aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Production, marché et communication, l'heure est au dynamisme pour les poulets et canards de Maïsadour

05/11/2014 | Chez Maïsadour, l'heure est à l'optimisme et à la croissance pour la filière volaille, quand, à la veille de Noël, la filière palmipède s'arme de plus en plus contre les mouvements anti foie gras

Chantal Brèthes et Bernard Tauzia au centre de la tribunelors de l'assemblée générale des OPMaïsadour volailles de chair et palmipèdes

C'est désormais une coutume chez Maïsadour, les volailles de chair et les palmipèdes, sont les premières productions du groupe à organiser leur assemblée générale annuelle. Cette année le rendez-vous était fixé ce mardi 4 novembre, à Hagetmau. L'occasion de dresser les bilans financiers et techniques de l'exercice 2013-2014 et de faire quelques annonces concernant l'exercice à venir pour les deux filières. Au programme également l'annonce du lancement prochain d'une nouvelle démarche PalmiGConfiance à destination des gaveurs, et la présentation d'une campagne de communication forte autour des 50 ans du Label Rouge sur le poulet Jaunes des Landes.

Côté volailles de chair, les producteurs ont de quoi être satisfaits pour cette année 2013-2014. Comme le souligne leur président de leur organisation, Bernard Tauzia, «cette année, nous avons été dynamiques, et constructifs. Nous avons été bons sur les volumes dans toutes nos productions, bons sur l'arrivée de nouveaux éleveurs, bons sur le travail technique réalisés sur les bâtiments.» Et pour cause, sur l'exercice, les 353 éleveurs de la coopérative, ont produit 16 600 000 volailles en 2013-2014 soit une augmentation de près de 4% par rapport à l'an dernier. La production de volailles liberté, chère aux distributeurs est quant à elle en hausse de plus de 6%. Une augmentation des volumes produits particulièrement soutenue et encouragée par la stratégie commerciale dynamique de Fermiers du Sud Ouest et le fort développement en grande surface au national de sa marque phare «Saint-Sever».

22 nouveaux installésSi Paul Le Bars, le Directeur de FSO, confirme que «tous les créneaux sont en progression», un des faits marquants de l'année réside bel et bien «dans la montée en puissance de la marque Saint-Sever qui devrait encore se confirmer l'an prochain.» Mais si FSO a bien la volonté de «faire perdurer ce dynamisme commercial, il faut que ça suive en amont coté production et construction de nouveaux bâtiments d'élevage», lance-t-il à l'assemblée d'éleveurs. «Nous sommes trop souvent en train de courir après l'amont pour satisfaire les demandes des distributeurs», même s'il se dit «satisfait et rassurer» des efforts fait sur l'exercice qui se termine.
Et pour cause, en moins de 12 mois près d'une centaine de bâtiments mobiles de 60m2 et 30 bâtiments de 600m2 ont été installés chez les adhérents. Autre élément fort de l'accélération de la production, la coopérative recense vingt-deux nouveaux installés, qui ont d'ailleurs été mis à l'honneur ce mardi, par une petite cérémonie. Des chiffres de production qui seront donc sans aucune doute encore à la hausse l'an prochain, puisqu'au delà des stratégies commerciales déjà en place autour des marques de FSO, 2015 sera marquée par une grosse campagne de communication autour des 50 ans du Label rouge «Poulet Jaunes des Landes» présentée ce mardi aux éleveurs et qui devrait booster encore un peu plus les ventes tant en grandes surfaces qu'en boucheries-charcuteries à travers, cette fois, la marque Marie Hot.

Un signe fort face aux anti foie grasDu côté des palmipèdes, les éleveurs de Maïsadour ont produit 1 755 548 canards (pour 98,8% des volumes) et oies grasses, c'est 1,4% de plus que l'an dernier. Une légère progression principalement soutenue par le développement des ventes auprès de la marque externe au groupe coopératif, Délice d'Auzan. Pour Pascal Azam, Directeur de la division animale du groupe coopératif, un des faits marquants, et positifs, de l'année est la poursuite des mises aux normes des salles de gavage avec des logements collectifs. «A la fin de l'année, 63% des salles de gavages des adhérents seront aux normes, pour une datte buttoir au 1er janvier 2016.» Autre point positif de l'année, la production 100% Sud ouest mis en place pour la Marque Delpeyrat s'est poursuivie. Portant l'appellation "Nés, élevés, gavés, transformés dans le Sud-Ouest", «cette démarche répond à l'attente sociétale de traçabilité des produits» assure-t-il.
Mais pour 2015, les éleveurs-gaveurs de Maïsadour, se sont vus présenter une nouvelle démarche volontaire, dans laquelle, leur présidente Chantal Brethes, les a fortement invité à s'investir. Cette démarche, baptisée PalmiGconfiance, a été initiée par l'inter-profession au niveau européen et portée en France par le CIFOG. Mise en place dans les mois à venir, cette démarche à laquelle 18 organisations de producteurs ont adhéré, a pour objectif de garantir la bonne application de la charte européenne du foie gras et d'accompagner les éleveurs dans une logique de progrès. Objectif clairement affiché, et revendiqué comme tel, «envoyer un signe fort face aux anti foie gras qui attaquent et tentent de décrédibiliser la filière par le biais de pétitions, la diffusion d'images choc, la distillation de fausses informations, etc...» explique Marie-Pierre Pé, la directrice du CIFOG. L'objectif ici est de «dire que l'on fait bien notre métier, et de le faire savoir, en acceptant de faire évaluer son atelier», synthétise Chantal Brèthes. «Moi j'ai signé, de toute façon on n'a pas vraiment le choix».

"Montrer que nous faisons bien notre travail"Sur le faire savoir justement, le CIFOG s'est aussi attaché à revoir toute sa palette d'action sur le numérique, multipliant les sites internet d'information institutionnelles ou gourmandes, entrant de plein-pieds dans les réseaux sociaux via Facebook ou Twitter ou mettant en œuvre une véritable veille numérique sur internet afin de pouvoir réagir le plus rapidement possible sur des blogs, forums ou réseaux sociaux contre toute attaque de leurs ennemis animalistes. Mais, au-delà de l'action de l'interprofession, Chantal Brethes a également encouragé les éleveurs gaveurs de Maïsadour à agir à leur niveau en s'inscrivant eux aussi sur les réseaux sociaux pour «ne pas avoir peur de montrer que nous faisons bien notre travail, dans le respect du confort des animaux, de l'environnement et de la sécurité».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5648
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr