Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les poitevines de Sariah Monclin, comme une famille ...

10/06/2018 | Sariah entourée de l'affection de ses "poitevines"

Avec un grand père qui avait élevé des chèvres et fait du blé et un père qui, dès les années 60, avait osé tenter la production de poulets bio en Charente avant de revenir au conventionnel, dans les Landes, Sariah Monclin avait de qui tenir. Rien d'étonnant donc à ce que cette jeune femme de 37 ans, au sourire lumineux, qui vient de poser sa vie et celle des siens à Cubnezais ( Gironde) ait choisi d'y créer un élevage de chèvres poitevines et d'y fabriquer d'excellents fromages bio. Histoire d'une installation qui vaut le détour. (1)

Sariah se le remémore avec une douce émotion dans la voix : «  j'ai toujours eu dans un coin de ma tête un rêve de petite fille, celui de devenir bergère ; je l'écrivais sur mon journal. J'arrive à le toucher du doigt, à 37 ans. » Et, pourtant, le parcours professionnel, comme d'autres de cette génération qui s'installe en agriculture et sont issus du « Hors cadre familial » n'en avait pas pris le chemin. Sariah occupa, pendant treize ans, la responsabilité d'une boutique à Bordeaux, avant de demander le bénéfice d'une rupture conventionnelle qui lui fut refusée. Qu'importe … dès lors que le projet de toujours vivait dans sa tête. La voici inscrite au lycée de Blanquefort pour préparer un BPREA en polyculture et élevage, tourné vers son projet d'élevage caprin. Parcours classique des hors cadres familiaux, préalable à l'installation et à l'obtention de la Dotation Jeunes Agriculteurs. Au bout de neuf mois, diplôme en poche, notre aspirante se confronte au réel à la faveur de stages « à gauche, à droite .. »Mais il en est un qui va prendre une importance particulière, celui effectué à Coutras, à la ferme des Jarouilles chez les « Tite », et en particulier auprès de Laure, la fille de la maison où l'on élève notamment vaches et chèvres, depuis des lustres en bio et où la notion de circuits courts n'est pas un vain mot... « Et, pendant ce temps là, ajoute Sariah, nous cherchions un terrain entre 5 et 15 hectares, distribuant des flyers dans les boîtes aux lettres.... »

Vint alors la découverte, en 2016, des neuf hectares attenants à une maison à Cubnezais, dans le hameau de Créon. L'affaire conclue avec les propriétaires précédents dans le meilleur esprit débouchait par une signature l'an passé ; la future bergère et son compagnon qui a un travail dans la métropole, constituant une EARL, par ailleurs locataire des terres agricoles ; le couple s'attelant avec de sérieux coups de main familiaux, à la réalisation de l'ensemble bâtiment d'élevage et laboratoire, représentant un investissement de 120.000 euros. L'avant garde du troupeau de chèvres poitevines pouvait arriver ; vingt cinq dans un premier temps que Sariah a pris grand soin de constituer auprès d'autres éleveurs, dans deux exploitations différentes, en étant très attentive à la génétique. Quarante cinq chevrettes vont venir bientôt grossir la famille...car à observer la façon dont les chèvres accueillent l'éleveuse, en l'entourant d'une affection quasi débordante, on peut oser le terme...

Une gamme de sept fromages

Les premières lactations ayant débuté le 20 février dernier, Sariah a commencé à faire ses premiers fromages, début mars. Une gamme de sept, tous moulés à la louche et qui sont vendus à la ferme, en direct du lundi au samedi de 16h à 19h, et sur le marché de Saint-André de Cubzac le samedi matin. Le fruit d'un travail quotidien intense, rythmé par la nourriture des animaux – foin, luzerne, paille et céréales achetés dans un périmètre de 150 kilomètres entre Charente et Dordogne par souci d'éthique - traite du matin à 6 heures et celle du soir, à 18 heures et une entrée à 9 heures au laboratoire. Un emploi du temps qui requiert organisation et continuité, le lait devant reposer vingt quatre heures après la traite pour cailler et être prêt à mouler avant de devenir fromage, au bout d'une journée supplémentaire ; la commercialisation n'intervenant qu'au bout de sept jours.

Sariah Monclin qui a vu par ailleurs ses premières naissances à Créon l'avoue avec une émotion non feinte : « j'aime bien voir les animaux tout jeunes et à voir le transport amoureux de « Nougat » auprès de l'éleveuse, on mesure ce que cela veut dire. Voici un nouvel et bel exemple d'une installation en agriculture qui incarne un véritable choix de vie et des valeurs revendiquées auxquelles fait écho cet aveu : « je suis heureuse de planter ici les racines de ma famille »

1. 5 lieu dit Créon 33620 Cubnezais, dufoindanslesbottes@gmail.com

 

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo :

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9641
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr