Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Entre Béarn et Pays Basque les syndicats agricoles en pleine campagne

15/01/2013 | Dans les Pyrénées-atlantiques (64), les syndicats agricoles s'opposent dans des débats houleux à l'approche des élections des représentants de la chambre d'agriculture.

Michel Erbin (confédération paysanne) et Jean-Michel anxolabehere (FDSEA) en débat à Oraas (Pyrénées Atlantiques)

Les agriculteurs basques et béarnais renouvellent fin janvier le mandat des 45 sièges de leur chambre départementale pour six ans. Les trois syndicats agricoles (la Confédération paysanne- ELB, la FDSEA-JA et la Coordination rurale) livrent bataille dans les salles communales. A Oraàs, village de 174 habitants entre le Béarn et le Pays-basque, près de deux cent agriculteurs du département ont assisté au débat qui opposait la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles et les Jeunes Agriculteurs (FDSEA-JA) à la Confédération Paysanne et leurs nouveaux alliés d'ELB, diminutif d'Euskal Herriko Laborarien Batasuna.

La confrontation s'est terminée dans la nuit de vendredi à samedi par une troisième mi-temps arrosée au vin de Jurançon. Une fraternité voulue par la FDSEA qui ne cesse d'appeler à l'unité. Cataloguée de syndicat unique par ses opposants, la FDSEA est majoritaire sur l’ensemble des Pyrénées-Atlantiques (55 %.) Jean-Michel Anxolabehere, le président sortant de la chambre d'agriculture, se défend contre les attaques de la confédération paysanne : « La FDSEA n'est pas un syndicat unique, la preuve : nous organisons ce soir un débat pluraliste. Par contre, vos élus refusent toujours depuis douze ans de siéger à la chambre d'agriculture. Quand déciderez vous de participer à l'élaboration des projets ? », lance-t-il sous forme de piques.

« Notre métier c'est de produire ! » Jean-Michel Anxolabehere (FDSEA)

Claude Berhocoirigoin, candidat sur la liste d'opposition ELB et président d'Euskal Herriko Laborantza Ganbara, la chambre d'agriculture officieuse du Pays basque, répond clairement :« tous les sièges de la chambre d'agriculture officielle seront occupés. ». Mais il ne cesse de défendre bec et ongles la ligne idéologique de son syndicat basque : « Certes nous ne siégions pas dans une chambre d'agriculture, mais celle-ci ne peut pas s'approprier les résultats du travail de terrain que nous menons. La finalité de la chambre d'agriculture est la concurrence et les marchés mondiaux, notre association indépendante relocalise la production à partir des forces vives du territoire.» Par exemple, dans un département qui produit 85 % du lait de brebis en Aquitaine, la confédération paysanne et ELB se posent en défenseurs des petits producteurs contre la logique quantitative des grandes laiteries. Normal que la filière ovine soit au centre des débats. Près de la moitié des nouvelles installations sont dans ce secteur, « mais la part des laits AOC baisse au profit des imitations d'Ossau-Iraty !», se plaint Laurent Irigaray (ELB.) 

 La FDSEA, souvent accusée de défendre les grands exploitants refuse cet argument d'opposition. « Ce n'est pas les petits exploitants contre les méchants céréaliers. Les aides permettent aux petites structures de s'agrandirent. Il y a de la place pour tout le monde ! », contre-attaque François Lavigne, représentant les Jeunes agriculteurs. Dans le camp de la FDSEA personne n'ose contester le travail d'accompagnement des associations basques. Le mot d'ordre est de ne pas diviser la profession, mais pas question pour autant de laisser tous les lauriers à l'opposition. « ELB n'a pas le monopole de l'accompagnement !, tranche Jean-Michel Anxolabehere. Le travail des associations ne suffit pas. L'agriculture du Pays-basque a besoin de l'intervention de la chambre d'agriculture. C'est un travail collectif », conclut il. Les agriculteurs, qui avait voté à près de 70¨% aux dernières élections, ont jusqu'au 31 janvier pour faire leur choix entre des syndicats, qui disent tous se battre pour les petits exploitants, et que seule une ligne idéologique sépare. 

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2554
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr