18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Protection des espaces agricoles: les outils en question lors de la conférence du foncier rural en Gironde

24/04/2012 |

Magalie Vérité, Présidente des Jeunes Agriculteurs de Gironde, Francis Massé, Président SAFER AA, Jean-Luc Gleyze, Conseiller général Gironde

Après les Landes, c'est en Gironde, que les conférences départementales du foncier rural organisées par la SAFER Aquitaine Atlantique, ont poursuivi leur tournée ce 13 mars. L'occasion d'une présentation du marché foncier agricole girondin, complétée par un focus sur les chiffres du recensement général agricole relatifs au devenir des exploitations agricoles dont le chef approche de l'âge de la retraite et aux évolutions de la surface agricole girondine. En dix ans, cette dernière s'est amoindrie de 18 500 ha, soit 6,7% de perte au profit de l'artificialisation. Un constat qui, lors des débats, a cristallisé les passions sur les outils existants en matière de protection des espaces agricoles.

« Au niveau Aquitain, la première cause de perte de foncier rural, c'est la friche », rappelle Jacky Bonneteaux et les statisticiens de la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt. Mais, en Gironde, comme dans les Landes, c'est bien l'artificialisation des sols qui vient principalementgrignoter les terres agricoles. Une artificialisation synonyme soit de construction de bâtis, de grandes infrastructures ou encore de sols revêtus (parkings). Mais, contrairement aux idées reçues, l'artificialisation en Gironde, c'est aussi et surtout (dans 40% des cas) « l'enherbement artificiel des sols », autrement dit, la pelouse qui entoure le bâti. Et le phénomène, sous la pression de l'attractivité du territoire, s'accentue de plus en plus. « De 1,7 ha d'artificiel non bâti, pour 1ha de bâti, le rapport est passé à 2,2 ha d'enherbement artificiel pour la même base d'1 ha de bâti » souligne le statisticien de la DRAAF.

Haro sur les maires?
Pour autant, au-delà de cette vocation à l'agrément du bâti, Jean-Luc Gleyze, conseiller général de Gironde et Magali Vérité, Présidente des JA de Gironde, soulignent que la surface agricole disparaît aussi au profit de « l'extension des surfaces commerciales, en excès par rapport au besoin des populations », « de projets d'installation de panneaux photovoltaïques ».
Alors, haro sur les maires ? Gérard César, Président de l'Association des Maires de la Gironde, tempère : « le Maire est pris entre le désir d'agrandir sa commune en terme de locatifs et de zones d'activité, et la conscience du besoin de la mixité des usages au regard de l'agriculture ».

"Parvenir à un savant équilibre"
A ce sujet, il rappelle que c'estprécisément le rôle des nouvelles Commissions Départementales de la Consommation des Espaces Agricoles (CDCEA) que de rendre un avis « savamment équilibré » entre ces deux impératifs. Un avis remis au Préfet sur les documents d'urbanisme tels que les cartes communales, les PLU et les SCOTT. Des documents issus des lois SRU et Urbanisme et habitat, qui, glisse-t-il, « devraient être dépoussiérées »...Une insuffisance de ces outils que Jean-Luc Gleyze s'oblige aussi à reconnaître face au constat de l'incessante déprise agricole.
Pour autant, la CDCEA âgée d'un an n'est pas épargnée par la critique : l'avis n'a qu'une valeur consultative, et elle ne se prononce pas sur tous les projets d'artificialisation. Sur le photovoltaïque notamment, « le Préfet refuse d'adresser ces dossiers en CDCEA » souligne avec vigueur Francis Massé, Président de la SAFER AA.
Jean-Luc Gleyze attire l'attention sur une autre nouveauté, un outil expérimental : le Périmètre de Protection desEspaces Agricoles et Naturels Périurbains (PPEANP) mis en place sur la zone maraîchère des Jalles. Mais là encore, une critique se fait entendre. Ici, la protection est telle que « même les agriculteurs ne peuvent y construire des bâtiments d'exploitation ou d'habitation. C'est un frein pour notre productivité » pointe l'un d'eux.

Le public venu nombreux assister à la CDFR organisée à la Maison de la promotion sociale à Artigues


"Préserver le consensus"
Pour autant tout espoir n'est pas perdu concernant les SCOT et les PLU. Comme l'a rappelé, Xavier Stéphan de Pays Quartier d'Aquitaine, intervenant de la salle, « il y a dix ans la grande majorité des communes rurales étaient dépourvues de documents d'urbanisme » Si elles sont aujourd'hui 80% a en être dotées, on paie peut-être aujourd'hui ce temps de réaction décalée. « Il faudra bien à peu près dix ans pour que les effets de ces outils se fassent sentir »...
Au final, même perfectibles, les outils se multiplient. L'impératif pour Francis Massé est que ceux-ci sachent « conserver la dimension du consensus et de la discussion entre tous les acteurs ». Le pouvoir d'arbitrage sur l'orientation du territoire ne doit selon lui pas être confiés aux seuls élus, mais bien aussi, à voix égales, laisser leur place aux agriculteurs.

 

Photos: Aqui!

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
516
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
La délégation d'éleveurs chiliens a visite le centre d'insémination de Verneuil sur Vienne Agriculture | 13/12/2017

L'élevage ovin haut de gamme du Limousin intéresse le Chili

Les exploitations en bovins peinent le plus a trouver des repreneurs Agriculture | 12/12/2017

La transmission agricole en Charente-Maritime, une problématique à résoudre d'urgence

Christian Pèes Président du groupe coopératif Euralis et son directeur général Pierre Couderc Agriculture | 12/12/2017

Euralis renoue avec la rentabilité

Patrick Neaume et Patrick Grizou Agriculture | 12/12/2017

« Aujourd’hui, nous devons remodeler le modèle de notre entreprise » Patrick Grizou président de Terres du Sud

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 10/12/2017

La Fondation Pour une Agriculture Durable fête ses lauréats

Dominique Simoneau Agriculture | 08/12/2017

« Ce label incitera d’autres établissements à se joindre à l’aventure du bio » Dominique Simoneau, maire de Gentioux-Pigerolles

Les chiffres clés de l'agriculture biologique Agriculture | 07/12/2017

Agriculture biologique : importer pour faire face à la demande ?

Forum 100 Territoire Bio Engagé Agriculture | 07/12/2017

« Les collectivités ont un rôle à jouer dans la valorisation de l’agriculture biologique » Philippe Lassalle Saint-Jean président d’Interbio Nvelle-Aquitaine

Le bien être animal est l'une des préoccupations de l'association Zéro clivages Agriculture | 07/12/2017

Des agriculteurs périgourdins créent une association pour produire mieux

Philippe Carré, Directeur général du Groupe Coopératif Maïsadour et Michel Prugue, Président du Groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 06/12/2017

Maïsadour à nouveau dans le vert

Salon régional de l'Agriculture d'Aquitaine, du 18 au 26 mai 2013 Agriculture | 29/11/2017

Coulisses et prémices du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2018

Michel Caillol, constructeur des Cabi Box, Jonathan Lalondrelle éleveur et Eric Pourcel, Responsable développement Euralis Agriculture | 23/11/2017

Pour Euralis tout est bon dans le poulet Label

Hubert Cazalis directeur de la technopole Agrinove Agriculture | 17/11/2017

« Nous voulons faire avancer l’agriculture du Lot-et-Garonne, l’agriculture du XXIème siècle » Hubert Cazalis, directeur de la technopole Agrinove

Frédéric Piron directeur de la DDCSPP Agriculture | 17/11/2017

Grippe aviaire en Dordogne : nouvelles mesures et vigilance accrue

Nettoyage des cages de transport au sein du site biosécurité de Mugron Agriculture | 11/11/2017

Biosécurité: un dispositif de 100 mesures pour Maïsadour