aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les Pyrénées-Atlantiques arrivent en force à Paris

21/02/2016 | La grande diversité des produits du terroir et des attraits touristiques du département sera présentée du 27 février au 6 mars lors du salon international de l'agriculture

Plus de 250 produits présentés, dont le jambon de Bayonne, bien sûr

A trois, on est plus forts, plus visibles aussi. A partir du samedi 27 février, les Pyrénées-Atlantiques vont jouer groupées au Salon international de l’agriculture qui est organisé à Paris. Une énorme vitrine où près de 700 000 visiteurs sont attendus. Les atouts et les charmes d’un territoire où le Béarn et le Pays Basque se côtoient vont y être présentés de concert par le Conseil Départemental, le Comité départemental du tourisme et la Chambre d’agriculture. Une manière de faire face à la crise économique qui secoue les milieux agricoles, mais également de mieux se faire repérer au sein d’une grande région devenue beaucoup plus vaste.

Installés sur un stand de 200 mètres carrés consacré à parts égales aux activités agricoles et touristiques, les Pyrénéens vont faire feu de tout bois. D’autant plus que bon nombre de leurs représentants vont également participer aux sélections du Concours général agricole où plus de 250 produits seront présentés : du foie gras au piment d’Espelette, des confitures et jus de fruits aux fromages et autres produits laitiers. Pour n’en citer que quelques exemples. Il y aura même de la bière.

Des vins, des éleveurs et des jeunesTout cela, sans oublier évidemment les vins de Jurançon, Madiran, Irouleguy, Béarn et Tursan. Ces derniers ont décroché l’an passé 16 médailles d’or, 12 d’argent et 14 de bronze.
Les élevages spécialisés dans diverses races seront aussi représentés. Qu’il s’agisse des Prim’holstein, des Blondes d’Aquitaine, et des Bazadaises pour les bovins, mais également des porcs basques ou bien, chez les ovins, des brebis basco-béarnaises, Manech tête noire ou tête rousse.

Autant de « compétiteurs » que viendront rejoindre des ânes, des Comtois et des pottoks, ces petits chevaux basques appréciés pour leur rusticité.
Venus d’Oloron-Sainte-Marie, de Montardon ou d’Orthez, les élèves des lycées agricoles seront aussi de la fête. On les verra concourir aussi bien pour le trophée du meilleur « pointeur » (jugement de bétail) que pour celui mettant en concurrence l’ensemble des établissements français.

 Le kaléidoscope pyrénéenL’occasion sera belle pour mettre en valeur un département riche de ses saveurs et de ses paysages.

Un département riche de la diversité de ses paysages. Ici, en vallée d'Ossau

La démonstration en sera faite notamment par les Gites de France qui proposent de fort nombreuses possibilités d'hébergement ainsi que des séjours à thème (vélo, gastronomie, pêche, randonnée, chemins de Saint-Jacques de Compostelle etc.). Il en va de même pour le réseau Bienvenue à la ferme où l’on peut découvrir les produits du terroir par le biais d’un hébergement multiforme : camping, gites ou chambres d’hôtes.

Le kaléidoscope pyrénéen est vaste, en effet. En Béarn des gaves, par exemple, le sel de Salies est roi. Utilisé pour saler le jambon de Bayonne, il fait également la renommée d’une eau thermale. Tandis que la pêche roussanne attire les amateurs de fruits rares à Monein.

Au Pays Basque, la réputation du piment d'Espelette n'est plus à faire et plus de 90 espèces de poissons sont proposées sur la criée de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure.

Deux chefs aux fourneaux Cette diversité se retrouve à  Nay où les sonnailles de l’entreprise Daban, qui sera présente sur le salon, équipent en cloches et clochettes troupeaux et chiens de chasse. A Ascain par contre, la maison Lartigue 1910 tisse du linge basque depuis quatre générations. On la retrouvera aussi parmi les exposants.

Quant au chef  Dominique Massonde, attendu du 29 février au 3 mars à Paris, il donne tout son caractère à la cuisine de la Maison Oppoca, d’Ainhoa. Il sera rejoint sur le salon par son collègue Patrick Cirotte, qui participe à de nombreuses émissions télévisées et enseigne son art dans un lycée hôtelier de la capitale.

Des milliers d’emplois à la cléDifficile enfin de ne pas parler de Pau, de son château où est né le futur Henri IV, du festival des cultures du sud Hestiv’oc mais aussi de la passion qu’éprouve depuis longtemps cette ville pour le Tour de France, la compétition automobile, l’équitation et le canoé-kayak. Son stade nautique attire l’élite internationale de la discipline.

Les brebis du lycée agricole d'Oloron-Sainte-Marie

 Chaque jour, une filière et des territoires seront ainsi mis  à l’honneur à Paris Expo et des dégustations de produits du terroir proposées. Tant il est vrai qu’un pays se découvre d’abord dans l’assiette.

Pour les intéressés, l’enjeu est de taille. Chaque année, l’activité touristique des Pyrénées-Atlantiques génère un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros et elle assure un emploi permanent à 10 500 personnes. L’agriculture totalise pour sa part 900 millions d’euros de chiffre d’affaires et près de 20 000 emplois sur les exploitations. Excusez du peu.

Les journées à thème

Samedi 27 février -  Les produits de montagne : miel, fromage d’estive, viande.
Les territoires : la vallée d’Aspe, Ascain.

Dimanche 28 février – La filière palmipèdes et ses foies gras.
Les territoires : le pays de Nay, Ascain.

Lundi 29 février - La filière truite fumée et les vins de Madiran, Jurançon, Irouléguy.
Les territoires : Saint-Jean-Pied-de-Port/ Baïgorry, Aïnhoa Terres et Côte basque, le Vic Bilh et le Cœur de Béarn.

Mardi 1er mars - La filière ovine, ses fromages en AOP Ossau-Iraty, le piment d’Espelette et le porc basque Kintoa.
Les territoires : Saint-Jean-Pied-dePort/Baïgorry, Aïnhoa Terres et Côte basque, le Cœur de Béarn. Soirée basque avec la participation de la banda Kalimutxo

Mercredi 2 mars – Le jambon de Bayonne (IGP), le sel de Salies-de-Béarn et le haricot-maïs du Béarn.
Les territoires : le Béarn des gaves, Pau, Laruns, vallée d’Ossau, Saint-Jean-Pied-de-Port/Baïgorry et le Pays d’Hasparren. Soirée béarnaise avec la participation d’Arraya.

Jeudi 3 mars – Journée des Pyrénées-Atlantiques avec la participation de Philippe Basta, président national du syndicat Blonde d’Aquitaine, et celle de Alexandre Polmard, éleveur-boucher à Saint-Mihiel (55), animation par le chœur  Arraya et la confrérie de la Blonde d’Aquitaine.
La filière bovins viande : Blonde d’Aquitaine Label rouge et veau sous la mère Label rouge.
Les territoires : Béarn des gaves, Laruns, vallée d’Ossau, Pau, le Pays d’Hasparren et Euskadi.

Vendredi 4 mars – La filière pêche : merlu de ligne et les poissons de la criée de Saint-Jean-de-Luz.
Les terrItoires : Ciboure et Euskadi.

Samedi 5 mars – La filière ovine viande et son agneau de lait des Pyrénées (IGP).
Les territoires : Euskadi Pays basque et Béarn Pyrénées.
A 17 h, Cantera du salon de l’agriculture, un rendez-vous chanté proposé par Accents du Sud.

Dimanche 6 mars – Kiwi, pêche Roussanne, cidre de l’Adour.
Les territoires : Euskadi, Pays Basque et Béarn Pyrénées.

Le stand des Pyrénées-Atlantiques est situé hall 3, hallée B, à Paris Expo, porte de Versailles. Il porte le numéro 38.

Contacts : 
http://gastronomie.tourisme64.com/salon-international-de-lagriculture-2016/
http://www.pa.chambagri.fr     
http://www.le64.fr/accueil.html

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
12400
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr