aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/05/17 : La Rochelle organise une grande fête ce soir sur le vieux port pour célébrer le retour de son équipe de rugby, le Stade Rochelais, parti affronter Toulon à Marseille en finale. Rendez-vous quai Duperré à 19h vêtus de jaune et noir

24/05/17 : La Rochelle met ses drapeaux en berne aujourd'hui en hommage aux victimes des attentats de Manchester.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

22/05/17 : Une conférence ayant pour thème " Hydrocarbures non conventionnels : catastrophe écologique ou El Dorado futur ?" sera donnée le mardi 23 mai à 21h au bar-librairie l'Entropie, 27 rue Bernadotte, à Pau, par JP Callot, professeur de géologie à l'UPPA.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du nouveau gouvernement se rendra cette semaine sur le spot.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du noveau gouvernement est attendu cette semaine sur le spot.

22/05/17 : Vainqueur 41-20 de Montauban devant quelques 30.000 personnes au stade Chaban Delmas le SU Agen retrouvera l'élite du rugby français le Top 14 la saison prochaine.

19/05/17 : La traditionnelle cavalcade de La Rochelle se tiendra les 24 et 25 mai. Elle débutera le 24 à 22h avec un défilé nocturne, puis un défilé diurne le 25 à partir de 15h15 dans le centre-ville. Rens. 05 46 30 08 50.

17/05/17 : Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. Concert-lecture de et avec Marcus Malte, Prix Femina 2016, le vendredi 19 mai à 20h30, au Théâtre Georges-Leygues. Lecture de roman et concert jazzy. Entrée libre.

17/05/17 : Le Collectif Sortir des Pesticides 47 invite à « marcher contre Monsanto » à Agen le 20 mai à midi au Gravier. Ainsi, pour la 5ème année consécutive (2ème à Agen), des citoyens de tout le globe manifesteront contre « Monsanto et les multinationales »

17/05/17 : En rugby, le SUA LG disputera la finale de Pro D2 dimanche à 15h15 au stade Chaban-Delmas à Bordeaux face à Montauban. Pour suivre cet événement depuis Agen, la municipalité met en place un écran géant au Gravier.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

  • 19/05/17 | Pyrénées-Atlantiques: Michel Bernos, candidat En Marche face à Habib

    Lire

    Le doute planait jusqu'à présent. Mais il y aura bien un candidat de En Marche face au député PS David Habib sur la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il s'agit de Michel Bernos, le maire de Jurançon, également porte-parole de ce mouvement dans le département. Il aura pour suppléant Michel Cuyaubé, le maire de Sévignacq, qui a quitté le PS pour rejoindre En Marche. Agé de 57 ans et magistrat au tribunal administratif, Michel Bernos est également l'un des vice-présidents de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les coopératives Terres du Sud et Maïsadour se rapprochent

16/01/2017 | Les deux groupes cooopératifs, Maïsadour et Terres du Sud ont décidé de s'unir d'ici la fin de l'année. Leurs deux présidents l'ont annoncé ce lundi matin à Bordeaux.

Patrick Grizou, président de Terres du Sud et Michel Prugue, président de Maïsadour ont annoncé l'union de leurs groupes

Réunis lundi à Bordeaux, Michel Prugue, président du groupe coopératif Maïsadour, aux 8000 agriculteurs et au chiffre d'affaires d'1,5 milliard d'euros, et Patrick Grizou, président de Terres du Sud, représentant 6000 exploitants pour un chiffre d'affaires de 641 millions d'euros, ont annoncé leur union à l'échéance de la fin de l'année. Les deux groupes prévoient de faire converger leurs filières agricoles et agroalimentaires. Ce rapprochement devrait donner naissance à un nouveau poids lourd du monde agricole, qui réunira 14 000 adhérents pour un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros.

Deux des plus importantes coopératives agricoles et agroalimentaires de la Nouvelle-Aquitaine, Maïsadour, dont le siège est à Haut Mauco (40) et Terres du Sud, situé à Clairac (47) préparent leur union pour la fin de l'année. Les groupes coopératifs, deux poids lourds agroalimentaires du Sud-Ouest représentent à eux deux, 7.500 salariés et 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.
L'annonce de ce rapprochement a été faite lundi midi, par Michel Prugue et Patrick Grizou, les présidents des deux groupes. "Nous allons créer une union coopérative. Les discussions ont débuté il y a dix-huit mois. Et le principe de cette union et de cette forme juridique a été validé par nos deux conseils d'administrations," précise Patrick Grizou. Le principal objectif est de développer des synergies afin de préparer l'avenir de l'agriculture et accélérer le développement des deux entités. "Nous devons aller plus loin que les seules alliances métiers qui ont toujours accompagné notre développement. Nous sommes dans une région riche par sa diversité de productions mais qui doit faire face à des marchés ouverts et concurrentiels. Il nous faut passer à la vitesse supérieure pour être plus forts sur nos marchés, et notamment à l'international, faire face aux enjeux complexes du monde agricole pour assurer la pérennité de nos exploitations familiales", insiste Michel Prugue.
Pour atteindre ce but, les deux groupes prévoient de faire converger progressivement leurs filières agricoles et agroalimentaires tout en conservant les centres de décision ancrés localement. "Il nous faut trouver des convergences de nos bonnes pratiques respectives, afin de créer de l'innovation dans l'utilisation des technologies numériques en agriculture,  dans la construction de stratégies commerciales communes, mettre nos savoir-faire en commun", poursuit Patrick Grizou. Ce projet, mené par Philippe Carré, le directeur général adjoint de Maïsadour, attend désormais l'approbation de l'autorité de la concurrence. 

Dans une logique de co-construction
Chaque coopérative conservera ses effectifs et ses centres de décision locaux. Maïsadour emploie 6000 salariés et Terres du Sud compte 1500 salariés sur les départements du Lot et Garonne, de la Dordogne et de la Gironde. "Les partenariats respectifs ne seront pas remis en cause, mais au contraire renforcés". "Il ne s'agit pas d'une opération visant à faire des restrictions et autres plans sociaux, les effectifs resteront identiques", ajoute de son côté Michel Prugue, président de Maïsadour. "Chaque coopérative conservera l'animation de ses territoires et la relation directe avec ses adhérents. Ce rapprochement ne doit pas nuire à la notion de proximité, notamment vis à vis de l'adhérent, bien au contraire. Nous y sommes tous deux très attachés. L'exploitant a besoin d'être d'avantage accompagné, face aux situations économiques et crises sanitaires que nous vivons actuellement,"insiste le président de Terres du Sud.  
Les présidents des deux groupes coopératifs veulent s'inscrire dans une logique de co construction. Fait inhabituel, ils entendent créer une union de coopérative ouverte. "Notre union est ouverte car nous espérons que d'autres acteurs de la coopération agricole du Sud-Ouest seront séduits par la création de ce nouveau modèle que nous souhaitons mettre en place." La création de cette union de coopérative devrait être validée lors des assemblées générales de l'année. La première étape devrait concerner la convergence des fonctions supports, avant pourquoi pas d'ici quelques temps d'aller vers une vraie fusion des deux entités. "Mais ceci est une autre histoire, nous prendrons le temps qu'il faut," indique le président de Maïsadour. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
22471
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr