aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

03/05/16 : Depuis ce mardi soir, avec Tardets 80eme commune favorable à l'intercommunalité unique du Pays basque (sur 158) et plus de la moitié de la population (56,7%)favorable à cet EPCI, on peut considérer cette proposition du préfet Durand comme entérinée.

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/05/16 | La Fondation de la Cité du Vin vandalisée

    Lire

    A moins d'un mois de l'ouvertue de la Cité du Vin, on a appris que les bureaux de sa Fondation pour la culture et les civilisations du vin, installés provisoirement au 94 quai de Bacalan, avaient été cambriolés le week-end dernier. Un vidéoprojecteur, une enceinte, un ordinateur, quelques bouteilles de vin et des vêtements ont été dérobés en pleine nuit. La police a été informée et a ouvert une enquête pour tenter de découvrir l'identité des cambrioleurs.

  • 03/05/16 | A la découverte des artisans d'art en Bergeracois

    Lire

    Organisé par le Pays du Grand Bergeracois, la 8e édition du Salon Métiers & Arts a lieu du 5 au 8 mai au château de Monbazillac, à 7 kilomètres de Bergerac. Ce salon permet au public de rencontrer 50 artistes et artisans d’art du Pays de Bergerac, de découvrir leurs créations et d’assister à des démonstrations de leur savoir-faire. Des ateliers découverte gratuits sont prévus pour les enfants. Entrée gratuite, restauration sur place. Toutes les infos sur www.artisandart-perigord.com

  • 03/05/16 | Alerte au moustique tigre en Dordogne

    Lire

    La Dordogne fait partie des départements placés sous surveillance pour cause de risque de prolifération du moustique tigre. Elle a été inscrite sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Le département est de ce fait classé au niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Dans cette situation, le plan national prévoit de mettre en place une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée.

  • 03/05/16 | Semaine nationale de l’apprentissage du 9 au 13 mai

    Lire

    A l'occasion de la semaine nationale de l'apprentissage, des jeunes sélectionnés par la Mission locale de l'Agenais sont attendus à la CCI47 le mardi 10 mai de 15h à 17h pour en savoir plus sur le contrat d’apprentissage, le statut des jeunes dans l’entreprise, les métiers, la recherche d’entreprise, participer à une rencontre « Job Dating Alternance/Apprentissage » avec des chefs d’entreprise lot-et-garonnais et rencontrer des conseillers CCI.

  • 29/04/16 | Rousset et Fnsea : convergence de vues

    Lire

    Le Bureau de la FNSEA ALPC a rencontré ce 29 avril Alain Rousset pour lui faire part de l’inquiétude des agriculteurs qui " attendent un engagement fort de la Région, désormais autorité de gestion du FEADER. Le Conseil Régional devra veiller, dans les politiques agricoles qu’il met en œuvre, aux conditions de pérennité de notre agriculture productive, innovante, performante et créatrice de valeur ajoutée et d’emploi." La profession agricole a "salué l’accompagnement de la Région dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE)"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Réduire l'usage des pesticides et en limiter l'impact une journée en Dordogne

17/12/2012 | La chambre d'agriculture de la Dordogne organisait le 13 décembre une journée agronomie et qualité de l'eau en Ribéracois. Un point a été fait sur plan écophyto.

Lors d'une journée technique de réduction d'herrbicides

Par les différentes actions menées sur le territoire du plan d'action territorial Dronne, le secteur du Ribéracois est en pointe dans la réduction des pesticides. Les initiatives menées sur le terrain en faveur de la préservation de la qualité des eaux concernent à la fois les agriculteurs qui ont modifié leurs pratiques, les collectivités qui affichent leur volonté de réduire l'utilisation de phytosanitaires. Certaines communes se sont engagées dans le dispositif zéro herbicide. La chambre d'agriculture de la Dordogne organisait le 13 décembre une journée d'information à Montagrier.

Le 13 décembre à Montagrier, commune du Ribéracois, il fut beaucoup question du plan écophyto 2018. Sur ce secteur de la Dordogne, différentes actions ont été menées par les agriculteurs et les collectivités pour mieux protéger l'environnement, les milieux aquatiques, et la santé humaine. Piloté par le Ministère d'agriculture, le plan vise à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires en France. Il mobilise depuis 2008 des chercheurs, des exploitants, des techniciens des chambres d'agriculture. Le principal défi est de diminuer le recours aux produits phytosanitaires, tout en continuant à assurer un niveau de production élevé tant en quantité qu’en qualité. Pour relever le défi, une large gamme d’outils a été mise en place. Ces outils concernent la formation des agriculteurs à une utilisation responsable des pesticides, l'obtention d'une certificat individuel, la création d'un réseau de fermes expérimentales pour mutualiser les bonnes pratiques,  la mise en ligne localement, de bulletins de santé du végétal (BSV) qui alertent les producteurs sur l’arrivée des parasites. En Aquitaine, il existe une douzaine de réseaux de  fermes écophyto, qui représentent 121 exploitations, et une dizaine de lycées agricoles impliqués dans la démarche. Le but de ces réseaux est d'inciter à modifier les techniques utilisées par la diffusion de bonnes pratiques. 

Le certiphyto, obligatoire au 1er octobre 2013Pour le bien-être de tous, tout acte professionnel et dès que l’action conduite porte sur l’utilisation, la distribution, le conseil, la vente de produits phytopharmaceutiques, sera bientôt soumis à la détention du certificat individuel appelé Certiphyto. Il atteste de connaissances suffisantes pour utiliser les pesticides en sécurité et en réduire leur usage. Démarré en 2009, le dispositif de formation Certiphyto a déjà permis de former près de 140 000 agriculteurs sur l’ensemble du territoire français. Fin 2012, près de 50 % des exploitants agricoles aquitains devraient être ainsi formés.  Le certificat sera obligatoire  au 1er octobre 2013 pour les professionnels exerçant dans les secteurs de la distribution, de la prestation, et du conseil. Les agriculteurs, salariés, agents des collectivités bénéficient d'un délai d'un an supplémentaire. De nombreux organismes sont habilités par le ministère pour suivre cette formation. La liste est disponible sur le site de la DRAF d'Aquitaine. Seul bémol, on observe une grande diversité de coûts entre les prestataires. 

Dans  le cadre du plan Ecophyto, le ministère de l'Agriculture vient de mettre en ligne un portail dédié aux alternatives aux pesticides baptisé EcophytoPIC. Il doit permettre de réunir les connaissances en matière de techniques alternatives et de sensibiliser les professionnels du secteur. http://agriculture.gouv.fr/ecophytopic. L'objet de ce site est de réunir les références et connaissances disponibles sur le sujet de la Protection Intégrée des Cultures (PIC) afin d’y sensibiliser les professionnels et de faire évoluer les pratiques vers une réduction de l’utilisation des pesticides.

Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture, a annoncé  ily a quelques jours qu'il souhaitait donner de nouvelles orientations au plan écophyto, en l'inscrivant dans une réflexion plus globale et notamment dans une démarche de produire autrement. Un site internet :http://agriculture.gouv.fr/produisonsautrrement, va être lancé demain. Plateforme contributive, ce site réunit des initiatives innovantes et sortant des sentiers battus menées par des agriculteurs et agricultrices.

Pour Stéphane Le Foll, le plan Ecophyto doit être le cadre d'une meilleure appréhension du conseil agricole et de ses évolutions, afin d'aller dans le sens d'une « plus grande professionnalisation et d'une indépendance de ce conseil.»
Les méthodes préventives existantes telles que la rotation des cultures, les mesures d'hygiène pour limiter la propagation des organismes nuisibles ou encore l'aménagement d'habitats spécifiques aux organismes utiles constituent des éléments tout aussi importants en matière de réduction d'usage de pesticides.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : DM Chambre d'agriculture de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
92
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires