Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture, la Mairie et la Métropole de Bordeaux, avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Rentrée syndicale de la FNSEA Nouvelle Aquitaine: Monsieur le président : nos forces et nos faiblesses

30/08/2017 | Visite du président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, au GAEC de Philippe Moinard (président de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine)

Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, en visite sur l'exploitation de Philippe Moinard, président de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine

Mardi 29 août, c'était la première rentrée syndicale pour le nouveau président de FNSEA Nouvelle-Aquitaine, Philippe Moinard. Ce dernier en a profité pour convier tous les acteurs des différentes FDSEA de la région mais aussi le président de la Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et son vice-président en charge de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt au sein de son Groupement Agricole d'Exploitation en Commun (GAEC) de la Lougnolle à Prahecq dans les Deux-Sèvres. Cette réunion de travail du conseil d'administration a permis d'aborder certains sujets sensibles qui inquiètent les agriculteurs de la Nouvelle-Aquitaine, la plus importante région agricole de France et même d'Europe.

A quelques kilomètres de Niort, les familles Moinard et Auzanneau se sont réunies en Groupement Agricole d'Exploitation en Commun depuis 2007 à Prahecq (Deux-Sèvres). Leur exploitation est très diversifiée. Elle produit du lait avec un troupeau de 120 vaches de race Holstein. « La production s'effectue en continu, explique Philippe Moinard, le nouveau président de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine depuis mars. Il y a deux robots de traite. Les vaches y vont quand elles le souhaitent. » Elle sont choyées ces bêtes-là. Hormis les vaches, le GAEC fait des cultures et semences, des poules pondeuses et s'est également penché sur plusieurs sujets importants : la méthanisation et la gestion de l'eau entre autre.

Ce mardi 29 août, il y avait du monde dans cette exploitation. Une soixantaine de personnes venues visiter les lieux. Parmi lesquels des représentants des FDSEA venant de l'ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine. « Au total, il y en a douze, dix présidents sont là, les autres sont excusés et sont représentés par les secrétaires généraux », précise Philippe Moinard. Pour sa première rentrée syndicale à la tête de la FNSEA de Nouvelle-Aquitaine, il a convié un invité particulier Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine accompagné de son vice-président, en charge de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, Jean-Pierre Raynaud.

L'oeuf se vend moins

Philippe Moinard fait visiter sa ferme. Précise différentes choses sur ses installations (méthanisation, réserve d'eau...). Tout en n'oubliant pas les problématiques des agriculteurs. « Nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés financières (revenus faibles), manque de valeur ajoutée lié aux marges pratiquées par la transformation et par la distribution, la crise sanitaire, le manque de confiance des citoyens. » Car le scandale du fipronil l'a touché. Son GAEC possède des poules pondeuses. 6000, élevées en plein air. Les Français se sont mis à douter: « Il faut qu'on enlève tous ces doutes, répond Philippe Moinard. Le fipronil, il s'agit d'un micro problème qui entraîne tout de suite une crise de confiance auprès des consommateurs. » Car c'est un cas à part. Lui produit plus d'un million d’œufs chaque année. Il en vend un tiers en vente directe et le reste est collecté par la société Saintong'Oeuf.

Alain Rousset à l'écoute

Pour Alain Rousset, ce déplacement en Deux-Sèvres participe à l'une de ses nombreuses rentrées. « C'est la rentrée agricole. La semaine prochaine ce sera la rentrée scolaire, sourit le président de la Nouvelle-Aquitaine. Lui qui assure ne pas être « un idéologue ». « Il faut être pragmatique et donner du sens dans l'action politique, poursuit-il. Pour moi participer à ce conseil d'administration de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine, c'était l'occasion d'échanger sur les problèmes des agriculteurs. » Le président a surtout fait quelques annonces. « La région via les lycées produit plus de 25 millions de repas par an. C'est un potentiel énorme pour les agriculteurs. Nous voulons favoriser le circuit-court auprès de ces collectivités. Il faut que tout le monde s'organise dans ce sens et que ce ne soit pas les grandes chaînes de distribution qui viennent me dire qu'elles peuvent faire du circuit-court. » À terme, l'objectif de la Nouvelle-Aquitaine est de s'approvisionner à hauteur de 60% en circuit-court et 20% de bio pour les cantines de ses lycées. Une réunion de travail devrait être proposée rapidement par la région pour organiser l'approvisionnement des repas. Le président de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine espère que ce soit le plus tôt possible.

Parmi les thèmes abordés, celui des zones défavorisées. 2 000 éleveurs sont concernés sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Ils risquent de perdre leurs aides. Les Deux-Sèvres est le département le plus touché. 1200 éleveurs vont sortir de ces zones après la révision de la carte. L'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) entre 8 000 et 10 000 euros d'aides perçues risquent de disparaître. Un sujet sensible mais les organisations professionnelles essaient de travailler avec les administrations, les collectivités et la région pour améliorer les propositions de ces cartes. La FNSEA Nouvelle-Aquitaine demande, qui plus est, un report de l'application de la réforme des zones défavorisées.

Le problème des retenues d'eau

Autre projet, où la région apporte son soutien. Celui de 19 retenues d'eau à faire dans le sud Deux-Sèvres, secteur géographie où la ressource en eau est trop faible. Le FEADER (le fonds européen agricole pour le développement rural) ne prévoyait pas d'y participer au départ mais Alain Rousset a bien reçu le message. « J'espère qu'il va soutenir cet investissement en plus de l'Agence des bassins. Il faudra une participation de la FEADER (le fonds européen agricole pour le développement rural), je pense car le coût est important ». Philippe Moinard sait de quoi il parle puisqu'il a lui même investi dans une réserve d'eau de 128 000 m3. « Dans les années 1990, une quinzaine était prévue sur l'ensemble du département, il n'y en a eu que quatre de construites dont la mienne; j'ai fait faire une retenue de substitution. Elle a permis d'exploiter les terres, d'employer les saisonniers. Ça génère de l'activité en amont et en aval », explique-t-il.

La FNSEA Nouvelle-Aquitaine veut travailler main dans la main avec la région pour les Etats généraux de l'alimentation. « Il va falloir qu'on dise quelle agriculture on pratique et dans quel but », explique Philippe Moinard. L'équation paraît complexe. Pour Alain Rousset, cela passe par un rapprochement avec la région. « La régionalisation de la politique agricole est importante. Nous avons intérêt à rapprocher les décisions car nous sommes en contact direct avec ces acteurs. » explique le président de la région Nouvelle-Aquitaine.

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
32241
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr