Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Des agriculteurs récompensés pour une agriculture durable

17/11/2018 | La fondation pour une agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine a récompensé sept agriculteurs pour leurs actions respectueuses de l'environnement et pas seulement.

1

La fondation pour une agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine a remis des prix aux lauréats 2018, ce jeudi 15 novembre à la ferme la Folie Bergère de Laurence Gauthier à Nouaillé-Maupertuis (Vienne). Depuis neuf ans, cette fondation met en avant les agriculteurs porteurs de projets qui respectent les enjeux vitaux, environnementaux, sociétaux, économiques dans leur domaine : l’agriculture. Jusqu’à aujourd’hui une cinquantaine de producteurs a bénéficié d’un accompagnement par cette institution ainsi qu’une quarantaine d’apprentis. Au total, 200 000 euros ont été distribués, afin d’améliorer la pratique et la production agricole d’une manière durable.

Cette année, la fondation a récompensé sept lauréats. 20 000 euros de dotations leur ont été attribués. La remise des prix s’est effectuée sur l’exploitation de Laurence Gauthier, éleveuse bio de brebis et de poules pondeuses à Nouaillé-Maupertuis dans la Vienne. L’agricultrice s’est installée il y a trois ans maintenant. « Je suis une citadine qui a chaussé les bottes » explique-t-elle. Sur son exploitation, 220 brebis et 200 poules pondeuses (nourries par un mélange de céréales qui poussent sur place). Les brebis vivent au maximum en extérieur (elles rentrent en décembre et ressortent en mars) dans « des paddocks » d’un hectare. « Selon la pousse des herbes, précise-t-elle. On essaie au maximum de préserver la prairie. » Elle a également monté son magasin pour établir un circuit court et une vente directe à la ferme. Laurence travaille également en collaboration avec une AMAP. Elle a commencé seule et désormais ils sont trois (dont son compagnon) sur l’exploitation avec un apprenti. A court terme, l’objectif est de mettre en place du maraîchage.

La fondation a été accueillie à l'exploitation de Laurence Gauthier. Elle possède 60 hectares, 220 brebis et 200 poules.

Sept lauréats honorés 

Au total, la fondation pour une agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine a récompensé sept lauréats. Lors d’un moment d’échanges, tous ont présenté leur exploitation située sur l’ensemble de la région : 1 en Creuse, 1 en Deux-Sèvres, 2 en Dordogne, 1 dans les Landes, 1 en Lot-et-Garonne, 1 dans la Vienne.                   

Installé en Dordogne. François Bonetti, agriculteur biologique depuis 2003 est récompensé. Il cultive à la fois des céréales sur 50 hectares et s’occupe d’un troupeau de 60 brebis. Passionné, il essaie de remettre au goût du jour de vieilles variétés de blés. « Chacune a des goûts spécifiques » Il possède un projet : construire un moulin pour faire de la farine pour les boulangers d’Issigeac et peut-être même des pâtes fraîches. « On ne se rend pas forcément compte de la diversité des organismes vivants dans le sol. Parfois c’est compliqué de vivre avec... La nature décide. Mais on doit la valoriser au mieux. » Autres agriculteurs, récompensés mais absents pour la remise des prix, Carmen Bobon et Benoît Le Baube qui pratiquent sur leur ferme de Cagnolles (pays de Belvès, 24) une activité maraîchage et verger. Un terrain d’agro-écologie sur lequel ils communiquent puisque la ferme propose des formations à des techniques agricoles respectueuses de l’environnement.  

Une étable circulaire unique en France

En Creuse, c’est Emmanuelle Poirier qui est lauréate. Elle a fait construire pour ses vaches limousines un bâtiment unique en France. Une étable circulaire (round house) métallique de 980m2. Installée en 2016, elle possède 95 vaches limousines une dizaine de laitières et élève des veaux sous la mère. « Avec cet aménagement, les animaux se sentent mieux » explique Emmanuelle Poirier. Ce type de bâtiments est déjà utilisé en Angleterre, en Allemagne ou encore Nouvelle-Zélande. Cette structure coûte 200 000 euros. « C’est même moins cher qu’un bâtiment classique et franchement on s’y retrouve », poursuit l’agricultrice. Il a fallu deux jours et demi pour monter le bâtiment et trois semaines pour mettre en place les barrières. Dans un futur proche, elle aimerait mettre en place un récupérateur d’eau afin d’abreuver les vaches. 

Autre récompensé, le Lot-et-Garonnais, Fabrice Pauvert. Ce vigneron est installé dans l’AOC côtes-de-Duras. À son compte depuis dix ans, il possède une dizaine d’hectares de vigne. Il a mis en place une caisse de solidarité avec un outil : le prêt à taux zéro. Depuis trois ans, il a également organisé la construction (avec des collégiens des alentours), et la pose de nichoirs à chauves-souris « Je suis pour une viticulture raisonnée. Je suis en production conventionnelle et je désherbe pourtant mécaniquement. Je fais attention aux ruches présentes à côté des mes vignes et je suis favorable à l’implantation des chauves-souris qui consomment en moyenne 2 000 insectes par nuit. » Des choses simples qui s’inscrivent dans la caractère durable que doit avoir l’agriculture.  

Un matériel performant pour moins polluer 

Le Landais Jérôme Lesclaux possède une exploitation en Gaec avec sa femme à Saint-Paul-les-Dax, dans la couronne de Dax. Ils font à la fois de la polyculture et possèdent des vaches laitières nourries par des céréales produites sur l’exploitation, Un troupeau de 100 têtes dont 80 sont en production. 750 000 litres de lait sont produits chaque année. « Je suis également responsable de la CUMA locale ; on essaie d’acquérir du matériel performant et innovant. La CUMA nous offre un confort de travail, mais permet aussi d’utiliser un matériel à la pointe. » Comme un rouleau qui permet d’éliminer et détruit les végétaux avant les semis entre autres. 

En Deux-Sèvres, Jérôme Dairé  possède un domaine en grandes cultures à Germond Rouvres. A proximité d’un lotissement, il a dû s’adapter au voisinage. Supprimant l’épandage, limitant les odeurs en utilisant un enfouisseur de lisier. « Il faut faire avec nos voisins. » Pour l’instant en agriculture conventionnelle, il se convertit cette année au bio. Il élève également des porcs qui sont garantis sans antibiotique. « C’est également pour le bien être du porc » souligne l’agriculteur Deux-Sévrien. 

En examinant les idées de chacun de ces agriculteurs, il est clair qu’ils ont le souci de préserver l’environnement et essaient d’ancrer de nouvelles pratiques, techniques, et idées , chacun dans son domaine. Ils relèvent ainsi un challenge,  afin de préparer au mieux l’agriculture de demain tout en essayant de vivre de leur métier. Il y a donc un intérêt vers la nature et le respect de cette dernière pour réduire au maximum l’impact environnemental. D’autres thématiques apparaissent aussi , comme le bien-être des animaux. « Derrière chaque agriculteur il y a des métiers. Il y a des diversités. Mais il faut prendre en compte une forme de respect de l’environnement, la viabilité de chaque projet. Toutes les initiatives récompensées aujourd’hui vont dans ce sens. Il faut que les agriculteurs travaillent main dans la main pour améliorer cela. » conclut Francis Massé, président de la fondation pour une agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine.

La rédaction
Par La rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
19731
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr