aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

22/05/17 : Une conférence ayant pour thème " Hydrocarbures non conventionnels : catastrophe écologique ou El Dorado futur ?" sera donnée le mardi 23 mai à 21h au bar-librairie l'Entropie, 27 rue Bernadotte, à Pau, par JP Callot, professeur de géologie à l'UPPA.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du nouveau gouvernement se rendra cette semaine sur le spot.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du noveau gouvernement est attendu cette semaine sur le spot.

22/05/17 : Vainqueur 41-20 de Montauban devant quelques 30.000 personnes au stade Chaban Delmas le SU Agen retrouvera l'élite du rugby français le Top 14 la saison prochaine.

19/05/17 : La traditionnelle cavalcade de La Rochelle se tiendra les 24 et 25 mai. Elle débutera le 24 à 22h avec un défilé nocturne, puis un défilé diurne le 25 à partir de 15h15 dans le centre-ville. Rens. 05 46 30 08 50.

17/05/17 : Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. Concert-lecture de et avec Marcus Malte, Prix Femina 2016, le vendredi 19 mai à 20h30, au Théâtre Georges-Leygues. Lecture de roman et concert jazzy. Entrée libre.

17/05/17 : Le Collectif Sortir des Pesticides 47 invite à « marcher contre Monsanto » à Agen le 20 mai à midi au Gravier. Ainsi, pour la 5ème année consécutive (2ème à Agen), des citoyens de tout le globe manifesteront contre « Monsanto et les multinationales »

17/05/17 : En rugby, le SUA LG disputera la finale de Pro D2 dimanche à 15h15 au stade Chaban-Delmas à Bordeaux face à Montauban. Pour suivre cet événement depuis Agen, la municipalité met en place un écran géant au Gravier.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

15/05/17 : Le PCF lance sa campagne girondine ce 21 mai à Villenave d'Ornon-Courréjean en présence de Paul Laurent secrétaire national à l'occasion d'un meeting à 16h

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

  • 19/05/17 | Pyrénées-Atlantiques: Michel Bernos, candidat En Marche face à Habib

    Lire

    Le doute planait jusqu'à présent. Mais il y aura bien un candidat de En Marche face au député PS David Habib sur la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il s'agit de Michel Bernos, le maire de Jurançon, également porte-parole de ce mouvement dans le département. Il aura pour suppléant Michel Cuyaubé, le maire de Sévignacq, qui a quitté le PS pour rejoindre En Marche. Agé de 57 ans et magistrat au tribunal administratif, Michel Bernos est également l'un des vice-présidents de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

  • 19/05/17 | Les championnats du monde de surf ISA. C'est à Biarrtiz

    Lire

    Avec le championnat du monde amateur de surf (ISA) qui débutent demain face à la Grande plage, l'impériale station balnéaire de la Côte basque renoue avec les compétitions planétaires. Son ouverture s'effectuera en milieu de matinée car, comme chacun sait, en surf c'est la nature -et les vagues- qui commande. Résultat, le championnat débutera au petit matin dès 7 heures du matin et jusqu'à 10 heures avant le défilé des délégations le long du littoral. Quant aux prévisions de vagues, comme d'hab. Incertaines.

  • 19/05/17 | Le Grand Prix automobile de Pau lance ses bolides

    Lire

    Pau renoue ce week-end avec la fièvre automobile. Les bolides du Grand Prix s'y affrontent jusque dimanche soir sur son circuit urbain. Sept plateaux sont réunis : Formule 3, Formula Renault 2.0, GT 4, Formule 4, Peugeot 308, Renault Clio et Twin Cup A et B. Les tarifs adultes vont de 11 € à 38 €. Une nocturne gratuite est prévue le samedi 20 mai. Parmi les animations, on trouve des casetas, une game zone de jeux vidéo automobiles, une exposition de voitures de prestige et la venue de miss France 2017 le dimanche. Le Grand Prix Historique, lui, se déroulera les 27 et 28 mai.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les orages sont passés mais les combats continuent pour la Chambre Régionale d'Agriculture d'Aquitaine

17/01/2014 | Si 2013 a été très difficile du point de vue de la météo, 2014 apparaît en ce début d'année comme une année de combats financiers et réglementaires pour la profession agricole.

Dominique Graciet, Président de la Chambre Régionale d'Agriculture Aquitaine

Lors de ses vœux à la presse, Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture Aquitaine est revenu sur l'année 2013 «très compliquée» de l'agriculture régionale. En lien avec les événements climatiques, le bilan se confirme en effet autour d'une perte de 30% tant en collecte qu'en valeur. Il a aussi évoqué la baisse importante de l'enveloppe des fonds FEADER pour l'agriculture régionale, ainsi que les difficiles négociations qui perdurent sur la directive "Nitrate" entre les éleveurs et la DREAL. A noter pour 2014, le possible rapprochement institutionnel "expérimental" entre agriculteurs et forestiers.

Entre les fortes pluies printanières et la grêle du mois d'août qui a plus particulièrement touché le secteur viticole, 2013 restera en mémoire comme une année «très compliquée» pour la ferme aquitaine. «Calamiteuse pour les grandes cultures», insiste Dominque Graciet. Et pour cause le chiffre d'affaire de l'agriculture régionale qui engendre habituellement environ 5,5Mds € devrait cette année, péniblement atteindre les 4Mds €.
Quant aux agriculteurs, la chute des revenus est rude: de 40% à 50% en moyenne, allant pour certains jusqu'à 100% de perte dans le secteur de l'élevage notamment qui a cumulé perte de fourrage et prix élevé de l'alimentation. Seule «satisfaction», toute relative, l'anticipation de ces chiffres dès le printemps grâce à la mise en place d'un comité de suivi des intempéries composé des différents partenaires agricoles.
Il a ainsi pu être négocié au profit des agriculteurs des taux bonifiés à 1% ou moins, afin de compléter les différents dispositifs d'aides directes existants, tels que des reports de cotisations MSA, des exonérations sur le foncier non bâti. ou encore des aides «calamités» versées par l'Etat.

"Le FEADER, une grosse déception"Autre actualité marquante pour 2013-2014, la Politique Agricole Commune, dont les aides directes devraient être «légèrement défavorables» à l'Aquitaine. Mais c'est sur les fonds redistribués, et plus particulièrement le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) que Dominique Graciet focalise son mécontentement. En Aquitaine les crédits destinés à l'agriculture sont en baisse de 12M€ et ceux de l'agroalimentaire perdent 10M€. «Nous n'avons jamais été aussi mal traités par le FEADER, c'est une grosse déception!».
Pour autant, une compensation de ces baisses pourrait être trouvée dans le contrat de projet Etat-Région, pour lequel des négociations sont en cours.
Le Feader se montre en revanche plus généreux avec la forêt qui devrait bénéficier de 43 M€ supplémentaires destinés au financement du Plan Chablis post tempête Klaus.

Agriculture-Forêt, l'Aquitaine région d'expérimentation?Concernant la forêt justement, l'Aquitaine pourrait bien être une région d'expérimentation pour la création d'un «comité d'orientation forestière» commun au Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) et à la Chambre régionale d'agriculture. L'objectif est de concrétiser dans un organisme commun la proximité déjà existante entre agriculture et forêt en Aquitaine, explique le Président de la Chambre. Mais ce serait aussi une manière d'assurer un meilleur financement du secteur forestier privé régional. En effet, le CRPF qui collecte pour 1,3M€ de taxes additionnelles, se voit redistribuer par le niveau national (CNPF) 620 000€. Une redistribution bien trop partielle au goût des acteurs régionaux. S'il existe déjà un comité de liaison entre forêt et agriculture, la proposition aquitaine de renforcer cette collaboration est à l'étude au niveau du Ministère.

La DREAL, "déconnectée des réalités du terrain!"Enfin dernier coup de colère et de combat de longue haleine mené par la profession agricole: la discussion autour de la directive «Nitrate» qui crée de nouvelles zones vulnérables en Aquitaine, tout en mettant en place un seuil plus strict de réglementation en la matière. Pour le Président de la Chambre d'agriculture «la DREAL (direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, ndlr) s'enferme dans une logique uniquement environnementale, totalement déconnectée des réalités du terrain».
Selon lui, «il faut rester raisonnable et ne pas casser l'outil économique. On veut bien mettre en œuvre des pratiques nouvelles, même si cela doit entraîner des surcoûts, mais on refusera tout ce qui provoquera des investissements non productifs supplémentaires!» prévient-il. D'après les estimations de la Chambre d'agriculture, au niveau de la région, ce sont 60M€ d'investissements qui résulteraient de l'application de la directive nitrate en l'état. Or «les éleveurs laitiers n'ont pas de revenu depuis 2 ans, les éleveurs viande sont en négatif, quant aux éleveurs porcins, c'est en dents de scie.... ces éleveurs sont dans l'impossibilité d'investir», conclue-t-il.
Prochain rendez-vous dans ce bras de fer, le 22 janvier: la CRAA rencontre la Préfecture pour finaliser le document.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1072
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr