Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/11/19 : La Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde lance un SOS: elle a un "urgentissime" besoin de chauffeurs poids lourds bénévoles pour la journée de collecte du vendredi 29 novembre. Contact Régis Pauget, responsable collecte: 06 86 55 47 76

21/11/19 : Il y aura forcément un club périgourdin en 32e de finale de la coupe de France de football. Le Bergerac Périgord Football Club (N2), qui a sorti Clermont, recevra le Trélissac (N2), lors du 8e tour. Le match est prévu 7 ou le 8 décembre.

21/11/19 : Dordogne : Un exercice de sécurité civile a lieu ce jeudi entre 20 h et 23 h à l'usine Polyrey de Baneuil classée Seveso 2. Le but est de tester l'organisation de l'entreprise, la transmission de l'alerte et la réactivité des services de sécurité.

20/11/19 : Charente-Maritime : La Rochelle et 11 communes du littoral de St Agnan à la Presqu'ile d'Arvert viennent d'être reconnue en état de catastrophe naturelle suite aux mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse entre le 01/10/18 et le 31/12/18.

20/11/19 : Lors du dernier conseil municipal de Bordeaux, qui s'est réuni ce mercredi 20 novembre autour des orientations budgétaires, le maire Nicolas Florian a assuré qu'il n'y aurait pas d'augmentation des impôts locaux ni en 2020 ni durant le mandat à venir.

20/11/19 : Du 26 au 29/11 à Vesoul (70), se tiennent les finales nationales des Meilleurs jeunes boulangers de France et du Trophée des Talents du Conseil et de la Vente en Boulangerie-Pâtisserie. Mathieu Perrenx et Samuel Roussiaud y représenteront les Landes!

20/11/19 : Compte tenu des conditions d'enneigement exceptionnellement bonnes de cette fin d'année 2019, les stations de Gourette et La Pierre Saint Martin annoncent leur ouverture anticipée pour le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre

19/11/19 : À l’occasion de la 9ème édition des Foulées Littéraires de Lormont, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France de football, Raymond Domenech sera présent le samedi 30 novembre, de 11h30 à 12h30, lors de l’inauguration.

18/11/19 : Le Pôle Environnement Nouvelle-Aquitaine organise le 3 décembre à Artigues-près-bordeaux une journée technique sur le thème de la prise en compte de la biodiversité dans les projets des industriels et des collectivités. + d'info

17/11/19 : Charente-Maritime : l’équipe du festival de documentaire Sunny Side of the Doc ont annoncé ce week-end le décès soudain de son commissaire général et cofondateur Yves Jeanneau, survenu le 14 novembre à La Rochelle, à l’âge de 69 ans.

16/11/19 : Nouvel exploit des Bergeracois, lors du 7e tour de la Coupe de France de Football : le Bergerac Périgord FC, club de national 2, a éliminé ce samedi après midi, le club de Clermont, pensionnaire de Ligue 2 et actuellement sixième au classement.

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/11/19 | Aide aux personnes sans-abris : Toit à Moi s’implante à Bordeaux

    Lire

    L'asso Toit à Moi achète des appartements pour y loger des personnes sans abris et assurer leur accompagnement personnalisé et régulier pour se reconstruire et définir un projet de vie. Des citoyens parrains et marraines font des dons réguliers permettant de financer l’achat des appartements ; des mécènes financent le fonctionnement de l’asso et notamment l’accompagnement des personnes, et des bénévoles participe à cet accompagnement. Sur la métropole bordelaise, 3 appartements ont ainsi pu être acquis à Bordeaux, Bègles et Lormont et accueilleront dans les prochaines semaines des personnes sans abris. Pour participer au projet: www.toitamoi.net/fr

  • 21/11/19 | Quatre Maisons France Service labellisées en Charente

    Lire

    Le 1er janvier 2020, 4 maisons de services vont être labellisées Maisons France Services en Charente. Il s’agit des Maisons de Montmoreau, Saint-Séverin, Barbezieux et Montemboeuf. L’objectif de la préfète est de permettre aux 20 maisons de services qui existent déjà d’intégrer le réseau France Services.

  • 21/11/19 | Bordeaux : des scientifiques cherchent Montaigne

    Lire

    Jusqu'au 22 novembre prochain,une équipe composée d'archéo-anthropologues, d'historiens et d'une paléo-généticienne est à l'oeuvre dans les sous-sols du musée d'Aquitaine, à Bordeaux. Leur objectif : déterminer si le tombeau et le crâne découverts sur place sont bien ceux du philosophe Michel de Montaigne décédé en 1592 et pour lequel des doutes subsistent sur l'emplacement de sa dépouille. La mairie précise ainsi que "les études lancées comprendront notamment l’examen du tombeau, des recherches d'archives et l’analyse génétique des restes osseux".

  • 21/11/19 | AirB&B: les hôteliers français participeront-ils l'organisation des JO 2024?

    Lire

    Nous avons fait part dès mardi dans le Grand entretien d'Aqui de l'indignation du président de l'Union des métiers et industries de l'hôtellerie Roland Heguy en apprenant à Biarritz le partenariat tissé entre le comité d'organisation des JO 2024 à Paris et la plateforme AirB&B. Ce, la veille du début de son congrès national. La réplique ne s'est pas faite attendre, les hôteliers français, dans ce cas, ont décidé ce mercredi de suspendre leur participation à leur organisation.

  • 20/11/19 | Brive et Limoges labellisées « Terre de Jeux » pour les JO 2024

    Lire

    A l’occasion du 102ème Congrès des Maires, la ville de Brive et celle de Limoges ont été labellisées « Terre de Jeux ». Cela vont leur permettre de s’associer à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 et d’être sur le catalogue des sites d’entraînements diffusés aux comités olympiques et paralympiques nationaux. Ces 2 villes s'engagent au quotidien à favoriser la pratique sportive sur leur territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Limoges métropole: l'espace test maraîchage bio a démarré

24/10/2019 | Au total trois maraîchers vont pouvoir tester leur activité agricole à Verneuil sur Vienne. Un dispositif qui entre dans le cadre du projet de ceinture maraîchère de Limoges métropole.

Ceinture maraîchère Limoge métropole - espace agricole maraîchage bio

Economie locale, circuits courts, biodiversité, emploi agricole, foncier... Autant de sujets traités à travers la préservation ou reconstitution des ceintures maraîchères dont se saisissent de plus en plus de villes et agglomérations. Exemple à Limoges (Limoges Métropole) qui, constatant tout à la fois, un important déficit de production maraîchère sur son territoire et une demande croissante des consommateurs, s’est engagée dans un projet de renforcement de sa ceinture maraîchère péri‐urbaine et d’accompagnement des producteurs locaux dans le développement de débouchés, prioritairement en restauration collective. Pour ce faire a été notamment mis en place un espace test agricole en maraîchage biologique "Pouss & bio".

A Limoges Métropole, le projet de « ceinture maraîchère » a pour ambition de développer les filières alimentaires de proximité en déployant des actions visant tout à la fois « le renforcement des productions locales, l'optimisation des circuits de distribution, le développement de l'approvisionnement en produits locaux des consommateurs et la restauration hors domicile ». Pour ce faire, un Projet Alimentaire de Territoire a été élaboré en novembre 2017, qui comprend, outre une stratégie foncière pour faciliter l'installation et un effort de structuration des filières de proximité, la création d’un pôle d’activités dédié au maraîchage.

"Favoriser l’installation pérenne de porteurs de projet sur le territoire"
Installé sur 15 ha à Verneuil sur Vienne, ce « pôle maraîchage » intègre notamment un espace test agricole en maraîchage biologique, mettant à disposition des bénéficiaires 1 ha de terre, une serre de 500 m2, des moyens de stockage et un accès à l'eau pour irriguer. Pouvant accueillir jusqu'à trois « apprentis » maraîchers pour une durée de 1 à 3 ans, l'espace test "Pouss & Bio" accueille officiellement le premier d'entre eux, Carlos Campos Bonnet, depuis juillet 2019.
Ce trentenaire en reconversion professionnelle a débuté ses plantations de pommes de terre en juin dernier et cultive actuellement la moitié de sa surface ainsi que sa serre en divers légumes. Il vend sa production à Nieul, sur la place principale, tous les jeudis à la sortie de l'école et en début de soirée. Des ventes sont également prévues aux restaurants scolaires de Verneuil et de Nieul. Outre le fait de « tester » le métier de maraîcher, un tel dispositif permet en effet aussi aux producteurs qui en bénéficient de développer une clientèle et des marchés avant de se lancer en dehors de l'espace test.
Avec ce nouveau dispositif, les objectifs sont de « favoriser l’installation pérenne de porteurs de projet sur le territoire par le test, d’être le support d’action sociale et solidaire par le maraîchage ou les circuits de proximité et enfin de dynamiser le développement économique des producteurs en place », confirme les responsables à Limoges. Et pour mettre toutes les chances de leurs côtés, les porteurs de projets bénéficient également d’un accompagnement technique, humain, administratif et comptable de la chambre d’agriculture de la Haute‐Vienne, de l’association Paysans dès demain et de BGE Limousin.

Divers aménagements mis en oeuvre et d'autres à venir
Outre les trois serres de maraîchage, divers aménagements ont également été mis en œuvre sur l’espace test dans le souci d'une utilisation confortable des lieux. Les maraîchers disposent ainsi d’un tracteur commun et d’outils tractés, d’un bungalow commun (pour se restaurer, réaliser des démarches administratives, etc.), d’un container frigorifique commun et de containers individuels de stockage (petit matériel…) ainsi que d'un tunnel multi abris leur permet de stocker du gros matériel agricole et abrite la cuve/pompe à fuel.
Et d'ici la fin de l'année sont encore prévues la création d’une clôture de type « haie de Benjès », l’aménagement de toilettes sèches, l’installation de trois cuves de récupération d’eau de pluie individuelles et enfin des raccordements intra parcellaire pour l'irrigation. Coût total de l'opératon pour Limoges Métropole : 481 000 € T.T.C. "dont 110 000 € pour l'achat du terrain, 220 000€ pour les différents travaux de voirie, branchement de réseaux et desserte et enfin 151 000€ pour l’outillage mis à disposition".

Appel à candidature toujours ouvert
En contrepartie de ces différents avantages, les porteurs de projets doivent quant à eux s’acquitter d’un montant forfaitaire lié à cette mise à disposition, et évolutif de façon croissante chaque année pour se rapprocher des coûts réels en dernière année. Par ailleurs, ils doivent fournir la restauration scolaire à hauteur de 20 % de leur production. Enfin, les consommables (semences, fertilisation…) sont à leur charge.

Quant à Carlos Campos Bonnet, il souhaite désormais travailler plus de surface sur la place donnée par l'espace test pour conforter les quantités produites et tester l'activité de transformation de légumes.
Un autre porteur de projet doit prochainement rencontrer la commission de sélection de Limoges Métropole, mais l'espace test pouvant accueilir trois maraîcher, l'appel à candidature reste ouvert pour qui voudrait se lancer dans l'aventure du maraîchage en Haute-Vienne. Renseignements : 05 55 42 25 81 ou par mail : elodie_blanchard@agglolimoges.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Limoge Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
3547
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr