Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les filières agricoles du Périgord séduisent au Salon de l'agriculture

01/03/2017 | Avant la journée régionale, ce mercredi, le conseil départemental organisait hier la journée Dordogne en espérant donner envie aux visiteurs de venir en Périgord.

Une douzaine de producteurs périgourdins sont présents au Salon de l'agriculture

Toutes les saveurs du Périgord sont réunies au Salon de l’agriculture qui a lieu jusqu'à dimanche. Mardi, le département de la Dordogne était à l'honneur sur le stand de la région Nouvelle-Aquitaine, à travers des démonstrations culinaires : foie gras, agneau du Périgord, poulet label. Une belle occasion de valoriser la vingtaine de filières agricoles présentes dans notre département et promouvoir le tourisme. Une douzaine de producteurs de Dordogne ont fait le déplacement à Paris. Ils espèrent des retombées économiques et la venue de nombreux visiteurs cet été, notamment pour le Tour de France.

Aujourd'hui, mercredi, au Salon de l'agriculture, c'est la journée consacrée à la région et à ses producteurs. Alain Rousset et une délégation d'élus dont le déplacement. Sur le Salon, la Nouvelle-Aquitaine est représentée par près de 90 exposants et  210 produits. Une douzaine de producteurs périgourdins sont présents à Paris, deux éleveurs de vaches limousines et le CAT de Clairvivre de Salagnac avec deux représentants de porc cul noir Limousin. Hier, c'est la Dordogne qui était à l'honneur et les produits du Périgord : noix du Périgord, poulet label rouge, vins de la région de Monbazillac ou de Bergerac, foie gras, magrets.  50 % des produits agricoles sont sous label de qualité : AOC, IGP, AGP, labels rouges. La Nouvelle Aquitaine se classe à la première place des régions françaises des produits sous signes officiels de qualité.
Les démonstrations culinaires ont régalé et séduit les visiteurs. Faire connaître la gastronomie du Périgord, pour mieux convier les visiteurs à choisir la Dordogne comme future destination de vacances, tel est l'objectif de cette démarche soutenue par le Conseil départemental et la chambre d'agriciulture de la Dordogne.  Le soutien du Département se situe à hauteur de 9000 euros. Pour cette édition 2017, un coup de projecteur est donné particulièrement aux itinérances douces et aux randonnées gourmandes. 

Une opération de notoriété

Pour les producteurs présents, le premier objectif est de faire connaître leurs produits. Etre à Paris, c'est du temps et de l'argent. Pour les petits producteurs, c'est difficile de débourser parfois 5 à 6000 euros pour un stand. Et rien ne ne serait possible sans la démarche des filières.  "Cela fait une quinzaine d'années, que je suis présent au Salon. C'est avant tout une vitrine à l'international, les retombées sont à plus long terme. Nous pouvons nous appuyer sur l'association Agriculture et tourisme qui gère la marque Bienvenue à la ferme  et celle des marchés de producteurs de pays. Seul petit regret, cette année, que tous les exposants de la Dordogne, ne soient pas regroupés, Notre région est très grande, et les visiteurs se sentent un peu perdus, explique Jean Christophe Mouret, producteur de noix du Périgord et président de Bienvenue à la ferme Dordogne, qui regroupe plus de 200 adhérents. Pour Narcisse Perez, producteur de truffes, être à Paris, lui permet de rencontrer ses clients habituels de la région parisienne, de nouer de nouveaux contacts. "C'est une invitation à venir en Périgord". Côté ventes, il ne se plaint pas et attend la fin de la manifestation pour faire le bilan. "Il semble y avoir un peu moins de monde, mais je ne vois pas de diminution côté achats." 

Une expérience à renouveler

Les deux co gérants de la brasserie artisanale la Lutine veulent renouveler l'expérienceSébastien Peiffer et Antoine Mallemouche, sont co gérants de la brasserie  artisanale La Lutine, à Limeuil. ils ont pris la suite du fondateurs après avoir appris le métier en tant que salarié au côté du fondateur, parti en retraite. " Nous produisons une bière artisanale bio déclinée en cinq variétés ( ambre, blanche, blonde, brune, aux noix du Périgord). En saison, nous en proposons une arômatisée à la fraise IGP du Périgord. C'est notre première venue sur cette manifestation. Nous faisons quelques salons et foires. Oui, être ici, cela a un coût élevé. Mais nous allons surtout en profiter pour nous faire connaître auprès du grand public et aussi de professionnels. C'est un formidable lieu de rencontres et d'opportunités. Pour notre première participation, nous espérons couvrir nos frais. Je pense qu'il faut cinq ans pour tirer un vrai bilan du salon de l'agriculture. C'est un investissement sur le long terme. Et puis, cet été, nous avons une formidable carte à jouer avec le Tour de France, qui passe trois jours en Dordogne. Alors, notre but est de donner envie au plus grand nombre de venir nous voir."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
43606
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr