Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/01/18 : Les réactions stupéfaites et bouleversées se succèdent après la mort de Joan Taris élu Modem du Conseil régional adjoint au maire du Bouscat et directeur de cabinet du maire de Saint-Médard en Jalles. Joan Taris 41 ans s'est donné la mort ce dimanche

19/01/18 : Charente-Maritime : Air France et l'aéroport de La Rochelle-Ré annoncent une nouvelle ouverture de ligne pour cette année. L'annonce officielle sera faite mardi prochain.

19/01/18 : Le Conseil d’administration de l’université de Bordeaux a réélu Manuel Tunon de Lara à sa présidence. Antoine de Daruvar, directeur de l’école doctorale des Sciences de la vie et de la santé prend la vice-présidence suite à Dean Lewis.

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/18 | L'hommage d'Alain Rousset à Joan Taris

    Lire

    Réaction du président du Conseil régional après la mort de Joan Taris: "Joan était un jeune responsable politique dont la trajectoire suscite l'admiration. Influencé par l'humanisme social, armé de fortes convictions européennes, il incarne une jeune génération de responsables politiques qui a assuré le renouveau des idées centristes...Elu régional, il s'est très vite imposé dans la vie de cette assemblée en exerçant, très tôt, la responsabilité de président de groupe qu'il a conservée en 2015 dans la nouvelle configuration territoriale. Il a démontré, dans cette fonction, une grande cohérence entre ses idées et sa pratique politique."

  • 19/01/18 | Didier Pourquery nommé président de Cap Sciences

    Lire

    Didier Pourquery devient le nouveau président de Cap Sciences, centre de culture scientifique technique et industrielle de Bordeaux. Elu à l'unanimité du Conseil d'Administration de Cap Sciences ce 18 janvier Didier Pourquery, Floiracais d'origine, partage son temps entre Bordeaux et Paris où il est directeur des rédactions de The Conversation (theconversation.fr), site de médiation scientifique alliant expertise universitaire et exigence journalistique. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et de l'ESSEC, Didier Pourquery a notamment été rédacteur en chef de Science et Vie Économie et de La Tribune

  • 19/01/18 | Charente-Maritime : Rochefort passe en mode doux

    Lire

    La ville de Rochefort est en train de repenser complètement son approche de la circulation, dans le but de développer les transports doux. Après quelques travaux de voirie, la ville s'engage plus fort dans son projet en rétrécissant la largeur de certaines voies principales et en aménageant des trottoirs mixte piétons/vélos. Le triangle des avenues Rochambeau, des Déportés-Fusillés et de la rue Auguste-Roux sera assimilé à la zone 30 qui couvre le reste du centre-ville de Rochefort.

  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les agriculteurs Périgourdins interpellent la restauration hors foyer sur l'origine des produits

30/07/2015 | Ce jeudi, les agriculteurs Périgourdins ont rendu visite à la cantine de la cité administrative et au service de restauration du centre hospitalier de Périgueux

Les agriculteurs périgourdins ont rendu visite à la restauration de l'hôpital de Périgueux

La FDSEA de la Dordogne, les Jeunes agriculteurs et les producteurs de lait ont mené ce jeudi une nouvelle action. Aucun fumier n'a été déversé. Une cinquantaine d'agriculteurs sont allés à la rencontre des responsables et des consommateurs du restaurant de la cité administrative de Périgueux et des responsables du service de restauration de l'hôpital. L'objectif de ces échanges fut surtout de comprendre les contraintes des différentes parties. Parmi leurs revendications, les agriculteurs veulent que la provenance soit mentionnée sur tous les produits et pas seulement sur la viande bovine.

Ce matin, dans Périgueux, les syndicats agricoles FDSEA, JA et FDPL (producteurs de lait) ont conduit une nouvelle action. Ils ont ciblé cette fois, la restauration hors foyer. Les rendez vous avec deux structures, le restaurant de la cité aministrative et le service restauration du centre hospitalier, avaient été programmés quelques jours à l'avance. "Le principal objectif de cette action est que nous parvenions à faire comprendre tant aux responsables qu'aux consommateurs de la restauration hors foyer l'intérêt de consommer des produits locaux. Le mot d'ordre, c'est information et sensibilisation. Nous sommes aussi là pour comprendre les contraintes des responsables dans la difficulté de s'approvisionner en produits locaux. Pourquoi est il difficile d'avoir des fruits et légumes produits en Dordogne ou du porc, du veau français," explique Sandrine Gaillard, secrétaire générale de la FDSEA de la Dordogne. Les syndicats agricoles font le constat suivant : 87 % de la volaille servie en restauration hors foyer est importée, et 75 % de la viande bovine. 

Viande française et légumes aux origines multiples C'est ainsi, qu'une cinquantaine d'agriculteurs est allée au restaurant de la cité administrative. Premier bon point, au menu ce jour, du veau de la Sobéval (entreprise locale). Les agriculteurs regardent les cahiers d'approvisionnements : les viandes servies sont majoritairement d'origine française, ils n'en est pas de même pour les fruits et les légumes. Ils viennent en grand nombre d'Espagne, de Belgique. Parmi leurs principales revendications, les agriculteurs souhaitent que l'origine des produits soit systèmatiquement indiquée. Ce n'est obligatoire que pour la viande bovine. Les agriculteurs ont ensuite pris la direction du centre hospitalier de Périgueux en distribuant des tracts aux passants.


Modifier le code des marchés publicsA l'hôpital, ils ont été reçus par Anne- Marie Roumagnac, directrice des achats et représentant le directeur absent et par Alain Billat, responsable du service restauration. Le centre hospitalier, qui dispose de 1000 lits dont 540 en EPHAD, sert 4000 repas par jour. Il a son propre service de restauration qui emploie 72 personnes, hors diététiciens, un choix politique que la direction  veut conserver. La cuisine hospitalière de Périgueux représente un budget de deux millions  d'euros par an.  La directrice des achats évoque les contraintes budgétaires et juridiques. " Le premier obstacle, c'est le code des marchés publics, qui est aujourd'hui européen. Le critère  de proximité n'entre pas en ligne de compte. Ensuite, il faut que je tienne mon budget et sur le prochain, je dois réaliser 5 % d'économies sur l'ensemble de mes achats (textiles, matériels de santé, consommables, denrées alimentaires). Nous fonctionnons avec d'autres établissements en groupement d'achats. Pourtant dans nos arbitrages dans le choix de nos fournisseurs, la qualité intervient pour 60 % et le prix à hauteur de 40 %." 
Parmi leurs revendications, le milieu agricole souhaite une modification  du code des marchés publics afin de favoriser un approvisionnement en local. Le coût des matières premières pour un repas servi à l'hôpital est de 2 euros, un chiffre qu'Anne Marie Roumagnac ne peut dépasser. 

Fraises de Dordogne, charcuterie de Boulazac Le centre hospitalier a encore quelques latitudes dans le choix de certains produits. "Nous avons signé un accord cadre avec des fournisseurs locaux. Nos fraises, fruit emblématique de notre département sont produites en Dordogne. Toute la charcuterie provient d'une entreprise boulazacoise en banlieue de Périgueux, précise Alain Billat. La délégation d'agriculteurs termine cette rencontre par l'inspection des cuisines et  Le lait vient des campagnes françaises, l'origine du veau est plus incertaine, la langue de boeuf vient du Brésil, les légumes majoritairement d'Espagne.

Cette deuxième journée d'action aura eu le mérite d'engager le dialogue avec deux secteurs d'activités qui ne se connaissent pas et peut être étudier quelques solutions locales. Les agriculteurs ont par exemple souhaité faire partie de l'association qui gère le restaurant de la cité administrative. Ils ont également promis de "maintenir la pression" tout l'été. La semaine prochaine, ils ont "rendez -vous" avec les politiques.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2380
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Vache Prim'holstein SAA 2015 Agriculture | 17/01/2018

Compétitivité des coopératives agroalimentaires: l'Europe s'en mêle

Vignes dans le bordelais Agriculture | 15/01/2018

La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

Paysans Remarquables couv Agriculture | 14/01/2018

« Paysans remarquables », une plongée dans l’agriculture bio

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane, le 10 janvier 2018 : ''il faut que l'agriculture se transforme!'' Agriculture | 11/01/2018

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane: "il faut que l'agriculture se transforme!"

Christian Pèes Président du groupe coopératif Euralis et son directeur général Pierre Couderc Agriculture | 10/01/2018

Face aux difficultés économiques, le groupe Euralis supprime 110 postes nets

La délégation d'éleveurs chiliens a visite le centre d'insémination de Verneuil sur Vienne Agriculture | 13/12/2017

L'élevage ovin haut de gamme du Limousin intéresse le Chili

Les exploitations en bovins peinent le plus a trouver des repreneurs Agriculture | 12/12/2017

La transmission agricole en Charente-Maritime, une problématique à résoudre d'urgence

Christian Pèes Président du groupe coopératif Euralis et son directeur général Pierre Couderc Agriculture | 12/12/2017

Euralis renoue avec la rentabilité

Patrick Neaume et Patrick Grizou Agriculture | 12/12/2017

« Aujourd’hui, nous devons remodeler le modèle de notre entreprise » Patrick Grizou président de Terres du Sud

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 10/12/2017

La Fondation Pour une Agriculture Durable fête ses lauréats

Dominique Simoneau Agriculture | 08/12/2017

« Ce label incitera d’autres établissements à se joindre à l’aventure du bio » Dominique Simoneau, maire de Gentioux-Pigerolles

Les chiffres clés de l'agriculture biologique Agriculture | 07/12/2017

Agriculture biologique : importer pour faire face à la demande ?

Forum 100 Territoire Bio Engagé Agriculture | 07/12/2017

« Les collectivités ont un rôle à jouer dans la valorisation de l’agriculture biologique » Philippe Lassalle Saint-Jean président d’Interbio Nvelle-Aquitaine

Le bien être animal est l'une des préoccupations de l'association Zéro clivages Agriculture | 07/12/2017

Des agriculteurs périgourdins créent une association pour produire mieux

Philippe Carré, Directeur général du Groupe Coopératif Maïsadour et Michel Prugue, Président du Groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 06/12/2017

Maïsadour à nouveau dans le vert