aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les produits du Périgord assurent leur promotion au salon de l'agriculture

26/02/2015 | Jusqu'à jeudi soir, les produits du Périgord, sont à l'honneur sur le stand de l'Aquitaine. On y déguste du foie gras, du poulet, de la noix, de la pomme.

L'espace de restauration 100 % Périgord fait le plein

L'agriculture périgourdine est diversifiée et riche d'une vingtaine de filières. De nombreux produits, la truffe, la noix, l'agneau, la volaille, la pomme du Limousin contribuent à la renommée gastronomique de la Dordogne. Dans un contexte difficile, comment mettre en valeur le savoir faire des producteurs ? Car il devient quasi impossible pour des raisons économiques, pour un producteur d'être présent à titre individuel. Les stands sont devenus trop onéreux. La démarche de filière ou la force d'un réseau de marque font partie des solutions.

 Lors de cette édition 2015, du salon de l'agriculture, ils ne sont que deux producteurs périgourdins à avoir fait le déplacement porte de Versailles. Jean Christophe Mouret, producteur de noix est là comme chaque année. Son stand a été en majeure partie financé par le syndicat de la noix. Côté viticulteurs du Bergeracois, beaucoup ont abandonné l'idée de monter à Paris.  La seule exception est le château Fagé à Pomport. Pour Valérie et Benoît Gérardin, l'investissement est lourd, beaucoup plus lourd que n'importe quel autre salon viticole. Ils ont investi 4000 euros dans la location de leur emplacement, auxquels s'ajoutent les autres frais. "Pour que l'opération soit rentable, mon comptable estime que le coût du stand représente 10 % du chiffre d'affaires que l'on doit réaliser à Paris. A 3600 euros, le plus petit espace,  c'est difficile, "  précise Jean Christophe Mouret.  A ces deux producteurs, il faut ajouter quelques entreprises artisanales dont les foie gras Grolière, récompensés par trois médailles,  et la distillerie artisanale de Clovis Reymond,à Villamblard. Comment dans ce contexte assurer pendant le savoir la promotion des produits du Périgord ? Cette année, la Chambre d'agriculture, en partenariat avec les réseaux Bienvenue à la ferme et marché de producteurs de pays et le Département, ont pris le relais. "Iil devient très difficile pour un agriculteur d'assumer seul les frais d'une telle manifestation. D'année en d'année, leur présence n'a cessé de diminuer. Alors, pour assurer cette promotion, nous avons décidé de proposer un service restauration à partir uniquement de produits du Périgord à un prix abordable. Nous avons fait appel aux adhérents Bienvenue à la ferme et au réseau marché de producteurs de Pays. En Dordogne, ces deux marques représentent 500 agriculteurs. Nous leur avons demandé de faire un effort sur leurs tarifs, de les proposer avec une réduction de 40 %. Tous ont joué le jeu," explique Annie France Lasfargeas, du service tourisme et promotion de la chambre d'agriculture de la Dordogne.

 Des menus 100 % PérigordC'est ainsi que depuis samedi, les visiteurs du salon peuvent déguster le canard  de Philippe Lapeyre ou encore les pommes de terre de Pierre Henri Chanquoi, agriculteur à Grèzes, les noix de la famille Mouret autour des vins de Bergerac et de Monbazillac d'Anthony Castaing, viticulteur à Pomport. Si eux ne sont pas présents à Paris, leurs produits y sont à travers deux menus concoctés  grâce au partenariat établi avec l'antenne du CFA de la Maison familiale et Rurale de Siorac de Ribérac. Ils sont une dizaine apprentis en CAP cuisine, en CAP restauration, en Bac pro à se relayer pendant toute la durée du salon. Ils assurent la préparation de ces menus 100 % Périgord et le service.

Les apprentis de la MFR de Siorac de Ribérac

"L'objectif est fixé à 1200 repas à la fin de la manifestation, nous tournons autour de 130 repas chaque jour depuis l'ouverture. Les visiteurs apprécient et la prestation de nos jeunes est unaniment saluée, indique David Laher, qui assure l'encadrement. Et les convives sont agréablement surpris de la prestation proposée car ils ont droit à une tartine de Dordogne composée de Magret de Canard, de foie gras au sel sur compotée d''oignons et sa rapée de truffes. Cette première, soutenue par le conseil général, permet ainsi une plus grande visibilité du Périgord à Paris, notamment par la valorisation d'un territoire au travers des circuits courts de l'agritourisme, par le partage de savoir faire avec le partenariat avec la maison familiale de Siorac et les Toques du Périgord. Le comité départemental du tourisme est également présent sur le stand.

Des produits sous signes officiels de qualitéPendant deux jours, mercredi et ce jeudi, le public parisien a pu déguster de délicieux toasts de foie gras du Périgord, de la franquette, du cabécou, du foie gras mais les organisateurs n'avaient pas oublié les biens connus appellations viticoles de Bergerac. Et pendant deux jours, sur le stand de  la région Aquitaine, les démonstrations culinaires autour du Périgord ont séduit le plus grand nombre. La volonté clairement affichée est de mener ensemble diverses actions de promotion collective, de mutualiser des moyens afin de défendre des modes traditionnel  de productions, de renforcer l'image de notoriété du Périgord dans le domaine de la gastronomie.  Cette union crée une dynamique, depuis deux ans désormais. La noix, la pomme, le foie gras, le poulet, toutes ces filières ont un point commun : ce sont toutes des filières d'origine et de qualité. Cette dynamique sera à développer dans le cadre de la future région, dès l'an prochain.

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
799
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr