aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/06/17 : Charente-Maritime : le chômage est à la hausse (+0,3%) avec 57 210 demandeurs d'emploi, soit +2% en 12 mois. Le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) augmente également de 1,3%, même s'il a baissé de 2% par rapport à l'an dernier.

24/06/17 : L'écrivain Serge Airoldi qui vit à Dax vient de remporter le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française pour son dernier livre, Rose Hanoï, publié chez Arléa.

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

23/06/17 : Plan Digues : le conseiller régional délégué au littoral Vital Baude a annoncé hier aux élus du Département de Charente-Maritime que la Région soutiendrait financièrement les avenants aux travaux restants des PAPI. Il reste encore sept chantiers.

21/06/17 : A Agen, le maire Jean Dionis du Séjour retire à l'adjointe Muriel Boulmier - qui s'est présentée contre lui aux législatives - ses délégations à la politique sociale et familiale, au Centre Communal d'Action Sociale et à la lutte contre l'exclusion.

21/06/17 : Chants, danse, langage sifflé... le patrimoine culturel de la vallée d'Ossau, dans les Pyrénées Atlantiques sera évoqué lors d'une pastorale présentée les vendredi 14 et samedi 15 juillet à 21 h, dans la commune des Eaux-Bonnes.

19/06/17 : Au vu des prévisions transmises par Météo France, la Gironde est maintenue en alerte canicule orange jusqu’à jeudi. Les températures devraient atteindre 35°C demain et 37°C la journée de mercredi. Elles ne descendront pas en dessous de 21°C la nuit.

19/06/17 : La troisième édition du Festival Flamenco y Feria de Pau se tiendra du vendredi 23 au dimanche 25 juin autour de la place Royale et dans le centre-ville.+ d'info

19/06/17 : Les Restaurants du cœur des Pyrénées-Atlantiques ont un besoin urgent de bénévoles pouvant consacrer une demi-journée par semaine à la préparation des commandes et leur acheminement. contact: Dominique 06 98 43 79 72 ou ad64.siege@restosducoeur.org

19/06/17 : Jean Lassalle est réélu face à Loïc Corrégé dans la 4e circonscription des PA avec 52.79 % contre 47.21 %

19/06/17 : Lot-et-Garonne. Résultats sur l’ensemble du département LREM : 58,96ù FN : 26,21% UDI/LR : 14,83% Taux de participation : 48,02%

19/06/17 : Gironde : dans la sixième circonscription (Mérignac-Saint-Médard-en-Jalles), le candidat EM Eric Poulliat (58,81%) bat la députée sortante PS Marie Récalde (41,19%).

19/06/17 : La Gironde placée en alerte canicule orange jusqu’à mardi matin. Les températures devraient dépasser les 37°C ce lundi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit. Le préfet Dartout a alerté les maires et tous les services concernés

- Multivote -
Conseil Départemental des Landes - Festival Arte Flamenco 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/06/17 | Nouvelle Aquitaine: Chômage à la hausse en mai

    Lire

    Fin mai 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 296 780: + 1,2 % sur trois mois (soit +3 560 personnes),+ 1,4 % sur un mois et - 1,5 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,9 % sur trois mois, de 0,6 % sur un mois et diminue de 0,8 % sur un an. Le nombre total de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), était de 503 340 fin mai: +0,6 % sur 3 mois (+2 870 personnes), de +0,2 % sur un mois et de + 2,1 % sur un an .

  • 26/06/17 | Convention de partenariat entre bailleurs sociaux et le département des Landes

    Lire

    Le département des Landes, XL Habitat, l'Association régionale des organismes sociaux Arosha et 6 bailleurs sociaux ont signé lundi une convention de partenariat devant permettre de faciliter la production de logements sociaux, notamment sur les zones en tension de la côte. 400 logements sociaux sont construits chaque année; l'objectif est de 600 dans un département à forte croissance démographique, où le parc social est de 12.000 logements. Quelque 7.000 demandes ne sont aujourd'hui pas satisfaites.

  • 26/06/17 | Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre va quitter le Sénat

    Lire

    Jean-Jacques Lasserre, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de sénateur. Il estime en effet qu'il sera plus utile au cours des prochaines années à la tête de l'exécutif départemental, sur un territoire "à la pointe de l'innovation des politiques publiques". "Je pense également que le combat politique pour les départements n’est pas terminé" dit-il, soucieux de "contribuer au maintien et à l’épanouissement d'une collectivité de plus en plus indispensable à la société".

  • 25/06/17 | Une pétition pour sauver la ligne SNCF Libourne Bergerac

    Lire

    Une pétition vient d'être lancée sur le net pour sauver la ligne SNCF, Libourne-Bergerac. La régénération de cette ligne vient de voir ses coûts exploser : l'estimation est passée « de 45 à 90 M€. De nombreuses collectivités, notamment en Dordogne, s'étaient engagées à contribuer au financement au côté de l'Etat et de la Région ( 60 %), de la SNCF (15 %) mais pas dans ces conditions. La pétition invite à se rendre à Bordeaux , le 1er juillet, à 10 h, pour se « faire entendre » lors de l’inauguration de la LGV.

  • 25/06/17 | Liaison Pau-Canfranc : l'Europe fait un pas de plus

    Lire

    Le projet de réouverture de la liaison ferroviaire entre Pau, Oloron et la gare espagnole de Canfranc continue à avancer. Les états membres de l'Union européenne décideront le 6 juillet s'ils financent la moitié des 7,5 millions € d'études nécessaires à la réouverture de la ligne entre Bedous, en vallée d'Aspe, et Canfranc. Le projet figure en effet parmi les 152 dossiers inscrits dans le mécanisme de l'interconnexion en Europe. Ce qui amène la Nouvelle Aquitaine et la Navarre à espérer que l'Union pourrait financer 40% des 350 à 450 millions € de travaux du futur chantier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les filières agricoles du Périgord séduisent au Salon de l'agriculture

01/03/2017 | Avant la journée régionale, ce mercredi, le conseil départemental organisait hier la journée Dordogne en espérant donner envie aux visiteurs de venir en Périgord.

Une douzaine de producteurs périgourdins sont présents au Salon de l'agriculture

Toutes les saveurs du Périgord sont réunies au Salon de l’agriculture qui a lieu jusqu'à dimanche. Mardi, le département de la Dordogne était à l'honneur sur le stand de la région Nouvelle-Aquitaine, à travers des démonstrations culinaires : foie gras, agneau du Périgord, poulet label. Une belle occasion de valoriser la vingtaine de filières agricoles présentes dans notre département et promouvoir le tourisme. Une douzaine de producteurs de Dordogne ont fait le déplacement à Paris. Ils espèrent des retombées économiques et la venue de nombreux visiteurs cet été, notamment pour le Tour de France.

Aujourd'hui, mercredi, au Salon de l'agriculture, c'est la journée consacrée à la région et à ses producteurs. Alain Rousset et une délégation d'élus dont le déplacement. Sur le Salon, la Nouvelle-Aquitaine est représentée par près de 90 exposants et  210 produits. Une douzaine de producteurs périgourdins sont présents à Paris, deux éleveurs de vaches limousines et le CAT de Clairvivre de Salagnac avec deux représentants de porc cul noir Limousin. Hier, c'est la Dordogne qui était à l'honneur et les produits du Périgord : noix du Périgord, poulet label rouge, vins de la région de Monbazillac ou de Bergerac, foie gras, magrets.  50 % des produits agricoles sont sous label de qualité : AOC, IGP, AGP, labels rouges. La Nouvelle Aquitaine se classe à la première place des régions françaises des produits sous signes officiels de qualité.
Les démonstrations culinaires ont régalé et séduit les visiteurs. Faire connaître la gastronomie du Périgord, pour mieux convier les visiteurs à choisir la Dordogne comme future destination de vacances, tel est l'objectif de cette démarche soutenue par le Conseil départemental et la chambre d'agriciulture de la Dordogne.  Le soutien du Département se situe à hauteur de 9000 euros. Pour cette édition 2017, un coup de projecteur est donné particulièrement aux itinérances douces et aux randonnées gourmandes. 

Une opération de notoriété

Pour les producteurs présents, le premier objectif est de faire connaître leurs produits. Etre à Paris, c'est du temps et de l'argent. Pour les petits producteurs, c'est difficile de débourser parfois 5 à 6000 euros pour un stand. Et rien ne ne serait possible sans la démarche des filières.  "Cela fait une quinzaine d'années, que je suis présent au Salon. C'est avant tout une vitrine à l'international, les retombées sont à plus long terme. Nous pouvons nous appuyer sur l'association Agriculture et tourisme qui gère la marque Bienvenue à la ferme  et celle des marchés de producteurs de pays. Seul petit regret, cette année, que tous les exposants de la Dordogne, ne soient pas regroupés, Notre région est très grande, et les visiteurs se sentent un peu perdus, explique Jean Christophe Mouret, producteur de noix du Périgord et président de Bienvenue à la ferme Dordogne, qui regroupe plus de 200 adhérents. Pour Narcisse Perez, producteur de truffes, être à Paris, lui permet de rencontrer ses clients habituels de la région parisienne, de nouer de nouveaux contacts. "C'est une invitation à venir en Périgord". Côté ventes, il ne se plaint pas et attend la fin de la manifestation pour faire le bilan. "Il semble y avoir un peu moins de monde, mais je ne vois pas de diminution côté achats." 

Une expérience à renouveler

Les deux co gérants de la brasserie artisanale la Lutine veulent renouveler l'expérienceSébastien Peiffer et Antoine Mallemouche, sont co gérants de la brasserie  artisanale La Lutine, à Limeuil. ils ont pris la suite du fondateurs après avoir appris le métier en tant que salarié au côté du fondateur, parti en retraite. " Nous produisons une bière artisanale bio déclinée en cinq variétés ( ambre, blanche, blonde, brune, aux noix du Périgord). En saison, nous en proposons une arômatisée à la fraise IGP du Périgord. C'est notre première venue sur cette manifestation. Nous faisons quelques salons et foires. Oui, être ici, cela a un coût élevé. Mais nous allons surtout en profiter pour nous faire connaître auprès du grand public et aussi de professionnels. C'est un formidable lieu de rencontres et d'opportunités. Pour notre première participation, nous espérons couvrir nos frais. Je pense qu'il faut cinq ans pour tirer un vrai bilan du salon de l'agriculture. C'est un investissement sur le long terme. Et puis, cet été, nous avons une formidable carte à jouer avec le Tour de France, qui passe trois jours en Dordogne. Alors, notre but est de donner envie au plus grand nombre de venir nous voir."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
11769
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr