Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visan notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

  • 12/12/18 | La CCI Charente débraye

    Lire

    Ce 11 décembre à l’appel d’une intersyndicale entre les différents syndicats, un débrayage a eu lieu durant une heure dans l’ensemble du réseau des CCI Charente. En cause, la loi de Finances 2019 qui est en cours de discussion et qui, selon les grévistes, "menace l’avenir des CCI avec des bouleversements annoncés qui auront un impact sans précédent sur les missions, emplois et les conditions de travail du personnel". Les salariés ont répondu à cet appel en écho à l’action menée le même jour sur Paris, devant le ministère de l'Economie.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les Aquitanima Tours International en selle pour un circuit équin

28/10/2017 | Ce sera une première cette année! En amont du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine, les Aquitanima Tours ouvrent un circuit équin sur la race de chevaux de sport Anglo-Arabe.

Pierre-Yves Pose, Aurélien Lafargue et Pierre Lesparre

C'est dans le cadre du prestigieux Concours complet International 4* qui se tient ces jours-ci à Pau, que la nouvelle a été annoncée. Les Aquitanima Tours International, ces circuits de visites techniques de la filière bovine et caprine, qui chaque année, précèdent le Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine (SANA), accueilleront en mai 2018 un circuit équin dédié à l'Anglo-Arabe Sport. Une page supplémentaire de l'histoire des Aquitanima Tours, mais aussi, pour les professionnels régionaux de l'élevage équin en général et de la race anglo-arabe en particulier, une belle opportunité de développer leur marché au national et à l'international. 2018 sera décidément l'année des « Anglo » sur le SANA, puisque une vente de génétique, inédite sur le Salon, leur sera aussi consacrée.

Les Aquitanima Tours International, ont depuis plus de 15 ans démontrés toutes leur pertinence concernant la filière bovine. Accueillant chaque année, plus d'une centaine de professionnels étrangers, sur trois jours de circuits techniques à travers la région, ils permettent, de visites de centres d'insémination en élevages, en passant par les abattoirs et les lycées agricoles, de créer des relations, de démontrer les savoir-faire français et régionaux, et surtout, car c'est bien là l'objectif, de faire des affaires à l'export, indique Pierre Lesparre, Commissaire du SANA dédié à l'international. Des affaires réussie à travers les ventes de paillettes ou d'animaux issus des élevages régionaux, grâce aussi à un certain savoir-faire de la convivialité et de l'accueil 100% Sud-Ouest. Avec la fusion des régions en Nouvelle-Aquitaine, « le concept c'est aussi étendu aux caprins et même aux ovins dès ce mois de décembre », précise-t-il. L'entrée des équins dans le dispositifs dont il était question depuis plusieurs mois est donc désormais actée, à travers ce focus particulier sur les chevaux de sport Anglo-Arabes.

Reconnaissance du monde agricole et businessUne entrée dans le « club » des Aquitanima Tours International comme un symbole venant un peu mettre à mal le constat jusque-là dresser par Pierre-Yves Pose, Président du Conseil des équidés Nouvelle-Aquitaine : « Il est souvent difficile pour nous, éleveurs équins, d'être affiliés à ce que l'on est, à savoir au monde agricole, une difficulté qui est d'ailleurs encore plus grande pour la race de chevaux de sport Anglo-Arabe, en raison, de cette double appartenance entre le monde du sport et de l'élevage ». Deuxième raison de se satisfaire : l'Aquitanima Tours Anglo-Arabe c'est aussi rappeler que la race, comme son nom de l'indique pas, est bien l'une des six races d'équidés dont le berceau se situe en Nouvelle-Aquitaine, « à cheval » entre le Limousin et l'ancienne Aquitaine. Enfin, derrière les symboles, certes important,, l'objectif reste bel et bien là aussi le business. D'ailleurs si le circuit concocté par la profession et Intercop Nouvelle-Aqutaine, s'ouvre à une jauge d'un vingtaine de professionnels, ce n'est pas le taux de participation qui satisfera les acteurs de la filière. Pour Pierre-Yves Pose, « même s'il n'y a que 4 ou 5 participants, nous ne serons pas déçus si les affaires se font. Et à quatre acheteurs ont peut faire de très belles affaires. » Mais au regard de la renommée des Aquitanima Tours sur les autres filières, et des clients de la race Anglo-Arabe déjà existant à l'étranger (et notamment en Allemagne, Hollande, Espagne ou encore Italie), il y a sans doute peu d'inquiétude à avoir sur l'intérêt que la proposition pourra susciter auprès d'éventuels acheteurs. Et le programme qui leur est proposé est pour le moins fourni.

Haras de Pompadour et vente de génétique dédiéeAurélien Lafargue, Président de Génétiqu'Anglo, l'association d'éleveurs qui assure l'étalonnage génétique de la race Ango-Arabe, en précise le détail. « Après l'arrivée des participants, une première journée d'accueil est prévu sur le site du Château d'Agassac en Gironde le mercredi 9 mai. Le groupe prendra le départ pour le Limousin le jeudi matin, non sans un arrêt en Dordogne pour visiter l'usine de Vans Fatras à Montcarret, le n°1 européen de la fabrication de vans pour chevaux » . Pour la suite du périple, direction l'élevage de Buissy, un des plus renommé de la race Anglo-Arabe, situé au cœur de la Corrèze, non loin du haras national de Pompadour, où la délégation terminera son tour, le vendredi, après une visite de la Jumenterie Nationale de Pompadour, véritable « maternité » du Domaine. Celle-ci comprend une soixantaine d'animaux, et a pour priorité affichée la préservation de la race Anglo-Arabe. Durant ces trois jours, la délégation se verra présenter aussi en détail l'association Génétiqu'Anglo, et chacun de ses 13 étalons, ainsi que le SIRE, Système d'information relatif aux équidés, en d'autres termes le fichier central d'identification des chevaux et des données. Objectif : que les visiteurs aient une belle visibilité de l'organisation de la race en terre néo-aquitaine, et qu'ils puissent rencontrer quelques uns de ses plus beaux étalons, juments et poulains.
Des animaux, que les visiteurs pourront aussi admirer le samedi 12 mai sur le Salon Equitaine à l'occasion d'une vente génétique organisée tout exprès (mais ouverte à d'autres acheteurs bien sûr...) nommée « Anglo'Event ». Les animaux présentés seront « 100% Anglo arabe », promet Aurélien Lafargue qui, avec Pierre-Yves Pose promet « du très haut niveau ». Les animaux présentés à la vente (une vingtaine) auront préalablement été sélectionné sur dossier. Bref, le top en la matière...

Sur la régularité de ce circuit équin sport, les discussions sont encore en cours, mais pour l'heure le président Pierre-Yves Pose avoue plutôt penser à un rythme biennal... avec à l'esprit, d'organiser un autre circuit équin en 2019, qui serait cette fois consacré aux chevaux de course. Un autre marché pour lequel les acteurs régionaux ont aussi des atouts à faire valoir.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
16212
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr