Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

29/07/20 : En concertation avec les SDIS, Météo France et la DFCI, les préfètes de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne élèvent la vigilance "risque feux de forêt" au niveau orange (vigilance élevée/niveau 3 sur 5) dans leur département, du 29/07 au 2/08

21/07/20 : Le 17 juillet dernier, la Commission Permanente du Conseil régional a décidé d’attribuer un montant de 11 592 542 euros à SNCF Réseau pour le financement des travaux de régénération de la ligne Angoulême-Beillant.

20/07/20 : L'agglo de Pau propose un service de location gratuite de broyeur ainsi que 8 formations préalables à l’obtention d’une carte de prêt. Ces formations se tiendront les 6, 10, 18 et 28 août, puis les 3, 15, 17 et 24 septembre.+ d'info

20/07/20 : 294 délibérations, 2943 dossiers d'aides et 39 opérations de travaux ont été votés par les élus régionaux, réunis en Commission permanente le 17 juillet dernier. Au total, plus de 275 M€ de subventions.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/08/20 | Plan de relance économique État/Région

    Lire

    Le jeudi 30 juillet, l’État et les régions ont signé conjointement un plan de relance économique après l’épidémie de coronavirus qui prendra effet dès cet automne. L’État sécurise dans un premier temps le budget des régions qui souffrent déjà des conséquences du confinement, mais en contrepartie ces dernières devront investir dans l’économie dans le cadre des contrats de plan Etat/Région.

  • 04/08/20 | Un marché nocturne à Guéret (23)

    Lire

    Actions Quartiers, en partenariat avec la Ville de Guéret, organise le vendredi 21 août un marché nocturne de producteurs et artisans. De 18h à 22h, des animations musicales et des stands de producteurs locaux attendent les visiteurs qui pourront aussi se restaurer sur place. Les producteurs souhaitant y participer ont jusqu’au 14 août pour s’inscrire

  • 04/08/20 | A Cenon, un imprimeur spécialiste des notices pharmaceutiques

    Lire

    A Cenon, l'Imprimerie Lestrade se distingue par son activité d'impression et de pliage de notices pharmaceutiques et cosmétiques. Une activité très spécifique utilisant les papiers les plus minces et des technologies de pliage au savoir-faire unique. L'entreprise qui maîtrise l'impression offset sur ce papier très fin souhaite désormais ajouter de la couleur à la notice grâce à l'impression numérique, gage de valeur ajoutée aux notices notamment pour les produits cosmétiques. Pour lui permettre de s'équiper, et ainsi créer 3 emplois, la Région soutient ce projet à hauteur de 75 000€

  • 04/08/20 | L’artiste Monique Peytral est décédée

    Lire

    L’artiste Monique Peytral, ayant entre autres engagé son talent dans la création du fac-similé de Lascaux II, est décédée. Le président du Conseil Départemental de la Dordogne, Germinal Peiro, a tenu à rappeler l’importance de l’artiste pour le patrimoine de la Dordogne, « cette artiste attachante aura joué un rôle primordial dans l’histoire de Lascaux. C’est grâce à son travail, à son engagement remarquable, à son talent, à son ingéniosité aussi, que le premier fac-similé de l’histoire de l’art rupestre a pu voir le jour il y a près de 40 ans ».

  • 03/08/20 | Charente-Maritime : un foyer de contamination à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs personnes ont été testées positives, jeudi, au centre de loisirs de Port-Neuf, un quartier de La Rochelle. Les cas ont été découverts suite à des symptômes chez un animateur. Après des tests sur le personnel, deux autres animateurs se sont révélés contaminés, ainsi que trois enfants. L'ARS précise que ces personnes présentent peu ou pas de symptômes et que leur santé ne présente pas d'inquiétude. Le centre va fermer temporairement quelques jours. Les contaminés sont en quarantaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Orages : les maraîchers de la région bordelaise particulièrement impactés

18/07/2018 | C'est au Nord-Est de Bordeaux que les orages du week-end dernier ont causé le plus de dégâts en détruisant nombre de cultures en plein champs.

tempête 15/07 une

Le Pian-Médoc, Blanquefort, Parempuyre, Bruges, le Haillan. Nombreuses sont les communes de l'agglomération bordelaise à avoir été impactées par les orages de ce week-end. Des averses violentes, mais très localisées et qui ont causé de nombreux dégâts, notamment sur la commune d'Eysines où l'activité maraîchère a particulièrement souffert des intempéries. Un avatar météorologique qui, loin d'être le premier depuis le début de l'année, s'inscrit dans une (trop) longue liste mais aussi, une situation face à laquelle élus locaux et exploitants agricoles sont vent debout.

Longtemps surnommée « le potager de Bordeaux » en raison de son activité maraîchère accrue, la ville d'Eysines a su garder son identité. Forte de 19 exploitants et 166 ha de terres cultivées, elle possède également, à l'instar des artichauts de Macau ou des asperges du Blayais, quelques cultures spécifiques qui font sa fierté. Ainsi en va-t-il de sa fameuse pomme de terre -en tout point comparable à sa célèbre cousine rétaise- ou encore de sa « galeuse », citrouille de son état et qui, loin de faire fuir les gourmets, les ravit par sa texture et sa saveur subtiles. Installée depuis une vingtaine d'années, Aurore Sournac fait partie de ceux qui cultivent (encore) ce patrimoine végétal et gastronomique. Et les avatars météorologiques, elle connaît : « Ça a vraiment commencé en 2009 avec la tempête Klaus où la moitié de la serre a été détruite. Quatre mois après, un orage a dévasté tout ce qui était en plein champ en l'espace de 10 minutes et en 2014, un orage de grêle a détruit la serre dans son intégralité », déplore cette fille et petite-fille d'exploitants agricoles qui a pourtant toujours vécu en fonction des aléas climatiques. « Cette année, on a eu une tempête en janvier, de la pluie de septembre à avril, un orage de grêle en mars, en juin et là, ça recommence ! ». Des coups du sort qui font partie des risques de la profession, même si cette année, la facture s'annonce salée, ses dégâts, comme ceux subis par les autres maraîchers, n'étant pas couverts par les assurances: « s’assurer coûte trop cher pour ce que nous faisons et un exploitant agricole qui arrête n'a droit à rien. Il faut avancer, on n'a pas le choix ». Reste qu'avec 80% de ses 10 ha de cultures plein champ partiellement détruits, elle sait qu'elle va en être de sa poche : « on va prendre sur notre trésorerie personnelle. Notre chiffre d'affaires ne va pas forcément chuter, mais nos revenus, si ». Une fois encore. Des dégâts qu'elle estime entre 10% et 15% de son CA.

Demande de reconnaissance de catastrophe naturelle
Point positif, fournisseur d'une dizaine d'AMAP (association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne), « Le Jardin de Quentin », qu'elle exploite avec son mari, a pourtant la chance d'être soutenu par ses clients ; près de 500 venus de toute la région bordelaise : « J'ai des messages de soutien et quand la tempête a dévasté la serre en 2009, le lendemain, j'avais 80 personnes qui étaient là pour m'aider. C'est quelque chose qu'on n'avait pas quand on a commencé avec la grande distribution ». Autre soutien non négligeable : celui de la mairie. « La Maire a appelé vers 7h et est venue dans la matinée », précise celle qui a aussi reçu la visite de responsables de la chambre d'agriculture. « C'est un élan qui fait chaud au cœur mais le problème, c'est qu'en Gironde, on ne représente rien. L'accent est mis sur la viticulture ». Maire d'Eysines et première Vice-Présidente du Conseil Départemental, Christine Bost entend d'ailleurs présenter en priorité, le problème au Département dès la rentrée, afin de permettre aux actifs de ce secteur d'obtenir enfin des aides. En ce sens, l’Élue a également déposé une demande de reconnaissance d'état de catastrophe naturelle auprès du préfet.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aurore Sournac

Partager sur Facebook
Vu par vous
5493
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr