Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

04/11/2020 | Maintenu, le mois de la Bio permet de dresser un état des lieux des filières, toutes à la hausse

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde

Malgré le confinement, le mois de la Bio est maintenu. Les agriculteurs intéressés par un passage en Bio vont pouvoir continuer à s’informer et à se former tout au long de novembre. Si tous les modes de productions seront évoqués, la « grande culture » sera particulièrement à l’honneur, avec 24 journées prévues sur ce thème dans la région. En tout, quelques 80 fermes ouvrent leurs portes aux professionnels, du maraichage à la viticulture. Plusieurs webinaires a leur intention sont également prévus.

Pour les organisateurs de l’évènement, Interbio, Bio Nouvelle-Aquitaine et la Chambre d’agriculture régionale, l’objectif de l’opération est clair : « Il faut que les agriculteurs qui arrivent en bio ou songent à se convertir comprennent où ils arrivent et quels sont des débouchés de leur territoire ». Pour Interbio, pas question de faire de l’angélisme, il s’agit d’être réaliste autant du point de vue de la technique que sur le plan économique : « Le bio est saturé sur certains marchés en termes de débouchés, alors qu’il y a une grosse demande par ailleurs, en fruits bio en particulier. Il faut bien se renseigner avant de se lancer ».

Le mois de la Bio permet aux agriculteurs d’avoir un début de réponses à l’état du marché. « L’avantage aujourd’hui, c’est qu’on peut bien les accompagner, car on s’est bien structuré depuis la fusion des régions », rassure Edouard Rousseau, le représentant Interbio de Nouvelle-Aquitaine. L’association s’est fédérée en différents  « collèges » de professionnels : producteurs, transformateurs, collecteurs et  organismes de formations. Et chaque filière à sa propre commission, de l’arboriculture à l’élevage, en passant par les plantes aromatiques et médicinales.

Doublé en 5 ans

L’implantation du Bio progresse en Nouvelle-Aquitaine. Les terres en bio ont doublé en cinq ans, et ont progressé de plus de +16 % entre 2018 et 2019. En début d’année, il représentait 7,4 % de la surface agricole utilisée de la région, soit 289 500 hectares. 29 % de ces terres sont en cours de conversion. Pour Julie Pérez, la vice-présidente du GAB17, ces chiffres sont porteurs d’espoir. La Charente-Maritime à elle seule a recensée pas moins de 60 conversions cette année. « Nous avons actuellement 490 fermes bio aujourd’hui et on devrait dépasser les 500 d’ici la fin de l’année », se réjouit l’agricultrice. La Charente-Maritime n’est pas le meilleur élève de la région avec ses 17 000 hectares, mais elle reste le département où les cultures bio sont les plus diversifiés.

Avec plus de 34 000 ha chacun, la Dordogne et le Lot-et-Garonne restent les « meilleurs élèves », talonnés de près par la Gironde, avec un taux de surface agricole bio supérieur à 10%. Le plus grand nombre de conversions se sont d’ailleurs fait ces derniers mois en Gironde, en Dordogne, en Lot-et-Garonne, ainsi que dans les Deux-Sèvres.

Les surfaces conduites en bio ont progressé pour toutes les grandes catégories de cultures. A commencer par viticulture, qui a doublé sa surface de conversion par rapport à 2018. Les légumes frais et les fruits enregistrent la plus grande progression, avec + de 20% de conversion. En légumes, la surface cultivée en région atteint désormais les 500 ha. Les plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM) tirent également leur épingle du jeu avec une progression de +28%, et une grande diversité d’espèces cultivées. Si c’est encore timide comparé à la surface exploitée, on observe un mouvement de fond qui émerge du côté des grandes cultures (+15%) et les surfaces fouragères (+12%). Et ça ne fait que commencer : la demande des consommateurs a doublé en cinq ans. Le confinement a accentué cette tendance, avec +8% de consommateurs selon une étude de l’Agence Bio réalisée durant le premier semestre 2020.

Programme et inscriptions sur www.lemoisdelabio.fr

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Anne-Lise Durif

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6945
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr