Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Pour ses 30 ans, Agrobio Périgord veut rendre la Dordogne encore plus bio

22/05/2019 | L’association a investi un nouveau site à Coursac afin d’y prendre ses aises et y continuer son travail de développement de l’agriculture biologique en Dordogne.

Lors de l'inauguration d'Agrobio Périgord ce mardi 21 mai

Agrobio Périgord a 30 ans d'existence. L'association mène un travail de terrain pour développer l'agriculture biologique avec plus de 400 adhérents. Le dynamisme qu'elle a su créer n'est pas étranger à ce qu'aujourd'hui, 900 producteurs bio sont installés en Périgord. Ce chiffre fait de La Dordogne le premier département de la Nouvelle-Aquitaine en nombre de producteurs. Cet anniversaire est marqué par l'installation dans des nouveaux locaux qui ont été inaugurés mardi 21 mai. Et l'association entend bien continuer l'aventure sans son directeur dont le départ est annoncé pour la fin de l'année.

30 ans, c'est le bel âge pour l'association Agrobio Périgord, qui a investi des nouveaux locaux, une ancienne conserverie, sur la commune de Coursac, en périphérie de Périgueux. L'inauguration a eu lieu ce mardi 21 mai en présence de nombreux partenaires. Dotée de 17 salariés, dont 13 sont basés à Coursac et 4 au pôle viticole de Bergerac, l'association fière du travail accompli au cours des trois dernières décennies, ne souhaite pas s'endormir sur ses lauriers et souhaite continuer à promouvoir  "une agriculture porteuse de sens, vertueuse sur le plan humain comme environnemental". Guy Forest et Nathalie Verdier, les deux présidents ont salué le travail réalisé depuis sa naissance en 1989. Aujourd'hui, 900 producteurs certifiés bio sont installés en Dordogne, ce qui en fait le premier département bio de la Nouvelle-Aquitaine en nombre d'agriculteurs. La surface agricole bio dans le département représente 27 000 hectares, juste derrière le Lot-et-Garonne. "Les chiffres sont de 2017, précise Emmanuel Marseille, directeur d'Agrobio Périgord. "L'an dernier, nous avons enregistré de nombreuses installations en Dordogne, si bien que nous avons sans doute dépassé nos voisins."
Si les responsables de l'association se réjouissent aujourd'hui que la prise de conscience sur l'environnement se généralise et leur donne raison sur l'urgence à préserver les ressources naturelles, protéger les espèces de l'extinction, sortir des pesticides et changer de modèle agricole, se pose la question du financement. Car ce déménagement et cette installation dans ces nouveaux locaux avec acquisition des bâtiments, sont un pari sur l'avenir de la bio locale.
Agrobio fonctionne avec un budget de 900 000 euros. Avec ses 14 salariés équivalent temps plein, c'est le groupement d'agriculture biologique le plus important au niveau national. L'an passé, le Conseil départemental a versé une subvention de 75 000 euros. L'association entend bien poursuivre la dynamique dans l'intérêt général.

Un lieu ouvert 

L’association veut défendre une agriculture bio, paysanne et cohérente dans un département "qui montre des signes d'orientation favorable à l'agriculture biologique". Elle souhaite faire de ses nouveaux locaux un espace ouvert et partagé avec ses partenaires. Ils accueillent ainsi le siège social d’associations telles que Pays’en graine, l’association des espaces tests agricoles, ou le collectif Les Pieds dans le plat. La plateforme Manger bio Périgord y tient ses réunions, la Maison des paysans y rencontre ses interlocuteurs. À terme, Agrobio souhaiterait constituer, avec d’autres partenaires, un pôle de l’alimentation et de l’agroécologie, permettant à un bon nombre d’acteurs d’être représentés.

Emmanuel Marseille fait chevalier dans l'ordre du mérite agricole

Mérite agricole

La médaille d'officier du mérite agricole a été remise mardi par le Président du Conseil Départemental, à Emmanuel Marseille, directeur d'AgroBio Périgord, pour son investissement dans la structure depuis 1996. Ce dernier a annoncé son départ de l'association en fin d'année. "J'ai en effet le projet de reprendre la brasserie artisanale de la Margoutie à Blis-et-Born. Je suis en discussion avec la communauté d'agglomération bergeracoise pour installer l'entreprise sur le site de l'Escat à Bergerac, et les cédants. J'ai envie de faire moi même ce que j'ai conseillé aux autres pendant plus de 20 ans. Cette production jouit d'une vraie notoriété et je pense que l'on peut passer la production de 300 hectolitres à 900 hectolitres en s'installant sur un nouveau site."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12310
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr