17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les agriculteurs Périgourdins interpellent la restauration hors foyer sur l'origine des produits

30/07/2015 | Ce jeudi, les agriculteurs Périgourdins ont rendu visite à la cantine de la cité administrative et au service de restauration du centre hospitalier de Périgueux

Les agriculteurs périgourdins ont rendu visite à la restauration de l'hôpital de Périgueux

La FDSEA de la Dordogne, les Jeunes agriculteurs et les producteurs de lait ont mené ce jeudi une nouvelle action. Aucun fumier n'a été déversé. Une cinquantaine d'agriculteurs sont allés à la rencontre des responsables et des consommateurs du restaurant de la cité administrative de Périgueux et des responsables du service de restauration de l'hôpital. L'objectif de ces échanges fut surtout de comprendre les contraintes des différentes parties. Parmi leurs revendications, les agriculteurs veulent que la provenance soit mentionnée sur tous les produits et pas seulement sur la viande bovine.

Ce matin, dans Périgueux, les syndicats agricoles FDSEA, JA et FDPL (producteurs de lait) ont conduit une nouvelle action. Ils ont ciblé cette fois, la restauration hors foyer. Les rendez vous avec deux structures, le restaurant de la cité aministrative et le service restauration du centre hospitalier, avaient été programmés quelques jours à l'avance. "Le principal objectif de cette action est que nous parvenions à faire comprendre tant aux responsables qu'aux consommateurs de la restauration hors foyer l'intérêt de consommer des produits locaux. Le mot d'ordre, c'est information et sensibilisation. Nous sommes aussi là pour comprendre les contraintes des responsables dans la difficulté de s'approvisionner en produits locaux. Pourquoi est il difficile d'avoir des fruits et légumes produits en Dordogne ou du porc, du veau français," explique Sandrine Gaillard, secrétaire générale de la FDSEA de la Dordogne. Les syndicats agricoles font le constat suivant : 87 % de la volaille servie en restauration hors foyer est importée, et 75 % de la viande bovine. 

Viande française et légumes aux origines multiples C'est ainsi, qu'une cinquantaine d'agriculteurs est allée au restaurant de la cité administrative. Premier bon point, au menu ce jour, du veau de la Sobéval (entreprise locale). Les agriculteurs regardent les cahiers d'approvisionnements : les viandes servies sont majoritairement d'origine française, ils n'en est pas de même pour les fruits et les légumes. Ils viennent en grand nombre d'Espagne, de Belgique. Parmi leurs principales revendications, les agriculteurs souhaitent que l'origine des produits soit systèmatiquement indiquée. Ce n'est obligatoire que pour la viande bovine. Les agriculteurs ont ensuite pris la direction du centre hospitalier de Périgueux en distribuant des tracts aux passants.


Modifier le code des marchés publicsA l'hôpital, ils ont été reçus par Anne- Marie Roumagnac, directrice des achats et représentant le directeur absent et par Alain Billat, responsable du service restauration. Le centre hospitalier, qui dispose de 1000 lits dont 540 en EPHAD, sert 4000 repas par jour. Il a son propre service de restauration qui emploie 72 personnes, hors diététiciens, un choix politique que la direction  veut conserver. La cuisine hospitalière de Périgueux représente un budget de deux millions  d'euros par an.  La directrice des achats évoque les contraintes budgétaires et juridiques. " Le premier obstacle, c'est le code des marchés publics, qui est aujourd'hui européen. Le critère  de proximité n'entre pas en ligne de compte. Ensuite, il faut que je tienne mon budget et sur le prochain, je dois réaliser 5 % d'économies sur l'ensemble de mes achats (textiles, matériels de santé, consommables, denrées alimentaires). Nous fonctionnons avec d'autres établissements en groupement d'achats. Pourtant dans nos arbitrages dans le choix de nos fournisseurs, la qualité intervient pour 60 % et le prix à hauteur de 40 %." 
Parmi leurs revendications, le milieu agricole souhaite une modification  du code des marchés publics afin de favoriser un approvisionnement en local. Le coût des matières premières pour un repas servi à l'hôpital est de 2 euros, un chiffre qu'Anne Marie Roumagnac ne peut dépasser. 

Fraises de Dordogne, charcuterie de Boulazac Le centre hospitalier a encore quelques latitudes dans le choix de certains produits. "Nous avons signé un accord cadre avec des fournisseurs locaux. Nos fraises, fruit emblématique de notre département sont produites en Dordogne. Toute la charcuterie provient d'une entreprise boulazacoise en banlieue de Périgueux, précise Alain Billat. La délégation d'agriculteurs termine cette rencontre par l'inspection des cuisines et  Le lait vient des campagnes françaises, l'origine du veau est plus incertaine, la langue de boeuf vient du Brésil, les légumes majoritairement d'Espagne.

Cette deuxième journée d'action aura eu le mérite d'engager le dialogue avec deux secteurs d'activités qui ne se connaissent pas et peut être étudier quelques solutions locales. Les agriculteurs ont par exemple souhaité faire partie de l'association qui gère le restaurant de la cité administrative. Ils ont également promis de "maintenir la pression" tout l'été. La semaine prochaine, ils ont "rendez -vous" avec les politiques.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2204
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
FRAB, Chambre agriculture et Interbio main dans la main pour le Mois de la Bio Agriculture | 17/10/2017

La bio à l’honneur en Lot-et-Garonne

Jean-Paul Musset et son fils Julien, qui vient d'acquérir l'exploitation laitière Agriculture | 16/10/2017

Foncier : la restructuration réussie d'une exploitation laitière à Coutras

Vendange en Aquitaine Agriculture | 16/10/2017

CIVB: La petite récolte 2017 obligera à puiser dans les stocks

Le taureau Fanfaron (à droite), un des bovins de la Race Parthenaise présentée au Salon de l'Agriculture 2016 Agriculture | 16/10/2017

Aqui! TV7 : La Parthenaise, nouvel atout charme de l'élevage bovin régional

Le Maraîchage bio est en plein essor en particulier en ceinture bordelaise Agriculture | 12/10/2017

Opération séduction pour la filière bio en novembre

Bertrand Harispuru, éleveur ovin et bovin au pays basque à la retraite Agriculture | 10/10/2017

L'évaluation foncière : l'autre porte d'entrée vers une vente Safer

La chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques donne rendez-vous aux éleveurs ovins le 13 octobre pour ses 13èmes Assises Ovines. Au programme la question de la main d'oeuvre Agriculture | 10/10/2017

Assises Ovines - 3 questions à Patrick Etchegaray, responsable de la commission ovine à la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

ManifCastelnau Agriculture | 07/10/2017

Filière avicole dans le rouge : les Landais unis pour faire payer l'Etat

Marie-Hélène Cazaubon, éleveuse gaveuse à Monsoué, présidente de la Commission Agricultrices - FDSEA 40 Agriculture | 05/10/2017

Crise aviaire et canards gras, reportage à Montsoué

Serge Bousquet Cassagne président de la Chambre d'agriculture47 (à droite) Agriculture | 04/10/2017

« Si quelqu’un a besoin de terres pour s’installer... » Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne

Euralis : du maïs semences pour toute l'Europe Agriculture | 03/10/2017

Euralis : des semences de maïs pour toute l’Europe

Visuel du projet du bâtiment Agrocampus Agriculture | 26/09/2017

Technopôle Agrolandes: du numérique à la biosécurité avicole

Maël Gallard et Laura Baillard avec Eirelles, jeune jument de 3 ans Agriculture | 25/09/2017

Pour Laura Baillard et Maël Gallard, leur projet agricole est en bonne voie

Pin Agriculture | 22/09/2017

100e AG des Sylviculteurs du Sud-Ouest : les parasites, « danger numéro un » de la forêt

Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 20/09/2017

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine : "L'Etat ne tient pas ses engagements"