aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/08/17 : La Rochelle : l'Université d'été du PS se tiendra cette année à l'espace Encan dans une version allégée, sous forme de formation : entre 400 et 600 élus sont attendus du 23 au 26 août. Pour la première fois, les militants ne sont pas conviés.

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/08/17 | Une nouvelle régulation dynamique des vitesses sur l’A63

    Lire

    Du 21 au 25 août, l'A63 se dote d’un dispositif de « régulation dynamique des vitesses » pour faciliter l'écoulement du trafic aux heures les plus chargées. Concrètement: la vitesse réglementaire, affichée sur des panneaux lumineux, varie de façon automatique, à la baisse ou à la hausse, en fonction des conditions de circulations. Elle est modulée de 130 km/h à 110 km/h dans le sens nord-sud (entre l’échangeur 24 (Pierroton) et l’A660) et entre 130 km/h et 70 km/h dans le sens sud-nord (entre l'A660 et la rocade bordelaise), par paliers de 20 km/h. La situation normale étant rétablie lorsque le trafic redevient moins dense.

  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | "Mangeons 24": Les cantines scolaires de Dordogne s'approvisionnent en produits locaux

24/04/2012 |

Les cantines scolaires de Dordogne s'approvisionnent en produits locaux

En Dordogne, le nombre de repas servis en restauration collective est estimé à près de 16 millions par an. Depuis un an et demi, la Chambre d'agriculture mène une réflexion sur l'approvisionnement des cantines scolaires, crèches et maisons de retraites en produits locaux de qualité, en quantité suffisante et bio si possible. Cette étude, menée à partir d'expériences locales, notamment en Sarladais, a contribué à la création en septembre d'une société coopérative d'intérêt collectif, Mangeons 24. L'objectif est de sécuriser le revenu des agriculteurs périgourdins

Depuis un an et demi, une trentaine d'exploitants agricoles de l'arrondissement de Sarlat approvisionnent en produits locaux plusieurs écoles primaires, une maison de la petite enfance, un centre de loisirs du secteur. Cette initiative-pilote a donné l'idée aux élus de la Chambre d'agriculture d'aller plus loin et d'envisager la création d'une plate-forme départementale à partir de plusieurs expériences menées sur les différents territoires de la Dordogne.

Actuellement, une cinquantaine de producteurs locaux, bio ou conventionnels, une quinzaine de petits transformateurs (PME et artisans) et des collectivités sont partie prenantes de cette démarche.

«C'est ainsi qu'est née en septembre la SCIC,  société coopérative d'intérêt collectif "Mangeons 24" dont le siège est au Pole interconsulaire.  Cette structure a pour but l'achat et la commercialisation des produits provenant de l'agriculture départementale et de faciliter les échanges  entre les collectivités et les producteurs, en étant l'intermédiaire unique.

Légumes, fruits, viande, laitages...
Toutes les filières sont concernées : légumes, fruits, viande, laitages, en agriculture biologique ou conventionnelle, » explique Magalie Gayerie, agricultrice à Saint Rabier, élue à la chambre d'agriculture et présidente de "Mangeons 24". L'enjeu est économique, social et environnemental car il s'agit à la fois de valoriser la diversité de la production agricole du département et de permettre aux agriculteurs périgourdins de sécuriser leurs revenus.

L'objectif de « Mangeons 24 » est de trouver de nouveaux débouchés pour le milieu agricole à travers les cantines ou les maisons de retraite, des restaurants afin de proposer des produits locaux de qualité à des prix attractifs. C'est la mission d'Aude Liquière, salariée de la SCIC. « La demande est en constante progression. Actuellement, on estime que près de cinq millions de repas sont concernés. » Pour le moment, la plateforme d'approvisionnement n'a pas de dépôt. Les producteurs doivent, chaque semaine, livrer le restaurant scolaire ou la collectivité concernée, ce qui est fastidieux. 

« Un lieu de stockage devrait voir le jour dans les prochaines semaines en Périgord noir. Les choses ne sont pas aisées à mettre en place, mais nous espérons aboutir d'ici début décembre, » précise Aude Liquière. Afin d'assurer un suivi régulier des commandes, trois sites pourraient être créés : un en Sarladais, un à proximité de Périgueux et un en Périgord vert. Un deuxième recrutement est en cours pour la bonne marche de la société  coopérative.

Quelque que soit la denrée produite, les agriculteurs disposeront à terme de lieux aux normes pour la conservation et le conditionnement des produits prêts à la livraison. La plateforme d'approvisionnement départementale, avec ses trois lieux de stockage devrait totalement être opérationnelle, à la rentrée de septembre 2012.


Crédit photo: mairie de Sarlat la Canéda

Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1915
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr