Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les poitevines de Sariah Monclin, comme une famille ...

10/06/2018 | Sariah entourée de l'affection de ses "poitevines"

Avec un grand père qui avait élevé des chèvres et fait du blé et un père qui, dès les années 60, avait osé tenter la production de poulets bio en Charente avant de revenir au conventionnel, dans les Landes, Sariah Monclin avait de qui tenir. Rien d'étonnant donc à ce que cette jeune femme de 37 ans, au sourire lumineux, qui vient de poser sa vie et celle des siens à Cubnezais ( Gironde) ait choisi d'y créer un élevage de chèvres poitevines et d'y fabriquer d'excellents fromages bio. Histoire d'une installation qui vaut le détour. (1)

Sariah se le remémore avec une douce émotion dans la voix : «  j'ai toujours eu dans un coin de ma tête un rêve de petite fille, celui de devenir bergère ; je l'écrivais sur mon journal. J'arrive à le toucher du doigt, à 37 ans. » Et, pourtant, le parcours professionnel, comme d'autres de cette génération qui s'installe en agriculture et sont issus du « Hors cadre familial » n'en avait pas pris le chemin. Sariah occupa, pendant treize ans, la responsabilité d'une boutique à Bordeaux, avant de demander le bénéfice d'une rupture conventionnelle qui lui fut refusée. Qu'importe … dès lors que le projet de toujours vivait dans sa tête. La voici inscrite au lycée de Blanquefort pour préparer un BPREA en polyculture et élevage, tourné vers son projet d'élevage caprin. Parcours classique des hors cadres familiaux, préalable à l'installation et à l'obtention de la Dotation Jeunes Agriculteurs. Au bout de neuf mois, diplôme en poche, notre aspirante se confronte au réel à la faveur de stages « à gauche, à droite .. »Mais il en est un qui va prendre une importance particulière, celui effectué à Coutras, à la ferme des Jarouilles chez les « Tite », et en particulier auprès de Laure, la fille de la maison où l'on élève notamment vaches et chèvres, depuis des lustres en bio et où la notion de circuits courts n'est pas un vain mot... « Et, pendant ce temps là, ajoute Sariah, nous cherchions un terrain entre 5 et 15 hectares, distribuant des flyers dans les boîtes aux lettres.... »

Vint alors la découverte, en 2016, des neuf hectares attenants à une maison à Cubnezais, dans le hameau de Créon. L'affaire conclue avec les propriétaires précédents dans le meilleur esprit débouchait par une signature l'an passé ; la future bergère et son compagnon qui a un travail dans la métropole, constituant une EARL, par ailleurs locataire des terres agricoles ; le couple s'attelant avec de sérieux coups de main familiaux, à la réalisation de l'ensemble bâtiment d'élevage et laboratoire, représentant un investissement de 120.000 euros. L'avant garde du troupeau de chèvres poitevines pouvait arriver ; vingt cinq dans un premier temps que Sariah a pris grand soin de constituer auprès d'autres éleveurs, dans deux exploitations différentes, en étant très attentive à la génétique. Quarante cinq chevrettes vont venir bientôt grossir la famille...car à observer la façon dont les chèvres accueillent l'éleveuse, en l'entourant d'une affection quasi débordante, on peut oser le terme...

Une gamme de sept fromages

Les premières lactations ayant débuté le 20 février dernier, Sariah a commencé à faire ses premiers fromages, début mars. Une gamme de sept, tous moulés à la louche et qui sont vendus à la ferme, en direct du lundi au samedi de 16h à 19h, et sur le marché de Saint-André de Cubzac le samedi matin. Le fruit d'un travail quotidien intense, rythmé par la nourriture des animaux – foin, luzerne, paille et céréales achetés dans un périmètre de 150 kilomètres entre Charente et Dordogne par souci d'éthique - traite du matin à 6 heures et celle du soir, à 18 heures et une entrée à 9 heures au laboratoire. Un emploi du temps qui requiert organisation et continuité, le lait devant reposer vingt quatre heures après la traite pour cailler et être prêt à mouler avant de devenir fromage, au bout d'une journée supplémentaire ; la commercialisation n'intervenant qu'au bout de sept jours.

Sariah Monclin qui a vu par ailleurs ses premières naissances à Créon l'avoue avec une émotion non feinte : « j'aime bien voir les animaux tout jeunes et à voir le transport amoureux de « Nougat » auprès de l'éleveuse, on mesure ce que cela veut dire. Voici un nouvel et bel exemple d'une installation en agriculture qui incarne un véritable choix de vie et des valeurs revendiquées auxquelles fait écho cet aveu : « je suis heureuse de planter ici les racines de ma famille »

1. 5 lieu dit Créon 33620 Cubnezais, dufoindanslesbottes@gmail.com

 

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo :

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12460
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr