Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/19 : Compte-tenu des conditions climatiques le Conseil Régional a suspendu les transports scolaires ce mardi soir dans le secteur de Thiviers (Dordogne). Les parents doivent venir chercher leurs enfants dans les établissements scolaires.

22/01/19 : La Dordogne est en alerte jaune neige et verglas ce mardi jusqu'à 18 h. Des chutes de neige sont possibles dès le début de matinée à l'est de l'axe Nontron et Sarlat. Suivez les évolutions météorologiques sur les sites de Météo France, Info route.

22/01/19 : La Rochelle : une réunion publique de présentation du projet de protection contre les submersions marines du quartier de Port-Neuf se tient mardi 22 janvier à 18h30 à la Maison de quartier de Port Neuf, Place de l’île-de-France.

21/01/19 : Dans un propos à France 3 Vincent Feltesse, ancien président de la Communauté urbaine de Bordeaux et membre de la minorité municipale, indique qu'il a signifié à Olivier Faure son départ du PS :J'ai besoin de continuer à produire, le PS empêche ça." 

21/01/19 : Construction de la retenue d'eau de Caussade. La préfète du 47 a fait apposer des scellés sur les engins de chantier. Par arrêté du 14 décembre 2018, les travaux de construction de cette retenue d’eau est suspendue et se poursuivent illégalement.

21/01/19 : Pour éviter les débordements des manifestations des gilets jaunes à Bordeaux, l'association des commerçants à décidé de décaler la braderie, organisée traditionnellement du jeudi au samedi. Elle se tiendra donc du mercredi 6 au vendredi 8 février.

21/01/19 : Ce mercredi 23 janvier, le service V3 (vélos en libre-service) de Bordeaux Métropole change de système d’exploitation pour un plus moderne. Une coupure totale du service aura donc lieu de 8h00 à 9h00 avec une réouverture progressive des stations.

20/01/19 : Pour la première fois depuis le début du mouvement, les gilets jaunes de Dordogne ont organisé samedi à l’occasion de l’acte X, un rassemblement départemental à Bergerac. Environ 1400 personnes ont défilé dans les rues de la sous préfecture.

19/01/19 : Nouvelles violences et affrontements avec incendies de véhicules en fin d'après-midi à Bordeaux: la manifestation GJ a dégénéré, les casseurs sont entrés en action et les forces de l'ordre ont dû recourir aux véhicules blindés

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/01/19 | Une délégation Régionale pour l'UNICEM

    Lire

    La plus grande région de la filière a enfin son syndicat! L'Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de Construction (UNICEM) Nouvelle-Aquitaine vient de naître de la fusion des trois syndicats des anciennes régions. Patrice Gazzarin, ex-président de l'UNICEM Aquitaine, a été élu à la tête du syndicat. En 2017, l'UNICEM représentait sur le territoire néo-aquitain, plus de 4 300 emplois directs, pour 345 entreprises et plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires.

  • 22/01/19 | Le Crédit Agricole engagé pour l'artisanat

    Lire

    Faciliter la préparation et la réalisation des travaux des clients Girondins. Tel est le but du partenariat qui vient de naître entre le Crédit Agricole d'Aquitaine et One Artisan. Créé en 2014, One Artisan est un service d'apporteur d'affaires pour les professionnels du bâtiment mais aussi de recommandation d'artisan pour les particuliers. Grâce à ce partenariat, les clients du Crédit Agricole pourront bénéficier, s'ils le souhaitent, d'une solution de financement pour leurs travaux.

  • 22/01/19 | Limoges a du cœur !

    Lire

    La préfecture limousine vient d'être récompensée pour sa lutte contre l'arrêt cardiaque. En effet, la Fondation AJILA a remis le Label 2019 "Ma Commune a du Cœur" à la Ville de Limoges pour saluer sa politique de lutte et de formation face à l'arrêt cardiaque. Depuis 2011, la Ville s'est engagée dans une campagne de déploiement de défibrillateurs automatisés sur son territoire. Les limougeauds ont ainsi 37 défibrillateurs mis à leur disposition dans plusieurs lieux public.

  • 22/01/19 | Région : quatre appels à projets (re)lancés

    Lire

    2019 sous le signe de la coopération européenne et internationale ! Le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine lance, ou relance, des appels à projets sur ce thème. Ainsi, le lien avec la Communauté autonome d'Aragon (Espagne) sur l'éducation et la formation est renouvelé. La Région soutient également le développement solidaire et Éducation à la Citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) à travers deux projets. Le dernier projet concerne le renforcement des échanges avec le Québec.

  • 22/01/19 | Poursuite de sa croissance à l'export pour le Cognac

    Lire

    Le cognac confirme son développement sur ses marchés en 2018, avec des expéditions en croissance de plus de 3% en volume et près de 2% en valeur. Au total, 204,2 millions de bouteilles ont été expédiées, pour un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros. Les Etats-Unis restent les plus gros consommateurs (87,4 millions de bouteilles), tandis que le développement d'un nouveau marché vers le Moyen-Orient se confirme, avec 5,6% de croissance et 60 millions de bouteilles exportées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les solutions d'avenir de Christiane Lambert

15/05/2018 | Pour la première fois, la présidente de la FNSEA a passé cette journée de mardi à la foire de Bordeaux accompagnée par Aurélien Clavel des Jeunes Agriculteurs.

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et Adrien Clavel, vice président des Jeunes agriculteurs en visite à Bordeaux ce mardi

Opération de communication et d’information pour Christiane Lambert, présidente de la FNSEA en visite au salon de l'agriculture à Bordeaux. Elle a salué le dynamisme de cette manifestation qui favorise les échanges et rencontres entre production, commercialisation et consommateurs et scolaires. Au cours d'une conférence de presse, Christiane Lambert a présenté son contrat de solutions qui vise à une trajectoire de progrès pour la protection des plantes afin de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires et répondre à la demande de la société.

 La FNSEA veut désormais répondre à la fois aux demandes des consommateurs, des concitoyens et aux attentes des agriculteurs. Au cours d'une conférence de presse organisée ce mardi matin à Bordeaux, Christiane Lambert, a présenté le contrat de solutions. De quoi s'agit- il ? Il s'agit d'une démarche de progrès dont l'objectif pricipal est de réduire l'utilisation, les risques et les impacts des produits phytosanitaires tout en garantissant la compétitivité des exploitations. "Aujourd'hui nous devons livrer des produits sains et marchands.  Bien souvent, les pouvoirs publics réagissent par des interdits. Cette politique d' interdiction les agriculteurs n'en veulent plus. Pour évoluer, nous avons besoin de confiance, d'investissements, de solutions et donc de temps, a expliqué Christiane Lambert, à la tête du syndicat agricole, qui est venue pour la première fois au salon régional de l'agriculture à Bordeaux.  Un travail technique collectif pour inventorier les solutions actuelles et d'avenir est actuellement mené et réunit 35 partenaires (Inra, bio controle, équipementiers...) répartis en huit groupes de travail .

L'usage des pesticides doit être réduit de 50 % d'ici 2020

"Les professionnels de la protection des plantes, ce sont les agriculteurs mais ils ne peuvent pas faire tout seul sur la réduction de la chimie, la réduction des intrants. Aujourd'hui, nous disons que nous avons compris les attentes de la société, exprimées lors des états généraux de l'alimentation et nous sommes prêts à travailler avec les décideurs. Nous alllons contractualiser "ce contrat de solutions" avec quatre ministères : agriculture, recherche, transition écologique et solidaire, santé. D'ici la fin juin, nous signerons ce contrat ensemble poursuit Christiane Lambert. L'éleveuse et responsable agricole propose aux agriculteurs 350 solutions différentes pour permettre la réduction des pesticides sur les fermes. Leur usage doit diminuer de 25% d'ici 2020 et de 50 % d'ici 2025. Elle cite des exemples concrets comme les nouveaux équipements permettant le désherbage mécanique, le recours des  variétés plus résistantes, des outils d'aide à la décision. Pour Christiane Lambert, "tout ce qui est autour de nous de façon combinée permettra d'améliorer nos résultats et de réduire le recours aux produits phytosanitaires.

En colère contre la baisse du budget de la PAC

A l'occasion de cette visite à Bordeaux, la présidente de la FNSEA est revenue sur deux autres sujets d'actualités : la baisse envisagée de 5 % du budget de la PAC. " C'est inacceptable, on nous demande de faire plus avec moins. En réalité, ce sera une baisse de 10 % en moyenne en réalité, si on prend en compte l'inflation à 2% par an. "Bien sûr, il y a l'impact du Brexit qus représente 3,5 milliards en moins, mais en plus, on fait payer à l'agriculture française la mise en place de la politique de défense et de sécurité voulue par le président de la république "On nous demande de faire plus et mieux avec moins, ce n'est pas possible", insiste t-elle. Dernier sujet d'actualité, le texte de loi issu des états généraux de l'alimentation qui sera débattu en séance plénière à l'Assemblée nationale à partir de mardi. "Cette semaine, nos représentants rencontrent les députés de la majorité et de l'oppposition sur les points qui méritent selon nous d'être musclés : à savoir l'encadrement des prix et des promotions, la possibilité de recourir à une juridiction au lieu d'un médiateur en cas de désaccords commerciaux majeurs entre producction et distribution," déroule la responsable du syndicat agricole. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3105
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr