Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Mehdi Maumège, ancien ouvrier agricole, s’est associé avec son ami d’enfance

12/05/2020 |

L'exploitation de Mehdi Maumège

C’est un saut dans l’inconnu pour Mehdi Maumège. Après avoir travaillé treize ans pour plusieurs exploitants, il a décidé de s’installer en s’associant avec son ami d’enfance, un éleveur de limousines. L’exploitation compte désormais un atelier de canards prêts à gaver, une diversification accompagnée par la coopérative La Quercynoise.

Installé depuis un an, Mehdi Maumège a reçu 10 418 canetons huit jours avant le confinement, un premier lot fourni par la coopérative lotoise La Quercynoise. Ce creusois de 33 ans, titulaire d’un Bac Pro en Conduite et gestion d’exploitation agricole, a toujours travaillé dans ce milieu, employé depuis 2006 par le groupement d’employeurs Agri Emploi 23 qui lui a permis de travailler chez trois éleveurs creusois de bovins viande. Ces dernières années, il avait réfléchi à un projet d’installation et envisageait de monter un atelier de poules pondeuses en élevage hors sol, mais n’ayant pas la surface nécessaire, il s’est orienté vers une autre production, le canard gras. « Mes parents ne sont pas du milieu agricole précise ce père de famille, il fallait donc que je m’installe hors cadre familial avec tous les investissements que cela implique. Mon ami d’enfance Fabrice Bournavaud m’a alors proposé de le rejoindre sur son exploitation basée à Maison Feyne, en Creuse qu’il a créée voilà huit ans .»
Depuis le 1er mai 2019, Mehdi Maumège est associé au sein du GAEC des Salesses avec son camarade qui élève 140 limousines sur 150 hectares. Il a diversifié la production en aménageant un atelier de canards prêts à gaver d’une surface de 1 800 m², un investissement de 450 000 euros, financé par emprunt. L’éleveur a également bénéficié de la Dotation Jeune Agriculteur. « J’ai signé un contrat de neuf ans avec la coopérative La Quercynoise qui me fournit les canetons précise-t-il, je les élève durant onze semaines, ils partiront fin mai ou début juin en fonction de la crise sanitaire, pour être acheminés chez des gaveurs. J’ai choisi une production hors sol pour avoir des rentrées d’argent plus régulières par rapport aux bovins viande .» La rotation entre deux lots est programmée toutes les quatorze semaines. Avec à chaque fois, environ 10 000 canetons à nourrir, soit une moyenne de 3,8 lots, Medhi devrait produire plus de 37.500 canards par an. L’activité principale reste cependant l’élevage de limousines, les deux hommes se partagent les tâches, Mehdi seconde son collègue pour les soins aux vaches et vice-versa. « Nous sommes en système broutards explique le jeune homme, nous engraissons les femelles et l’an dernier, nous avons participé à quelques concours de vaches notamment à Limoges et Magnac-Laval avec un 1er prix de section remporté. L’une de nos vaches a été retenue comme suppléante pour le Salon de Paris mais nous n’y sommes pas allés. Le but est de faire connaître l’exploitation et l’ambiance des concours nous plaît beaucoup. Nous avons également gardé quatre veaux pour les vendre comme reproducteurs et peut-être que ce sera un peu plus cette année. »

Un bâtiment adapté en cas de confinement

Pour son installation, Mehdi Maumège a été soutenu par la coopérative La Quercynoise basée à Gramat (Lot) qui l’a conseillé pour la construction de son bâtiment. « Mehdi a opté pour un élevage hors sol, nous avons défini la taille et le volume puis mis en relation avec des entreprises spécialisées explique Jean-Luc Dolique, responsable de production vif, il a finalement choisi une autre entreprise et nous l’avons accompagné pour l’aménagement intérieur. Notre filiale Cap Agri Quercy Service lui a fourni une solution clé en main. » Il fallait respecter les nouvelles règles mises en place suite à l’épidémie d’Influenza aviaire qui prévoit désormais une densité de 5,5 canards par mètre carré contre 7,5 auparavant, soit une baisse de 30 % pour un bâtiment de même surface. « L’objectif est de continuer l’élevage à l’intérieur en cas de nouvelle pandémie grâce à des nouvelles normes par exemple pour l’abreuvement ou la nourriture précise-t-il, des extracteurs d’air renouvellent l’air et assèchent la litière, cela permet de réduire sensiblement la mortalité des animaux. La baisse de densité est bénéfique, nous constatons moins de maladies et nous utilisons moins d’antibiotiques.» Suite à l’arrivée des premiers canetons, le 9 mars, un technicien de la coopérative a rendu visite à Mehdi une fois par semaine les premiers temps pour s’assurer que le démarrage de la production se déroulait sans problème.

Un an après son installation, il est encore trop tôt pour tirer un premier bilan mais l’ancien ouvrier agricole ne regrette pas son choix, malgré le contexte inédit que nous traversons. « Il faut attendre un an pour dresser un bilan chiffré étant donné que je n’ai pas encore vendu les canards estime-t-il, les contraintes horaires sont plus lourdes qu’avant, je n’ai pas un salaire qui tombe tous les mois, mais c’est gratifiant d’être à son compte. Cette crise bouleverse beaucoup de choses, j’espère que les gens comprendront qu’il faut consommer local et de meilleure qualité. Il peut y avoir une prise de conscience.» Ce serait effectivement l’un des enseignements à tirer de cette pandémie.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Mehdi Maumège

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
11814
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Michel Prugue, Alain Rousset et Xavier Fortinon à Haut-mauco dans les locuax du groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 15/01/2021

Crise aviaire : Alain Rousset appelle à "sortir des certitudes"

Julien Denormandie dans les Landes Agriculture | 09/01/2021

Crise aviaire : déjà 600.000 canards abattus dans les Landes, bien d'autres à venir

Signature du Pacte alimentaire Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et Fabienne Bucchio Agriculture | 07/01/2021

Agriculture, transformation et distribution s'engagent sur un Pacte régional de l'alimentation

Les représentants des syndicats Modef et Confédération paysanne en colère contre la gestion de la nouvelle crise Influenza aviaire 2020 Agriculture | 06/01/2021

Influenza aviaire : la fièvre de la colère monte dans les élevages landais

Denis Vicentini Comin Industrie Agriculture | 06/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Denis Vicentini lauréat 2015 (épisode 1/4)

Luc Servant et Cédric Tranquard Agriculture | 20/12/2020

Cédric Tranquard prend l’interim de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, président de la Chambre régionale de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 15/12/2020

Luc Servant élu président de la Chambre régionale d’agriculture

Christophe Congues et Philippe Saux, Président délégué et Directeur général du groupe coopératif Euralis Agriculture | 15/12/2020

Le groupe coopératif Euralis sauve 2020

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes Agriculture | 08/12/2020

Landes : la présence d’influenza aviaire confirmée

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 07/12/2020

Forte suspicion de grippe aviaire dans les Landes

Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque