Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Malgré le gros temps, Euralis tient bon la barre

08/12/2014 | Une mauvaise météo et une baisse des prix n’ont pas facilité la tâche de la coopérative. Son pôle alimentaire affiche toutefois une belle vitalité

L'école de foie fras Rougié, créée à Lescar par Euralis, pour les chefs cuisiniers

« Ce qui est produit en masse peut être de qualité. Nous nous astreignons à un cahier des charges rigoureux. Car, quand on développe des marques, il est hors de question de faire n’importe quoi ». Le Béarnais Christian Peès, qui préside le groupe Euralis, ne manque jamais une occasion de rappeler son credo. C’est ce qu’il vient encore de faire en présentant les résultats de la coopérative, aux côtés de Pierre Couderc, directeur général. Un exercice qui voit le pôle alimentaire se redresser dans un contexte économique difficile.

D’une manière générale, Euralis  affiche un chiffre d’affaires net  de 1,23 milliard d’euros,  en recul de 86 millions d’euros.  Cette baisse  est liée aux mauvaises conditions météo ainsi qu’au fléchissement des prix dont a pâti la production de  céréales. Par contre, l’activité hors céréales continue à progresser. Fin août, elle enregistrait une hausse de 3,7%.

Cette vitalité  amène le groupe à présenter des "résultats  stables" (1)  si l’on ne tient pas compte de « deux éléments exceptionnels » ayant  pesé sur ses comptes à hauteur de 5 millions d’euros. Tout d’abord,  la dévaluation de la monnaie ukrainienne, le hrvina, dans un pays où le marché semencier est très porteur, mais aussi la fermeture de la structure de transformation du chanvre, Agrofibre, en Haute-Garonne.  Cette production destinée à l’isolation des bâtiments  n’offrait pas de perspectives économiques suffisantes.

Le foie gras et produits traiteurs en pleine formeLe groupe, qui réunit 12 000 agriculteurs et emploie 5 100 salariés, pratique quatre grands métiers. Son pôle alimentaire a le vent en poupe. Sur le marché du foie gras, la marque Montfort a vu son chiffre d’affaires progresser  de 7,3% en un an  dans les rayons des grandes surfaces, où elle arrive désormais à la deuxième place sur le plan national.

Autre réussite :  la marque Rougié, utilisée par les chefs cuisiniers,  est en hausse de 3% sur un marché français de la restauration  pourtant en souffrance.  Très présent à l’international, Euralis  vient par ailleurs de créer en Chine une filière complète destinée au marché intérieur de ce pays, et dans laquelle la coopérative réunit l’ensemble de ses savoir-faire. Dans un premier temps, 250 000 à 300 000 canards vont y être traités.

Enfin, l’activité traiteur Jean Stalaven, qui s’adresse aux bouchers, charcutiers traiteurs, ne cesse de s’accroître. Les produits coupe frais emballés ont vu, comme l’an passé, leur chiffre d’affaires augmenter de 4,5%. Une nouvelle unité de charcuterie  se construit près de Saint-Brieuc pour 7 millions d’euros.

Des céréales qui prennent l’eau

L'activité céréales est en repli de 34% cette année

Malmenée par une pluviométrie record, l’activité céréales du pôle agricole a reculé pour sa part de 34%. Cette situation  a amené la coopérative à « jouer son rôle de solidarité », indiquent les dirigeants d’Euralis  : intervention auprès des banques pour faciliter l’accès aux financements, ristournes doublées aux adhérents, contrats d’achats de céréales proposés à des prix garantis sur trois ans.

Par ailleurs, le soutien apporté à la diversification des cultures, et à l’optimisation des techniques de travail,  s’est poursuivi  afin d’aider les  agriculteurs à s’adapter à la mise en place de la nouvelle Politique Agricole Commune. « Une échéance que l’on a anticipé avec succès » estime Christian Peès. Avant de souligner  l’accent mis par le groupe sur l’innovation. Par exemple avec le système Farmstar Expert, qui permet de gérer les cultures par satellite

Dans le même esprit, un  débouché intéressant est, poursuit-il,  offert aux productions locales dans les magasins Point Vert où « La table des producteurs » enregistre un chiffre d’affaires en hausse de 53%. Sans oublier l’union réalisée entre Euralis et la Coopératives des éleveurs des Pyrénées-Atlantiques (CELPA) afin de développer l’élevage bovin dans le sud-ouest. « Les productions animales, c’est aussi une façon de faire face au risque ».

Semences : l’accent mis sur la rechercheElle aussi perturbée par le mauvais temps , l’activité du pôle Semences n’en a pas moins vu son chiffre d’affaires progresser de 2%. Tandis que les troubles politiques que  l’Ukraine connait en ce moment n’ont pas eu de conséquence sur la filiale que le groupe possède dans ce pays. « L’Europe de l’Est reste un marché en fort développement ».

Là encore, une priorité est accordée à la recherche et au développement. « Les investissements permettent de lancer cette année 34 nouveautés » indiquent les dirigeants. Tout en notant au passage le coup d’accélérateur donné aux nouveaux maïs hybrides dentés tropicaux , « qui restent  très en avance sur leurs concurrents . »

Dans un tout autre domaine, l’année 2014 a enfin été marquée par le partenariat noué avec Sanders. Avec une capacité de production de 380 000 tonnes d’aliments pour animaux, celui-ci permettra, estime-t-on de mieux valoriser la production de céréales locales.

(1) Résultat d’exploitation 2012-2013 : 15 millions, 2013-2014 : 15 millions. Résultat net 2012-2013 : 2 millions, 2013-2014 : - 2 millions ( résultat impacté par des éléments exceptionnels à hauteur de 5 millions).

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
11578
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr