Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/08/20 | L’appel à organisation des Voisinades niortaises est lancé !

    Lire

    La Ville de Niort organise la 5e édition des Voisinades niortaises le 18 septembre prochain. Les habitants qui souhaitent organiser ce temps fort convivial entre voisins dans leur quartier doivent s’inscrire jusqu’au 4 septembre auprès du service Proximité et Relations aux citoyens. Les particuliers, organisateurs, bénéficieront d’un accompagnement personnalisé. La Ville offrira aussi un kit apéro constitué de produits locaux.

  • 05/08/20 | Un mois de juillet positif pour la Cité du Vin

    Lire

    La Cité du Vin de Bordeaux dresse un premier bilan de l’activité du mois de juin plutôt positif. Si les chiffres de fréquentation des visiteurs étrangers enregistrent une forte baisse à cause du Covid-19, la fréquentation des visiteurs locaux, elle, bondit. 61% de visiteurs bordelais supplémentaires par rapport à 2019 sont venus admirer et visiter l’emblématique musée bordelais.

  • 05/08/20 | L'appelation Sainte-Foy Côtes de Bordeaux ouvre ses Châteaux

    Lire

    Dimanche 9 août, les vignerons de Sainte-Foy Côtes de Bordeaux organisent leurs premières portes ouvertes. Objectif : "dynamiser notre territoire et notre appellation ; offrir des activités aux visiteurs, touristes et locaux" explique Christiane Deffarge, présidente de l’appellation. Les huit propriétés participantes proposeront des animations diverses et variées : visite, initiation à la dégustation, accords mets et vins, atelier pédagogique pour les enfants, balade à la découverte des cépages… Et une tombola ouverte à ceux qui auront visité au moins 3 propriétés dans la journée.

  • 04/08/20 | Agglomération du Niortais : le délai du fonds de soutien de proximité est prolongé

    Lire

    Les entreprises et associations du territoire, dont l’activité économique a été impactée par la crise du Covid-19, ont un mois supplémentaire pour demander à bénéficier du fonds de soutien de proximité mis en place par Niort Agglo. Le délai est prolongé jusqu’au 31 août 2020.Cette aide a pour objectif de répondre aux besoins de trésorerie des Petites et Moyennes Entreprises et des associations du territoire de la Communauté d’agglomération du Niortais.

  • 04/08/20 | Un marché nocturne à Guéret (23)

    Lire

    Actions Quartiers, en partenariat avec la Ville de Guéret, organise le vendredi 21 août un marché nocturne de producteurs et artisans. De 18h à 22h, des animations musicales et des stands de producteurs locaux attendent les visiteurs qui pourront aussi se restaurer sur place. Les producteurs souhaitant y participer ont jusqu’au 14 août pour s’inscrire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Elevage bovin: les bons conseils du colloque international Aquitanima

01/06/2019 | En amont du Salon de l'agriculture, le colloque Aquitanima s'est tenu à l'hôtel de région avec une centaine de participants étrangers qui seront dès ce samedi dans les allées du Salon

Colloque Aquitanima international - le 31 mai 2019

Ce vendredi soir, alors que quelque 400 bovins prenaient leurs quartiers sous le Hall 4 du Parc des Expositions de Bordeaux, en vue du démarrage imminent du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine, ils étaient une grosse centaine d'éleveurs, vétérinaires et acteurs étrangers du monde de l'élevage à se réunir à l'Hôtel de région pour le traditionnel colloque international Aquitanima. Un colloque lors duquel résonnent de très nombreux accents, dans une convivialité certaine, et qui vient clore les Aquitanima Tours, ces circuits techniques de races qui parcourent la région pour remonter le fil des différents chaînons de production et de valorisation des races bovines, caprines, et désormais équines de la région. L'occasion de constater la présence internationale de ces races à travers le monde, mais aussi d'intervention plus techniques qui n'auront à coup sûr pas manquer d'intéresser les participants.

En 2017, le colloque avait emmené ses participants à la découverte exotique de la filière caprine de Taïwan. Cette année le voyage aura été offert par José Antonio Baptista, éleveur de Limousines en Uruguay. L'occasion pour lui de fièrement présenter à l'auditoire quelques uns des ses bovins très régulièrement primés dans son pays ainsi que le système national d'identification et de traçabilité des animaux. Un pays pour lequel l'assistance, et notamment les acteurs de l'élevage français, auront découvert avec envie, que ses habitants sont les plus gros consommateurs de viande au monde. Et pour cause, sont engloutis, en moyenne, chaque année, 107 kg de viande par habitant... On est bien loin des chiffres français à la baisse, passés de 88,7 kg par an et par habitant à 86,9 kg entre 2005 et 2016.


Viande bovine: allier nutrition et qualité sensorielle, c'est possible
Une baisse de la consommation d'autant plus forte pour la viande bovine sur cette même période. Elle enregistre un recul de viande consommée par habitant de 26,6 kg à 23,8 kg sur une année. Une baisse qui selon Marie-Pierre Ellies-Oury, maître de conférence à Bordeaux Sciences Agro, s'explique à la fois par des faiblesses de la filière, telle l'irrégularité de la qualité des viandes, mais aussi des menaces bien connues telles que le végétarisme et véganisme, et une image globalement dégradée des produits de la filière. Des menaces parmi lesquelles comptent également le rapport de l'OMS pointant la consommation de viande bovine comme probablement cancérigène, en raison notamment d'une trop forte présence de lipides dont des acides gras saturés...
Face à cela pourtant, la chercheuse offre une porte de sortie, affirmant que l'on peut agir sur les qualité nutritionnelle de la viande... tout en conservant ses qualités sensorielles (la tendreté notamment). Non pas en faisant des croisements entre races qui pourraient être plus ou moins « grasses », et d'autre plus ou moins « tendres », mais d'abord, en jouant sur l'alimentation des animaux et notamment via des rations supplémentaires de graines de lin qui diminuent les graisses saturées, augmentent les graisses insaturées et les oméga 3. Second axe possible, complémentaire, et de rechercher au sein d'une même population (donc d'une même race) des animaux plus ou moins gras et plus ou moins tendres afin d'obtenir le bon compromis entre qualité nutritionnelle et sensorielle. Un bon compromis à ensuite parvenir à mettre en place sur l'ensemble de la filière. Un exercice sans doute pas si simple, mais dans lequel en tous cas les races gardent tout leur sens. Une bonne nouvelle pour les éleveurs présents !

Vermifuge: un traitement raisonné, c'est possible
Autre bon conseil apporté cette fois par la vétérinaire Nadine Rabinet venue présenter une recherche sur l'usage raisonné des vermifuges contre le vers du tube digestif, chez les bovins. Résultat de la collaboration publique privée entre l'INRA-Oniris (Nantes) et le laboratoire vétérinaire Ceva Santé Animale, l'étude démontre que là où on a pris l'habitude de vermifuger tous les ans les ruminants ayant accès aux pâturages, une utilisation raisonnée du vermifuge est non seulement plus économique, plus écologique, mais aussi sanitairement plus intéressant pour certains animaux, en leur laissant l 'opportunité de développer leur propre système d'immunité. Au delà de ce constat, l'étude en question a surtout réussi à mettre en place certains indicateurs pour trier les animaux à risque et donc à traiter au regard du reste du troupeau.
En synthèse le conseil aux éleveurs est double. D'une part, « permettre aux animaux de développer leur immunité avant leur premier vêlage en allant au pâturage sans être vermifugée » ; la larve du vers en question se trouvant dans l'herbe pâturée. Et, d'autre part de « cibler pour le traitement les vaches qui ont vêlé durant la saison au pâturage et qui sont de faibles productrices de lait » ; Pour elles seules en réalité le vermifuge permet une réelle augmentation de la production du lait, là où pour les autres vaches adultes, le gain de production de lait est en moyenne très faible : 300 g par vache et par jour. Autant dire un coût financier relativement inutile pour l'éleveur, et le risque d'empêcher chez ses animaux le bon développement de leur immunité contre ce vers du tube digestif.

Race Limousine: l'évènement de la décennie!
Enfin dernière bonne nouvelle et surprise de la soirée : l'annonce par les responsables de France Limousin Selection, de l'organisation de « l'évènement de la décennie pour la race : le Congrès International de la race du 17 au 26 septembre 2020, en France et pour 80% du programme sur le territoire de Nouvelle-Aquitaine. » Entre 200 et 300 congressistes d'une trentaine de pays sont attendus pour visiter une vingtaine d'élevages et de « ce qui se fait le mieux » en France.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2320
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr