Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/06/20 : Le maire de Biarritz, Michel Veunac, qui avait recueilli 12,55% des suffrages a jeté l'éponge pour le 2eme tour des élections municipales. Barre à gauche pour Guillaume Barucq, Maintient de J.B. Saint-Cricq et cap constant pour la leader M. Arosteguy.

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/06/20 | Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA fait son grand retour

    Lire

    Le 23 juin prochain, le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA à Bordeaux va rouvrir ses portes au public. Toutes les règles sanitaires ont été mises en place pour accueillir les visiteurs. « Narcisse ou la floraison des mondes », un parcours original autour de la fleur dans l’art contemporain, est notamment à découvrir jusqu'au 22 août. Pour des raisons de sécurité, la programmation culturelle (ateliers, conférences, performances, etc.) reprendra en septembre 2020.

  • 03/06/20 | L'Etat fait le bilan de ses mesures de soutien économique en Haute-Vienne

    Lire

    Depuis le début de la crise, dans le département de la Haute-Vienne, 6 280 entreprises ont demandé à bénéficier de l'activité partielle pour 56 000 salariés (soit 30 M€ d'indemnités versées) et 6 727 entreprises ont bénéficié du fonds national de solidarité pour un montant total d’aides versées de 14,5 M€. 71 M€ de report d'échéances fiscales et sociales et de délais de paiement ont également été accordés, et enfin, 300 M€ de prêts ont pu être acceptés par les banques à 2 000 entreprises du département (à 90% des TPE/PME) grâce au dispositif de garantie apportée par l’État.

  • 02/06/20 | Covid-19: Dépistage gratuit pour les habitants de la CDC Landes d'Armagnac

    Lire

    L’Agence régionale de santé propose des dépistages gratuit au Covid-19 sur plusieurs territoires ciblés de Nouvelle-Aquitaine pour faciliter l’accès aux tests et casser les chaines de transmission du virus en Nouvelle-Aquitaine. 5 opérations sont déjà programmées. Dans les Landes, du 2 au 11 juin, rendez-vous est donné aux habitants de la Communauté de Communes des Landes d'Armagnac, au sein des maisons de santé de Roquefort et de Gabarret.

  • 02/06/20 | Municipales à Mérignac : Alain Anziani et Sylvie Cassou-Schotte font liste commune

    Lire

    Alain Anziani, maire de Mérignac, arrivé en tête du 1er tour de l'élection municipale avec 42,3 % des suffrages et Sylvie Cassou-Schotte, dont la liste EELV avait obtenu 17,7% des voix, s'entendent sur un accord programmatique et de gestion. 8 membres de la liste EELV rejoignent ainsi la liste d’Alain Anziani avec Sylvie Cassou-Schotte en numéro 2. Deux d’entre eux figureront sur la liste des candidats à la Métropole.

  • 02/06/20 | Municipales à Pau: une seule liste d'opposition face à François Bayrou

    Lire

    Jérôme Marbot (Pau Rassemblé), Jean-François Blanco (Pau Arc-en-Ciel) et Patrice Bartoloméo (collectif Pau Citoyenne, Sociale et Écologique), les 3 têtes des listes de gauche du 1er tour de l'élection municipale à Pau (et dont les 2 premières étaient en lice pour le 2nd tour) ont profité du long week-end de Pentecôte pour s'accorder sur des points de convergences. Objectif réussi : c'est une liste d'union de gauche qui fera face à la liste de François Bayrou le 28 juin prochain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les Deux-Sèvres au Salon International de l’Agriculture de Paris

20/02/2020 | 25 élevages deux-sévriens seront présents au Salon de l'agriculture de Paris du 22 février au 1er mars. A quelques jours de l'événement, éleveurs et animaux se préparent

Chambre d'agriculture 79, département des Deux-Sèvres, représentants de races et éleveurs aux côtés de 5 animaux qui vont participer au salon international de l'agriculture de Paris

Comme chaque année, le département des Deux-Sèvres sera présent à la porte de Versailles pour la 57e édition du Salon international de l’agriculture de Paris (SIA). Cet événement se déroule du 22 février au 1er mars. 25 élevages vont représenter le territoire deux-sévrien. Les établissements agricoles, le campus des Sicaudières et le lycée agricole de Melle, feront aussi le déplacement avec des ovins et des bovins. Parmi les bovins, la Parthenaise, race emblématique du département, sera mise à l’honneur. Rencontre quelques jours avant le départ pour Paris avec des éleveurs de Parthenaises à quelques kilomètres de Bressuire. Ils présenteront trois animaux au SIA.

Saint-Sauveur-de-Givre-en-Mai, à quelques kilomètres au sud-est de Bressuire, dans le Nord des Deux-Sèvres ; c’est ici que se trouve le Groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC) de la famille Bodin. Les frères, Frédéric (42 ans) et Nicolas (41 ans) sont parfois aidés par leur père Bernard (77 ans) qui garde toujours un oeil sur la ferme. Ici, sont élevés 550 vaches dont 240 en vêlage. Pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de la race locale : la Parthenaise. « Nous sommes naisseurs-engraisseurs label rouge depuis 2006, précise Nicolas. Nos parents ont initié cette ferme et produisent de la Parthenaise depuis 1990 (NDLR : avant ils élevaient de la Charolaise). Nous gardons le cap qu’ils ont pris sur l’élevage allaitant. » Le GAEC de la famille Bodin dispose également de terres. 180 hectares, dont 25 de blé, 30 de maïs et le reste en prairie, des cultures utiles pour leurs animaux.

De g. à d. Bernard Bodin et ses deux fils, Nicolas et Frédéric vont participer avec Irlande et Praline au salon international de Paris

Mais si le rendez-vous a été donné sur cette exploitation à quelques jours de l’ouverture du salon internationale de l’agriculture de Paris (SIA), ce n’est pas hasard. Effectivement, comme depuis plusieurs années, la famille Bodin y présente trois bêtes : une femelle suitée, Irlande, avec son veau Praline, ainsi qu’une vache bouchère label rouge, Hirondelle. « Nous allons à Paris à la fois pour essayer de remporter des prix mais aussi de faire connaître l’élevage de Parthenaises à l’échelle nationale », explique Frédéric Bodin. De l’ambition, ils peuvent en avoir. Tout un pan de mur de leur stabulation est remplie de plaquettes, symboles des concours que leurs animaux ont gagné. L’exercice 2019 a d’ailleurs été plutôt bon pour eux et ça s’est senti dans les ventes. « Pour nous, c’était une super année. Nous avons vendu une vingtaine de génisses qui n’ont pas encore eu de veau pour l’export en Hongrie et en Suisse », confie Nicolas. 

La Parthenaise à l’honneur

La Parthenaise, c’est la  race emblématique des Deux-Sèvres. « Il y a 50 000 vaches sur l’ensemble de la France, 80% viennent de l’ex Poitou-Charentes et du Maine-et-Loire », stipule Didier Dupuis, président de l’organisation raciale de la Parthenaise. À Paris, la race présentera 22 animaux. Le vendredi 28 février, lors de la journée où la délégation deux-sévrienne sera présente au Salon, un concours de la race Parthenaise est programmée de 10h à 12h30 sur le grand ring du hall 1. 16 animaux reproducteurs vont s’y affronter dans le cadre du concours général agricole et 6 animaux de boucherie vont participer à la promotion du label rouge et vont être vendus lors du Salon à des bouchers.
« Nous allons dévoiler à ce moment-là le nom du futur organisme qui s’occupe de la race Parthenaise, poursuit Didier Dupuis. Ainsi que notre nouveau logo. Sinon tout au long du Salon de Paris nous allons promouvoir la race avec des dégustations mettant en avant le travail de nos éleveurs. Sans eux le grand public ne mangerait pas de la bonne viande ». Sur le stand de la région Nouvelle-Aquitaine, des dégustations de viande parthenaise label rouge sont prévues les samedi 22 et 29 février après-midi, le mercredi 26, le vendredi 28 février toute la journée ainsi que sur le stand Poitou le jeudi 27 février. 

Deux moutons de race rouge de l'ouest qui vont participer au salon international de l'agriculture de Paris

Hormis des éleveurs de Parthenaises (ils seront 12 issus des Deux-Sèvres), on en trouvera deux de Prim’holstein, un de Blonde d’Aquitaine, un de Charolais sans oublier les deux vaches emmenées par les établissements agricoles deux-sévriens : une Rouge des prés du campus des Sicaudières de Bressuire et une Parthenaise du lycée agricole de Melle. Côté caprins, le GAEC Delahaye-Barreau présentera une dizaine de chèvres (des Saanens et des Alpines). Les ovins seront également là. Notamment des Rouges de l’ouest (photo ci-dessus) des exploitations de Jean-Marie Marolleau et Alexandre Brousseau entre autre. Il y aura aussi des moutons vendéens et des charmoises. Au total neuf éleveurs de moutons du départements feront le déplacement à Paris et six agnelles et deux béliers du lycée agricole de Melle. Au niveau équin, les races locales du Poitou que sont le baudet et le mulassier seront aussi mises en avant. 

Recréer du lien avec les citoyens

Le Salon international de l’agriculture de Paris permet également de faire un focus sur l’agriculture en Deux-Sèvres. « Il faut en profiter pour parler de la situation du monde agricole qui n’est pas toujours simple. La profession connaît des difficultés et elle est à un moment charnière », introduit Gilbert Favreau, président du conseil départemental des Deux-Sèvres, avant de laisser la parole à Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres. « Le nombre d’agriculteurs diminue en France. Pourtant nos citoyens ont besoin de se nourrir. Ils sont tous consommateurs. Le lien a été rompu entre les agriculteurs et eux mais d’une certaine manière le salon de Paris permet de le recréer ce lien. » Selon le président de la chambre, il y a même un déficit de communication de la part des agriculteurs. « Il faut que nous mettions en avant nos qualités que ce soient les soins vétérinaires qui sont les plus performants en France, ou notre capacité à nous adapter face au changement climatique en fournissant des produits renouvelables. Les agriculteurs doivent être actifs et expliquer ce qu’ils font pour retrouver et récréer le lien entre le monde agricole et les citoyens ».

Gilbert Favreau partage cette vision sur l’agriculture, qui, comme il le rappelle, est un maillon essentiel dans le département des Deux-Sèvres. « C’est un territoire agricole. Aujourd’hui toutes les productions connaissent des difficultés que ce soient les grandes cultures qui doivent faire face à des problèmes de produits phytosanitaires, d’irrigation - il va falloir réfléchir et adapter les pratiques - ou que ce soit l’élevage, qui, quant à lui, rencontre des problèmes avec les cours. Les produits sont vendus à des prix trop bas, les mêmes qu’il y a trente ans. Il y a un problème. Il faut que ça change pour qu’on continue à produire des animaux allaitantes et mettre en avant l’agriculture deux-sévrienne qui est à la fois saine et remarquable ». Un baromètre qui montre que l’agriculture dans les Deux-Sèvres semble tout de même attractive. Celui des installations. « Aujourd’hui une ferme sur trois est reprise dans le département, précise Jean-Marc Renaudeau. Nous aimerions passer à une sur deux. Cependant, sur l’ex Poitou-Charentes, nous sommes le département qui compte le plus d’installation. A l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine nous sommes le deuxième derrière les Pyrénées-Atlantiques ». Une petite satisfaction donc pour le président de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres. 

Les Parthenaises du GAEC de la famille Bodin à Saint-Sauveur-de-Givre-en-Mai

Les agriculteurs deux-sévriens se préparent à « monter » vers la capitale pour participer à la plus grande ferme de l’Hexagone. Pour une question de coût, ils mutualisent le transport des animaux. Un premier départ aura lieu ce vendredi 21 février et un autre le lundi 24 février. Concernant la famille Bodin, c’est le père, Bernard 77 ans et son petit fils de 14 ans, impatient d’y participer, qui seront présents durant toute la durée du salon à Paris. De belles vacances en perpectives. Chez les Bodin, l’élevage est une affaire de famille.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4633
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Huîtres Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 28/05/2020

Nouvelle-Aquitaine : l'ostréiculture attend un second souffle

Roland Cayrol, à g., aux côtés de Joël Aubert en avril 2019. Agriculture | 28/05/2020

"Nos agriculteurs, on les aime encore plus après la crise!", Roland Cayrol, politologue

Hervé Gillé Agriculture | 27/05/2020

Distillation de crise : trois questions à Hervé Gillé, sénateur girondin

Les débats de la Semaine de l'agriculture se sont déroulés depuis le pavillon des Arts à Pau Agriculture | 26/05/2020

Retour sur le succès de la Semaine de l'Agriculture : « On a su faire du bruit ! »

Champ de maïs dans les Landes Agriculture | 25/05/2020

Emploi agricole: Recrutements massifs de saisonniers chez Euralis et Maïsadour

Semaine Agriculture Agriculture | 21/05/2020

Quand l'agriculture débat de son avenir

Journée Installation-Transmission 2020 Agriculture | 20/05/2020

La coopération agricole, un soutien de choix lors de l'installation des jeunes agriculteurs

Prendre soin du climat Agriculture | 20/05/2020

Prendre soin du climat : une préoccupation qui touche aussi l’agriculture

L'élevage a t_il un avenir en Europe, un débat du salon régional de l'agriculture Agriculture | 20/05/2020

L'élevage et l'alimentation en débat sur la Semaine de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine

Etats généraux de l'innovation2020 retransmis sur agriweb.tv Agriculture | 20/05/2020

Autonomie protéique des élevages : quelles perspectives en Nouvelle-Aquitaine ?

Une Blonde d'Aquitaine, s'apprête à participer à un concours de race Agriculture | 19/05/2020

Jeunesse et passion de l'élevage ouvrent la Semaine de l'agriculture

Inauguration de la Semaine de l'Agriculture avec Jean-Pierre Raynaud, Alain Rousset et Dominique Graciet Agriculture | 18/05/2020

La Semaine de l'agriculture inaugurée: " Place aux agrosolutions ! "

Journée installation-transmission Agriculture | 16/05/2020

La coopération agricole au coeur de la 3ème Journée Installation Transmission

Julien Biteau avec ses Blondes d'Aquitaine à Champdolent Agriculture | 14/05/2020

A Champdolent (17), l'aide à l'installation a permis à un jeune de renouer avec la tradition familiale

Paroles d'agriculteurs Agriculture | 14/05/2020

"Paroles d'agriculteurs", met en lumière les exploitants de Nouvelle-Aquitaine sur AgriwebTV !