Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/20 | Relance du projet de liaison routière entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon

    Lire

    Les présidents et sénateurs des départements de Vendée et de Charente-Maritime ont rencontré ce jeudi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, rappeler les engagements de l'Etat pris par Vals en 2015 pour accompagner la création d'une nouvelle liaison autoroutière entre Fontenay le Comte et Rochefort. Djebbari a proposé d'étudier 2 options : un projet autoroutier ou un tracé reprenant prioritairement les itinéraires existants. Une réunion est prévue d'ici fin mars.

  • 25/01/20 | Niort : Jérome Baloge retourne en campagne.

    Lire

    Le maire Jérôme Baloge (PRG) a annoncé vendredi soir qu'il était candidat à sa succession aux prochaines municipales. Il dévoilera les grandes lignes de son projet dans un courrier à ses administrés et à travers des réunions publiques à partir de début février. Une inauguration de sa permanence est prévue ce mardi 28 janvier. Le 15 mars prochain, sa liste "Niort tous ensemble" affrontera dans les urnes une liste RN, une PS "Niort en +", une EELV "Niort Citoyenne, écologique et solidaire".

  • 24/01/20 | Retraites: mobilisation toujours importante en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Septième journée de manifestations contre la réforme avec une mobilisation élevée en Nouvelle-Aquitaine : 7500 personnes à Bordeaux selon la préfecture, 2000 à Périgueux, 3000 à La Rochelle, un millier à Saintes, 750 à Rochefort, 1500 à Angoulême gilets jaunes en tête, 3000 à Bayonne, 4000 à Pau, 1500 à Mont de Marsan, un millier à Agen, 2000 à Niort, 3000 à Poitiers 600 à Châtellerault, 1200 à Brive, 700 à Guéret.

  • 24/01/20 | Les magasins C&A de Boulazac (24), Pessac et Villenave d'Ornon (33) menacés de fermeture

    Lire

    La direction de C&A a annoncé 30 fermetures de magasins en France lors d’un comité central d’entreprise. Force Ouvrière a communiqué la liste des magasins qui devraient fermer. Trois sont situés dans la région, Pessac et Villenave d’Ornon et celui de Boulazac (24). Installé sur la zone du Ponteix, le magasin de Boulazac fait partie des enseignes historiques de cette zone. Il a ouvert ses portes en 2004. En avril dernier, 14 magasins de l'enseigne avaient déjà fermé en France.

  • 24/01/20 | Ouverture des inscriptions pour Biblio Gironde

    Lire

    Biblio Gironde organise avec 50 bibliothèques du département "Lire, élire...2020". Ainsi, les jeunes âgés de 6 à 16 ans, s'ils le souhaitent, sont invités à s'inscrire avant le 31 janvier pour voter du 2 au 21 juin prochain. Ce concours a pour objectif d'inciter les jeunes à la lecture. Les participants recevront un chèque lire. La sélection des livres est à retrouver ici

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Quand la Ferme s’invite au parc des expositions de Poitiers

04/11/2019 | Le week-end du 9 et 10 novembre, "La Ferme s'invite" au parc des expositions de Poitiers. 700 animaux seront présents. Cette année, le cheval sera à l'honneur.

La Ferme s'invite aura lieu le week-end du 9 et 10 novembre au parc des expositions de Poitiers. Cette année, le cheval sera à l'honneur

La nouvelle édition de « La Ferme s’invite » se déroulera le week-end du 9 et 10 novembre au parc des expositions de Poitiers. Plus de 700 animaux sont attendus sur place. Les traditionnels concours départementaux vont être organisés ainsi que de nombreuses démonstrations. D’ailleurs, cette année, l’organisation a choisi de faire la part belle au cheval. Le hall B sera totalement dédié au monde équin. Un marché des producteurs, une ferme éphémère, un pôle gastronomie seront proposés également aux visiteurs curieux sans doute de découvrir le monde de la ferme en pleine ville. En préambule, plus de 1 200 écoliers de la communauté urbaine de Grand Poitiers viendront découvrir les animaux de la ferme le vendredi 8 novembre.

C’est au centre équestre de Poitiers que le rendez-vous est pris pour présenter la nouvelle édition de « La Ferme s’invite » qui se déroulera le samedi 9 et dimanche 10 novembre prochains au parc des expositions de Poitiers. À première vue, un lieu pas forcément en lien avec le milieu agricole. Quoique. Cette année, le monde équin sera à l’honneur durant ce salon qui a attiré tout de même près de 30 000 personnes en 2018. 

Un hall dédié au cheval

Cette édition de « La Ferme s’invite » va faire la part belle au cheval. L’intégralité du hall B lui est consacrée. « Le monde équin est présent depuis le début avec nous, rappelle Michel Caillé, le président de « La Ferme s’invite ». Ils sont appréciés du grand public ». Le ring sera sans cesse animé. Démonstrations de tri de bétail, de dressage. Il y aura un mélange entre chevaux de loisir, de compétition, et de travail. Au total, plus de cinquante chevaux seront présents au parc des expositions de Poitiers. Parmi eux, des races locales : comme le cheval de traie, le mulassier, ou encore le fameux baudet du Poitou. « Il y a dans notre département le berceau des races oubliées, parfois tombées en désuétudes que nous voulons remettre en avant », explique Jean-Sebastien Rémy, responsable du pôle équin. Ces races oubliées se font parfois remarquer. Lors de la présentation de cette nouvelle édition de « La Ferme s’invite » le baudet, Atacam, s’est fait entendre lors de la séance photo par son braiment. Ce baudet est la propriété de Guy Moynard, plus de 60 ans d’expérience dans le cheval. Il est éleveur et inséminateur du côté de Confolens en Charente. « Vous savez, que ce soit le mulassier ou le baudet, ils ont failli disparaître. Mais je me bats pour les renouveler », confie ce passionné. Il arrive à maintenir une trentaine de naissances par an. Il compte d’ailleurs ramener à « La Ferme s’invite » un baudet et deux mulassières. À côté de lui, l’un des plus jeunes éleveurs et inséminateurs de France qui vit au Vigeant dans le sud de la Vienne, Baptiste Pépin. Il viendra lui aussi avec certains de ses chevaux à ce salon.

 

Guy Moynard (à gauche) et Baptiste Pépin, inséminateurs et éleveurs de chevaux, aux côtés du baudet du Poitou, Atacam.

Au programme des concours, cette année, il n’y a pas de national prévu. Des concours départementaux vont être organisés avec un départemental limousin, avec 125 animaux en compétition, un département prim’holstein avec 25 vaches laitières, des interdépartementaux ovins pour cinq races (rouge de l’Ouest, Charollais, Vendéen, Suffolk et Ile de France) pour un total de 110 animaux tout de même. Des championnats régionaux avicoles et cunicoles vont être également proposés avec des présentations de races des Charentes et du Poitou. 

Pour les plus gourmands, un pôle gastronomie va être mis en place. Avec des produits venant du marché des producteurs. Ce seront des jeunes en formation cuisine et services des lycées professionnels de Poitiers, Loudun, Parthenay et Civray qui prépareront seize recettes tout au long du week-end. Quant au marché des producteurs, il va être installé à l’entrée des arènes. « Il y aura vingt-cinq producteurs d’ici », précise Philipe Tabarin, président de la chambre d’agriculture de la Vienne. Il y aura des produits en tout genre, du pain, de l’huile, des conserves, de la viande, du fromage. De quoi faire son marché avec des produits locaux. Une ferme éphémère sera aussi installée dans les arènes pour observer et découvrir les animaux. 

Un lieu de rencontre et « un trait d’union » entre urbains et ruraux

Michel Caillé, président de « La Ferme s’invite » n’oublie pas l’origine de cette initiative. « Il y a plus de quarante ans, le Concours Charolais Ouest Européen de Poitiers a vu le jour. Aujourd’hui il y a une volonté de la part des éleveurs d’organiser une manifestation en plus des concours d’élevage et de l’ouvrir plus largement que le côté professionnel. Cette manifestation a pris de l’ampleur et elle est en cohérence avec l’agriculture aujourd’hui ». Tous se rejoignent pour dire que c’est un succès et que ce genre de manifestation revendique un but essentiel. « » La Ferme s’invite » va être un important lieu de rencontre entre les agriculteurs et la société. Actuellement, nous observons des tensions. Les agriculteurs sont catalogués de pollueurs par exemple. Je crois que nous nous devons de rétablir la vérité en montrant notre travail, en instaurant un dialogue et en disant ce que c’est d’être agriculteur », confie Philipe Tabarin, président de la chambre d’agriculture de la Vienne. Même les politiques vont dans ce sens, comme Alain Claeys, président de la communauté urbaine de Grand Poitiers : « Je souhaite qu’au niveau de l’agglomération cet événement soit un trait d’union entre urbain et rural. Il y a des liens à tisser et des métiers à découvrir ». 

Des métiers que des jeunes vont pouvoir découvrir en préambule du week-end, dès le vendredi 8 novembre. Cette année, ce seront plus 1 200 élèves d’une cinquantaine de classes de la communauté urbaine de Grand Poitiers qui viendront à la rencontre des animaux de la ferme et également des animations autour d’ateliers pour présenter certaines pratiques agricoles. « Quand on vient le vendredi matin, on est tout de suite frappé par l’engouement des enfants qui parfois voient ces animaux pour la première fois », se remémore Alain Claeys qui vient traditionnellement inaugurer le salon à ce moment-là. 150 jeunes des lycées agricoles et Maisons familiales rurales (MFR) vont encadrer et guider les écoliers à travers le parc des expositions. Pour clôturer la visite, un spectacle équestre leur sera proposé.

« La Ferme s’invite » devrait de nouveau être un succès pour cette édition 2019, l’organisation espère accueillir encore plus de monde que l’an passé avec une ambition de 35 000 visiteurs qui pourront admirer les 700 animaux et discuter avec leurs éleveurs. La Ferme investit le parc des expositions de Poitiers dès le 8 novembre pour les écoliers et le 9 et 10 novembre pour les urbains, l’occasion de se rendre à la ferme sans sortir de sa ville.  

La Ferme s’invite
Ouverture au grand public samedi 9 et dimanche 10 novembre
au parc des expositions de Poitiers de 9 à 19h.
Programme en détail : www.lafermesinvite.fr

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12931
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr