aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

17/01/17 : Dans un courrier adressé à Dominique Bussereau, la ministre de la santé Marisol Touraine donne son aval au centre hospitalier de Royan (Vaux-sur-Mer) pour la construction d'un bâtiment en vue d'accueillir un IRM spécialisé en ostéo articulaire.

17/01/17 : La RN 134 a été rouverte à la circulation en vallée d'Aspe, ce mardi, par le préfet des Pyrénées-Atlantiques. Si l'accès au tunnel du Somport est rétabli, ce n'est par contre pas le cas de celui menant au col du Somport.

17/01/17 : Le plan "grand froid" est de nouveau activé en Charente-Maritime, depuis hier soir. Des températures allant jusqu'à -10 degrés étant attendues la nuit d'ici vendredi. Les 175places supplémentaires créées lors de la 1re vague de froid sont maintenues.

16/01/17 : En raison de la météo et du risque d'avalanche, la RN 134 est fermée aux poids lourds en vallée d'Aspe (64) dans le sens France-Espagne à partir de Gurmençon, et aux véhicules légers à partir d'Urdos. L'accès au col et au tunnel du Somport est fermé.

16/01/17 : La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED vous invite à vivre une soirée à l'heure allemande, le vendredi 27 janvier à la Maison de l’Europe à Agen. Une soirée présentée par Katharina, une jeune allemande en service volontaire européen

16/01/17 : A l’occasion des soldes, l’Agglomération d’Agen et Keolis Agen proposent le ticket de bus illimité à 1,20€ la journée le samedi 21 Janvier.

15/01/17 : Les acteurs de la filière bio de la Nouvelle-Aquitaine vont se réunir pour la 1ere fois dans le cadre d'un forum, qui se tiendra jeudi 19 à Saint-Jean-d'Angely, en Charente-Maritime. Objectif: faire avancer le développement économique du territoire.

14/01/17 : Le Bergerac Périgord football club jouera son 16e de finale de coupe de France contre le RC Lens le mardi 31 janvier à 18 heures. Le président Christophe Fauvel l'a confirmé sur son compte Twitter. Le lieu de la rencontre n'est toujours pas connu.

13/01/17 : Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle est attendu à Périgueux le 26 janvier. Il tiendra une réunion publique à la salle de la Filature, à partir de 19 h 30. Le candidat est soutenu par le Parti de Gauche et le Parti Communiste.

11/01/17 : Avec 61 000 entrées, le Musée basque et de l'Histoire de Bayonne a connu une année 2016 exceptionnelle. Grâce aussi à l'exposition cet été, "1660-La Paix des Pyrénées" avec une trentaine de tableaux dont deux Velasquez qui a reçu 34 000 visiteurs.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/01/17 | Compensations environnementales LGV et A65: le Sénat enquête

    Lire

    Depuis fin 2016, une Commission d'enquête du Sénat se penche sur les mesures de compensation des atteintes à la biodiversité engagées sur des grandes infrastructures. Sont notamment étudiés par cette Commission présidée par Chantal Jouanno, le suivi des mesures mises en oeuvre dans le cadre de la construction de l'A65 et la réalisation en cours des mesures de compensation de la LGV Tours-Bordeaux. Deux infrastructures pour lesquelles le Préfet de région Pierre Dartout sera auditionné la semaine prochaine. Objectif de cette commission d'enquête: apprécier l'efficacité et surtout l'effectivité du système de mesures compensatoires existant.

  • 17/01/17 | Saisie record de civelles braconnées

    Lire

    Les douanes d’Arcachon ont intercepté dans la nuit du 16 au 17 janvier au péage de Saugnacq-et-Muret un convoi provenant d’Espagne avec à son bord 520 kg de civelles braconnées pour une expédition vers la Thaïlande. La cargaison évaluée à 600 000 euros a été remise aux services des Affaires maritimes de la DDTM de la Gironde qui ont procédé à leur remise à l’eau en coopération avec les services de l’Agence française pour la biodiversité (AFB). Espèce migratoire en voie de disparition, l’alevin de l’anguille est classé espèce vulnérable par l’Union européenne et par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

  • 17/01/17 | L'Université de La Rochelle va créer un Master en biotechnologie appliqué soutenu par l'Europe

    Lire

    Un projet de Master en biotechnologies bleues, coordonné par l'Université de La Rochelle et porté par un consortium de sept partenaires européens (universités et entreprises), vient d'être retenu pour être financé par l'Europe. Ce master bénéficiera de 667 692 € d'aides, soit 80% du budget total, et développé en coopération avec des entreprises du secteur, pour mieux répondre aux besoins du monde économique. Il pourra se faire en partie en apprentissage.

  • 17/01/17 | Promotion des produits agricoles : partenariat SUA/Département

    Lire

    En 2017, le Conseil départemental de Lot-et-Garonne et le Sporting Union Agen Lot-et-Garonne poursuivent leur partenariat visant à faire du stade Armandie et des rencontres du club de rugby une vitrine du savoir-faire agricole du Lot-et-Garonne et de ses productions. Comme l’an passé, différentes filières seront à l’honneur tout au long de la saison. Exemple, lors du match Agen - Béziers le 10 février, le pruneau sera mis en avant avec la dégustation de produits notamment.

  • 16/01/17 | Gironde: Dispositif grand froid encore renforcé

    Lire

    Des températures pouvant atteindre -7° localement, le préfet Pierre DARTOUT a décidé d’activer le niveau 2 du plan grand froid, à partir de ce 17 janvier, pour permettre la mise à l’abri des personnes vulnérables. Cela se traduit par l’ouverture en lien avec la mairie de Bordeaux et les associations de protection civile de 70 places supplémentaires dans deux salles, le renforcement du 115, celui des maraudes et la mobilisation des services du SDIS, gendarmerie et police pour détecter les situations difficiles: 1 089 places étaient ouvertes dimanche pour l’accueil des sans-abri : 833 places pérennes et 256 au titre du dispositif hivernal. 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les producteurs périgourdins au Salon de l'agriculture malgré la crise

01/03/2016 | Cette journée de mardi était consacrée aux produits du Périgord avant un mercredi où la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes sera mise à l' honneur.

Une délégation  d'élus est venue soutenir les exposants périgourdins

Porte de Versailles, c'est la Dordogne qui a ouvert le bal des départements de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes ce mardi. Demain, la plus grande région agricole d'Europe sera dans son ensemble mise en avant. Mardi, on pouvait déguster du foie gras, de la noix, du cabécou, de l'agneau ou du poulet du Périgord. Il y a bien longtemps que l'on avait pas vu une quinzaine d'exposants périgourdins au salon. Pourtant dans les allées, le sentiment de malaise agricole n'est jamais bien loin. Malgré tout, certains ont choisi d'assurer la promotion de leur métier, de leur passion, à Paris.

Une fois de plus, la tradition d'une journée spéciale Dordogne au salon de l'agriculture de Paris a été respectée, en dépit du contexte agricole et des événements de ces derniers jours. Hier, le public de la Porte de Versailles a pu savourer les produits du Périgord : noix, pomme, poulet, agneau, foie gras. Toutes ces productions sont sous signe officiel de qualité. Au-delà de l'aspect festif de ces dégustations, ce village perigourdin composé d'une quinzaine d'exposants donne quelques raisons d'espérer.
Des démonstrations culinaires ont lieu tous les jours du salonDepuis des années, on avait pris l'habitude de voir le nombre de producteurs de Dordogne diminuer. Pour cette édition 2016, ils sont une quinzaine avec les viticulteurs de Bergerac, deux fois plus nombreux que l'an passé. Parmi eux, certains ne sont pas venus à Paris depuis sept ou huit ans. C'est le cas de Jean Marie Joly venu avec ses foies gras de Bergerac :"On ne sait pas trop comment on va passer la période du vide sanitaire. Il y a de l'inquiétude pour les prochains mois. On est surtout là pour promouvoir un terroir, de bons produits, des méthodes de travail. Le salon reste une belle vitrine. On defend une passion, un département.  Cela, lorsqu'on l'explique aux gens, ils le comprennent. Nos produits ne sont pas à la portée de toutes les bourses, mais les gens achètent par solidarité. Il y a une prise de conscience chez les consommateurs, c'est rassurant."

Inquiétude palpableLe sentiment d'inquiétude est encore plus palpable chez le jeune Alexandre Toson, producteur, gaveur de canards au Buisson de Cadouin. Il vend des produits frais et des conserves sur les marchés et à la ferme. Le jeune homme travaille avec son épouse sur l'exploitation et a cinq salariés. "Être présent à Paris, nous avons pris la décision avant la crise aviaire. La période de vide sanitaire va nous priver d'une production de produits frais au moins jusqu'au mois d'août. De mars à octobre, nous faisons de très nombreux marchés. L'été représente entre 70 et 80 % du chiffre d'affaires. Pour nos 5 salariés, leurs salaires vont être couverts pendant la période de non production mais c'est pour après que je suis inquiet. Il va nous manquer du chiffre pour couvrir leurs rémunérations pendant les mois creux." Mais la passion du jeune producteur semble l'emporter. Avec détermination et chaleur, il ouvre le dialogue avec le chaland.

Cette journée Périgord, au salon de l'agriculture, les élus du Département y tiennent. Ils la soutiennent. Cette année on y fait aussi la promotion de Lascaux IV, qui ouvre à la fin de l'année. Cet équipement culturel d'ampleur interpelle, de nombreux visiteurs ne savent pas encore de quoi il s'agit.   Germinal Peiro, à la tête d'une délégation d'élus, s'est dit très heureux d'être Porte de Versailles.  "Nous sommes là pour  d'exprimer sa solidarité  avec le monde agricole en ces moments difficiles. Cet événement reçoit chaque année entre 600 et 750 000 visiteurs. Pour l'image d'un département comme le nôtre, c'est essentiel d'être là, et je ne crois pas que l'image de la Dordogne soit écornée. Nous aurons du monde cet été.  Nous recevons plus de 3 millions de touristes : ils viennent pour nos paysages, nos produits, notre patrimoine, notre gastronomie. Sans le monde agricole, tout cela n'existe pas."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3066
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr