Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

  • 19/01/22 | Olympiades des Métiers : pluie de médailles pour les jeunes néo-aquitains

    Lire

    La finale nationale de la 46ème édition des Olympiades des métiers s'est tenue à Lyon du 13 au 15 janvier. La Nouvelle-Aquitaine revient avec une belle moisson de récompenses. Sur les 47 participants néo-aquitains, ils sont 31 jeunes en formation à en revenir avec médaillés dont 12 Girondins, 5 Landais, 4 Corréziens, 3 Haut-Viennois, 2 Charentais, 2 Basques, 2 Viennois et 1 Lot-et-Garonnais ! Au total : 7 médailles en or, 6 en argent, 13 en bronze sans oublier l'attribution de 5 médailles d’excellence.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Politique européenne et développement de l'agriculture bio en Nouvelle-Aquitaine

22/03/2019 | L'interprofession Interbio Nouvelle-Aquitaine organisait jeudi son 3e forum régional à Mussidan (24) sur la thématique de nouvelle politique agricole commune.

1

Organisé par Interbio Nouvelle-Aquitaine, le troisième forum régional des filières bio  a réuni une centaine de participants, le jeudi 21 mars dans l’espace Aliénor d’Aquitaine à Mussidan (24), commune labellisée Territoire Bio Engagé pour la restauration collective (85% de produits bio). Pour ces professionnels, il s'agissait au cours de cette journée d'échanges d'appréhender les enjeux des nouvelles politiques européennes, notamment dans la nouvelle Politique Agricole, qui au final devrait voir le jour à l'horizon 2021 ou 2022. Un point sur les dispositifs de soutiens régionaux a été fait.

La Nouvelle-Aquitaine, est la troisième région française pour l'agriculture biologique par ses surfaces, soit 210 000 ha de SAU et la deuxième pour le nombre d'agriculteurs. 6 % des  agriculteurs néo-aquitains sont en bio. Les filières bio régionales poursuivent leur progression avec 6000 producteurs et plus de 2000 opérateurs engagés, pour un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros. Et cette tendance à la hausse semble se poursuivre. Depuis deux ans, Interbio Nouvelle Aquitaine, présidée par Philippe Lassalle -Saint-Jean, a pris date dans la ville de Mussidan, commune de la vallée de l'Isle de 3000 habitants labellisée Territoire engagé pour la restauration collective, pour organiser son forum régional. Ce jeudi 21 mars, il s'agissait du troisième qui a réuni une centaine de professionnels : organisations, producteurs, opérateurs. Mussidan fait figure d'exemple : les enfants scolarisés ont droit à la cantine à 85 % de produits bio et locaux et la municipalité développe des ateliers autour de la nutrition et du traitement de certains cancers. 

La réglementation en Europe, une opportunité de développement

Cette année, la thématique de la journée était consacrée à l'Europe et en particulier aux politiques européennes dans le développement de la filière bio. La première intervenante, Faustine Bas-Defossez, chef de service de l'analyse des programmes agricoles à l'institut pour la politique environnementale européenne, a rappelé le rôle prépondérant dans les réformes successives de la Pac. Après avoir rappelé que les défis climatiques et environnementaux sont sans précédent, elle a insisté sur le fait que le statu quo n'était pas une option, car " le risque est de compromettre la viabilité à long terme des systèmes agricoles et forestiers. Elle a défendu l'idée qu' "un environnement protégé devait être le pilier fondamental d'une agriculture durable et dynamique." "Les états membres n'ont pas utilisé les flexibilités de la Pac existantes pour améliorer la performance environnementale de leur agricuture." Selon elle, parmi les lecons à tirer de la PAC 2013, la flexibilité combinée avec le manque d'objectifs clairs, a contribué pour les états membres au maintien du statu quo, qui n'est plus envisageable à l'avenir. Elle ajoute que les mesures du développement rural sont essentielles pour répondre aux priorités environnementales mais supposent des financements adéquats nécessaires." Faustine Bas-Defossez a ensuite réaffirmé l'importance du lien au sol pour l'agriculture biologique en s'interrogeant sur les évolutions en Europe, dans la mesure où aux USA, les cultures hydroponiques  respectant la réglementation bio américaine peuvent être certifiées bio.  La PAC après 2020, devra être ciblée davantage sur des résultats plutôt que sur la conformité des règles très détaillées. Les pistes évoquées sont les suivantes : la possibilité de basculer 30 % du 1er pilier vers le 2e, ou encore l'obligation légale d'impliquer les autorités environnementales dans la mise en place de plans nationaux stratégiques. 
Dans sa conclusion, Faustine Bas-Defossez estime dans le cadre de la PAC, que la réglementation ne devait pas être outil pour cadrer une production mais une opportunité pour le développement des filières. Ensuite, un état des lieux de l'agriculture bio en Roumanie a été présenté aux participants. En Roumanie, on dénombre 10 000 producteurs bio, ce chiffre est en baisse, notamment en raison de l'absence d'une politique agricole spécifique au niveau de l'état.  Abram Fitiu, arboriculteur et secrétaire général de la fédération nationale d'agriculture biologique de Roumanie, a indiqué dans son intervention : " que les aides directes et les mesures d'investissements européens pour l'agriculture écologique en Roumanie ont créé une dynamique positive  concernant l'approche qualitative, mais n'ont pas la capacité de structurer. "En Roumanie, il n'y a pas d'intervention des pouvoirs publics au niveau national  et cela n'a pas permis une structuration du monde agricole en fonction des besoins et des attentes sociétales. Les organisations professionnelles ne sont pas en capacité de le faire." Il estime  que l'Union européenne devrait imposer aux états nationaux certaines politiques publiques prioritaires minimales". 

Des dispositifs de soutiens au niveau régional

Le conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, à travers le pacte d'ambition régionale pour l'agriculture biologique, propose des soutiens à l'ensemble de la filière, à travers la formation, le soutien à la production, des aides à la structuration de la filière,  à la transformation, la restauration collective,  notamment les cantines scolaires. Parmi les objectifs affichés, 10 % de la SAU doit être en bio  à l'horizon 2020 et sur les cantines des lycées,  20 % des produits doivent être bio et de préférence d'origine locale à l'horizon 2020. L’augmentation des conversions sous-entend un nombre toujours plus important d’agriculteurs à accompagner. Pour garantir l’accès à un appui technico-économique réactif et de qualité, la Région s’engage à faire progresser son niveau de soutien aux organismes accompagnant les agriculteurs biologiques et à ceux impliqués dans la structuration des filières. Il existe différents dispositifs régionaux, à travers le club des financeurs bio de Nouvelle-Aquitaine ou encore le fonds de garantie Alter'NA. Le club des financeurs bio de Nouvelle-Aquitaine propose notamment des financements qui peuvent aller jusqu'à 40 % des investissements, par exemple en matériels, pour renforcer leur capacité d'innovation. Des bonifications sont possibles en fonction du type de projet, notamment s'il se situe en zone rurale. 

Enfin, l’après-midi a été consacrée à des rendez-vous professionnels afin de permettre aux acteurs de la filière de développer leurs débouchés, de rencontrer de potentiels partenaires et financeurs et de renforcer leur réseau à l’échelle de la grande région

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7719
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr