aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les orages sont passés mais les combats continuent pour la Chambre Régionale d'Agriculture d'Aquitaine

17/01/2014 | Si 2013 a été très difficile du point de vue de la météo, 2014 apparaît en ce début d'année comme une année de combats financiers et réglementaires pour la profession agricole.

Dominique Graciet, Président de la Chambre Régionale d'Agriculture Aquitaine

Lors de ses vœux à la presse, Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture Aquitaine est revenu sur l'année 2013 «très compliquée» de l'agriculture régionale. En lien avec les événements climatiques, le bilan se confirme en effet autour d'une perte de 30% tant en collecte qu'en valeur. Il a aussi évoqué la baisse importante de l'enveloppe des fonds FEADER pour l'agriculture régionale, ainsi que les difficiles négociations qui perdurent sur la directive "Nitrate" entre les éleveurs et la DREAL. A noter pour 2014, le possible rapprochement institutionnel "expérimental" entre agriculteurs et forestiers.

Entre les fortes pluies printanières et la grêle du mois d'août qui a plus particulièrement touché le secteur viticole, 2013 restera en mémoire comme une année «très compliquée» pour la ferme aquitaine. «Calamiteuse pour les grandes cultures», insiste Dominque Graciet. Et pour cause le chiffre d'affaire de l'agriculture régionale qui engendre habituellement environ 5,5Mds € devrait cette année, péniblement atteindre les 4Mds €.
Quant aux agriculteurs, la chute des revenus est rude: de 40% à 50% en moyenne, allant pour certains jusqu'à 100% de perte dans le secteur de l'élevage notamment qui a cumulé perte de fourrage et prix élevé de l'alimentation. Seule «satisfaction», toute relative, l'anticipation de ces chiffres dès le printemps grâce à la mise en place d'un comité de suivi des intempéries composé des différents partenaires agricoles.
Il a ainsi pu être négocié au profit des agriculteurs des taux bonifiés à 1% ou moins, afin de compléter les différents dispositifs d'aides directes existants, tels que des reports de cotisations MSA, des exonérations sur le foncier non bâti. ou encore des aides «calamités» versées par l'Etat.

"Le FEADER, une grosse déception"Autre actualité marquante pour 2013-2014, la Politique Agricole Commune, dont les aides directes devraient être «légèrement défavorables» à l'Aquitaine. Mais c'est sur les fonds redistribués, et plus particulièrement le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) que Dominique Graciet focalise son mécontentement. En Aquitaine les crédits destinés à l'agriculture sont en baisse de 12M€ et ceux de l'agroalimentaire perdent 10M€. «Nous n'avons jamais été aussi mal traités par le FEADER, c'est une grosse déception!».
Pour autant, une compensation de ces baisses pourrait être trouvée dans le contrat de projet Etat-Région, pour lequel des négociations sont en cours.
Le Feader se montre en revanche plus généreux avec la forêt qui devrait bénéficier de 43 M€ supplémentaires destinés au financement du Plan Chablis post tempête Klaus.

Agriculture-Forêt, l'Aquitaine région d'expérimentation?Concernant la forêt justement, l'Aquitaine pourrait bien être une région d'expérimentation pour la création d'un «comité d'orientation forestière» commun au Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) et à la Chambre régionale d'agriculture. L'objectif est de concrétiser dans un organisme commun la proximité déjà existante entre agriculture et forêt en Aquitaine, explique le Président de la Chambre. Mais ce serait aussi une manière d'assurer un meilleur financement du secteur forestier privé régional. En effet, le CRPF qui collecte pour 1,3M€ de taxes additionnelles, se voit redistribuer par le niveau national (CNPF) 620 000€. Une redistribution bien trop partielle au goût des acteurs régionaux. S'il existe déjà un comité de liaison entre forêt et agriculture, la proposition aquitaine de renforcer cette collaboration est à l'étude au niveau du Ministère.

La DREAL, "déconnectée des réalités du terrain!"Enfin dernier coup de colère et de combat de longue haleine mené par la profession agricole: la discussion autour de la directive «Nitrate» qui crée de nouvelles zones vulnérables en Aquitaine, tout en mettant en place un seuil plus strict de réglementation en la matière. Pour le Président de la Chambre d'agriculture «la DREAL (direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, ndlr) s'enferme dans une logique uniquement environnementale, totalement déconnectée des réalités du terrain».
Selon lui, «il faut rester raisonnable et ne pas casser l'outil économique. On veut bien mettre en œuvre des pratiques nouvelles, même si cela doit entraîner des surcoûts, mais on refusera tout ce qui provoquera des investissements non productifs supplémentaires!» prévient-il. D'après les estimations de la Chambre d'agriculture, au niveau de la région, ce sont 60M€ d'investissements qui résulteraient de l'application de la directive nitrate en l'état. Or «les éleveurs laitiers n'ont pas de revenu depuis 2 ans, les éleveurs viande sont en négatif, quant aux éleveurs porcins, c'est en dents de scie.... ces éleveurs sont dans l'impossibilité d'investir», conclue-t-il.
Prochain rendez-vous dans ce bras de fer, le 22 janvier: la CRAA rencontre la Préfecture pour finaliser le document.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
373
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires