Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/06/20 | Océan: I Clean My Sea joue collectif contre la pollution plastique

    Lire

    La pollution plastique de l'océan est la 2ème urgence environnementale après le réchauffement climatique. Partant du principe que les fleuves sont le vecteur le plus important de contribution à cette pollution, la société I Clean My Sea, basée à Bidart, propose avec le soutien du Conseil Régional, l'exploitation d'un navire spécialisé pour la collecte et le tri des déchets flottants sur l'estuaire de l'Adour. Afin d'optimiser le repérage des déchets flottants, elle propose l'exploitation d'une application mobile permettant à tous les usagers de la mer d'aider gratuitement les marins dans leurs efforts de collecte.

  • 01/06/20 | La Rochelle : une piétonnisation progressive du centre-ville

    Lire

    Afin d'assurer la réouverture des bars et des restaurants, la ville de La Rochelle a décidé d'étendre temporairement ses espaces piétons. Objectif : étendre, voire créer des terrasses pour que les restaurateurs puissent travailler dans le respect des normes Covid. "Nous n'augmentons pas la capacité d'accueil, nous la répartissons différemment", précise le maire Jean-François Fountaine. La piétonnisation va s'effectuer dès le 4 juin au niveau du marché, et être étendue à partir de mi-juin.

  • 31/05/20 | Covid 19 : les personnels de l'hôpital de Périgueux pourront recevoir la prime de 1500 €

    Lire

    Les personnels de l'hôpital de Périgueux, mobilisés pendant la crise sanitaire, pourront toucher la prime Covid de 1500€. Le député de Dordogne Philippe Chassaing, qui a appuyé la demande auprès du gouvernement, l'a annoncé ce samedi 30 mai dans un communiqué. Il précise que "le chef d'établissement pourra en effet décider du relèvement de la prime à 1500€ dans les services au sein desquels les agents ont été particulièrement impliqués, dans la limite de 40% des effectifs de l'hôpital."

  • 31/05/20 | Covid 19: dépistage dans 40 communes de Creuse

    Lire

    Existence préoccupante d'un Foyer de contamination du Covid 19 en Creuse où un cas, parmi les professionnels de santé à domicile, a été détecté le 24 mai à Guéret et deux autres depuis. L'Agence Régionale de santé et sa délégation départementale ont donc mis en œuvre des tests collectifs auprès de 59 particuliers et 40 professionnels . En outre une campagne de dépistage est entreprise dans 40 communes du département qui va concerner près d'un millier de personnes, notamment âgées bénéficiant de soins à domicile.

  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Or Rouge et Châtlenge, lauréats régionaux AgriMer

05/06/2019 | Or Rouge et Châtlenge, tous deux lauréats régionaux des aides AgriMer ont été récompensés par la DRAAF.

Or Rouge et Châtlenge, tout deux lauréats régionaux des aides AgriMer ont été récompensés par la DRAAF.

La DRAAF présentait ce lundi 3 juin, lors du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine les deux projets lauréats régionaux des aides AgriMer, des projets structurants ou innovants des filières agricoles comme agroalimentaires. Or Rouge, viande limousine d’exception avec son envie de valoriser son territoire dans une démarche communautaire et durable ainsi que Châtlenge, projet de plantation de parcelles de châtaignes qualifiées sont venus débattre sur le stand.

La DRAAF a accueilli ce lundi 3 Juin les lauréats régionaux des aides AgriMer. Une rencontre entre différents projets construits et innovants autour de la filière agricole mais aussi agroalimentaire. France AgriMer, établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, vient en aide financièrement et techniquement aux différents acteurs de ces projets. A travers une coopération, cet office agricole français incite et explique les fonctionnements et les démarches à suivre aux associations puis organise la valorisation du résultat jusqu’à la finalité du projet. En offrant 2 millions d’euros à se partager entre les deux lauréats, AgriMer représente un tremplin efficace. Cette année, deux projets ont donc retenu l’attention du public.

 

 Or Rouge, lauréat régionaux des aides AgriMer a été récompensé par la DRAAF.

Lancé il y a deux ans, le premier nommé Or Rouge, marque du groupe Beauvallet a pour projet de valoriser la viande limousine d’exception. Présenté par Philippe Bru, directeur général opérationnel du groupe Beauvallet, la marque cherche « une valeur d’excellence à travers le territoire limousin, l’élégance de la race limousine mais aussi par la passion de ses éleveurs ». A l’aide d’un travail autour de l’exigence du consommateur actuel et futur, Or Rouge s’inspire d’une démarche de filière responsable et sociétale pour apporter aux clients le meilleur produit, « une viande tendre, saine et gouteuse ». Spécialiste en viande rouge, la marque s’associe à plusieurs agriculteurs de la région. A l’aide de contrat à long terme, elle garantit une efficace et juste rémunération des paysans pour leur travail de grande qualité, « les éleveurs sont les acteurs essentiels ».

« Une vache dans un pré, libre et entourée, sera toujours meilleure qu’une vache enfermée et sans contact »

Favorisant une pratique dans le plus grand respect de la nature et du bien-être animal, Or rouge recherche une alimentation saine avec des qualités gustatives uniques. Pour cela, « la création d’une harmonie entre éleveurs qualifiés et préservation naturelle est essentielle. » Avec 100% de vache provenant de zones naturelles et qualifiées comme HVN (Haute Qualité Naturelle), la marque limousine incite ses acteurs à la préservation de la biodiversité et le respect de l’animal.  Aussi, Or Rouge se fonde sur un pilier scientifique initié par l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) et l’Institut de l’Elevage. En 2019, une étude sur 1 000 carcasses bovines a été réalisée afin de trouver la qualité de départ de l’animal sur la génétique, la race ou encore le sexe ainsi que les conduites caractéristiques de celui-ci. Tout cela ayant pour but d’« obtenir une différence de qualité avec une viande classique »

Avec l’aide d’AgriMer, la marque aux 100 ambassadeurs, constitue un relais efficace vis-à-vis de l’amélioration des métiers agricoles. Pour se construire dans le futur, Or rouge se construit sur trois piliers principaux : tout d’abord, elle met en place une nouvelle technique de communication et d’étiquetage par la puce NFC (qui permet l'échange d'informations entre deux appareils connectés). Cela correspond à une relation directe entre les éleveurs et les consommateurs. Ensuite, en augmentant ses interventions, évènements au sein des acteurs et de son public (restaurant, fêtes), elle met en avant ses démarches et étend sa zone de chalandise. Puis, Or Rouge cherche l’exportation. En effet, la marque s’exporte à Dubaï via le Salon AGRAME, 1er salon internationale de l’agriculture mondiale. Aussi, des relations avec le Japon ont été actées.

Beaucoup de raisons pour croire en la réussite de ce projet puisque « l’ensemble des acteurs de la région, éleveurs, bouchers ont confiance en Or Rouge ». Une HVN - Haute Valeur Naturelle - de ses vaches, la fidélité des consommateurs et le futur, garantit par la NFC qui amène la marque et Philippe Bru « à croire en ses rêves. »

 

 Châtlenge, lauréat régionaux des aides AgriMer a été récompensé par la DRAAF.

Le deuxième, baptisé Châtlenge, a pour ambition la plantation de 1 200 hectares de vergers de châtaigniers. Il est porté par Jacques Dasque, de l’union interprofessionnelle de la châtaigne du Sud-ouest et ancien membre de l’Assemblée des Régions d'Europe Fruitières, Légumières et Horticoles. Créée en avril 2019, l’association souhaite mettre en place un développement des vergers et assurer la mise en marché de châtaignes produites en France. Marché en régression et prix en augmentation, elle compte bien renverser la vapeur et regagner le marché des fruits secs.

« La châtaigne fait partie du patrimoine de la région »

Devenir un fruit pertinent, moteur et rassembler les acteurs jusqu’au transformateur, voilà les objectifs de la châtaigne Bellefer. Afin de construire son offre, l’association s’appuie sur « une production de proximité, des grandes attentes interprofessionnelles et une qualité des produits ». Le dépôt du dossier à la DRAAF et l’aide AgriMer l’a aidé à se construire et développer son projet qui a pour finalité une plantation de 1 200 hectares de châtaigniers dans le Grand Sud-Ouest. Une occasion pour la nouvelle châtaigne Bellefer, variété choisie pour ses attributs faciles de transformation, de pelage et ses qualités gustatives. Châtlenge, à travers des contrats pluriindividuels, un appui sur ses opérateurs de production et une offre autant collective qu’industrielle, aimerait atteindre 20 000 tonnes de châtaignes produites dans les prochaines années. L’exemple du « Japon qui commercialise des sachets de 100g de châtaignes dans les marchés et qui se vend très bien » encourage les objectifs du groupe.

Aujourd’hui, en relation avec une vingtaine de producteurs, l’association poursuit un espoir de 100 à 150 hectares plantés par an. Une alternative économique "intéressante" pour Jacques Dasque qui espère une remise en question du marché français se servant actuellement hors de l’hexagone. A l’aide d’un cahier des charges stricte, des plans de qualités, une forte irrigation et un ramassage rapide des fruits tombant au sol, la toute jeune association compte bien « redorer le marché du fruit sec ».

Damien Carrère
Par Damien Carrère

Crédit Photo : Damien C

Partager sur Facebook
Vu par vous
3068
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Huîtres Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 28/05/2020

Nouvelle-Aquitaine : l'ostréiculture attend un second souffle

Roland Cayrol, à g., aux côtés de Joël Aubert en avril 2019. Agriculture | 28/05/2020

"Nos agriculteurs, on les aime encore plus après la crise!", Roland Cayrol, politologue

Hervé Gillé Agriculture | 27/05/2020

Distillation de crise : trois questions à Hervé Gillé, sénateur girondin

Les débats de la Semaine de l'agriculture se sont déroulés depuis le pavillon des Arts à Pau Agriculture | 26/05/2020

Retour sur le succès de la Semaine de l'Agriculture : « On a su faire du bruit ! »

Champ de maïs dans les Landes Agriculture | 25/05/2020

Emploi agricole: Recrutements massifs de saisonniers chez Euralis et Maïsadour

Semaine Agriculture Agriculture | 21/05/2020

Quand l'agriculture débat de son avenir

Journée Installation-Transmission 2020 Agriculture | 20/05/2020

La coopération agricole, un soutien de choix lors de l'installation des jeunes agriculteurs

Prendre soin du climat Agriculture | 20/05/2020

Prendre soin du climat : une préoccupation qui touche aussi l’agriculture

L'élevage a t_il un avenir en Europe, un débat du salon régional de l'agriculture Agriculture | 20/05/2020

L'élevage et l'alimentation en débat sur la Semaine de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine

Etats généraux de l'innovation2020 retransmis sur agriweb.tv Agriculture | 20/05/2020

Autonomie protéique des élevages : quelles perspectives en Nouvelle-Aquitaine ?

Une Blonde d'Aquitaine, s'apprête à participer à un concours de race Agriculture | 19/05/2020

Jeunesse et passion de l'élevage ouvrent la Semaine de l'agriculture

Inauguration de la Semaine de l'Agriculture avec Jean-Pierre Raynaud, Alain Rousset et Dominique Graciet Agriculture | 18/05/2020

La Semaine de l'agriculture inaugurée: " Place aux agrosolutions ! "

Journée installation-transmission Agriculture | 16/05/2020

La coopération agricole au coeur de la 3ème Journée Installation Transmission

Julien Biteau avec ses Blondes d'Aquitaine à Champdolent Agriculture | 14/05/2020

A Champdolent (17), l'aide à l'installation a permis à un jeune de renouer avec la tradition familiale

Paroles d'agriculteurs Agriculture | 14/05/2020

"Paroles d'agriculteurs", met en lumière les exploitants de Nouvelle-Aquitaine sur AgriwebTV !