aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/17 : En Lot-et-Garonne, le tribunal de commerce d'Agen vient de désigner le groupe Lucien GEORGELIN comme repreneur de l'entreprise EUROCER. Cette décision permet de sauvegarder la totalité des emplois restants.

26/07/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (cat. A) a baissé sur un an (-1,9%) et ces trois derniers mois (-1,7%). Le chômage ne recule pas pour autant, avec + 1% d'inscrits, soit 57 140 inscrits dont 33 000 en cat. A.

26/07/17 : Ouverture du Parc Aquatique de Walibi Sud-Ouest le lundi 31 juillet à Roquefort (47)! 5.000 m² de bassins et d’attractions les pieds dans l’eau ! Côté tarifs : 18€ enfant et adulte. Billet Combiné 2 Parcs : 37,50€ adulte et 34€ enfant de 3 à 9 ans.

25/07/17 : Alain David ayant été élu député PS de la 4°circonscription de la Gironde et ne pouvant cumuler ce mandat avec celui de maire, le conseil municipal de Cenon a élu maire, ce lundi 24 juillet en soirée, Jean-François Egron jusque là premier adjoint.

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 28/07/17 | Royan : le festival Violon sur le Sable fête ses trente ans

    Lire

    C'est devenu un rendez-vous incontournable du pays royannais. Le festival Un Violon sur le Sable attire chaque fin juillet 40 000 spectateurs à chacune de ses trois soirées. Au programme : des grands noms de la musique classique comme Duchâble ou Jaroussky, accompagnés de l'orchestre symphonique de Paris, le tout sur la plage. Pour ses 30 ans, le festival a prévu une soirée bonus dimanche 30 juillet autour des musiques de films, à partir de 22h (gratuit).

  • 28/07/17 | Fête de l’Eau les 29&30 juillet à Villeneuve/Lot

    Lire

    Fête de l’Eau les samedi 29 et dimanche 30 juillet à la base nautique quai d'Alsace à Villeneuve-sur-Lot. Pour cette 3e édition, un programme riche d’animations vous attend. Samedi, de 14h à 18h : animations pêche, exposition sur la faune et la flore, et joutes de 18h à 20h. dimanche, de 10h à 19h : tyrolienne, big air bag, paddle, blob jumps, canoés... jeux pour les tout-petits et de 19h à 20h, courses d'avirons. Plus d’infos auprès de l'Aviron villeneuvois : 06 63 86 84 09.

  • 26/07/17 | Des pompiers aquitains en renfort dans le Sud-Est

    Lire

    Suite aux incendies dans le midi de la France et à la demande du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC) du Ministère de l'Intérieur, les SDIS de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne ont engagé des personnels et des moyens en renfort au profit de la zone de défense Sud-Est, depuis ce mardi 25 juillet. Des renforts composés de 64 sapeurs-pompiers, 4 camions citerne de 6000 litres et 8 camions citerne de 4000 litres. Ce dispositif est commandé par le lieutenant-colonel Jean-Luc Gardère, du SDIS de la Gironde.

  • 25/07/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin juin 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) était de 295 090 (- 0,6 %/mai et -1,5 % sur 3 mois (soit –4 610 personnes), de - 1,9 % sur un an. France: - 0,3%/mai, - 0,7 % sur 3 mois, -1,0 % sur un an. Le nombre de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), est de 503 950 fin juin. Ce nombre augmente de 1,2 % sur 3 mois (soit +5 750 personnes), de 0,1 % sur un mois et de 2,1 % sur un an. France métropolitaine: + 1,1 % sur 3 mois, stable sur un mois, + 2,2 % sur un an.

  • 24/07/17 | Ceva Santé Animale: croissance à deux chiffres

    Lire

    Nouvelle progression de Ceva Santé Animale fin juin 2017: le chiffre d'affaires consolidé du Groupe a atteint 546 millions d'euros (+20%/2016) et + 6,6% à périmètre et taux de change constants. Toutes les zones ont participé à cette croissance plus forte que le marché, note Marc Prikazsky, PDG de Ceva : « C'est un début d'année très positif avec de nouveau une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires et du résultat. Je tiens particulièrement à remercier les nouveaux collaborateurs qui nous ont rejoints lors des acquisitions et à féliciter l'ensemble des salariés de Ceva pour leur formidable engagement."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les coopératives Terres du Sud et Maïsadour se rapprochent

16/01/2017 | Les deux groupes cooopératifs, Maïsadour et Terres du Sud ont décidé de s'unir d'ici la fin de l'année. Leurs deux présidents l'ont annoncé ce lundi matin à Bordeaux.

Patrick Grizou, président de Terres du Sud et Michel Prugue, président de Maïsadour ont annoncé l'union de leurs groupes

Réunis lundi à Bordeaux, Michel Prugue, président du groupe coopératif Maïsadour, aux 8000 agriculteurs et au chiffre d'affaires d'1,5 milliard d'euros, et Patrick Grizou, président de Terres du Sud, représentant 6000 exploitants pour un chiffre d'affaires de 641 millions d'euros, ont annoncé leur union à l'échéance de la fin de l'année. Les deux groupes prévoient de faire converger leurs filières agricoles et agroalimentaires. Ce rapprochement devrait donner naissance à un nouveau poids lourd du monde agricole, qui réunira 14 000 adhérents pour un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros.

Deux des plus importantes coopératives agricoles et agroalimentaires de la Nouvelle-Aquitaine, Maïsadour, dont le siège est à Haut Mauco (40) et Terres du Sud, situé à Clairac (47) préparent leur union pour la fin de l'année. Les groupes coopératifs, deux poids lourds agroalimentaires du Sud-Ouest représentent à eux deux, 7.500 salariés et 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.
L'annonce de ce rapprochement a été faite lundi midi, par Michel Prugue et Patrick Grizou, les présidents des deux groupes. "Nous allons créer une union coopérative. Les discussions ont débuté il y a dix-huit mois. Et le principe de cette union et de cette forme juridique a été validé par nos deux conseils d'administrations," précise Patrick Grizou. Le principal objectif est de développer des synergies afin de préparer l'avenir de l'agriculture et accélérer le développement des deux entités. "Nous devons aller plus loin que les seules alliances métiers qui ont toujours accompagné notre développement. Nous sommes dans une région riche par sa diversité de productions mais qui doit faire face à des marchés ouverts et concurrentiels. Il nous faut passer à la vitesse supérieure pour être plus forts sur nos marchés, et notamment à l'international, faire face aux enjeux complexes du monde agricole pour assurer la pérennité de nos exploitations familiales", insiste Michel Prugue.
Pour atteindre ce but, les deux groupes prévoient de faire converger progressivement leurs filières agricoles et agroalimentaires tout en conservant les centres de décision ancrés localement. "Il nous faut trouver des convergences de nos bonnes pratiques respectives, afin de créer de l'innovation dans l'utilisation des technologies numériques en agriculture,  dans la construction de stratégies commerciales communes, mettre nos savoir-faire en commun", poursuit Patrick Grizou. Ce projet, mené par Philippe Carré, le directeur général adjoint de Maïsadour, attend désormais l'approbation de l'autorité de la concurrence. 

Dans une logique de co-construction
Chaque coopérative conservera ses effectifs et ses centres de décision locaux. Maïsadour emploie 6000 salariés et Terres du Sud compte 1500 salariés sur les départements du Lot et Garonne, de la Dordogne et de la Gironde. "Les partenariats respectifs ne seront pas remis en cause, mais au contraire renforcés". "Il ne s'agit pas d'une opération visant à faire des restrictions et autres plans sociaux, les effectifs resteront identiques", ajoute de son côté Michel Prugue, président de Maïsadour. "Chaque coopérative conservera l'animation de ses territoires et la relation directe avec ses adhérents. Ce rapprochement ne doit pas nuire à la notion de proximité, notamment vis à vis de l'adhérent, bien au contraire. Nous y sommes tous deux très attachés. L'exploitant a besoin d'être d'avantage accompagné, face aux situations économiques et crises sanitaires que nous vivons actuellement,"insiste le président de Terres du Sud.  
Les présidents des deux groupes coopératifs veulent s'inscrire dans une logique de co construction. Fait inhabituel, ils entendent créer une union de coopérative ouverte. "Notre union est ouverte car nous espérons que d'autres acteurs de la coopération agricole du Sud-Ouest seront séduits par la création de ce nouveau modèle que nous souhaitons mettre en place." La création de cette union de coopérative devrait être validée lors des assemblées générales de l'année. La première étape devrait concerner la convergence des fonctions supports, avant pourquoi pas d'ici quelques temps d'aller vers une vraie fusion des deux entités. "Mais ceci est une autre histoire, nous prendrons le temps qu'il faut," indique le président de Maïsadour. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
23055
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr