03/07/15 : Le tribunal correctionnel de Bordeaux a relaxé la juge Isabelle Prévost-Desprez qui était poursuivie pour « violation du secret professionnel » dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Bettencourt.

02/07/15 : La deuxième partie du festival de jazz "Des rives et des notes" organisé à Oloron-Sainte-Marie (64) se poursuit jusque dimanche avec Gogo Penguin Trio, le duo G. Privat-S. Troupé, J. Schwarz Bart , Ester Rada et Roy Hargrove + d'info

02/07/15 : Fortes chaleurs en Lot-et-Garonne : déclenchement du niveau 3 « alerte canicule » du plan départemental de gestion de la canicule et recommandations sanitaires.

01/07/15 : Michelle Lacoste, Conseillère départementale du Nord Libournais, Présidente de la commission culture, vient d’être élue Présidente de l’Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel (I.D.D.A.C.).

01/07/15 : Le maire de Bayonne a décidé de porter plainte après qu'une fuite de gaz ait été détectée mardi, dans une zone de triage, sur deux wagons chargés de 55 tonnes d'acide nitrique et provenant de l'usine Yara, sur le bassin de Lacq.

30/06/15 : En Lot-et-Garonne, déclenchement du 1er niveau du dispositif de gestion des épisodes de pollution (la procédure d'information et de recommandations). En effet, un épisode de pollution atmosphérique à l’ozone a été enregistré du aux fortes chaleurs.

30/06/15 : Pour découvrir et s'initier au sport, le Conseil départemental et la commune de Villeneuve-sur-Lot organisent la manifestation « ID'sports », le dimanche 5 juillet au château de Rogé à Villeneuve-sur-Lot.

30/06/15 : Education. A Villeneuve-sur-Lot, l'école élémentaire Ferdinand Buisson ne connaîtra pas de fermeture de classe à la rentrée et l'école élémentaire Jean-Jaurès disposera d'une nouvelle classe.

30/06/15 : Musique. Les lauréats de la Bourse aux Projets Jeunes Citoyens de Val de Garonne Agglomération offrent une performance de musique électronique live baptisée « Boîte Noire » le dimanche 5 juillet à 20h30 au Petit Théâtre de Marmande (47). Entrée libre

30/06/15 : Les innovations en faveur de la transition énergétique présentées dans les locaux de Domolandes (40) jeudi 2 juillet+ d'info

27/06/15 : Les socios bayonnais par un vote écrasant (78%) ont refusé la fusion. Retour case départ avec le retour du président Sallagoity qui avait accompagné la mutation de l'Aviron en club pro en 1999 avant d'être conduit vers la sortie à l'ère Afflelou.

27/06/15 : La Chambre de commerce de la Dordogne lance son portail de financement participatif « Dordogne Impulse », une solution pour les entreprises qui souhaitent faire du buzz autour de leurs projets et obtenir des fonds pour les réaliser. + d'info

26/06/15 : Accueilli ce matin en Béarn par Turbomeca, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a eu une pensée émue pour la victime de l'attentat commis dans l'Isère. Il a souhaité que les Français restent sereins et déterminés face au terrorisme.

25/06/15 : Avec un coût au kilomètre de 14,8 centimes, l'A 65 entre Langon et Pau arrive au 3e rang des autoroutes les plus chères de France,selon un classement établi par Linternaute.com . Elle se situe derrière l'A1 (52 cent./km) et l'A19 (15,1 cent./km).

25/06/15 : Une dizaine de bouquetins ibériques originaires de Sierre de Guadarrama, près de Madrid, vont être lâchés demain à Cauterets (65). Le parc national des Pyrénées propose sur son site Internet de parrainer des bouquetins et d'assister à leur lâcher + d'info

25/06/15 : Sergent Garcia et Max Romeo figurent parmi les hôtes du festival Pyrène qui se déroulera les vendredi 3 et samedi 4 juillet à Bordes (64). Celui-ci mettra l'accent sur les musiques latino et le reggae. + d'info

25/06/15 : La foire-exposition de Pau, qui aura lieu du 5 au 13 septembre, mettra l'accent sur les activités liées au cheval. Une manière de rappeler que cette ville possède le deuxième centre d'entrainement français après Chantilly.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 03/07/15 | Coop de France Aquitaine accompagne la réforme territoriale

    Lire

    Lors de l'assemblée générale de Coop de France Aquitaine ce 2 juillet, Jean-Pierre Raynaud son Président a évoqué le projet de regroupement entre Coop de France Aquitaine, Coop de France Limousin et Coop de France Poitou-Charentes au 1er janvier 2016, dans le pas de la réforme territoriale tout en annonçant qu'il n'avait pas l'intention de postuler au futur poste de Président de la nouvelle entité issue de cette fusion. En Aquitaine, il est à la présidence depuis 2001, prenant à l'époque la suite du landais Jacques Castaing.

  • 02/07/15 | Une nouvelle tête à la direction de l'IDDAC

    Lire

    Michelle Lacoste, Conseillère départementale du Nord-Libournais et présidente de la commission en charge de la culture, vient d'être nommée à la tête de l'IDDAC (Institut de Développement Artistique et Culturel). Comme son nom l'indique, son but est de soutenir l'action culturelle du département au travers des différents plans initiés par le Conseil départemental de la Gironde. Le financement du Département, à hauteur de 1,85 million d'euros, représente 79% du budget de l'IDDAC.

  • 01/07/15 | Wagons d'acide nitirique : le maire de Bayonne porte plainte

    Lire

    Le maire de Bayonne a porté plainte après qu'une fuite de gaz ait été détectée mardi, sur une zone de triage RFF, sur deux wagons chargés de 55 tonnes d'acide nitrique et provenant de l'usine Yara, dans bassin de Lacq. Le trafic ferroviaire passagers et fret avait été interrompu.Les services de secours, arrivés dix minutes après le signalement de l'incident, avaient établi un périmètre de sécurité autour de la gare à hauteur du quartier Saint-Bernard. Les mesures de toxicité de l'air s'étaient avérées négatives. Les wagons ont été récupérés par Yara.

  • 01/07/15 | Passeports biométriques sur rendez-vous à Villeneuve/Lot

    Lire

    Le service municipal de l'Etat-civil est équipé d'une station biométrique qui permet de délivrer les passeports du même nom. Ils comportent la photographie du demandeur ainsi que ses empreintes digitales, numérisées sur une puce électronique. A compter du 1er juillet, cette formalité s'effectuera uniquement sur rendez-vous. Horaires d'ouverture : lundi, mardi, jeudi, vendredi : 8h30-12h30 et 13h30-17h / mercredi et samedi : 8h30-12h30. Renseignements au 05 53 41 53 40.

  • 01/07/15 | Bayonne: L'Urssaf en visite sur l'énorme chantier d'Ikea

    Lire

    Mardi matin, l'Urssaf avec une grosse artillerie d'agents, de gendarmes et de policiers, a effectuée une visite surprise -en présence de la presse- des entreprises qui travaillent sur les 56 hectares du chantier d'Ikea. 95 entreprises, dont 10 étrangères, ont été contrôlées, 415 salariés entendus. Au final de l'opération, 20% il a été constaté des anomalies dans 20% des entreprises consultées. Rappelons que situé au carrefour des autoroutes A63 et A64, le magasin principal ouvrira le 26 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Agriculture | Les vétérinaires se mobilisent contre l'orientation sanitaire de la loi d'avenir de l 'agriculture

08/10/2013 | Il y a de la grogne dans l'air parmi les 10.000 vétérinaires de France, le ministère de la Santé remettant en question une partie de leur mission thérapeutique

Le vice président de la FNSEA Pascal Ferrey et le président du Syndicat national des vétérinaires d'exercice libéral Pierre Buisson

Les vétérinaires...Une profession libérale dont les missions ne font pas les gros titres des journaux mais qui pourrait bien faire parler d'elle en recourant, si elle n'est pas entendue, d'ici le 30 octobre, à une manière de grève de ses interventions sanitaires, à travers les missions de prophylaxie obligatoire qui lui sont confiées. A l'origine de cette grogne dont nous avions aperçu les prémisses lors du Space, le mois dernier à Rennes, le contenu de la loi d'avenir pour l'agriculture.

En effet, celle-ci, à l'initiative du ministère de la santé a le projet de soustraire au vétérinaire, prescripteur, la délivrance des médicaments qu'il assure aujourd'hui. Vrai problème pour une profession qui s'est vue reconnaître, voilà plus de trente ans, une sorte de délégation de service public et qui l'a exercée à la satisfaction générale, et notamment de celle des éleveurs de ce pays. Problème qui peut devenir lourd de conséquences, en particulier en milieu rural où on imagine sans peine les délais de mise en œuvre thérapeutique. Et décourager une profession de s'investir auprès des éleveurs, elle dont les revenus dépendent, désormais, beaucoup plus des soins apportés aux animaux de compagnie qu'aux animaux d'élevage. Décryptage avec Jean-Yves Gauchot vétérinaire au Bugue, en Dordogne, président de l'Association Vétérinaire Equine Française et représentant de son syndicat, le SNVEL, au Comité Régional d'Orientation de la Politique Sanitaire d'Aquitaine.

Nous sommes insultés...

Jean-Yves Gauchot n'y va pas par quatre chemins pour qualifier l'attitude du ministère de la Santé et les orientations qu'il entend imposer dans le contenu de la loi d'avenir sur l'agriculture, dont la discussion va s'engager à l'Assemblée Nationale: " Nous sommes insultés!" affirme t-il, péremptoire, au sortir du CROPSAV, le Comité Régional d'Orientationde la Politique Sanitaire qui se tenait, ce 7 octobre à Bordeaux, en préfecture, sous la présidence du préfet d'Aquitaine lui-même. J'ai fait valoir notre totale opposition à ce découplage que représenterait la séparation entre prescription et délivrance des médicaments et j'ai quitté la réunion après que le préfet m'ait écouté, s'engageant à faire remonter nos préoccupations au premier ministre."

A l'origine du bras de fer qui se profile l'article 20 du projet de loi qui "prévoit la limitation de la délivrance des antibiotiques d'importance critique". Une orientation qui a connu, déjà, avant tout texte de loi, un début de mise en pratique très significatif puisque, selon les derniers chiffres connus, leur prescription a baissé depuis 18 mois de 30%. " Depuis deux ans nous travaillons efficacement et notamment beaucoup avec les éleveurs; c'est la suite logique des demandes formulées par le précédent ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire, qui avait souhaité que nous atteignions une réduction de 25%." Une prise de conscience partagée qui est née d'un constat mondial, et en particulier européen, sur les conséquences de l'usage massif des antibiotiques. C'est ainsi qu'a été élaboré un plan national de réduction des risques d'antibiorésisatance en médecine vétérinaire, Ecoantibio 2017, dont le pilote est le ministère de l'Agriculture. Les premiers  résultats apparaissent donc probants, avec le pourcentage annoncé. L'incompréhension est donc d'autant plus grande dans les rangs de la profession vétérinaire. Celle-ci ne manque pas d'y voir une volonté d'aller au-delà du "découplage sur les antibiotiques critiques" et de mettre fin à un système qui fonctionne et qui a l'aval des éleveurs. "Le maintien de la mission sanitaire du vétérinaire de proximité dans les territoires ruraux passe par la délivrance du médicament déclare Jean-Yves Gauchot. Imaginez, ajoute-t-il, un éleveur qui nous sollicite, un week end, pour voir une vache ou un cheval malades après un premier traitement et à qui on va devoir dire: cherchez un pharmacien pour délivrer un médicament..." Pierre Buisson, le président du Syndicat National  des Vérinaires le rappelait récemment, à Rennes, aux cotés de Pascal Ferrey, le vice-président de la FNSEA et éleveur lui-même: " La vision que l'on a de l'organisation en santé humaine n'est nullement transposable au règne animal. En effet on peut dire que le vétérinaire est à la fois médecin de ville, urgentiste et médecin hospitalier..."

Le débat promet d'être d'autant plus vif que la dimension de prévention à laquelle l'Etat est attaché à travers la réalisation d'une visite annuelle dans chaque élevage est assumée par les vétérinaires. " Nous sommes en France dans une démarche de progrès rappelle Pascal Ferrey et nous risquons de ne plus avoir assez de vétérinaires avec d'autres conséquences négatives pour nos territoires."

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
245
Aimé par vous
6 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Guillaume | 08/10/2013

Ce qui est tragique, c'est encore une fois la volonté électoraliste de nos "élus" : Décapiter une profession de 15000 praticiens, pour la majorité indépendants (donc non syndiqués, non grévistes, pacifistes par idéologie) c'est très facile, et n'aura que peu de conséquences aux prochaines élections. Et, lorsque la contre-productivité de ces mesures apparaîtra au grand jour, il sera trop tard : les vétérinaires, dont l'appellation même est déjà reniée par le gouvernement (disparition récente des termes "Directions des Services Vétérinaires" ou "Ecoles Nationales Vétérinaires)" auront déserté le milieu rural et laissé des éleveurs en perdition sans aucun suivi sanitaire. D'ailleurs, à terme, la volonté n'est-elle pas de faire totalement disparaître l'élevage français, de qualité mais onéreux, au profit de l'importation exclusive de viande de merde à bas prix, en provenance de l'hémisphère sud ? Ceci profiterait en effet bien plus aux actionnaires financiers de gros groupes de l'IAA qui cherchent à renverser le système traditionnel actuel, où les maigres revenus sont répartis entre tous les acteurs de la filière...

Balzat | 26/10/2013

Qu'ils n'ai plus le droit de prescrire des médicaments n'est pas normal par contre, qu'il y ait un veto contre les pharmaciens pour leur éviter de vendre des médicaments humains, moins chers, à usage vétérinaire, ce n'est pas normal non plus. Mon exemple, mon chien a un problème de thyroïde, il est soigné avec du Forthyron qui vaut très cher alors que le médicament humain, qui a exactement la même molécule, seul le dosage change, ne doit pas être donné par les pharmaciens sous peine d'être poursuivis en justice par les vétérinaire. Je me suis renseignée auprès de quelques vétérinaires et médecins qui m'ont assuré qu'il n' y avait pas de différence si ce n'est...le prix! comment font les personnes seules avec peu de moyens? Doivent-elles abandonner leur animal car elle ne peuvent pas assurer les traitements? N'y a t-il pas assez d'animaux abandonnés sans raison? Les vrais sujets sont les animaux pas le fric que certains peuvent se faire sous leur dos.

Luc Jardi | 27/10/2013

Il y a aussi une explication beaucoup plus simple. Qui possède le lobby le plus fort à l'assemblée et au senat? les vétérinaires ou les pharmaciens? L'exclusivité de délivrance d'antibiotique vétérinaire représente une mane compensatoire pour les pharmaciens qui perdent peu à peu en marge sur les precriptions humaines à cause de l'arrivée de ventes de médicament sur l'internet d'une part et des marges ressérées imposées pour la maitrise des dépenses publiques de santé. Malheureusement si cette manifestation veut avoir un minimum d'écho il faudrait qu'elle se fasse devant l'assemblée un jeudi de préférense car les séances sont télévisées et donc nos chers élus seraient présent ou, par un bocage total des controles sanitaires à Rungis...C'est à ce pris que nous seront entendus.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

Pendant l’assemblée générale, Francis Massé et Pierre Pouget sont revenus sur l’engagement de la Safer au service de l’installation et de la transmission Agriculture | 30/06/2015

Les Safer devront s’adapter à la nouvelle régionalisation

A droite Thierry Bauchiero reçoit ses collègues fraisiculteurs sur sa ferme Agriculture | 21/06/2015

Innov'action: Un outil de pilotage de l'irrigation en fraise hors sol pour économiser l'eau

La serre photovoltaïque couvre un hectare de terrain Agriculture | 26/06/2015

Innov'action : du bio dans une serre photovoltaïque à Sainte-Livrade

La production porcine du sud-ouest à la recherche d'un nouveau souffle Agriculture | 21/06/2015

Le porc du sud-ouest cherche un nouveau souffle

Serge Bousquet-Cassagne Agriculture | 21/06/2015

Serge Bousquet-Cassagne : « On est chez les fous ! »

A l'intérieur de la canetonière de Xavier Comet à Souprosse dans les Landes Agriculture | 18/06/2015

A Souprosse: l'innovation met une bonne ambiance chez les canetons

Jean-Pierre Raynaud et Eric Dulong Agriculture | 15/06/2015

CEB et l'APrAA signent pour ancrer Vinipro 2016 dans une nouvelle dimension

Récolte de chanvre en Dordogne Agriculture | 14/06/2015

Le chanvre, un pari sur l'avenir dans le Sud Ouest

Le Maurian du lycée agricole de Blanquefort entièrement restructuré et embelli et modernisé Agriculture | 13/06/2015

Blanquefort: le lycée agricole comme un "campus" agroviticole

En Aquitaine, les coopératives cultivent aussi leurs différences Agriculture | 13/06/2015

En Aquitaine, les coopératives cultivent aussi leur différence

Innov'action dans les Pyrénées-Atlantiques : des brebis hyper-branchées Agriculture | 11/06/2015

Innov’action dans les Pyrénées-Atlantiques : des brebis hyper branchées

Démonstration en cours dans le champ de maïs bio de Jean-Christophe Juste à Belhade Agriculture | 11/06/2015

Innov'action: Le binage, l'avenir du désherbage... mais pas sans GPS!

Remise du label en présence des officiels Agriculture | 07/06/2015

Villeneuve-sur-Lot labellisée « Territoire Bio Engagé »

Exemple d'innovation dans les champs: les robots qui déserbent seuls. Ici le robot Oz de la société Naïo Techonogies, destiné aux exploitations maraîchère Agriculture | 04/06/2015

Innov'Action : 4 évènements et 13 « fermes ouvertes » donnent à voir l'innovation aux champs

295 000 visiteurs sont passés par le Hall 4 de la Foire exposition à l'occasion du Salon de l'agriculture 2015 Agriculture | 28/05/2015

Salon de l'Agriculture 2015, l'heure d'un bilan... de qualité

Les représentants des filières ovines aquitaine, limousine et picto charentaise, se sont retrouvés au Salon de l'Agriculture Aquitaine Agriculture | 19/05/2015

Grand Sud-Ouest: ça bouge pour la filière ovine

Assises de l'Origine 2015: ''Frontières de l’origine ou origine sans frontière ? Concept culturel ou approche marketing ?'' Agriculture | 17/05/2015

Pas de frontières pour les Assises de l'Origine

Yannick Francès et Alain Rilievo qui est sous le coup de deux procédures judiciaires Agriculture | 15/05/2015

Une association périgourdine de défense des agriculteurs

Alain Rousset a parcouru les allées aux côtés des deux autres présidents de région Agriculture | 09/05/2015

Salon de l'agriculture 2015 : l'Aquitaine fait sa star