Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Nouvelle-Aquitaine: Agri Sud Ouest Innovation voit plus large

06/12/2016 | Alors que le Pôle de Compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation s'apprête à fêter ses 10 ans, il étend son périmètre d'action sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.

Agri Sud Ouest Innovation voit plus large. Thierry Mazet, directeur de l'agriculture-agroalimentaire-forêt, Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, Daniel Segonds, JP Raynaud et Vincent Costes

C'était un sujet régulièrement abordé depuis 2 ans, entre les responsables d'Agri Sud ouest Innovation et la presse régionale. Mais les choses sont aujourd'hui actées : le Pôle de compétitivité agricole et agro-industriel du Sud Ouest s'apprêtent bel et bien à étendre sa sphère d'influence au-delà de ses territoires « historiques » de Midi-Pyrénées et d'Aquitaine sur les périmètres des ex régions Limousin et Poitou-Charentes. Une décision concertée avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, afin « d'assurer une égalité de services aux entreprises agricoles en tout point de la nouvelle grande région ». Et la propension du Président de la région à la diffusion de l'innovation tout secteur et tout territoire confondu s'en trouve sans doute ainsi aussi contentée... Un chantier en cours qui devrait se concrétiser dans le courant du premier trimestre 2017.

« Dans le contexte territorial nouveau de la Nouvelle-Aquitaine, nous avons beaucoup échangé avec la Région, et nous avons convenu qu'il serait bon que ce pôle de compétitivité puisse étendre sa proposition de service dans ces territoires limousins et picto-charentais qui méritent une dynamisation de la recherche et de l'innovation autour du monde agricole ». L'introduction de Daniel Segonds, le Président d'Agri Sud ouest Innovation est des plus claires: le pôle de compétitivité né en Midi-Pyrénées en 2007 et étendu à l'ex-région Aquitaine en 2012, continue donc son développement, vers le nord cette fois.
Une extension somme toute logique pour Jean-Pierre Raynaud, Vice-Président du Conseil régional en charge de l'Agriculture et de l'agroalimentaire : « En 2012, notre adhésion à Agri Sud-Ouest Innovation avait été une chance pour nous. Ça a notamment permis une animation autour des entreprises du territoire pour les sensibiliser à la recherche et à l'innovation et notamment auprès des PME agricoles pour les amener à travailler dans des démarches d'innovation collectives et collaboratives. Or, il n'existe pas de pôle similaire en Limousin et en Poitou-Charentes, et il est important que les services rendus sur une partie du territoire le soient partout de la même manière ».

Le pôle qui compte 350 adhérents (dont 240 entreprises) aujourd'hui, pour un budget de 1,4 M€ peut mettre en avant depuis 2007, le montage de 415 projets représentant un investissement total de 900M€ dont la mobilisation de 360M€ d'argent public... Parmi les autres fiertés du pôle, l'équipe aime a rappelé que 44 de ses projets labellisés ont été financés par le FUI. Ce qui le place, de loin, en première positon des pôles de compétitivité, dans le domaine agricole...

Maintenir la proximité avec les territoires, un "défi"Mais l'extension qui s'annonce, est un « véritable défi », concède le Président Segonds. Ce que confirme volontiers son Directeur, Vincent Costes, actuellement en plein chantier de préparation de cet élargissement. En effet, l'objectif du pôle de compétitivité est bien de parvenir à fédérer sur son territoire « d'influence » entreprises, centres de recherche, et institutions qui agissent dans le secteur agricole ou agroalimentaire. « Un des enjeux est de parvenir à rester un partenaire de proximité pour les entreprises et centres de recherche malgré la taille du territoire » Avec deux implantations à Toulouse et à Bordeaux, l'équation territoriale se résout par l'installation de relais locaux déployés dans chaque département de la région. Outre ceux déjà en place dans l'ancienne Aquitaine, « le plus souvent au sein du réseau consulaire » de nouveaux relais vont donc être installés en Limousin et Poitou-Charentes, « pour maintenir la proximité que l'on veut très importante avec les territoires », insiste le Directeur. Des contacts ont notamment été pris avec Poitiers, Limoges, Niort, Guéret, indique-t-il.
Au-delà de ces relais, le pôle travaille également à construire des partenariats scientifiques de spécialité avec des plate-formes pré-existantes sur ce « nouveau » territoire, via notamment les clusters. Et Vincent Costes de citer en exemple, Inno'vin ou le Pôle Aliment-Santé de la Rochelle. Objectif : offrir aux entreprises des services « cohérents et lisibles » permettant de nourrir et faciliter l'émergence d'idées et de projets collaboratifs.

Comme le souligne Daniel Segonds, l'élargissement du périmètre du pôle lui permet, en outre, de projeter le développement d'une nouvelle « agro-chaine » autour de l'élevage bovin viande, jusque-là peu représenté sur les territoires couverts. L'occasion aussi de renforcer d'autres axes déjà existants, tels que la vigne et vin, avec l'arrivée d'acteurs autour du Cognac, ou encore les élevages ovins-caprins, particulièrement représentés en Poitou-Charentes.
Afin de soutenir ce projet d'extension, la Région Nouvelle-Aquitaine, qui double ainsi sa surface couverte par le Pôle, va logiquement « aussi doubler sa participation au budget du Pôle de compétitivité, passant anisi de 100 000 € de subvention à 200 000€ à compter de 2017 », annonce Jean-Pierre Raynaud. Celà dit, si la préparation à cet élargissement va bon train, ce n'est qu'après validation par l'Etat qu'il pourra être effectivement acté. Une décision, visiblement sans suspense pour les intéressés, attendue au cours du 1er trimestre 2017. Une nouvelle étape pour le Pôle qui fêtera alors ses 10 ans d'existence.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
33050
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr