24/11/17 : La Région vient de verser 68.000 € au lycée des Métiers de la Plasturgie Val de Garonne de Marmande, pour la participation à l'acquisition d'un centre d'usinage vertical pour le BTS « étude et réalisation d'outillage »

23/11/17 : Le préfet de Nouvelle Aquitaine, Pierre Dartout, a été nommé ce mercredi en conseil des ministres préfet de la région PACA. Il est remplacé à Bordeaux par Didier Lallement, conseiller à la Cour des comptes et ancien préfet de Basse-Normandie et du Calvado

21/11/17 : La Rochelle a reçu le prix de la meilleure Approche stratégique de l'open data lors des Trophées Open Data pour les territoires 2017, qui s'est déroulé la semaine dernière à Paris. Une récompense pour sa stratégie numérique impliquant les citoyens.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/17 | La Rochelle-Emploi : Quand les volontaires du service civique se font intermédiaires...

    Lire

    Aller à la rencontre des entreprises pour identifier leurs besoins et leur faire connaître les différents dispositifs d'aide au recrutement des jeunes, telle sera la mission des prochains volontaires du service civique de l'agglomération de La Rochelle à partir de janvier 2018. Tous les jeunes de 18 à 25 ans peuvent postuler à ambassadeursdelemploi17@gmail.com. Des entretiens seront organisés en décembre. Une réunion d'information se tient le 5 décembre à la Maison de l'Etudiant à La Rochelle.

  • 24/11/17 | La Région débourse 550 000€ pour la réfection de l’écluse de Saint-Vite (47)

    Lire

    Dans le cadre du projet structurant de mise en valeur touristique de l'ensemble du bassin du Lot, les travaux envisagés sur l’écluse de Saint-Vite seront soutenus par la Région -en partenariat avec l’État et l’Union européenne- à hauteur de 550 000 €. Les travaux consisteront au démantèlement des installations existantes, à la remise en état des bajoyers de l'écluse, à la mise en conformité de l'écluse et de ses abords avec la navigation.

  • 23/11/17 | Un nouveau préfet pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    La décision a été prise en Conseil des Ministres ce 22 novembre : Pierre Dartout, Préfet de Nouvelle-Aquitaine et de Gironde et de la zone de sécurité et de défense Sud Ouest depuis avril 2015 quitte la région pour prendre la tête de la Préfecture de Provence-Alpes-Côte d'Azur et des Bouches-du-Rhône où il aura en charge la zone de défense et de sécurité Sud. C'est Didier Lallement, Conseiller maître à la Cour des comptes, ancien préfet de la région Basse-Normandie, passé par les Ministères des Transports, de l'Ecologie, et de l'Intérieur, qui lui succédera à Bordeaux.

  • 22/11/17 | La Rochelle fait son Marathon ce week-end

    Lire

    Près de 11 000 coureurs et 20 000 spectateurs sont attendus pour la 27e édition du Marathon Serge-Vigot dimanche 26 novembre. En raison des travaux en cours à La Rochelle, le sens de la course a été inversé, avec un trajet vers Les Minimes, l’hyper centre, Mireuil et Port-Neuf. Départ donné à 9 heures du Pont Jean-Moulin et de la rue du Dr Schweitzer. Le village Marathon sera ouvert à l’espace Encan dès le vendredi. Lieu dont partira la course de chauffe de 4km samedi à 9h30.

  • 22/11/17 | L'ancien champion cycliste périgourdin Valentin Huot s'en est allé

    Lire

    Valentin Huot, ancien coureur cycliste professionnel périgourdin est décédé mardi matin à son domicile de Manzac sur Vern, à l'âge de 88 ans. Il avait débuté sa carrière en 1951, participé à six Tours de France entre 1954 et 1961 dont trois qu'il a terminé. Ses deux titres de champion de France en 1957 et 1958 constituent le sommet de sa carrière sportive. Ses obsèques seront célébrées vendredi 24 novembre à 15 heures à l'église de Manzac-sur-Vern.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Protection du foncier agricole, l'AG de la SOGAP pointe des lacunes dans les nouvelles lois

07/07/2014 | L'assemblée générale de la Safer Garonne Périgord (SOGAP) a été l'occasion d'un échange entre élus et professionnels agricoles autour des nouvelles législations foncière et agricole.

Marc Gastambide, ancien commissaire à la DATAR, Henri Tandonnet, Sénateur de Lot-et-Garonne, Jean-Philippe Granger, Président de la chambre d'agriculture de Dordogne et Jérémy Fraysse, Président des JA de Lot-et-Garonne

C'est dans les locaux de la cave coopérative des Vignerons de Buzet que s'est tenue à la fin du mois de juin, l'assemblée générale de la SOGAP. A cette occasion, les responsables de la structure ont repris la formule employée lors des Conférences Départementales du Foncier Rural de la SAFER Aquitaine Atlantique, permettant ainsi l'information et le débat autour des nouvelles et futures réglementations touchant au foncier agricole. A la tribune, Marc Gastambide, ancien commissaire à la DATAR, Henri Tandonnet, Sénateur de Lot-et-Garonne, Jean-Philippe Granger, Président de la chambre d'agriculture de Dordogne et Jérémy Fraysse, Président des JA de Lot-et-Garonne se sont donc penchés sur la nouvelle loi ALUR et le projet de loi pour l'avenir de l'agriculture en cours d'examen devant le Parlement.

«Entre 2000 et 2010, l'Aquitaine a perdu 96 000 ha de sa surface agricole utile, soit 6% de sa SAU, ce qui représente le double de la moyenne nationale» rappelle Pierre Pouget, Directeur de la SAFERAA et de la SOGAP. Au titre de la future loi pour l'Avenir de l'agriculture, la mission prioritaire de la SAFER reste donc la protection des espaces agricoles et naturels, juste avant l'accompagnement à l'installation. Une protection de ces espaces qui est également affirmée par la loi ALUR dite Duflot, comme le rappelle Marc Gastambide. Pour y parvenir, cette la loi pose l'objectif impératif de la modernisation des documents d'urbanisme et de planification. Pour ce faire, elle prévoit que l'ensemble du territoire national va devoir être couvert par des SCOT, organise le transfert de la compétence de l'urbanisme des communes aux intercommunalités, et prévoit le reclassement automatique de certaines «zones à urbaniser» (zones 2AU) en zones naturelles si au bout de 9 ans, elles ne font l'objet d'aucun projet de développement.

"Une vision plus large du territoire"A la tribune, le sénateur Tandonnet, appuie la plupart des mesures de la loi visant à lutter contre l'étalement urbain. Il s'affirme d'ailleurs comme «partisan» d'un PLU à dimension intercommunale; indispensable «pour permettre une vision plus large du territoire et donc plus cohérente», en terme de protection des espaces, il insiste d'ailleurs sur la nécessité d'une démarche pédagogique à mettre en œuvre auprès des Maires. «Si la conception du Plan Local d'Urbanisme revient à l'agglo, le Maire reste maître chez lui, puisqu'il garde le pouvoir de donner l'autorisation de construire ou pas», insiste-t-il.
Autre élément fort de cette «nouvelle donne législative», le renforcement des SAFER dans leur mission sur le foncier rural, par la future Loi pour l'avenir de l'Agriculture, qui leur accorde notamment un plus grand pouvoir d'information.
Mais au delà de la consommation de surfaces agricoles l'autre grande thématique du foncier agricole, c'est le sujet difficile de l'installation. Citant les chiffres aquitains, Pierre Pouget rappelle que près de 9000 agriculteurs de plus de 55 ans en Aquitaine n'ont pas de solution de reprise. Une question qui concerne 380 000 ha soit près du quart de la SAU régionale. Dans ce sens la loi pour l'avenir de l'agriculture, pose plusieurs éléments de réponse dont l'harmonisation au niveau régional du seuil de contrôle des structures par la SAFER, ou encore la possibilité de dissocier sur une même propriété le foncier bâti du foncier non bâti afin de rendre ce dernier financièrement plus accessible à de jeunes agriculteurs souhaitant s'installer.

"On ne s'est pas posé la question de la friche"Des propositions qui pour autant ne suffisent pas à satisfaire Jean-Philippe Granger, Président de la Chambre d'Agriculture de Dordogne. «Je suis très très déçu sur cette loi. L'objectif est d'essayer de réduire la consommation d'espaces, mais on ne s'est pas réellement posé la question de l'installation ni de la friche (qui représente 50% de la perte de SAU enregistrée ces 10 dernières années, ndlr)», gronde-t-il. «Le statut du fermage est un frein, il protège le fermier mais son abus porte tort à tout le monde!». Quant aux friches, il constate qu' «un agriculteur qui arrête sans succession sur ses terres est exonéré de MSA. Autrement dit, ceux qui font de la rétention de terres ne sont pas vraiment inquiétés.... Dans une période où on cherche de l'argent, la loi aurait pu y penser!» colère-t-il. Dans sa déception il n'oublie pas non plus de pointer le dispositif de compensation environnementale: «c'est une double peine, on condamne des terres agricoles pour y planter les arbres qu'on a abattu au profit de l'artificialisation des sols...».
Si sur la question des friches, le sénateur Tandonnet suggère l'utilisation des conventions de mise à disposition de la SAFER, tant par les agriculteurs que par les communes, il admet volontiers qu'une réforme du statut du fermage serait la bienvenue.

"Devoir être inventif"Parmi les dispositifs d'aide à l'accès au terres, Pierre Pouget rappelle l'existence d'un dispositif proche de la location vente, mis en place entre la SAFER, la Région Aquitaine et certain département. Il évoque également la nécessité de trouver des solutions avec les organisations économiques d'amont et d'aval. Il pense notamment aux Caves coopératives, dont les successions difficiles des coopérateurs pourraient, à terme, mettre à mal l’outil coopératif lui même. Un vrai sujet que la SAFER prend à bras le corps en multipliant les dispositifs d'accompagnement auprès des caves coopératives et des banques pour faciliter l'installation au sein de ces systèmes coopératifs. En bref, «on ne pourra pas se passer de devoir être inventif !» conclut-il.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4653
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr