aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/04/17 : Dans le cadre du «Mai de la Photo», le Musée de Gajac de Villeneuve/Lot met à l'honneur le photographe d’après-guerre, Jean Dieuzaide. Artisan, globe-trotter et publicitaire, il explora divers domaines de la photo et fut primé de nombreuses fois.

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/04/17 | Le conseiller régional Christophe Cathus délégué aux liaisons routières

    Lire

    Le Conseiller régional bergeracois Christophe Cathus devient délégué aux liaisons routières régionales. Les priorités de cette délégation sont ainsi données au maintien d'une qualité de service public répondant aux besoins des usagers, à la poursuite et à l'harmonisation de l'intervention publique régionale mais aussi à l'élaboration d'une convention Ter unique au 1er janvier 2019 et à celle du schéma régional de l'Intermodalité.

  • 29/04/17 | Le maire de Périgueux en appelle aux bénévoles pour le 2e tour

    Lire

    Compte tenu des déclarations faites par les partis traditionnels dont le candidat n’est pas présent au second tour, les sympathisants qui endossent habituellement le rôle d’assesseurs et de scrutateurs ne participeront pas à la tenue des bureaux de vote. Le maire de Périgueux lance un appel à tout électeur de la commune qui voudrait bien assurer cette mission le 7 mai dans l’un des 20 bureaux. Les électeurs tentés par cette expérience sont invités à se faire connaître avant le 3 mai au 05.53.02.82.40.

  • 29/04/17 | Le PS de Dordogne appelle à voter Macron

    Lire

    La Fédération de la Dordogne du Parti Socialiste rappelle " avec gravité que l’abstention et le vote blanc ou nul n’auront d’autre conséquence que d’aggraver le score de la candidate de l’extrême-droite, voire de la porter au pouvoir. Au-delà des divergences existant vis-à-vis du projet porté par le candidat d' "En Marche", il n’y a d’autre attitude responsable que de faire barrage au Front National. C’est pourquoi le PS de la Dordogne appelle sans réserve les Périgourdins à se mobiliser le 7 mai contre la candidate du F.N en votant massivement pour Emmanuel Macron.

  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Ouverture du salon de l'Agriculture avec la Charente-Maritime à l'honneur

26/02/2017 | La Nouvelle-Aquitaine et son président Alain Rousset ont accueilli les produits de Charente-Maritime hier sur le stand de la région

Alain Rousset (à droite) sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine, avec les élus départementaux du 17 Françoise de Roffignac et Stéphane Villain

Le Salon de l’agriculture s’est ouvert samedi au parc des expositions à Paris. La Nouvelle-Aquitaine, devenue première région agricole de France, y figure en bonne place. Les différents départements y seront successivement à l’honneur tout au long de la semaine. La Charente-Maritime a ouvert le bal avec la présentation de produits phares ou méconnus tout au long de la journée. Suivront Le Limousin le dimanche, la Dordogne mardi, la Corrèze le 1er mars, les Landes et le Lot-et-Garonne le 2 mars, la Gironde le 3 mars, les Deux-Sèvres et la Vienne le 4 mars.

(La viande de veau des Marais de Brouage préparée par un chef pour dégustation

Le stand de Charente-Maritime a présenté hier divers produits, cuisinés en direct sur le stand de la Nouvelle Aquitaine, dans le Hall 3, réservé au marché des producteurs. Parmi les produits à découvrir : le beurre de Charentes-Poitou, venu accommoder l’oignon de Saint-Turjan (spécialité de Saint-Trojan) ou encore les pommes de producteurs charentais de l’association les Croqueurs de pommes, qui promeut les anciennes variétés. L’agneau de Poitou-Charentes ainsi que la viande de veau rosé des marais de Brouage (photo) ont été présentés au public. De manière générale, la race Maraîchine se trouve dans les zones de marais du littoral de la Charente-Maritime, ainsi que dans les bocages et les plaines de la Vienne et des Deux-Sèvres. La Maraîchine est une vache dîte rustique, reconnue aussi bien pour la qualité de son lait que de sa viande, à la coloration plus soutenue que d’autres.

 Le groupement de producteurs de Marennes-Oléron avec son président JP Suire

Les huîtres de Marennes-Oléron étaient également présentes, via le groupement d’ostréiculteurs du bassin, qui regroupe 250 producteurs locaux. Son président Jean-Pierre Suire était à l’ouverture des huîtres, issues de la maison Chiron à l’Eguille-sur-Seudre. Son producteur Laurent Chiron tient un stand de dégustation toute la semaine au salon et s’apprête à écouler 2 tonnes d’huîtres.

 

(Chèvre poitevine

Du côté des animaux, la chèvre du Poitou fait parler d’elle cette année. Cette ancienne race de chèvre avait failli disparaître dans les années 1920 à la suite d’une épidémie, après avoir longtemps été la première chèvre de France en terme de production laitière. Le cheptel a été reconstitué progressivement dans les années 1980, dans son berceau historique, le Poitou-Charentes, avant de s’étendre un peu partout en France, avec des troupeaux de 40 à 80 têtes. La Charente-Maritime compte aujourd’hui une dizaine d’élevages dédiés. Cette race rustique a la particularité d’être autonome pour se nourrir, et plutôt résistante aux aléas climatiques, elle passe donc la belle saison en extérieur. Elle ne produit qu’1,5 l de lait par jour mais sa consistance en fait un fromage et des yaourts crémeux, identifiés sous la marque ADDCP fromage fermier. Un stand « la route des fromages de chèvres de Poitou Charentes » dans le hall 3 permet de les découvrir, ainsi que d’autres fromages locaux, comme le Pigouille, spécialité du marais poitevin.

Producteur de cognac et de cockails à base de cognac

Plusieurs producteurs de pineau et de cognac du département sont naturellement présents sur le salon. C'est l'occasion de découvrir également les nombreux produits dérivés du cognac qu'ils proposent, comme cette gamme de coktails de la maison Gouzilh (photo), basée à Saint-Aigulin. Sa boisson à base de cognac au goût caramel beurre salé à reçu la médaille de bronze de la foire de Paris en 2014. A découvrir également : la maison Béguey, basée à Villars-les-Bois, présente sur le salon depuis ses débuts, et un des premiers producteurs de cognac/pineau à s'être lancé dans le cocktail au début des années 1970, avec le "Charentais", à base de fruits. Dans la même veine, la maison Bégaud a développé une gamme de 11 cocktails à base de cognac deux ans d'âge mélangé à des macérats de fruits ou de plantes. 

Le pop corn de Charente-Maritime

Cette journée spéciale Charente-Maritime a également été l'occasion de faire découvrir au public le pop-corn made in 17, produit en Saintonge par Océalia, une coopérative rassemblant quelque 200 producteurs de maîs des deux Charentes. Yvette Thomas, agricultrice et vice-présidente d'Océalia, est venue présenter la gamme de pop-corn au caramel vendue sous le nom de Movie Pop. La coopérative produit environ 10 000 tonnes de pop corn par an, vendu notamment à des marques distributeurs des supermarchés français. Une découverte qui n'aura duré que le temps d'une journée, la coopérative n'ayant pas de stand dédié à sa production cette année.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4524
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr