Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les produits du Périgord assurent leur promotion au salon de l'agriculture

26/02/2015 | Jusqu'à jeudi soir, les produits du Périgord, sont à l'honneur sur le stand de l'Aquitaine. On y déguste du foie gras, du poulet, de la noix, de la pomme.

L'espace de restauration 100 % Périgord fait le plein

L'agriculture périgourdine est diversifiée et riche d'une vingtaine de filières. De nombreux produits, la truffe, la noix, l'agneau, la volaille, la pomme du Limousin contribuent à la renommée gastronomique de la Dordogne. Dans un contexte difficile, comment mettre en valeur le savoir faire des producteurs ? Car il devient quasi impossible pour des raisons économiques, pour un producteur d'être présent à titre individuel. Les stands sont devenus trop onéreux. La démarche de filière ou la force d'un réseau de marque font partie des solutions.

 Lors de cette édition 2015, du salon de l'agriculture, ils ne sont que deux producteurs périgourdins à avoir fait le déplacement porte de Versailles. Jean Christophe Mouret, producteur de noix est là comme chaque année. Son stand a été en majeure partie financé par le syndicat de la noix. Côté viticulteurs du Bergeracois, beaucoup ont abandonné l'idée de monter à Paris.  La seule exception est le château Fagé à Pomport. Pour Valérie et Benoît Gérardin, l'investissement est lourd, beaucoup plus lourd que n'importe quel autre salon viticole. Ils ont investi 4000 euros dans la location de leur emplacement, auxquels s'ajoutent les autres frais. "Pour que l'opération soit rentable, mon comptable estime que le coût du stand représente 10 % du chiffre d'affaires que l'on doit réaliser à Paris. A 3600 euros, le plus petit espace,  c'est difficile, "  précise Jean Christophe Mouret.  A ces deux producteurs, il faut ajouter quelques entreprises artisanales dont les foie gras Grolière, récompensés par trois médailles,  et la distillerie artisanale de Clovis Reymond,à Villamblard. Comment dans ce contexte assurer pendant le savoir la promotion des produits du Périgord ? Cette année, la Chambre d'agriculture, en partenariat avec les réseaux Bienvenue à la ferme et marché de producteurs de pays et le Département, ont pris le relais. "Iil devient très difficile pour un agriculteur d'assumer seul les frais d'une telle manifestation. D'année en d'année, leur présence n'a cessé de diminuer. Alors, pour assurer cette promotion, nous avons décidé de proposer un service restauration à partir uniquement de produits du Périgord à un prix abordable. Nous avons fait appel aux adhérents Bienvenue à la ferme et au réseau marché de producteurs de Pays. En Dordogne, ces deux marques représentent 500 agriculteurs. Nous leur avons demandé de faire un effort sur leurs tarifs, de les proposer avec une réduction de 40 %. Tous ont joué le jeu," explique Annie France Lasfargeas, du service tourisme et promotion de la chambre d'agriculture de la Dordogne.

 Des menus 100 % PérigordC'est ainsi que depuis samedi, les visiteurs du salon peuvent déguster le canard  de Philippe Lapeyre ou encore les pommes de terre de Pierre Henri Chanquoi, agriculteur à Grèzes, les noix de la famille Mouret autour des vins de Bergerac et de Monbazillac d'Anthony Castaing, viticulteur à Pomport. Si eux ne sont pas présents à Paris, leurs produits y sont à travers deux menus concoctés  grâce au partenariat établi avec l'antenne du CFA de la Maison familiale et Rurale de Siorac de Ribérac. Ils sont une dizaine apprentis en CAP cuisine, en CAP restauration, en Bac pro à se relayer pendant toute la durée du salon. Ils assurent la préparation de ces menus 100 % Périgord et le service.

Les apprentis de la MFR de Siorac de Ribérac

"L'objectif est fixé à 1200 repas à la fin de la manifestation, nous tournons autour de 130 repas chaque jour depuis l'ouverture. Les visiteurs apprécient et la prestation de nos jeunes est unaniment saluée, indique David Laher, qui assure l'encadrement. Et les convives sont agréablement surpris de la prestation proposée car ils ont droit à une tartine de Dordogne composée de Magret de Canard, de foie gras au sel sur compotée d''oignons et sa rapée de truffes. Cette première, soutenue par le conseil général, permet ainsi une plus grande visibilité du Périgord à Paris, notamment par la valorisation d'un territoire au travers des circuits courts de l'agritourisme, par le partage de savoir faire avec le partenariat avec la maison familiale de Siorac et les Toques du Périgord. Le comité départemental du tourisme est également présent sur le stand.

Des produits sous signes officiels de qualitéPendant deux jours, mercredi et ce jeudi, le public parisien a pu déguster de délicieux toasts de foie gras du Périgord, de la franquette, du cabécou, du foie gras mais les organisateurs n'avaient pas oublié les biens connus appellations viticoles de Bergerac. Et pendant deux jours, sur le stand de  la région Aquitaine, les démonstrations culinaires autour du Périgord ont séduit le plus grand nombre. La volonté clairement affichée est de mener ensemble diverses actions de promotion collective, de mutualiser des moyens afin de défendre des modes traditionnel  de productions, de renforcer l'image de notoriété du Périgord dans le domaine de la gastronomie.  Cette union crée une dynamique, depuis deux ans désormais. La noix, la pomme, le foie gras, le poulet, toutes ces filières ont un point commun : ce sont toutes des filières d'origine et de qualité. Cette dynamique sera à développer dans le cadre de la future région, dès l'an prochain.

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1902
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr