la Semaine de l'Agriculture : « On a su faire du bruit ! »

Champ de maïs dans les Landes Agriculture | 25/05/2020

Emploi agricole: Recrutements massifs de saisonniers chez Euralis et Maïsadour

Semaine Agriculture Agriculture | 21/05/2020

Quand l'agriculture débat de son avenir

Journée Installation-Transmission 2020 Agriculture | 20/05/2020

La coopération agricole, un soutien de choix lors de l'installation des jeunes agriculteurs

Prendre soin du climat Agriculture | 20/05/2020

Prendre soin du climat : une préoccupation qui touche aussi l’agriculture

L'élevage a t_il un avenir en Europe, un débat du salon régional de l'agriculture Agriculture | 20/05/2020

L'élevage et l'alimentation en débat sur la Semaine de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine

Etats généraux de l'innovation2020 retransmis sur agriweb.tv Agriculture | 20/05/2020

Autonomie protéique des élevages : quelles perspectives en Nouvelle-Aquitaine ?

Une Blonde d'Aquitaine, s'apprête à participer à un concours de race Agriculture | 19/05/2020

Jeunesse et passion de l'élevage ouvrent la Semaine de l'agriculture

Inauguration de la Semaine de l'Agriculture avec Jean-Pierre Raynaud, Alain Rousset et Dominique Graciet Agriculture | 18/05/2020

La Semaine de l'agriculture inaugurée: " Place aux agrosolutions ! "

Journée installation-transmission Agriculture | 16/05/2020

La coopération agricole au coeur de la 3ème Journée Installation Transmission

Julien Biteau avec ses Blondes d'Aquitaine à Champdolent Agriculture | 14/05/2020

A Champdolent (17), l'aide à l'installation a permis à un jeune de renouer avec la tradition familiale

Paroles d'agriculteurs Agriculture | 14/05/2020

"Paroles d'agriculteurs", met en lumière les exploitants de Nouvelle-Aquitaine sur AgriwebTV !