aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/16 : Le vendredi 29 juillet, journée de jeûne et de prière, demandée par Mgr Pontier, président de la conférence des évêques de France, à la Cathédrale Saint-Caprais d'Agen, à 18h se déroulera une célébration Eucharistique pour la Paix

26/07/16 : Suite à l'odieux attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a annulé une visite qu'il devait effectuer pour se faire présenter tout le dispositif de sécurité des Fêtes de Bayonne qui débutent ce mercredi.

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/07/16 | A Cambo, les sapeurs-pompiers en délicatesse avec leur chef

    Lire

    Insolite: les sapeurs-pompiers de la station thermale de Cambo-les-Bains, au Pays basque, se sont mis en grève pour protester contre leur chef de centre qui ferait preuve de "manque de respect à leur égard". Soulignant que certains de leurs collègues étaient sous anti-dépresseurs. Après brève interruption, les sapeurs-pompiers ont décidé de reprendre leur mouvement. La direction départementale pour sa part, a entamé une enquête. L'incendie couverait-il sous les braises? Toujours est-il que le maire de la ville chère à Edmond Rostand, Laurent Bru, recevra les antagonistes ce jeudi.

  • 26/07/16 | Chômage : + 0,2% en juin en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Fin juin en Nouvelle Aquitaine il y avait 301 563 demandeurs d'emploi (catégorie A) tenus de rechercher un emploi et sans activité: + 0,2 % sur 3 mois (soit +731 personnes), + 0,2 % sur un mois et - 0,3 % sur un an. (France: - 0,2 % sur 3 mois + 0,2 % sur un mois et - 0,7 % sur un an. En Nouvelle Aquitaine, en juin, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,7 % pour les moins de 25 ans (+0,5 % sur un mois et –5,9 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+0,1 % sur un mois et –0,5 % sur un an) et recule de 0,1 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus ( +3,7 % sur un an).

  • 26/07/16 | Viticulture : la mort de Denis Dubourdieu

    Lire

    La viticulture bordelaise est en deuil. Denis Dubourdieu qui vient de mourir à 67 ans lui a beaucoup apporté en tant que vigneron lui-même mais aussi qu'oenologue de réputation mondiale. Alain Rousset auprès duquel il avait conçu l'ISSV lui rend hommage "Denis Dubourdieu a transformé les vins de Bordeaux en profondeur. On le surnommait d'ailleurs avec beaucoup d'admiration « le pape du vin blanc » dans le monde entier. La planète vin n'est aujourd'hui plus la même sans lui. Je repense avec émotion à la création de l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV), dont il a rédigé le projet et dont il était le directeur.

  • 26/07/16 | Les (bons) chiffres du Big Festival 2016 de Biarritz

    Lire

    Le organisateurs du Big Festival ont livré leurs chiffres de l'édition 2016: 48 500 personnes ont défilé au BiG Village de la Côte des Basque durant 9 jours, 48 concerts ont été donnés sur 3 sites différents. 22 000 personnes étaient présentes au Stade Aguilera sur les deux soirs du BiG Live, 4 000 entrées ont été enregistrées chaque soir à la BiG boîte d'Iraty. Enfin, 280 bénévoles ont prêté main forte pendant toute la durée du festival qui, toujours selon le comité d'organisation a attiré plus de 90 000 festivaliers sur les 9 jours. En somme les chiffres qu'ils espéraient.

  • 26/07/16 | Le Feu d'artifice du 15 août à Biarritz maintenu

    Lire

    La lettre envoyée par un conseiller municipal de Biarritz, Frédéric Domège n'a fait que lever le feu qui couvait sous les cendres et auquel chacun pensait. "Etait-il prudent de maintenir le Feu d'artifice du 15 aoüt, apothéose de la saison en raison de l'état d'urgence et des événements dramatiques de Nice. Le maire de Biarritz, Michel Veunac a apporté sa réponse sans appel:" « Le feu d’artifice du 15 août aura lieu dans des conditions de sécurité définies en collaboration étroite et permanente avec les services de l’Etat.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Les vétérinaires restent vigilants. Exemple dans les Pyrénées-Atlantiques

25/11/2013 | Le dialogue engagé avec les pouvoirs publics a entraîné une suspension de leur menace de grève. Mais la profession demeure mobilisée

Françoise Bussieras : « Nous proposons qu’un état des lieux soit fait »

« Un dialogue a été ouvert avec le gouvernement. C’est une bonne chose. Mais nous restons vigilants » dit Françoise Bussieras, la présidente du syndicat départemental des vétérinaires, en évoquant les contacts noués entre sa profession et les pouvoirs publics après la manifestation nationale organisée le 6 novembre, à Paris.

Ce jour-là, près de 6 500 vétérinaires et leurs assistants se sont rassemblés pour dénoncer un paragraphe du projet de loi d’avenir de l’Agriculture visant à leur interdire de délivrer des antibiotiques critiques. Prise à l’initiative du ministère de la Santé, bien que les intéressés rappellent qu’ils dépendent de celui de l’Agriculture, cette mesure a suscité un tollé. Les vétérinaires craignent en effet qu’il s’agisse là d’un premier pas vers une interdiction totale de la délivrance de médicaments. Devant ce mouvement de colère, l’alinéa contesté a été retiré par les pouvoirs publics, tandis qu’un groupe de travail  auquel les professionnels étaient associés était mis en place.

Un état des lieux souhaitéDans les Pyrénées-Atlantiques comme dans les autres départements, ce  geste d’apaisement a amené les vétérinaires à écrire à nouveau au préfet pour l’informer qu’ils suspendaient leur menace de grève du mandat sanitaire. Une pétition continue cependant à circuler sur internet afin de leur permettre d’obtenir le plus grand nombre de soutiens possible (stop-marisol-touraine.com).

Pour les pouvoirs publics, la réduction des antibiotiques reste d’actualité, rappelle  Françoise Bussieras. « En cinq ans, les vétérinaires ont diminué leurs prescriptions de 40%. On nous demanderait de réduire encore l’existant de 50% en deux à trois ans. C’est en discussion. Il y a des filières qui  consomment beaucoup de ces médicaments. Cela étant, il est difficile de donner des chiffres. On ne sait pas encore ce qui est nécessaire, et ce qui est superflu. C’est la raison pour laquelle nous proposons qu’un état des lieux soit fait : un monitoring enregistrant toutes les délivrances effectuées par filières. »

Comme ses collègues, la présidente du syndicat continue toutefois  à estimer que la mesure qui a été envisagée relève d’une « profonde méconnaissance » du métier de vétérinaire. Une profession qui n’est pas liée aux mêmes contraintes économiques que celles relevant de la santé humaine. De même, elle juge peu efficace une proposition du ministère de la Santé de plafonner à 15% les marges pratiquées sur les antibiotiques dits critiques. « Une telle mesure ne manquerait pas  de poser problème en raison  des charges supportées par nos structures. Par ailleurs, je ne pense pas qu’une baisse des prix des médicaments soit de nature à limiter leur consommation»


Par

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
591
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires