Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

  • 19/01/22 | Olympiades des Métiers : pluie de médailles pour les jeunes néo-aquitains

    Lire

    La finale nationale de la 46ème édition des Olympiades des métiers s'est tenue à Lyon du 13 au 15 janvier. La Nouvelle-Aquitaine revient avec une belle moisson de récompenses. Sur les 47 participants néo-aquitains, ils sont 31 jeunes en formation à en revenir avec médaillés dont 12 Girondins, 5 Landais, 4 Corréziens, 3 Haut-Viennois, 2 Charentais, 2 Basques, 2 Viennois et 1 Lot-et-Garonnais ! Au total : 7 médailles en or, 6 en argent, 13 en bronze sans oublier l'attribution de 5 médailles d’excellence.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Limoges métropole: l'espace test maraîchage bio a démarré

24/10/2019 | Au total trois maraîchers vont pouvoir tester leur activité agricole à Verneuil sur Vienne. Un dispositif qui entre dans le cadre du projet de ceinture maraîchère de Limoges métropole.

1

Economie locale, circuits courts, biodiversité, emploi agricole, foncier... Autant de sujets traités à travers la préservation ou reconstitution des ceintures maraîchères dont se saisissent de plus en plus de villes et agglomérations. Exemple à Limoges (Limoges Métropole) qui, constatant tout à la fois, un important déficit de production maraîchère sur son territoire et une demande croissante des consommateurs, s’est engagée dans un projet de renforcement de sa ceinture maraîchère péri‐urbaine et d’accompagnement des producteurs locaux dans le développement de débouchés, prioritairement en restauration collective. Pour ce faire a été notamment mis en place un espace test agricole en maraîchage biologique "Pouss & bio".

A Limoges Métropole, le projet de « ceinture maraîchère » a pour ambition de développer les filières alimentaires de proximité en déployant des actions visant tout à la fois « le renforcement des productions locales, l'optimisation des circuits de distribution, le développement de l'approvisionnement en produits locaux des consommateurs et la restauration hors domicile ». Pour ce faire, un Projet Alimentaire de Territoire a été élaboré en novembre 2017, qui comprend, outre une stratégie foncière pour faciliter l'installation et un effort de structuration des filières de proximité, la création d’un pôle d’activités dédié au maraîchage.

"Favoriser l’installation pérenne de porteurs de projet sur le territoire"
Installé sur 15 ha à Verneuil sur Vienne, ce « pôle maraîchage » intègre notamment un espace test agricole en maraîchage biologique, mettant à disposition des bénéficiaires 1 ha de terre, une serre de 500 m2, des moyens de stockage et un accès à l'eau pour irriguer. Pouvant accueillir jusqu'à trois « apprentis » maraîchers pour une durée de 1 à 3 ans, l'espace test "Pouss & Bio" accueille officiellement le premier d'entre eux, Carlos Campos Bonnet, depuis juillet 2019.
Ce trentenaire en reconversion professionnelle a débuté ses plantations de pommes de terre en juin dernier et cultive actuellement la moitié de sa surface ainsi que sa serre en divers légumes. Il vend sa production à Nieul, sur la place principale, tous les jeudis à la sortie de l'école et en début de soirée. Des ventes sont également prévues aux restaurants scolaires de Verneuil et de Nieul. Outre le fait de « tester » le métier de maraîcher, un tel dispositif permet en effet aussi aux producteurs qui en bénéficient de développer une clientèle et des marchés avant de se lancer en dehors de l'espace test.
Avec ce nouveau dispositif, les objectifs sont de « favoriser l’installation pérenne de porteurs de projet sur le territoire par le test, d’être le support d’action sociale et solidaire par le maraîchage ou les circuits de proximité et enfin de dynamiser le développement économique des producteurs en place », confirme les responsables à Limoges. Et pour mettre toutes les chances de leurs côtés, les porteurs de projets bénéficient également d’un accompagnement technique, humain, administratif et comptable de la chambre d’agriculture de la Haute‐Vienne, de l’association Paysans dès demain et de BGE Limousin.

Divers aménagements mis en oeuvre et d'autres à venir
Outre les trois serres de maraîchage, divers aménagements ont également été mis en œuvre sur l’espace test dans le souci d'une utilisation confortable des lieux. Les maraîchers disposent ainsi d’un tracteur commun et d’outils tractés, d’un bungalow commun (pour se restaurer, réaliser des démarches administratives, etc.), d’un container frigorifique commun et de containers individuels de stockage (petit matériel…) ainsi que d'un tunnel multi abris leur permet de stocker du gros matériel agricole et abrite la cuve/pompe à fuel.
Et d'ici la fin de l'année sont encore prévues la création d’une clôture de type « haie de Benjès », l’aménagement de toilettes sèches, l’installation de trois cuves de récupération d’eau de pluie individuelles et enfin des raccordements intra parcellaire pour l'irrigation. Coût total de l'opératon pour Limoges Métropole : 481 000 € T.T.C. "dont 110 000 € pour l'achat du terrain, 220 000€ pour les différents travaux de voirie, branchement de réseaux et desserte et enfin 151 000€ pour l’outillage mis à disposition".

Appel à candidature toujours ouvert
En contrepartie de ces différents avantages, les porteurs de projets doivent quant à eux s’acquitter d’un montant forfaitaire lié à cette mise à disposition, et évolutif de façon croissante chaque année pour se rapprocher des coûts réels en dernière année. Par ailleurs, ils doivent fournir la restauration scolaire à hauteur de 20 % de leur production. Enfin, les consommables (semences, fertilisation…) sont à leur charge.

Quant à Carlos Campos Bonnet, il souhaite désormais travailler plus de surface sur la place donnée par l'espace test pour conforter les quantités produites et tester l'activité de transformation de légumes.
Un autre porteur de projet doit prochainement rencontrer la commission de sélection de Limoges Métropole, mais l'espace test pouvant accueilir trois maraîcher, l'appel à candidature reste ouvert pour qui voudrait se lancer dans l'aventure du maraîchage en Haute-Vienne. Renseignements : 05 55 42 25 81 ou par mail : elodie_blanchard@agglolimoges.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Limoge Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
8622
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr